mercredi 18 septembre 2019

WEEK END DU 20 SEPTEMBRE 2019

MAINTENANT OU JAMAIS !


8 EME JOURNEE

ADVERSAIRE : LAVAL

SOURCE FB SCT











CLASSEMENT : 9 EME AVEC 9 POINTS


BIOGRAPHIE : Le Stade Lavallois Mayenne Football Club, appelé plus communément Stade Lavallois, est un club de football amateur français, fondé le 17 juillet 1902 àLaval. En mai 2017 le club est relégué en National 1, Christian Duraincie démissionne quelques jours après la fin du championnat. Philippe Jan est nommé président du directoire.


LES DERNIERS RESULTATS


D/N/N/D



JOUEUR A SUIVRE : ANTONY ROBIC  ATTAQUANT   3 BUTS

SOURCE OUEST FRANCE



ARTICLE DAVID D.


lundi 16 septembre 2019

600000 VUES !

Merci de nous suivre !





Seulement jaune et bleu !

samedi 14 septembre 2019

Le Sporting flanche à Villefranche – Défaite 2 à 1

Photo Noëlle M.


Auteur d’un bon match, le Sporting n’a pas su conserver son avance et craque dans l’espace de 5 minutes. Malgré plusieurs tentatives pour recoller au score, la défaite fait mal et enfonce notre équipe dans le classement.


Composition SCT : Andreani – Ouasfane – Sahnoune – Leleu (Mambu 70’) – Moulet – Seye – Bayo – Saumare – Delgado – Guilavogui (Zouaoui 57’) – Barbier (Diallo 70’)
Cartons Jaunes SCT : Bayo (79’), Seye (82’), Diallo (90’)
Cartons Jaunes FCVB : Robinet (28’), Jasse (88’)
But SCT : Guilavogui (24’)
Buts FCVB : Ndiaye (56’), Taufflieb (64’), Blanc (67’)


On note un bon début de l’équipe toulonnaise avec une pointe inédite composée de Guilavogui, Barbier et Delgado. Si le jeu à du rythme, les longs ballons devant ont du mal à trouver des preneurs.
Guilavogui slalome et tout le monde pense qu’il va centrer mais, au lieu de cela, il tente sa chance de 25 m. et sa balle, avec la complicité du poteau, trompe Sauvage. (24’). Si l’ouverture du score paraît flatteuse, elle concrétise un beau collectif mis en place par Pujo.
A la 27ème minute, sur un corner, Delgado est à deux doigts de doubler la mise.
Robinet donne aux locaux leur premier tir cadré mais Andreani s’interpose avec brio.
Barbier est très présent et Guilavogui est un véritable poison. Une montée de Saumare qui centre pour Barbier, celui-ci laisse à Guilavogui, idéalement placé, son tir est dans la boite mais c’est sans compter sur Jasse qui sauve miraculeusement sur sa ligne.
Avant la pause les caladois tentent de récupérer leur retard. Une frappe lointaine à la 42ème oblige Andreani a s’envoler et à la 44ème une jolie tête de Robinet trouve encore le portier toulonnais sur sa trajectoire.


Au retour des vestiaires, c’est Barbier qui se retrouve en bonne position mais il rate son contrôle.
A la 50ème Delgado frappe sans conviction, alors qu’il aurait pu tenter quelque chose.
Poisse pour les Varois qui perdent Guilavogui à la 56ème, l’attaquant toulonnais est blessé à la cheville suite à un tacle appuyé de Ndiaye.
L’attaque toulonnaise est moins percutante et on sent l’équipe fragilisée par cette sortie prématurée. Ville franche pousse et à la 60ème, tout le stade croit à l’égalisation mais Andreani sauve du pied.
4 minutes plus tard Taufflieb offre l’égalisation à son équipe. Pas le temps de se remettre, que 3 minutes après, Villefranche enfonce le clou par Blanc qui crucifie Andreani à bout portant. C’est dur pour les hommes de fabien Pujo, qui ne méritent pas un tel scénario.
En fin de match, le Sporting manque de réussite. Mambu à la 77ème décroche un tir terrible qui frôle le poteau de Sauvage. Une minute plus tard c’est la confusion dans la surface de Villefranche, mais personne ne parvient à pousser le cuir dans le but. Mais c’est surtout à la 89ème, un coup franc merveilleusement tiré par Zouaoui qui prend le chemin de la lucarne. Là encore, tout le monde le voit dedans, mais Sauvage sauve brillamment du poing.
Difficile de reprocher grand-chose aux Toulonnais qui ont fait leur match, si ce n’est le manque d’attention de la défense sur le second but caladois.


