dimanche 30 août 2020

ENTRE AGUEUSIE ET FRUSTRATION / UN DERBY INSIPIDE




Compo SCT : Andreani – Sané – Ouasfane – Leleu – Etcheveria – Moulet – Bayo (Mama 81’) – Ranieri (Ech Chergui 70’) – Constant – Delgado – Bamba (Dogo 61’)


Buts EFSR Jamrozik 13’



Entre une étoile qui ne brille plus et un Sporting sans saveur, ce derby a tous les symptômes de la Covid19. Et ce mal devient récurant, puisque l’Etoile est en train de devenir notre bête noire.

Outre le fait de perdre un derby, la manière employée laisse peser quelques inquiétudes sur la forme actuelle de notre équipe. Peu d’occasions, une attaque bien muette, de longs ballons devant, beaucoup de déchets dans les passes et peu de solutions pour le porteur du ballon.

Nos adversaires ont montré plus de vivacité et une meilleure fluidité dans la circulation du ballon sans toutefois paraître vraiment supérieurs. Mais ils ont réussi à scorer une fois avec un but peu spectaculaire mais ô combien déterminant.

Le SCT a été moins percutant qu’en déplacement la semaine dernière. Il va se faire cueillir presque à froid dès la 13ème minute par un but assassin de Jamrozik. La réaction toulonnaise se fait attendre, puisque c’est seulement à la 39ème que Ranieri inquiète le portier fréjussien qui, par un réflexe incroyable, repousse sur sa barre.

Chergui, Mama et Dogo rentrés en cours de match n’apporteront rien de mieux. Et c’est Fréjus qui se procure les plus belles occasions à la 70ème avec une belle intervention d’Andreani et une belle action finalement mal négociée à la 74ème. Et c’est encore Andreani qui bloque l’angle de tir de Kéita à la 87ème.
On ne va pas parler de naufrage collectif, car on a vu tout de même, sporadiquement, quelques bonnes intentions et quelques mouvements intéressants, mais sur l’ensemble du match cela parait dérisoire. On comprend la déception des joueurs en fin de match et beaucoup ont pris conscience qu’il faudra aller chercher les points du côté d’Andrezieux mercredi. C’est toujours frustrant de rater le rendez vous d’un derby, il y en aura un autre samedi face à l’OM. Espérons qu’il aura une saveur toute autre.

Ce n’est qu’un début de championnat, en continuant à travailler et en insistant sur certaines valeurs dans le jeu offensif, le SCT doit parvenir à trouver son rythme pour s’imposer.

CR / FRANZ A.

mercredi 26 août 2020

WEEK END DU 29 AOUT 2020 2 EME JOURNEE

DERBY : 3 POINTS OBLIGATOIRES


ADVERSAIRE : ETOILE FREJUS SAINT RAPHAEL

FB SCT


BIOGRAPHIE : L'Étoile Football Club Fréjus Saint-Raphaël, couramment abrégé ÉFC Fréjus-Saint-Raphaël ou simplement Fréjus-Saint-Raphaël, est un club de football français fondé en 2009, à la suite de la fusion de l'Étoile sportive fréjusienne et du Stade Raphaëlois ,

Le club est issu de la fusion du Stade Raphaëlois, club fondé en 1905, et de l'ES Fréjus, club fondé en 1938. La réunion des deux clubs, le 16 mars 2009, marque la création de l'Étoile Football Club Fréjus Saint-Raphaël, création officialisée le 2 juin 2009.



