jeudi 22 octobre 2020

WEEK END DU 24 OCTOBRE 2020

 9 EME JOURNEE

GROS TEST EN VUE

ADVERSAIRE : GOAL FC


                                                                       FB GOAL FC


BIOGRAPHIE : Le Grand Ouest Association Lyonnaise FC, (jusqu'en 2020 Monts d'Or Anse Foot), est un club de football français fondé en 2000 sous le nom de Beaujolais Monts d'Or, issu de la fusion de l'Union sportive Anse Ambérieux de la commune d'Anse, et du Chasselay foot de la commune de Chasselay.Le 9 mai 2020, il est annoncé qu'un projet de fusion impliquant MDA Foot et 3 autres clubs de la région lyonnaise (le Tassin FC, Champagne Sport et Futsal Saône Mont d'Or). Le nom de ce futur club devrait s'appeler le GOAL


CLASSEMENT : 4 ième avec 14 POINTS

LES 5 DERNIERS RESULTATS :

D/V/N/V/D

JOUEUR A SUIVRE : ISSOUF MACALOU  ATTAQUANT 5 BUTS


LE PATRIOTE.FR




ARTICLE DAVID D.








lundi 19 octobre 2020

RAS LA COUPE ! Défaite du Sporting à Carnoux 1-0


 Se faire sortir de la coupe de France par plus petit que soi, cela arrive à chaque tour.

Nous à Toulon, c’est une spécialité que nous cultivons depuis des années. Et pourtant on ne parvient toujours pas à s’y habituer.

Difficile de revenir sur notre prestation, car il n’y en eut aucune. Avec une équipe ayant subi un gros turn over, ces 90 minutes ont été une véritable purge.

L’envie était surtout du côté de Carnoux qui s’est imposé rapidement et physiquement. Ce sont eux qui se créent les seules occasions du match et s’ils n’avaient pas été si maladroits devant les cages de De Clemente, l’addition aurait pu être plus lourde. (5’, 25’, 53’, 72’)

Un sauvetage de Ouasfane sur sa ligne (73’) nous fait espérer aller jusqu’au tir aux buts, pour faire la différence. Mais Carnoux parvient à marquer en toute fin de match (89’). Mérité et logique.

Que dire, sinon les banalités d’usage : c’était un match piège, on va pouvoir maintenant se consacrer au championnat…

Les joueurs n’ont pas été à la hauteur, point barre. Nous souhaitons un bon parcours à Carnoux.

Maintenant, il faut vite tourner la page, car il y a un match primordial qui se faufile déjà à l’horizon. Espérons que cette défaite n’aura pas trop laissé de traces dans les têtes et ne viendra pas couper notre bonne dynamique. Réponse samedi soir sur la pelouse de Goal FC.


Article FRANZ A

samedi 17 octobre 2020

WEEK END DU 18 OCTOBRE 2020

 5 EME TOUR

ATTENTION AU PIEGE

ADVERSAIRE : Carnoux Football Club


FB CARNOUX FC


BIOGRAPHIE :le Carnoux FC est un club basè au stade Marcel Cerdan , le club évolue depuis 3 saisons en division d'honneur et il est entraîné par Bruno Lacoste

CLASSEMENT DHR : 3 EME AVEC 7 POINTS

LES 3 DERNIERS RESULTATS CHAMPIONAT DH :

V/N/V

JOUEUR A SUIVRE : CYRIL CHEVREUIL ATTAQUANT



FMDATABA.COM


Article DAVID D.




vendredi 16 octobre 2020

Un match de guerriers – Victoire 2-0 à Martigues



Avant le match, on se doutait qu’il faudrait revêtir le bleu de chauffe pour aborder cette rencontre au sommet. Les 20 premières minutes nous montrent une équipe martégale très en jambe, qui assène des salves de tirs répétés en direction du but de Florian Andreani. Le Sporting, tel le roseau de la fable, plie mais ne rompt pas. Pas moins de cinq actions franches viennent inquiéter les Varois, qui se demandent comment calmer ce déluge de feu.

Pourtant à la 7ème minute, une belle course de Nagui pour servir Bamba aurait mérité une meilleure finition. Peu à peu, les locaux écœurés par tant de manque de réussite, vont céder du terrain. C’est justement ce que comprend Etcheverria (sans doute l’homme du match) en distillant à Delgado un superbe ballon. Notre renard de surface inscrit le but de la délivrance à la 23ème minute. Piqués au vif, les Martégaux veulent se faire justice eux-mêmes et Tine, auteur d’un mauvais geste sur notre buteur, est expulsé. (23’) Un peu sévère, cette décision va cependant bouleverser la physionomie complète du match.

Dès lors, les Toulonnais affichent une maitrise du terrain quasi insolente. Jusqu’à la pause, Martigues a du mal à récupérer des ballons.

A la reprise, Bamba distille un ballon en or pour Ech Chergui qui loupe sa frappe. (49’) Cinq minutes plus tard c’est au tour de notre gardien de s’illustrer sur une belle parade. A la 63ème c’est encore Bamba qui essaye de tromper la vigilance du portier martégal. 66ème une grosse frayeur sur une boulette d’Ech Chergui, heureusement sans conséquence.

Hélas Bamba, reçoit un second carton jaune à la 79ème minute. A égalité numérique, les locaux retrouvent leur vivacité. Le rempart Andreani fait encore des prouesses à la 82ème minute. Le chrono ne tourne pas assez vite, d’autant que l’arbitre redonne 5 bonnes minutes d’arrêt de jeu crispantes et tendues. Et en toute fin de match, Etcheverria, remonte tout le terrain avec une détermination incroyable et remet au second poteau à Constant qui enfonce le clou avec un second but mérité.

Cette action est en fait à l’image du match, où les Toulonnais ont montré un bel appétit. Ils ont laissé filer l’orage, su attendre leur heure et marquer par deux fois. Cette équipe de Martigues, quant à elle, mérite amplement son classement actuel. Beaucoup vont se casser les dents cette saison du côté de Turcan. Quelques joueurs martégaux se sont montrés à leur avantage et certains gabarits font la différence. Mais il était dit ce soir, que rien ne pouvait arriver au Sporting, qui a le vent en poupe.

Un petit break ce dimanche pour un tour de coupe du côté de Carnoux, puis un rendez- vous chez un autre client sérieux : Goal FC, la semaine suivante. On a du pain sur la planche ; mais ça tombe bien, car on a plutôt faim en ce moment.


Article FRANZ A

dimanche 11 octobre 2020

LE SPORTING DECOLLE FACE A MARIGNANE – 4 à 1

 


Troisième victoire d’affilée pour les hommes d’Alfano et Masmoudi et premier match en public à domicile. Ceux qui ont boudé la rencontre, ont raté une partie plus que plaisante avec un Sporting appliqué et efficace.

Le premier quart d’heure commence tambour battant avec trois réalisations. A la 8ème minute, un bon coup-franc tiré par Etchevarria permet à Bayo d’ajuster une tête parfaite au second poteau. Deux minutes plus tard, Bamba, notre feu follet, vient défier le gardien adverse pour repartir victorieux.

L’euphorie du début de match est assombrie par une mésentente entre Andreani et sa défense, ce qui profite à El Atri, pour réduire la marque. Telle une douche froide, les Toulonnais vont connaître des moments de doute et se font peur sur certaines relances catastrophiques. Mais peu à peu, les Toulonnais reprennent le jeu à leur compte. Même si Marignane tente quelques beaux contres, ils trouvent sur leur route une défense solide et un Florian Andréani décisif.