L’œil des Socios

Nous avons apprécié les essais tactiques du coach varois. Même si c’est compliqué pour les joueurs de devoir s’adapter à chaque match, on ne pourra pas reprocher au staff de ne pas se décarcasser pour trouver des solutions. Cette remise en question permanente est un signe de vouloir aller de l’avant. Nous avons apprécié le trio offensif Guilavogui, Barbier, Delagado. Il a bien fonctionné jusqu’à l’infortune de Guilavogui.
Un peu déçus par la rentrée de Diallo qui n’a pas su apporter un surcroit d’offensivité. Cela est compensé par un bon match de Saumare qui nous a paru avoir un profil intéressant à exploiter.
Nous ne pouvons de nouveau pas faire moins que de chanter les louanges de Florian Andreani qui nous a encore sorti un grand match.

Enfin, le retour de Leleu a prouvé que Julien pouvait tenir sa place et être efficace dans les relances et la remontée des ballons.
L’équipe a montré généralement un visage plus percutant que lors du dernier match à domicile et avec, un peu de réussite, aurait pu bouleverser les plans du dauphin à devenir leader.
Les débuts en National sont difficiles, mais le championnat est encore long, et on connaît l’opiniâtreté du staff à proposer de nouvelles solutions. A force, on va bien tomber sur la bonne, pour offrir à l’équipe ce petit déclic qui lui manque. Courage et rendez vous vendredi prochain pour la réception de Laval, à 18h00 et encore devant les caméras de Canal +

Article et Photo FRANZ A. et NOËLLE M.

mercredi 11 septembre 2019

WEEK END DU 13 SEPTEMBRE 2019


                   
ENFIN UNE VICTOIRE ?

7 EME JOURNEE


ADVERSAIRE : FOOTBALL CLUB VILLEFRANCHE BEAUJOLAIS


Source FB SCT

CLASSEMENT : 2 EME AVEC 13 POINTS

BIOGRAPHIE Le FC Villefranche-Beaujolais est un club français de football situé dans la ville de Villefranche-sur-Saône.
L'équipe évolue au stade Armand-Chouffet, du nom d'un député socialiste du Rhône (SFIO) entre 1928 et 1940.
Le club évolue pour la saison 2019-2020 en National.


RESULTATS PRECEDENTS :
N/D/V/V/V

JOUEUR A SUIVRE : OTTMAN DADOUNE  ATTAQUANT 3 buts 

Source ACTUFOOT.COM



Article DAVID D.


samedi 7 septembre 2019

CANAL PLUS – SPORTING MOINS

Photo ROMUALD L.




Quelle mouche a piqué l’équipe Toulonnaise, qui a balbutié son football en première période ? Est-ce la présence des caméras télé qui l’a raidi à ce point, est- ce l’énorme attente de résultat qui l’a figé à de la sorte, pour proposer un jeu d’une indigence rarement atteinte sous l’ère Pujo ?

Heureusement que la seconde période a été plus intéressante et que l’attaque a retrouvé des couleurs après la rentrée, ô combien bénéfique, de Guilavogui. Pourtant le FC Pau était bien loin de l’épouvantail brandi par les médias et la place pour un autre résultat semblait envisageable. Mais il faudra se contenter du partage des points et repousser encore l’échéance d’une première victoire.