RESULTAT PREMIERE JOURNEE:

LYON 1 A 1 FREJUS ( buteur : ORINEL )





JOUEUR A SUIVRE : JEREMY BEKHECHI ( ATTAQUANT)




Article DAVID D.

dimanche 23 août 2020

RC GRASSE – SC TOULON 1-1 LES FLEURS DU MAL

FB SCT



Composition SCT : Andréani – Sané – Ouasfane – Moulet – Constant (Gomis 61’) – Nagui (Bayo 61’)– Etcheverria – Mama – Delgado – Mamba (Ranieri 81’) – Leleu

Cartons Jaunes : Moulet (17’) – bamba (45’)
Buts : Delgado (21’) – Ako (46’)


Certains trouveront qu’un match nul à l’extérieur et en plus à Grasse est un bon début, d’autres nourriront des regrets de n’avoir pu tuer le match en temps et en heure.

En toute objectivité, le partage des points est plutôt mérité. Face à une équipe de Grasse bien affutée et assez dangereuse, il aura fallu tout le talent de Florian Andreani pour éviter le pire. Mais les Toulonnais ont su saisir leur chance et ont connu de bonnes périodes.

Le 1er quart d’heure est plutôt local avec des salves d’attaques rondement menées (6’ et 7’). Le but toulonnais est pris d’assaut mais ne se rend pas. Et cependant, un peu contre le cours du jeu, un coup-franc de Moulet bien tiré et ce diable de Delgado trouve le chemin des filets dans une forêt de jambes (21’). 10 minutes avant, une belle main dans la surface grassoise avait fait passer un soupir de peur dans la tribune du stade de la Paoute. Sans doute un signe avant-coureur…

A partir de ce moment-là, les Toulonnais vont se montrer plus entreprenants. A la 28ème Bamba tente sa chance et sa frappe puissante et repoussée par Camus, l’attaquant tente vainement de récupérer la balle.
33ème Nagui est à deux doigt de reprendre la frappe de Mama Séïbou. Mais l’occasion la plus franche est celle de Mamba qui, seul face à Camus, glisse avant d’armer (35’).

Juste avant la pause, une montée de Moulet lui permet d’alerter Mamba excentré. Celui-ci, au lieu de passer à ses deux coéquipiers au second poteau, préfère tenter sa chance et s’en va trouer le petit filet. (41’)
Andreani sauve son équipe sous sa barre (42’) et le RC Grasse sur un corner touche du bois (44’). Ouf la pause arrive enfin…

Après la pause, on joue la 46ème minute, et à l’image de la 1ère période, le SCT a du mal à revenir dans le match. Un moment d’inattention qui se paye cash. Ako égalise sur corner pour son équipe. Grasse est à deux doigts de remettre le couvert à la 48ème et surtout à la 59ème.

70’ : sur un corner de Moulet, Bayo tente une belle tête, Grasse réclame une main en pleine surface.
La fin de la partie s’étiole un peu, on sent la fatigue et le poids de la chaleur. Dans les arrêts de jeu, Andreani s’illustre encore avec une superbe parade et évite ainsi un cruel coup du sort.


On a senti le potentiel de notre équipe, à qui il manque de temps de jeu et des automatismes pour être plus percutantes. L’état d’esprit a été bon. On a retrouvé un bon Moulet et un bon Mama. Constant et Mamba ont été en vue, tout comme Etcheverria qui en a parfois fait des tonnes. La marge
de progression est encore importante, mais la qualité semble présente. A confirmer d’urgence et ce dès le derby prochain contre l’Etoile.


CR FRANZ A.

mardi 18 août 2020

WEEK END DU 22 AOUT 2020 1 ERE JOURNEE

NOUVELLE EQUIPE ... NOUVELLE AMBITION 


ADVERSAIRE : RC GRASSE


FB SCT


BIOGRAPHIE : Le Racing Club de Grasse est un club de football fondé en 1950.

Le club est présidé par François Roustan. L'entraîneur général et entraîneur de l'équipe première est Loïc Chabas, et l'entraîneur général des catégories de jeunes est Vincent Madeleine.

LES 5 DERNIERS RESULTATS AMICAUX :

D/V/D/D/N

JOUEUR A SUIVRE : FRANCK DELARUE ( ATTAQUANT)

RC GRASSE.FR



Article DAVID D.