dimanche 19 mai 2019

BEAU SOLEIL DANS LE CIEL TOULONNAIS

PHOTOS NOËLLE M.



Le match que tout le monde attendait. Une issue favorable aux Varois qui confortent leur première place. A 90 minutes du sacre samedi prochain.
Gens qui rient, gens qui pleurent, ce match ne peut pas laisser indifférent, car malheur au perdant ! Selon le camp, c’est soit la relégation, soit un grand pas vers la montée.


A noter l'amateurisme du club de MONACO pour ce match , certains de nos supporters sont restés dehors , INACCEPTABLE !













Composition SCT : Andreani – Ouasfane – Fall – Sahnoune – Zouaoui – Moulet – Seibou – Ghrieb (Gomis 53’) – Guilavogui (Atlan 84’) – Goncalves (Chergui 80’) – Barbier

Buts SCT : Guilavogui 28’ – Moulet sp 79’ – Gomis 94’
But ASM : Antonucci 38’

Cartons Jaunes SCT : Guilavogui (72’) – Ouasfane, Moulet (92’)
Cartons Jaunes ASM : 45’ – 52’ – 78’
Cartons Rouges ASM : Pierre-Gabriel (78’) – Remplaçant sur le banc de touche (93’)







Pas le temps de s’observer, que déjà Goncalves vient titiller le portier monégasque.
Andreani est, à son tour, sollicité sur un coup franc bien tiré (9’).
A la 14ème minute, consécutif à un bon une deux, Ghrieb est propulsé mais il bute sur le gardien.


Les Toulonnais multiplient les corners et imposent une grosse pression sur la partie. C’est justement sur une phase de coup de pied arrêté que le Sporting se crée une superbe occasion (20’).
Mais c’est Guilavogui, qui bénéficie d’un bon ballon sur le côté et qui ouvre le score avec la complicité du poteau à la 28’. (1-0)
A ce moment, Monaco pousse et se crée une occasion franche à la 35ème pour ensuite égaliser dans un trou de souris par Antonucci (38’) (1-1)
C’est compliqué dans les têtes toulonnaises. Mais les Varois, au lieu de douter, continuent à porter le danger devant. Ouasfane se procure une belle occasion à la 40ème minute.
Puis c’est au tour de Goncalves, qui réussit à s’échapper, de servir Guilavogui. Sa balle est repoussée par un joueur monégasque qui est à deux doigts de tromper son propre gardien !






































Après la pause, Guilavogui malchanceux tire sur le poteau. (51’) Une minute plus tard Moulet tente aussi une belle frappe, qui est dégagée.

Pujo fait entrer Gomis et sur son premier ballon, il est tout proche de créer la sensation. (53’)

56’ : superbe ouverture de Guilavogui pour Goncalves qui est en bout de course mais qui est trop juste pour pouvoir reprendre.
60’ : un centre millimétré pour la tête de Barbier qui trouve le gardien sur sa route.
Goncalves bousculé en pleine surface, est touché, mais l’arbitre reste impassible. C’est peut- être son erreur d’appréciation qui le poussera à siffler un pénalty généreux sur un déséquilibre de Barbier à la 78’.
Moulet se charge de la sentence, avec la pression de toute une saison sur les épaules. Et il propulse le Sporting vers la victoire à la 79’ (1-2)















 Il reste encore du temps, il faut tenir le résultat. Les arrêts de jeu sont interminables, mais Monaco ne semble plus trouver les ressources pour égaliser, dans les têtes ils sont déjà condamnés.
Et le Sporting remet une couche avec un magnifique but personnel de Gomis qui trompe le gardien de la Principauté dans un angle peu évident.

                                                               PHOTOS NOËLLE M.

La joie peut exploser et les centaines de supporters toulonnais célébrent la victoire avec leur équipe. Le Sporting a déjà un pied en National. Si Annecy a jeté l’éponge, Fréjus maintient une grosse pression derrière. Il reste un match contre MDA Foot pour asseoir le titre et accéder à la montée, attendue depuis 13 ans !










16 matches invaincus, voilà de quoi affoler les stats, pour une saison compliquée, pleine de rebondissements. Toute une ville est derrière son équipe, il faut que Bon Rencontre soit plein à craquer samedi prochain.


Que la semaine va être longue !









ARTICLE ET PHOTOS / FRANZ A. ET NOËLLE M.