Composition SCT : Andreani – Sahnoune © - Fall (Ech Chergui 57’) – Ouasfane – Seye – Zouaoui – Kanté (Dialo 77’) – Moulet – Cuamet (Guilavogui 46’) – Pioton – Delgado.
CJ SCT: Fall (14’) – Zouaoui (69‘)


Pas le temps de se mettre dans le bain, que notre portier est déjà sollicité dès la première minute, l’obligeant à un arrêt réflexe.
Au quart d’heure, un cafouillage devant la cage d’Andréani aurait pu être fatal, mais le tir, trop puissant, va passer au-dessus.
32’ : un tir palois, trop croisé, frôle le poteau des buts Toulonnais.
La première occasion toulonnaise, digne de ce nom, est provoquée par Pioton qui centre parfaitement. Deux joueurs toulonnais sont dans la surface pour reprendre, le 1er laisse filer sa chance et Kanté, de manière incompréhensible, semble sans réaction et laisse passer le ballon devant lui, sans tenter quoi que ce soit (38’).
Bref, une première période, vécue comme une purge, côté tribune, avec rien à se mettre sous la dent, si ce n’est un sentiment de frustration devant le peu de solution proposée.
La rentrée de Guilavogui après la pause va apporter un vent de fraicheur et va redynamiser une attaque à la peine.
Sur un coup franc, une magnifique tête croisée de Delgado trompe le portier palois, mais le but est refusé pour hors-jeu.
A la 57ème minute, c’est un coup dur pour les Varois, puisque Fall, victime d’un claquage à la cuisse, doit quitter prématurément la pelouse.
67ème et 68ème minutes, l’attaque toulonnaise n’est pas avare de munitions, Ech Chergui est a deux doigts de marquer, mais le portier palois, Gendouz, brille et sauve de justesse son équipe.
72ème : Guilavogui, plus rapide, file au but, mais il est coupé dans son élan de manière irrégulière et l’arbitre sort le jaune pour Pau.

Photo NOËLLE M.

86ème : C’est encore Guilavogui qui décoche une fusée lointaine qui passe de peu au-dessus. Là, c’était le but de la semaine !
Une minute plus tard, le SCT pousse toujours, mais une mésentente en pleine surface entre Delgado et Guilavogui ne permet pas d’inquiéter Gendouz.
Le score vierge ne va pas évoluer.


Photo NOËLLE M.


L’œil des Socios

Difficile du trouver du positif dans la première période. La pauvreté du jeu proposé, des ballons souvent vers l’arrière par manque d’inspiration et de solution, ont pesé sur la partie. Stratégiquement ce fut un fiasco. La seconde période a été plus dynamique et on peut s’interroger sur l’entrée de Guilavogui qui a su bouger l’attaque et redonner des couleurs à l’équipe.
Sahnoune, s’il reste un bon stoppeur, est souvent dangereux dans ses relances.
Kanté est sans doute la grosse déception de ce match, il n’a pas enrichi le côté offensif de l’équipe.
Caumet a été aussi moins en vue que d’habitude.
Moulet s’est bien battu et a encore été très présent. Fall a fait son match et dommage qu’il se soit blessé.

La tactique de jeu en première période n’a pas été la bonne et les joueurs ont semblé perdus. D’autre part, le milieu de terrain était aux abonnés absents.
Le discours du coach, le changement de stratégie et le sang neuf ont vraiment apporté un plus en seconde période, mais est-ce suffisant pour faire oublier les lacunes du début ?

Il va falloir encore se retrousser les manches la semaine prochaine à Villefranche, qui vient de faire tomber le leader et qui s’empare de la seconde place. Décidément, le calendrier ne sourit pas au Sporting, mais il faudra bien trouver des solutions pour s’extirper de la zone rouge…


Photo NOËLLE M.





