samedi 10 août 2019

SOLIDE ET CONQUERANT – LE SPORTING RAMENE UN EXCELLENT POINT DU RED STAR


                                              Crédit photos SOURAKE  TRAORE 

 1- 1 Dans la découverte de ce championnat, Toulon tombe sur une équipe mythique, dans un stade non moins mythique. 1er match pour le Red Star, impatient de briller devant son public, et des Toulonnais qui se demandent à quelle sauce, ils vont être mangés. Une première période très prudente et plutôt brouillonne, qui enregistre surtout quelques bonnes actions locales. La plus belle frappe est ce ballon enroulé de Moussa Sao qui passe de peu à côté, même si Andreani se détend bien. La seconde période est plus intéressante et le jeu se fluidifie, offrant de beaux espaces aux attaquants. Le Red Star ouvre le score par Chahiri, en profitant de la passivité de la défense toulonnaise, mais le Sporting, sans baisser les bras, égalise sur une remise en jeu, grâce à un beau geste de Delgado, qui place un missile juste sous la barre. L’action de but Toulonnaise part d’une longue touche de Fall pour la tête de Barbier qui dévie pour Delgado. Vraiment un très beau but pour ouvrir le compteur de National…

Composition SCT : Andreani – Fall – Sahnoune © - Ouasfane – Zouaoui – Caumet – Chergui – Seye (Pioton 68’) – Guilavogui (Bayo 82’) – Barbier – Delagado (Goncalves 68’) Cartons Jaunes : Red Star (14’ et 90’) SCT: Seye (12’) - Fall (45’) But Red Star Chahiri (51’) But Toulon Delgado (59’)


L’œil des Socios Andréani est encore à créditer d’un excellent match, s’imposant brillamment face aux attaques en 1 ère période, auteur d’arrêt décisifs et de sorties bien senties. Sur le but encaissé, il ne peut pas grand-chose. Rassurant et vif, il a été l’homme de la situation. Fall, Sahnoune et Ouasfane ont montré une belle présence. Fall a été très bon et relance systématiquement le jeu dans le bon sens, on le sent affûté physiquement et avec une grosse envie. Les 2 autres gèrent calmement la situation avec des tacles de qualités même si certaines relances restent hasardeuses. Caumet et Ech Chergui continuent leur œuvre de séduction. On en découvre un et on en redécouvre l’autre et ce milieu semble très bien s’entendre. Caumet est sur tous les ballons avec une saine agressivité. Seye, Zouaoui et Barbier ont fait leur match sans crever l’écran. Barbier semble avoir plus de mal à peser sur la défense adverse, tout en étant capable de fournir des ballons intéressants, notamment la balle de but. Guilavogui, Delgado : le premier, bien en vue, s’est encore beaucoup donné mais parfois dans le vide. Il reste cependant une pièce maîtresse de l’effectif et son engagement sur le terrain est à son honneur. Quant à Delgado son seul geste de buteur fait oublier sa prestation un peu moins convaincante. Mais quel beau but !




Article FRANZ A.