Juste après la pause, il faut tuer le match, pour n’avoir pas pu le faire en fin de première période. Chose dite, chose faite, à la 47ème minute c’est Delgado qui place un très bon ballon reçu de Sané au fond des filets. (3 à 1)

Andréani est bien vigilant sur une belle frappe à la 58ème et surtout sa transversale le sauve face à un boulet imparable à la 64ème minute.

Gomis rentré en cours de jeu, marque un très joli but à la 73ème refusé pour hors-jeu. Ce n’est que partie remise, car le SCT va s’offrir un 4ème but par l’inévitable Bamba, bien servi par Ech Chergui à la 79ème minute.

Cette victoire est à mettre au crédit d’un collectif. Le Sporting a retrouvé une équipe cohérente et soudée qui se bat sur tous les ballons aussi bien devant que derrière en montrant une belle solidarité. Le milieu distribue beaucoup et l’équipe met l’accent sur l’animation offensive, ce qui est payant. Là, où l’on était incapable l’an dernier de mettre des buts, nous voyons cette année une certaine capacité à créer le danger devant et à se procurer des occasions. Il reste encore à travailler la gestion mentale après la prise d’un but contre, qui a, semble-t-il, fragilisé l’équipe un certain temps. Mais la confiance revient, les automatismes commencent à être palpables et la mentalité nous a plu. Beaucoup de positif à retenir de ce match face à une équipe de Marignane accrocheuse et pas si facile à jouer.

C’est avec ce même état d’esprit qu’il va falloir aller défier Martigues dans son antre de Turcan, mercredi soir à 20h00. Un partage des points serait le bienvenu. Quant à une victoire, elle propulserait simplement le Sporting à la première place du championnat !


Article FRANZ A.

samedi 10 octobre 2020

INFO COVID

FB SCT


 Fin des matchs à huis clos ! ( 3000 PERSONNES MAXI)

Venez soutenir les Azur et Or samedi à 18h au stade Bon Rencontre face à Marignane Gignac FC

Ouverture des guichets Mouraille et Depallens à 16h45 pour une ouverture des portes à 17h.

Toutes les mesures sanitaires ont été mises en place pour la réouverture au public :

Des contenants de gel hydroalcoolique seront à disposition du public aux buvettes, caisses et sanitaires du stade

Un sens de circulation sera matérialisé en tribune

Un siège sur 2 sera condamné

Petit rappel des consignes de respect des gestes barrières à appliquer pour le match :

Maintenir une distanciation sociale d'un mètre aux guichets billetterie, aux entrées, aux buvettes et caisses

Port du masque obligatoire

FORZA TOULON

vendredi 9 octobre 2020

WEEK END DU 10 OCTOBRE 2020 : MAINTENIR LE RYTHME ?

 8 EME JOURNEE

ADVERSAIRE : MARIGNANE GIGNAC FC

FB SCT


CLASSEMENT : 15 EME AVEC 3 POINTS

BIOGRAPHIE :Le Marignane Gignac Football Club est un club de football français basé à Marignane au nord-ouest de Marseille et fondé en 1924 sous le nom d'Union sportive de Marignane. En 2016, le club fusionne avec le club voisin de l'Association sportive de Gignac-la-Nerthe et change de nom. Patrice Eyraud est l'entraineur depuis la saison 2014-2015.,

LES DERNIERS RESULTATS

D/D/N/N

JOUEUR A SUIVRE : ALEXANDRE LLOVET  ATTAQUANT  3 BUTS


MHSCORNAIR.COM



ARTICLE DAVID D.


dimanche 4 octobre 2020

COUPE DE FRANCE – MISSION ACCOMPLIE – SCT 4 / US CUERS PIERREFEU 0


 3 divisions d’écart avec l’US Cuers-Pierrefeu, mais match piège, tant on s’est déjà brûlé les ailes et ridiculisés à souhait dans ce genre d’exercice.

Pour le staff, c’est l’occasion bénie de faire tournée l’effectif et laisser la part belle aux jeunes pousses. Delpuech titularisé, Naili, Romdhani, Belkassam, Boumedienne, De Clemente complètent l’effectif entouré par quelques cadres.

Au cours de la 1ère période, Bamba parvient à trouver par deux fois le chemin des filets. A la 18ème minute un magnifique ciseau propulse le ballon hors d’atteinte dans le but. A la 30ème minute, Bamba semble marcher sur son ballon mais se reprend, enroule sa balle et la loge parfaitement des les buts de Cuers.

La 1ère période a été à l’avantage des Toulonnais. A la reprise le Sporting décide de laisser les locaux faire le jeu et de procéder en contre. Sauf qu’une sorte de faux rythme s’installe et les Toulonnais semblent moins présents. Le chrono tourne, les esprits s’échauffent quelque peu, quelques cartons jaunes sont distribués des deux côtés. Quelques changements côté Toulonnais (Belkacam pour Constant, El Haji pour Bamba et Boumedienne pour Naili).

Un bon centre de Dogo pour la tête de Delpuech et c’est le 3ème but. (73’). Dix minutes plus tard, Dogo est fauché dans la surface et c’est le pénalty logique qu’il transformera lui-même. (84’)

L’ardeur et la fougue de la jeunesse du Sporting va vivre quelques minutes de folie, tout feu tout flamme. A la 86ème, une chevauchée fantastique de Boumedienne qui passe en revue tous ses opposants pour se présenter face au gardien sorti, il tire à ras de terre mais son ballon manque de peu le cadre. Quelle occasion !

Dogo obtient un nouveau pénalty à la 87ème minute. C’est Gomis qui le tire. Malheureusement sa frappe s’écrase sur l’angle droit des cages. Il aurait mérité mieux car il a été plutôt séduisant sur ce match.

Le SCT valide son ticket pour le 5ème tour, logiquement, sans que les joueurs de Cuers n’aient démérité. Mais ils n’ont pas vraiment su créer de danger devant les buts toulonnais.

La mission est accomplie, les joueurs ont fait le job, les jeunes ont été à la hauteur. Place désormais au championnat samedi prochain à Bon Rencontre et en public pour la réception de Marignane-Gignac.


Article FRANZ A.

samedi 3 octobre 2020

WEEK END DU 4 OCTOBRE 2020

 4 EME TOUR

RESPECTER LA HIERARCHIE

MATCH A HUIS CLOS

ADVERSAIRE : Union Sportive Cuers-Pierrefeu Football





BIOGRAPHIE :Union Sportive Cuers-Pierrefeu Football  EST UN CLUB PROMU EN DHR ENTRAINE PAR ANTHONY LOUGE ET JOUE SUR LE TERRAIN COMPLEXE SPORTIF LOULOU GAAFFRE 1

CLASSEMENT DHR : 11 EME AVEC 1 POINT

LES 2 DERNIERS RESULTATS CHAMPIONNAT DHR :

N/D

JOUEUR A SUIVRE : SAMIR HADJI  ATTAQUANT 1 but 




ARTICLE / DAVID D.



vendredi 2 octobre 2020

Au Sporting, les points du derby – SCT 2 / OM 1

 


Match en retard un mercredi, huis clos, pas les conditions idéales pour le derby que tous les supporters affectionnent particulièrement. Mais une belle envie de prendre des points côté varois.

La 1ère période est toute à l’avantage des Toulonnais, qui prennent le jeu à leur compte. Un jeu d’ailleurs résolument tourné vers l’offensive, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

El Haji montre la voie dès les premières minutes et vient inquiéter le portier olympien. Puis il remet le couvert une minute plus tard en servant parfaitement Delgado au centre, mais son tir est contré.