ARTICLE ET PHOTOS / FRANZ A. , NOËLLE M. ET ROMUALD L.

mercredi 4 septembre 2019

WEEK END DU 6 SEPTEMBRE 2019

LA VICTOIRE IMPERATIVE



6 EME JOURNEE


ADVERSAIRE : PAU FC

                                                                 FB DU SCT










CLASSEMENT : 2 EME AVEC 11 POINTS


BIOGRAPHIE : Le Pau Football Club (souvent abrégé en Pau FC) est un club de football français fondé en 1920 et basé à Pau, préfecture du département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine. Le Pau FC tire ses origines du patronage catholique des Bleuets-de-Notre-Dame-de-Pau, qui hissa le football béarnais et du Sud-Ouest au plus haut niveau amateur, avant de donner naissance au FC Pau en 1959. Depuis cette date, la devise du club est « Vaincre ou sourire ». Le Pau FC évolue de nouveau en championnat de France de football National depuis la saison 2016-2017, après avoir passé huit saisons en National 2 entre 2008 et 2016.


RESULTATS PRECEDENTS :
N/V/V/V


JOUEUR A SUIVRE : LAMINE GUEYE  ATTAQUANT / 2 buts

Source footballdatabase


ARTICLE / DAVID D.




samedi 31 août 2019

PAS CHER PAYÉ – Dunkerque 2 – Toulon 1



Photo Noëlle M.




Le déplacement chez le leader a été à deux doigts d’être bonifié, mais un pénalty très généreux, en fin de match, a empêché le Sporting de ramener le point du nul. Une première période assez muselée de part et d’autre, puis une seconde avec des Nordistes plus opportunistes, ont eu raison des hommes de Pujo, qui n’ont pas démérité. La différence s’est faite dans la manière de remonter le ballon : plus fluide et plus rapide pour créer le surnombre côté Dunquerkois et plus laborieuse avec de longs ballons devant côté toulonnais. A noter encore une belle prestation de notre gardien, avec une bonne lecture du jeu pour anticiper et de beaux arrêts décisifs. Le leader a souvent buté en seconde période sur ce dernier rempart…
Le point du nul semblait à la portée des Varois, qui auraient pu stopper l’impressionnante série de l’USLD et qui aurait fait du bien au moral de l’équipe.   


Composition SCT : Andreani – Ouasfane – Fall – Sahnoune © - Soumaré – Seibou – Ech Chergui (Goncalves 79’) – Moulet – Mambu – Guilavogui ( Pioton 73’) – Delgado 


Cartons Jaunes SCT : Ech Chergui (36’) – Seibou (54‘) – Delgado (68‘)
Cartons Jaunes USLD : 13’, 35’ (Bayo)
But SCT : Moulet (sp 15’)
Buts USLD : Bizet (19’) – Bosca (sp 82’)


Dès la 3ème minute, l’USLD tente de marquer son empreinte et c’est Moulet qui met en corner un ballon déjà dangereux.
A la 8ème minute, Andréani sort une magnifique parade sur un coup franc particulièrement bien négocié. On sent que la soirée va être difficile…
Mais une main flagrante dans la surface oblige l’arbitre à désigner le point de pénalty et Moulet se fait un plaisir de placer en force (15’).
La joie est de courte durée puisque l’attaque de Dunkerque déroule une action limpide qui démarque Bizet pour ouvrir le score facilement (19’).
A la 26ème c’est au tour de Maraval de sortir un arrêt réflexe face à un bon mouvement toulonnais.
29ème : l’attaque rapide de Dunkerque fait mal et Florian Andréani sort un ballon qui prenait le chemin du but, sous la transversale.
Une première période compliquée pour les Toulonnais, souvent dépassés par la vivacité de l’attaque locale. Les ailiers toulonnais ont eu du mal à passer et l’attaque n’a que trop peu pesé sur la défense bien regroupée.
En seconde période, on sent les varois plus déterminés avec un nouveau schéma tactique et leur jeu va s’améliorer.
C’est tout de même Dunkerque qui se montre plus entreprenant dès la 49ème mais l’attaquant rate le cadre. Une minute plus tard, Maraval s’impose face à Delgado menaçant.
62ème : superbe arrêt d’Andréani face à une grosse pression locale.
La plus nette action toulonnaise se situe à la 73ème mais Goncalves est hélas trop court, alors que le chemin des filets était ouvert.
Mais à la 82ème l’arbitre, bien placé, accorde un pénalty pour une semelle peu évidente à la caméra et Bosco délivre son équipe et assure ainsi la 5ème victoire d’affilée de son équipe.