Une lumineuse ouverture de Kané pour El Hadji, il remet de la tête dans les pieds de Delgado qui peut tranquillement pousser le ballon dans les buts. (12’)

Delgado est à deux doigts de doubler la mise sur un bon centre de Mama, mais son ballon s’envole.

Mama lance Constant qui remise sur Dogo. Ce dernier adresse une tête puissante et cadrée que Simon parvient à bien capter.

Un magnifique centre de Constant, qui a pris son vis-à-vis de vitesse pour Dogo, mais celui-ci ne parvient pas à reprendre. Encore une belle occasion.

Un bon pressing de Delagdo et une bourde du défenseur marseillais permet à l’attaquant toulonnais d’aller défier Simon qui sort vers lui. Très intelligemment, le Toulonnais parvient à le lober et inscrire là son doublé. (39’)

Contrat largement rempli en première période. L’occasion de tuer le match ne s’est pas concrétisée, mais la seconde période s’annonce palpitante.

Après la pause, ce sont les Marseillais qui montrent le bout de leurs crampons et qui vont se montrer plus dangereux. Et sur un corner, la tête de Guilhen fait mouche (62’). Dès lors, cette réduction du score semble peser dans les têtes varoises et le jeu se fait moins abouti et apporte sa dose d’agacement dans l’équipe. Bamba tente de réveiller son équipe et, plus tard, Gomis sert bien Ech Chergui qui tente une belle reprise de volley, elle passe au-dessus. Enfin Constant sur corner tente de passer en force, son ballon rase le poteau.

La deuxième période a été moins heureuse que la première et après le but olympien, les Toulonnais ont eu du mal à gérer la pression et la crainte du match nul a pris le dessus. Quoiqu’il en soit, les Toulonnais ont fait le boulot, pris les 3 points. La première période a délivré des phases de jeu intéressantes et l’équipe gagne en confiance de match en match. Bravo à tous, le travail commence à payer.

Dimanche une parenthèse dans le championnat du côté de Cuers pour un tour de coupe de France. Ce sera sans doute l’occasion de faire tourner un peu l’effectif et de donner du temps de jeu à certains joueurs.



CR FRANZ A.

lundi 28 septembre 2020

AG SASP SCT – 25 SEPTEMBRE 2020

 




Les Socios étaient largement représentés à l’Assemblée Générale annuelle de la SASP du SCT.

Les informations nouvelles les plus importantes sont :

- L’engagement de Gilles Garelli d’AGV  sponsor principal du club, responsable du pool des sponsors qu’il va fédérer  et il devient Socios .

- Une nouvelle augmentation de capital est prévue prochainement.

- Comme cela a été annoncé sur le Blog des Socios, la possibilité d’acquérir une nouvelle action . Pensez à en faire la demande sur : contactsocios@gmail.com

- Le traitement au cas par cas des actions laissées par un membre des Socios décédé, nous sommes  en relation avec le service juridique du club.

- Pour le côté sportif, la recherche active d’un nouvel attaquant. Quelques pistes sérieuses sont déjà bien avancées.

- Le soutien de la municipalité semble plus effectif que les saisons précédentes.

- La confiance renouvelée par les partenaires et sponsors autour du projet du club.

Voilà dans les grandes lignes ce qu’il fallait retenir de cette assemblée générale.



Le bureau SOCIOS


vendredi 25 septembre 2020

ACTIONS SOCIOS


 -Nous vous contactons car nous avons des socios qui ont changé d'adresse et n'ont pas mis à jour ce changement si c'est votre cas veuillez contacter :

contactsocios@gmail.com

en indiquant vos noms prénoms nouvelle adresse.


-Pour ceux qui ont des parents socios décédés veuillez également nous contacter pour mettre à jour la succession :

contactsocios@gmail.com


-Pour ceux qui veulent revendre leur actions veuillez nous contacter pour que l'on puisse vous aider dans votre démarche:

contactsocios@gmail.com


-Et pour ceux qui veulent en racheter veuillez également nous contacter en mentionnant votre nom , prénom , adresse . 

Contactsocios@gmail.com



La présidente



jeudi 24 septembre 2020

WEEK END DU 26 SEPTEMBRE 2020 CONFIRMATION

A L'HEURE OU NOUS PUBLIONS CET ARTICLE NOUS AVONS APPRIS QUE LE MATCH EST REPORTE CAUSE COVID ....



6 EME JOURNEE

ADVERSAIRE: FC MARTIGUES


FB SCT


BIOGRAPHIE : Le Football Club de Martigues est un club de football français basé à Martigues. Le club est présidé par Alain Nersessian depuis le début de la saison 2019-2020 et est entraîné par Éric Chelle depuis novembre 2017. Le club évolue pour la saison 2017-2018 en Championnat de France amateur de football à la suite de sa 18e place en National lors de la saison 2011-2012. L'équipe première réside au Stade Francis-Turcan et le centre d'entraînement du club se trouve au stade de la Coudoulière.

CLASSEMENT : 1 er avec 13 POINTS

LES 5 DERNIERS RESULTATS :

D / V / N / V / V

JOUEUR A SUIVRE : DIAWOYE DIARRA  / ATTAQUANT / 2 buts


FB FC MARTIGUES




ARTICLE DAVID D.


dimanche 20 septembre 2020

Victoire du SCT sur Saint Priest 3-0 : Une saine réaction.

 Quelques jours avant ce match, nous évoquions l’impérieuse nécessité de réagir rapidement après le raté de Monaco. La réaction fut bien au rendez-vous et avec de la manière en plus.


C’est un Sporting appliqué et ayant à cœur de dominer le débat qui évolue sur sa pelouse. Si quelques cadres manquent à l’appel (Moulet, Leleu…) Nagui et Chergui sont alignés d’entrée. Le pressing imposé par les Toulonnais arrive après 10 minutes de round d’observation pendant lesquelles Saint Priest tente de se montrer offensif. On sent les visiteurs désireux de prendre des points. Mais sur un coup-franc de Nagui, c’est Ouasfane qui parvient à tendre la jambe pour pousser le cuir dans les filets. (24’)

L’ouverture du score parvient à donner confiance et le jeu dynamique semble plus abouti que la semaine précédente. On fait circuler, on joue plus haut et on ne compte pas l’énergie déployée. Nagui et El Haji sont très en vue, Kané consolide la bonne impression que l’on avait de lui et Chergui retrouve une bonne lecture des situations. Le collectif fait plaisir à voir. Mama, lui aussi, se bat bien, il tente même sa chance à la 35ème minute de loin, mais son tir passe au-dessus.

Les cinq dernières minutes de la 1ère mi-temps infligent un petit flottement côté toulonnais et la pause est la bienvenue.

Andreani fait montre de tout son talent, pour claquer un ballon puissant à la 57ème. Constant fait son entrée à la 60ème minute. Et 3 minutes plus tard, une lueur de génie de notre international béninois permet d’aggraver le score. Mama reçoit un long ballon du côté gauche et frappe en pivot pour loger la balle au ras du poteau. Cette frappe d’une pureté incroyable est à l’image de la réaction toulonnaise. Tenter, oser, frapper, être plus agressif et prendre du plaisir.

A 2-0, Saint Priest accuse le coup. Bayo remplace l’excellent El Haji. Surtout que peu après, à la 71ème minute, Constant dans un angle fermé, expédie un pointu magnifique qui s’écrase sous la barre. Imparable ! Et c’est du 3-0 !

La fin du match est un peu identique à la fin de la période précédente et les joueurs qui ont beaucoup donné, ont tendance à se relâcher. Mais rien de nouveau ne se passe. L’équipe peut savourer sa large victoire et ses beaux buts. Les deux derniers peuvent certainement rentrer dans le Top Ten de la journée.

L’équipe entière est à féliciter. Elle montre la voie à suivre. Nous pensons avec nostalgie, à l’importance de la victoire contre Saint Priest l’année de la montée et nous ne pouvons que savourer l’analogie.

Martigues la semaine prochaine, sera un sacré client, qui vient d’ailleurs de s’imposer à Monaco. Il faut continuer à travailler, à avancer dans la sérénité. Mais surtout, continuer à nous régaler avec de si beaux buts.


CR FRANZ A.

vendredi 18 septembre 2020

WEEK END DU 19 Septembre 2020 : PREMIER TOURNANT ?

 

6 EME JOURNEE

ADVERSAIRE : AS SAINT PRIEST


CLASSEMENT : 9 EME AVEC 5 POINTS

FB SCT


BIOGRAPHIE : L'Association Sportive de Saint-Priest est un club français de football fondé en 1945 et basé à Saint-Priest dans la banlieue de Lyon.

Le Président du club est Patrick Gonzalez et l'entraîneur Lionel Bah.

Le club réalise une très belle saison 2016-2017 avec le titre de champion de CFA 2 et une accession en CFA (désormais appelé N2).

L'AS Saint-Priest évolue en National 2 pour la saison 2018-2019.


LES DERNIERS RESULTATS :

V/N/N


JOUEUR A SUIVRE : JACQUES COFFI ( MILIEU OFFENSIF) 1 BUT



FB ASSP



Article David D

jeudi 17 septembre 2020

Retrouver le plaisir et la confiance



Si la défaite à Monaco a été difficile à digérer, tant il y avait la place pour faire mieux, il faut maintenant tourner la page, repartir de l’avant et surtout rebondir. Le match annulé contre l’OM aurait sans doute permis de concrétiser la spirale ascendante entamée à Andrezieux. Mais à la place ce fut Monaco, où il est toujours difficile de s’imposer. La supériorité numérique n’a pas permis au Sporting de peser plus lourdement sur le match, qui semblait pourtant à sa portée.

A n’en pas douter, certains enseignements ont dû être tirés cette semaine et la confiance doit revenir au plus vite. Samedi le SCT produira son second match à domicile, encore hélas à huis clos. C’est un match important qu’il faudra gagner. Il sera déterminant pour ramener la confiance au sein du groupe. Les joueurs trouvent l’ambiance plutôt bonne, le travail avec le staff est de qualité et les jeunes recrues amènent toute leur fougue. Il faut trouver le plaisir de jouer ensemble, de combiner, de chercher des solutions offensives. Travailler avec sérénité et application va bien finir par payer.

Avec un groupe soudé et conscient de l’enjeu, le match de samedi pourrait vraiment servir de démarrage après un début mitigé. On perçoit certaines qualités qui ne demandent qu’à s’exprimer. Saint Priest sera-t-il le révélateur de la saison comme il le fut il y a deux ans ?

Nous les encourageons et maintenons notre confiance dans nos joueurs et leur équipe technique. Tous derrière eux ce samedi, allez Toulon !

jeudi 10 septembre 2020

WEEK END DU 12 SEPTEMBRE 2020

5 EME JOURNEE


POURSUIVRE UNE SERIE


ADVERSAIRE : AS MONACO ( RESERVE)

                                                                        FB SCT


BIOGRAPHIE : L'Association sportive de Monaco football club, abrégée en AS Monaco FC, est un club de football monégasque fondé en 1924 et situé à Monaco.
Bien qu'elle ne soit pas située sur le territoire français, l'AS Monaco est affiliée à la Fédération française de football et participe au championnat de France, dont elle est la seule équipe non française professionnelle. Elle fait donc partie des quelques clubs de football jouant dans un championnat étranger.

RESULTATS PRECEDENTS:

D/N/R

CLASSEMENT : 10 eme


JOUEUR A SUIVRE : VALENTIN DECARPENTRIE   MILLIEU OFFENSIF

AS MONACO.COM



ARTICLE DAVID D.

vendredi 4 septembre 2020

WEEK END DU 5 SEPTEMBRE 2020

4 EME JOURNEE

UN DERBY ça ne se joue pas , ça SE GAGNE !

ADVERSAIRE : OLYMPIQUE DE MARSEILLE ( RESERVE )

FB SCT


BIOGRAPHIE : L'Olympique de Marseille (OM) est un club de football français fondé en août 1899 à Marseille par René Dufaure de Montmirail. Le club marseillais joue au stade de l'Huveaune de 1904 à 1937, date à laquelle est inauguré le stade Vélodrome. Auparavant, le club marseillais remporte sa première Coupe de France en 1924 et devient le tout premier club provincial à s'adjuger ce titre. L'OM est l'un des clubs qui a joué durant la saison inaugurale1932-1933 et qui évolue encore en Ligue 1 aujourd'hui.

RESULTATS PRECEDENTS:

D/V/D

JOUEUR A SUIVRE : MEDHI BAALOUDJ ( ATTAQUANT )

OM NET



ARTICLE DAVID D.

jeudi 3 septembre 2020

ENFIN !!!!


Enfin !!! Le SPORTING s'est montré réaliste, dès sa première incursion dans le camp adverse , sur un ballon en profondeur , BAMBA marque son premier but sous les couleurs jaunes et bleues ( 1 - 0) à la 3 '.

Enfin !!! Le SPORTING a su ne pas reculer dès ce premier but, tout en laissant venir l'adversaire et procédant à quelques contres ou attaques bien menés en 1 ère mi-temps, comme à la  11 ' pour BAMBA et à la  17 ' DOGO.

Enfin !!! Le SPORTING a su faire le dos rond et maintenir le score.

Enfin !!! Le SPORTING a trouvé sa charnière défensive en l'absence de SAHNOUNE. avec LELEU à gauche , OUASFANE à droite et KANE au centre.

Enfin !!! Le SPORTING a fait rentrer ses jeunes ELHADJI et BELKHACEM ce dernier sur un rush de sa surface de réparation part seul au but adverse, le gardien local ne peut que l'arrêter en créant un pénalty que DELGADO va concrétiser à la  87 '. Coaching gagnant.

Enfin !!! Le SPORTING a son rempart ANDREANI qui a multiplié les exploits pour maintenir ses cages inviolées.4' , 12',23',39',59' jusqu'à cet arrêt sur un coup franc des locaux. ANDREANI sort le grand jeu en réalisant une double parade refléxe dont il a le secret.

Enfin !!!Le SPORTING  aurait-il trouvé sa solidité défensive et son efficacité offensive pour pouvoir garder le score et surtout gagner...

Enfin !!! Un match à référence?

Enfin !!! Pour les supporters qui se sont déplacés , un retour dans la joie .

CR ROMUALD L.

mardi 1 septembre 2020

MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2020

3 ème journée
3 points : La saison commence
Adversaire : Andrézieux Bouthéon


FB SCT


Biographie : L'Andrezieux Boutheon Football Club ou Andrezieux Bouthéon FC est un club français fondé en 1947 sous le nom d'Association Sportive Forezienne ( ASF).Le club est basé à Andrezieux ville située dans l'agglomération de Saint Etienne ( Loire).L'équipe première de l' ABFC évolue pour la saison 2018-2019 dans  le Championnat  de France de Football de National 2.


Résultats des 2 premières journées  :

1 nul contre Aubagne
1 défaite contre Grasse


Joueur à suivre :

MAXIME FLEURY Attaquant

FB Andrezieux


Article DAVID D.


dimanche 30 août 2020

ENTRE AGUEUSIE ET FRUSTRATION / UN DERBY INSIPIDE




Compo SCT : Andreani – Sané – Ouasfane – Leleu – Etcheveria – Moulet – Bayo (Mama 81’) – Ranieri (Ech Chergui 70’) – Constant – Delgado – Bamba (Dogo 61’)


Buts EFSR Jamrozik 13’



Entre une étoile qui ne brille plus et un Sporting sans saveur, ce derby a tous les symptômes de la Covid19. Et ce mal devient récurant, puisque l’Etoile est en train de devenir notre bête noire.

Outre le fait de perdre un derby, la manière employée laisse peser quelques inquiétudes sur la forme actuelle de notre équipe. Peu d’occasions, une attaque bien muette, de longs ballons devant, beaucoup de déchets dans les passes et peu de solutions pour le porteur du ballon.

Nos adversaires ont montré plus de vivacité et une meilleure fluidité dans la circulation du ballon sans toutefois paraître vraiment supérieurs. Mais ils ont réussi à scorer une fois avec un but peu spectaculaire mais ô combien déterminant.

Le SCT a été moins percutant qu’en déplacement la semaine dernière. Il va se faire cueillir presque à froid dès la 13ème minute par un but assassin de Jamrozik. La réaction toulonnaise se fait attendre, puisque c’est seulement à la 39ème que Ranieri inquiète le portier fréjussien qui, par un réflexe incroyable, repousse sur sa barre.

Chergui, Mama et Dogo rentrés en cours de match n’apporteront rien de mieux. Et c’est Fréjus qui se procure les plus belles occasions à la 70ème avec une belle intervention d’Andreani et une belle action finalement mal négociée à la 74ème. Et c’est encore Andreani qui bloque l’angle de tir de Kéita à la 87ème.
On ne va pas parler de naufrage collectif, car on a vu tout de même, sporadiquement, quelques bonnes intentions et quelques mouvements intéressants, mais sur l’ensemble du match cela parait dérisoire. On comprend la déception des joueurs en fin de match et beaucoup ont pris conscience qu’il faudra aller chercher les points du côté d’Andrezieux mercredi. C’est toujours frustrant de rater le rendez vous d’un derby, il y en aura un autre samedi face à l’OM. Espérons qu’il aura une saveur toute autre.

Ce n’est qu’un début de championnat, en continuant à travailler et en insistant sur certaines valeurs dans le jeu offensif, le SCT doit parvenir à trouver son rythme pour s’imposer.

CR / FRANZ A.

mercredi 26 août 2020

WEEK END DU 29 AOUT 2020 2 EME JOURNEE

DERBY : 3 POINTS OBLIGATOIRES


ADVERSAIRE : ETOILE FREJUS SAINT RAPHAEL

FB SCT


BIOGRAPHIE : L'Étoile Football Club Fréjus Saint-Raphaël, couramment abrégé ÉFC Fréjus-Saint-Raphaël ou simplement Fréjus-Saint-Raphaël, est un club de football français fondé en 2009, à la suite de la fusion de l'Étoile sportive fréjusienne et du Stade Raphaëlois ,

Le club est issu de la fusion du Stade Raphaëlois, club fondé en 1905, et de l'ES Fréjus, club fondé en 1938. La réunion des deux clubs, le 16 mars 2009, marque la création de l'Étoile Football Club Fréjus Saint-Raphaël, création officialisée le 2 juin 2009.



RESULTAT PREMIERE JOURNEE:

LYON 1 A 1 FREJUS ( buteur : ORINEL )





JOUEUR A SUIVRE : JEREMY BEKHECHI ( ATTAQUANT)




Article DAVID D.

dimanche 23 août 2020

RC GRASSE – SC TOULON 1-1 LES FLEURS DU MAL

FB SCT



Composition SCT : Andréani – Sané – Ouasfane – Moulet – Constant (Gomis 61’) – Nagui (Bayo 61’)– Etcheverria – Mama – Delgado – Mamba (Ranieri 81’) – Leleu

Cartons Jaunes : Moulet (17’) – bamba (45’)
Buts : Delgado (21’) – Ako (46’)


Certains trouveront qu’un match nul à l’extérieur et en plus à Grasse est un bon début, d’autres nourriront des regrets de n’avoir pu tuer le match en temps et en heure.

En toute objectivité, le partage des points est plutôt mérité. Face à une équipe de Grasse bien affutée et assez dangereuse, il aura fallu tout le talent de Florian Andreani pour éviter le pire. Mais les Toulonnais ont su saisir leur chance et ont connu de bonnes périodes.

Le 1er quart d’heure est plutôt local avec des salves d’attaques rondement menées (6’ et 7’). Le but toulonnais est pris d’assaut mais ne se rend pas. Et cependant, un peu contre le cours du jeu, un coup-franc de Moulet bien tiré et ce diable de Delgado trouve le chemin des filets dans une forêt de jambes (21’). 10 minutes avant, une belle main dans la surface grassoise avait fait passer un soupir de peur dans la tribune du stade de la Paoute. Sans doute un signe avant-coureur…

A partir de ce moment-là, les Toulonnais vont se montrer plus entreprenants. A la 28ème Bamba tente sa chance et sa frappe puissante et repoussée par Camus, l’attaquant tente vainement de récupérer la balle.
33ème Nagui est à deux doigt de reprendre la frappe de Mama Séïbou. Mais l’occasion la plus franche est celle de Mamba qui, seul face à Camus, glisse avant d’armer (35’).

Juste avant la pause, une montée de Moulet lui permet d’alerter Mamba excentré. Celui-ci, au lieu de passer à ses deux coéquipiers au second poteau, préfère tenter sa chance et s’en va trouer le petit filet. (41’)
Andreani sauve son équipe sous sa barre (42’) et le RC Grasse sur un corner touche du bois (44’). Ouf la pause arrive enfin…

Après la pause, on joue la 46ème minute, et à l’image de la 1ère période, le SCT a du mal à revenir dans le match. Un moment d’inattention qui se paye cash. Ako égalise sur corner pour son équipe. Grasse est à deux doigts de remettre le couvert à la 48ème et surtout à la 59ème.

70’ : sur un corner de Moulet, Bayo tente une belle tête, Grasse réclame une main en pleine surface.
La fin de la partie s’étiole un peu, on sent la fatigue et le poids de la chaleur. Dans les arrêts de jeu, Andreani s’illustre encore avec une superbe parade et évite ainsi un cruel coup du sort.


On a senti le potentiel de notre équipe, à qui il manque de temps de jeu et des automatismes pour être plus percutantes. L’état d’esprit a été bon. On a retrouvé un bon Moulet et un bon Mama. Constant et Mamba ont été en vue, tout comme Etcheverria qui en a parfois fait des tonnes. La marge
de progression est encore importante, mais la qualité semble présente. A confirmer d’urgence et ce dès le derby prochain contre l’Etoile.


CR FRANZ A.

mardi 18 août 2020

WEEK END DU 22 AOUT 2020 1 ERE JOURNEE

NOUVELLE EQUIPE ... NOUVELLE AMBITION 


ADVERSAIRE : RC GRASSE


FB SCT


BIOGRAPHIE : Le Racing Club de Grasse est un club de football fondé en 1950.

Le club est présidé par François Roustan. L'entraîneur général et entraîneur de l'équipe première est Loïc Chabas, et l'entraîneur général des catégories de jeunes est Vincent Madeleine.

LES 5 DERNIERS RESULTATS AMICAUX :

D/V/D/D/N

JOUEUR A SUIVRE : FRANCK DELARUE ( ATTAQUANT)

RC GRASSE.FR



Article DAVID D.


mardi 21 juillet 2020

REAPPRENDRE A GAGNER



La culture de la gagne et la spirale positive qui l’accompagne généralement sont deux choses qu’il va falloir réapprendre. Et le plus vite sera le mieux.
Dans un championnat avec une poule assez ouverte, on ne peut pas dire, sur le papier du moins, qu’un épouvantail ou qu’un cador des pelouses sorte du lot.
Beaucoup d’équipes sont capables de faire un bon parcours. Nous allons retrouver bon nombre de nos anciens « amis » de la région Paca. A n’en pas doute ceux-là voudront mettre un point d’honneur à battre notre Rascasse.
Nous allons aussi découvrir des petits nouveaux : le Goal FC (émanation de l’ancien MDA fusionné avec quelques clubs voisins), les Hauts du Lyonnais (club de cinq villages) ou les savoyards de Rumilly, car les deux clubs ont fini ex æquo à la fin du championnat avec 38 points.
Saint Priest est un club qui connait depuis trois saisons cette division et qui ne sera donc pas un bleu dans l’exercice.
Andrezieux et Louhans Cuiseaux sont aussi deux clubs qui affichent une certaine ambition et dont il faudra se méfier.
Aubagne a semble-t-il obtenu son ticket, grâce à un repêchage et au détriment de l’Athlético de Marseille.
Et puis nous aurons enfin à en découdre avec les réserves d’équipes pros, toujours enclines à fausser le championnat ou à le faire basculer (l’OM, Monaco et Nice).
Si tout semble possible dans ce groupe, une chose parait primordiale : renouer avec les victoires.
Les joueurs qui ont connu le traumatisme de l’an dernier, doivent pouvoir se dépouiller de cette image négative et les nouveaux ou les jeunes promus doivent pouvoir trouver rapidement des satisfactions sportives. La culture de la gagne est une valeur toulonnaise, ne rien lâcher sur le terrain, ne jamais s’avouer vaincu avant la dernière seconde, retrouver la grinta et donner un sens à notre devise ; qui s’y frotte s’y pique. Rendre une ville et les supporters fiers de leur équipe préférée, telle doit être l’ambition de ce groupe de N2.
Si l’équipe fanion du Sporting a été capable de gâcher tous les espoirs en quelques mois seulement et de faire l’ascenseur, il doit se convaincre dès les matchs amicaux, que dans un ascenseur il y a aussi des boutons pour remonter.
C’est tout le bien que nous nous souhaitons. Et cela ne peut passer qu’en retrouvant le parfum enivrant de la victoire et la culture de la gagne.


Franz A.

vendredi 26 juin 2020

HONTE A VOUS !

On croyait avoir tout vu, tout entendu. Oui, sauf que le Sporting de Toulon c’est un peu le tonneau des
Danaïdes…

Tous ces mois de tweets assassins, d’allusions douteuses, de mensonges et de perte de temps pour en
arriver là.

Devoir subir une conférence de presse sous le blason du club, dans les locaux du club, pour clamer
haut et fort son amour pour l’OM est au-dessus de nos forces.

Pire, apprendre ensuite, que finalement un accord est quand même signé entre Claude Joye et Mourad
Boudjellal, dépasse l’entendement.

Encore une fois, les intérêts personnels ont pris le dessus. On n’est plus à une humiliation près.
Cette histoire qui a enflammé la ville, qui a divisé les supporters nous offre une issue qu’Alfred
Hitchcock n’aura jamais pu imaginer.

Ce scénario époustouflant est sans doute à mille lieues de ce que Monsieur Falco avait cru naïvement
avoir réussi.

La confiance de tous est malmenée et un grand sentiment d’écœurement nous envahi ce soir.
La pérennité de ce duo improbable est conditionnée à l’avenir de notre pire ennemi. Le destin du
Sporting lié à celui de l’OM !

Ce cauchemar aura-t-il bientôt une fin ?
Et pourtant, dans le grand carnage de cette situation ubuesque, dans le chaos de nos sentiments
actuels, une saison se prépare, une saison à ne pas rater.

Il va falloir se retrousser les manches, essayer de faire abstraction du côté médiatique, du ridicule que
l’on nous impose, pour apporter sur les terrains une réponse sportive probante et qui ne laisse aucune
place à l’ambiguïté.

Si certains se permettent de salir, de trahir ou de jouer avec notre club, il faut qu’ils sachent que ceux
qui représentent l’esprit du Sporting sont dans les tribunes. Ce sont eux qui seront présents à chaque
déplacement et qui viendront encourager les leurs.

 Pour eux il faudra se battre et gagner. Car les dirigeants passent mais les supporters restent. Certains ont une vie entière de soutien indéfectible,d’autres font vivre les tribunes, mais tous sont les garants de l’âme et de l’identité toulonnaise.

A ceuxlà,le respect s’impose, ils forcent l’admiration.

Forza Toulon ! L’avenir ne peut être que d’azur et d’or, car ici c’est Toulon !

samedi 20 juin 2020

Ecrire un nouveau chapitre




Nous étions nombreux hier à attendre fébrilement une déclaration en provenance de l’Avenue de la République. Tous n’avaient pas les mêmes attentes ni les mêmes doutes…

Aujourd’hui nous savons qu’une participation de Mourad Boudjellal est quasiment actée, qu’il intégrera cette saison la présidence de la SASP et qu’il sera donc amené à travailler avec Claude Joye, notre actionnaire majoritaire.

On peut se frotter les yeux et se pincer, car avec tout ce que l’on a lu et entendu depuis des mois, on ne donnait pas cher d’une possible collaboration. Si chacun a pu mettre réellement un peu d’eau dans son rosé, alors pourquoi pas…

Aujourd’hui, l’heure n’est plus à la division, et les anti ceci ou les pro cela, doivent tous se ranger derrière l’étendard du Sporting. Car nous vivons un évènement sans doute historique. Un nouveau chapitre de l’histoire du club est en train de s’écrire. Avec toutes les incertitudes de la suite du roman, mais c’est aussi ce qui en fait son charme. Personne ne peut spoiler l’histoire mais tout le monde est le bienvenu pour y participer.

Nous accueillons  Mourad Boudjellal. Nous savons combien il aime sa ville et il n’a rien à prouver à ce sujet.

Nous lui demandons simplement de respecter notre histoire et nos valeurs.

Qu’il ait pu, dans le passé, blesser les amoureux du Sporting et les amateurs de foot en général, nous mettons cela plus sur une envie de faire parler de lui que sur un réel jugement.

Maintenant, nous osons espérer qu’il saura modérer son langage et qu’il réfléchira à deux fois avant de lancer des piques. Car les couleurs azur et or se respectent et de ce côté-là ce sera tolérance zéro…

Merci à notre Maire d’avoir su créer une situation particulière pour que Claude Joye et Mourad Bodjellal trouvent enfin un accord. Chacun a fait un pas pour le bien du SCT et nous les remercions sincèrement.

Ensemble, ils seront plus forts, ensemble nous serons vainqueurs. Qu’ils aient, l’un et l’autre, la volonté de laisser leurs intérêts personnels de côté et qu’ils puissent tirer dans le même sens, tel est notre souhait.

Car Claude Joye et Mourad Bodjellal, n’oubliez pas que vous êtes, tous les deux, sous le signe de la devise de notre chère ville : " Concordia parva crescunt "



Bureau SOCIOS

mercredi 20 mai 2020

JOYE / BOUDJELLALL


Loin de nous l’intention de nous immiscer dans le débat autour du Sporting mais plutôt faire preuve de bon sens et de pragmatisme. Puisqu’il semble que les clubs de supporters ont décidé de s’inviter dans la discussion, il nous a paru important d’essayer d’y voir plus clair.
Les supporters que nous sommes n’ont pas ou très peu été consultés sur un quelconque avis, qui de toute façon ne pèserait guère lourd. Si chacun peut se faire une idée du fiasco de la saison de l’équipe fanion et avoir son idée sur les causes de ce plantage, il est en revanche, plus difficile, d’avoir une vision claire et sereine de la saison prochaine. Nous savons juste qu’elle se prépare maintenant et qu’il nous faut impérativement ne pas la louper. Si chaque supporter s’est transformé cette année tantôt en entraineur, tantôt en dirigeant ou encore en recruteur, cela a pu alimenter les forums et les discussions d’après match mais à part faire vivre notre passion, cela ne va pas bien loin.

Alors, on a jeté en pâture à grands coups d’articles de presse, de tweets ou d’interviews, des phrases, tantôt humoristiques, tantôt sarcastiques, tantôt piquantes ou encore inutiles et mensongères pour nourrir le peuple toulonnais friand de ce genre d’exercice et pour que chaque camp tire un peu plus la couverture à lui. Aujourd’hui nous assistons à un match tendu et musclé entre Claude Joye et Mourad Boudjellal. Non pas un match de foot avec des règles, mais un combat de catch sans arbitrage, là où tous les coups sont permis.

Les supporters veulent-ils remplacer un arbitrage inexistant , la mairie est pour l’instant bien prudente, voire embarrassée ? Certains manifestent déjà leur intention d’en découdre, d’appeler un sauveur de tous leurs vœux et de mettre à la porte l’actuel dirigeant. Les supporters que l’on a très souvent négligés, voient là l’occasion quasi historique de jouer un rôle et de se faire entendre. Si cette intention est légitime, les moyens de le faire doivent être mûrement réfléchis et non décidés dans l’excitation.

Mais attention aussi à bien ouvrir les yeux, car pour nous, il est difficile de prendre parti. Trop d’éléments manquent pour défendre un camp plutôt que l’autre. Si nos seules informations sont uniquement les miettes ou plutôt les os que l’on nous donne à ronger dans la presse et celles portées par la rumeur, nous ne sommes pas en positon de nous déclarer pour l’un ni pour l’autre.

Les seuls faits concrets que nous possédons restent le passé de Claude Joye au Sporting depuis sa reprise et celui de Mourad Boudjellal au RCT. Leurs réussites ne sont pas les mêmes, mais jouaient-ils vraiment dans le même camp et à armes égales ?

On peut reprocher à Monsieur Joye une mauvaise communication, son manque de délégation, son aptitude à ne pas savoir toujours bien s’entourer, ses choix malheureux. On peut lui reprocher son entêtement, sa difficulté à reconnaître ses erreurs et son manque d’humilité. Mais on peut aussi penser que sans lui, on ne sait pas où en serait le club aujourd’hui. On ne sait pas ce qui serait advenu des 800 licenciés actuels, des éducateurs et des supporters. On ne serait sans doute pas là aujourd’hui à discuter d’avenir… 

Nous le disons en toute honnêteté, il nous est impossible de vouloir balayer d’un revers de main dix ans d’histoire du Sporting, pour nous abandonner à des chimères. Car si M. Boudjellal a l’air sincère, s’il nous fait rêver et espérer un avenir glorieux que l’on n’atteindra jamais sans lui, nous ne savons pas quel prix il faudra payer et même si les recettes qui ont marché au rugby sont applicables au foot. On imagine son immense carnet d’adresse, on sait sa faculté à mettre le club qu’il dirige en lumière, on connaît sa gouaille face aux médias, mais est-on certain que cela fonctionne en N2 ?

Quand on annonce, pour faire un effet, des entraineurs et des joueurs qui font rêver et qu’on apprend ensuite par la bouche des intéressés que tout ceci n’est que pure fiction, on a du mal à y voir clair.

Naïvement on a espéré un instant que les deux hommes allaient trouver un terrain d’entente et qu’ils pourraient collaborer et tirer dans le même sens. Mais les égos de chacun ont eu raison de l’intérêt commun. Il n’y aura pas semble-t-il d’union sacrée, pour reprendre une formule chère à notre actionnaire principal.

Les supporters peuvent-ils encore faire pencher la balance d’un côté ? La mairie peut-elle imposer ses choix ? Et comment sortir de la crise ?

Il faudra patienter encore quelques jours ou semaines pour obtenir un semblant de réponse. Pour l’instant l’équipe en place travaille à la saison prochaine, que cela nous plaise ou non.

La seule certitude c’est que sur le terrain, l’an prochain, ce sera encore une nouvelle bataille et un nouveau défi.

Le SCT aurait pourtant tant besoin de cohésion en ce moment et il serait dommage que la presse pousse les supporters à se déchirer, car le club n’en sortirait pas grandi.

La saison 2019/2020 a été, à tous les points de vue, une saison atypique. Pourvu que l’intersaison le soit moins…



L'association des Socios


vendredi 13 mars 2020

MATCH SUSPENDU

La décision a été rapide à la suite des déclarations du président de la République. Toutes les compétitions sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.
« Les annonces du Président de la République amènent la FFF à prendre sans ambiguïté ses responsabilités pour contribuer à endiguer la crise sanitaire qui touche notre pays. Dès aujourd’hui, je souhaite annoncer la suspension de l’ensemble des activités dépendant de la Fédération. Les championnats de jeunes et amateurs, les rassemblements, les entraînements et l’activité des écoles de football sont interrompus, et reprendront des que les conditions sanitaires le permettront. »
Ce jeudi soir, un communiqué de presse de Noël Le Graët annonce la suspension de tous les championnats gérés par la Fédération Française de Football que ce soit au niveau national, régional et départemental. Le football amateur est donc mis en parenthèse jusqu’à nouvel ordre.


Source FOOT AMATEUR

mercredi 11 mars 2020

WEEK END DU 13 MARS 2020 PREMIERE VICTOIRE A L'EXTERIEUR ?

26 EME JOURNEE

                                                                Source FB SCT


ADVERSAIRE : US CONCARNEAU












CLASSEMENT : 11 EME AVEC 31 POINTS


BIOGRAPHIE : L'Union Sportive Concarnoise, couramment abrégée en US Concarneau ou USC, est un club français de football fondé le 11 mars 1911 et basé àConcarneau dans le Finistère. Le club du président Jacques Piriou évolue depuis 2016 en National.


LE DERNIER RESULTAT


V/V/V/V



JOUEUR A SUIVRE : ANDREW JUNG  ATTAQUANT /3 buts

                                                     Source FRANCE BLEU.FR


ARTICLE / DAVID D.


samedi 7 mars 2020

Encore défait à domicile, le Sporting atteint d’un étrange virus.




On s’en doutait depuis plusieurs semaines, mais les spécialistes sont unanimes. Hier soir, ils ont eu la confirmation de la présence d’un virus mystérieux qui frappe l’équipe. Comment l’équipe l’a contracté, là est toute la question. Nous n’avons pas pu identifier précisément qui était le patient zéro. Certains pensent qu’il s’agit de Claude Joye ou de Jean-Marc Ferreri, d’autres misent plutôt sur Victor Zvunka, d’autres encore penchent plutôt vers un collectif de joueurs.
Les symptômes constatés, sont les mêmes depuis plusieurs semaines. Une incapacité à tenir un score, une propension à reculer et à ne jouer qu’une mi-temps et une allergie chronique à scorer.
Face à Créteil, le Sporting s’est encore enfermé dans ce schéma. Auteur cependant d’une jolie première période, pleine d’allant, dynamique et assez offensive, le SCT a été l’ombre de lui-même au retour des vestiaires, incapable de se mettre à l’abri et pire que ça, encaissant deux buts, là où il n’y avait pas la place. Ajoutez là-dessus le manque d’inspiration de Gomis qui avait la balle de l’égalisation, des interprétations d’arbitrage peu favorables, la sortie prématurée et incompréhensible de Philippe, et vous comprendrez que le virus continue de faire des ravages…
C’est pourtant Ranieri, assez remuant, qui tente le premier une frappe qui passe au-dessus. Puis, plus tard, Veron est contraint à une superbe parade face à Philippe au 1er poteau, qui décroche un tir cadré.
Sur un coup-franc visiteur, c’est Andreani qui s’emploie à sortir une balle brûlante qui filait sous la transversale.
Peu avant la pause, les Toulonnais ont un bon coup-franc à jouer. Ranieri ou Moulet sont près du ballon, presque à la limite de la surface et c’est finalement Ranieri qui s’y colle. Bon choix, puisqu’il loge parfaitement sa balle dans les cages sans que Veron n’ait le temps de réagir. (Toulon 1 – Créteil 0) 40’.
Au retour des vestiaires, les Toulonnais sont cueillis à froid par un coup-franc en retrait, transformé par Diallo, libre de tout marquage, qui place parfaitement son ballon pour égaliser (51’) SCT 1 – Créteil 1.
Au cours d’une belle contre-attaque, Diallo centre pour Sangaré qui crucifie Andreani à la 63ème. Hors-jeu ou pas, le but est bien validé. SCT 1 – Créteil 2
Sur un coup-franc de Bayo, Gomis hérite d’un superbe ballon mais se manque incroyablement alors qu’il avait la possibilité d’égaliser.
En fin de partie, Guilavogui dans la surface, transmet à Gomis qui surgit et qui troue les filets. Mais une position de hors-jeu est alors signalée… Décidément quand ça ne veut pas…
Plus grand-chose à ajouter et tous les vaccins du monde semblent vains tant la fin de saison paraît inéluctable. Et même si un remède est prochainement tenté, ce sera maintenant un bandage sur une jambe de bois…

Article FRANZ A.

jeudi 5 mars 2020

WEEK END DU 6 MARS 2020 REPARTIR VERS LES 3 POINTS

25 EME JOURNEE

                                                          Source FB SCT



ADVERSAIRE : CRETEIL LUSITANOS










CLASSEMENT : 10 EME AVEC 32 POINTS

BIOGRAPHIE : L'US Créteil-Lusitanos est un club de football fondé en 1936 basé à Créteil (Val-de-Marne), dans la banlieue sud-est de Paris et est présidé par Armand Lopes. Le club est créé en 1936 et s’inscrit dans une démarche pluridisciplinaire. Le plus haut niveau atteint par le club est la deuxième division. À la suite de huit saisons consécutives en Ligue 2, le club est relégué en National en 2007 et en reste pensionnaire jusqu'à la saison 2012-2013 qui voit le club remonter en Ligue 2. Il reste seulement 3 ans à ce niveau et retombe en troisième division lors de la saison 2015-2016.



LE DERNIER RESULTAT


D/D/V/N




JOUEUR A SUIVRE : YANNIS DOGO  / MILIEU / 1 BUT


Source : uscl.fr


Article DAVID D.


samedi 29 février 2020

LOURDE DEFAITE, DURE A L’AVALER ! (Laval 3 – SCT 0)

Consternation et colère du côté du Stade Le Basser, à l’issue de la rencontre, où l’on espérait une réaction toulonnaise, après l’encourageant 3-0 face à Villefranche. Au lieu de cela, on nous aura servi un piètre spectacle, dénué d’intérêt et sans l’envie qui aurait dû être de mise chez une équipe désireuse de jouer le maintien.
Le Sporting fait illusion pendant les 10 premières minutes de la partie, même si Laval alerte dès la 1ère minute, puis à la 7ème minute, le portier varois. Mais un pénalty un peu sévère vient redonner des couleurs aux tangos à la 12ème minute. Robic ne laisse aucune chance à Andreani qui plonge pourtant du bon côté.
Il faut attendre la 22ème minute pour voir une timide occasion toulonnaise. Et six minutes plus tard c’est Laval qui rate de peu le break.
Après la pause, le SCT change de tactique et fait rentrer du sang neuf avec Gomis et Bayo en lieu et place de Zouaoui et Muyumba.
Pourtant ce n’est pas mieux et on se prend un but d’école à la 51ème. Plus tard, on se demande encore comment l’attaquant lavalois a pu rater son duel, seul face à Andreani à la 75ème.
Gomis va tenter de porter davantage de danger devant les cages lavaloises mais sans succès.
Ranieri est remplacé par Preira à la 79ème. Et Laval se paye le luxe d’enfoncer le clou sur corner à la 83ème minute !
L’addition est lourde pour des toulonnais qui ont fait tourner le ballon jusqu’au bout et pour une équipe locale, certes bien en place, mais avec aussi beaucoup de déchets. Mais les joueurs de Laval se sont montrés réalistes et ont su se créer les occasions qui nous ont fait défaut.
On peut dire que ça sent vraiment les rillettes ! Pourtant la soirée aurait pu être excellente d’un point de vue comptable si les SCT avait fait le job, car nos concurrents directs ont tous eu la bonne idée de s’incliner… Ce manque de réaction a de quoi interroger et elle peut ressembler de l’extérieur à un sabordage en règle.
Il reste cependant encore 10 matches et un mince espoir de figurer parmi les meilleurs relégables. Il faut exploiter la moindre chance à fond et jusqu’au bout, car on sait que la situation financière de certains clubs amène chaque année son lot de surprise dans les relégations et dans les repêchages.
Vu que les dernières chances de maintien viennent de s’envoler, s’il reste une once de dignité et d’orgueil à cette équipe, nous lui demandons juste de faire le nécessaire pour ne pas finir dernière et il sera alors temps de s’en remettre au destin. Mais s’il vous plait, ne baissez pas les bras avant que d’avoir tout tenté, car à Toulon, cela n’a jamais fait partie de notre ADN.



jeudi 27 février 2020

CONFIRMER LA PREMIERE VICTOIRE

WEEK END DU 28 FEVRIER 2020

                                                                      Source FB SCT


24 EME JOURNEE

ADVERSAIRE : LAVAL










CLASSEMENT : 9 EME AVEC 32 POINTS


BIOGRAPHIE : Le Stade Lavallois Mayenne Football Club, appelé plus communément Stade Lavallois, est un club de football amateur français, fondé le 17 juillet 1902 àLaval. En mai 2017 le club est relégué en National 1, Christian Duraincie démissionne quelques jours après la fin du championnat. Philippe Jan est nommé président du directoire.


LES DERNIERS RESULTATS


N/D/V/D


JOUEUR A SUIVRE : ROBERT MAAH  / ATTAQUANT / 3 BUTS

Source STADE LAVALLOIS.COM