L’œil des Socios :

L’écart entre les deux formations a été notable durant la partie, même si Toulon aurait pu ramener un bon point. La difficulté à porter la balle devant et le choix des longs ballons vers l’attaque alors que Dunkerque possède des défenseurs assez imposants est inadapté et insuffisant. Les joueurs n’ont cependant pas démérité, mais les solutions sont maigres pour créer un danger dans la surface adverse. Des joueurs comme Guilavogui ont du mal à s’exprimer et c’est frustrant quand on connaît leur talent. Dunkerque est tombé sur un os et a été moins euphorique que d’habitude mais le jeu nordiste a affiché quand même une belle santé et une capacité plus développée à remonter les ballons pour venir inquiéter Andréani. 

Nous avons préféré le système de jeu mis en place en seconde période, qui laissait plus de place à l’attaque et nous avons apprécié la volonté du coach à trouver des solutions en alignant de nouvelles têtes…
Espérons que la première victoire soit vendredi prochain face au FC Pau, actuel dauphin.    


Article et photo / FRANZ  A. et NOËLLE M.




jeudi 29 août 2019

WEEK END DU 30 AOUT 2019 : OPERATION COMMANDO

5 EME JOURNEE


ADVERSAIRE : USL DUNKERQUE

                                                                        FB SCT


CLASSEMENT : 1 ER AVEC 12 POINTS.


BIOGRAPHIE : L'Union sportive du littoral de Dunkerque, couramment abrégée en USL Dunkerque ou USLD, est un club de football français fondé en 1900 sous le nom de US Malo-les-Bains. En 1919, ce club s'associe avec le Stade dunkerquois pour former l'US Dunkerque-Malo, qui s'illustre particulièrement en Coupe de France dès les années 1920., Le club, devenu US Dunkerque après une nouvelle fusion , il faut attendre 2013 pour que les locataires du Stade Marcel-Tribut retrouvent le National, niveau auquel ils évoluent depuis.


RESULTATS PRECEDENTS :
V/V/V/V


JOUEUR A SUIVRE : MOHAMED BAYO ( ATTAQUANT ) ( 4 buts )

Source Site officiel Dunkerque


ARTICLE DAVID D.



samedi 24 août 2019

Un point c’est tout


Pas de round d’observation pour les deux équipes , Toulon a su prendre l’avantage à la 18´ minute. 1’ coup franc entre la surface de réparation de Toulon qui donne rien. 2´ carton jaune pour le 9 de Bourg-en-Bresse. 6’ combinaison de Toulon sur un corner à la conclusion Guilavogui qui fini juste au-dessus de la barre transversale. 7’ sur une mauvaise relance de Toulon le 9 de Bourg-en-Bresse part en contre. Andreani arrête. Les 10 minutes qui suivent c’est une attaque défense entre les deux équipes. 18´ 1-0 pour Toulon but Delgado sur un centre parfait de Fall parti sur son aile. Après le but : Toulon recule perd le ballon au milieu et se fait peur en défense . Puis dans les 10 dernières minutes de la 1 ère mi-temps. 38´ Corner provoqué par Zouaoui, Moulet le tire sur la tête d’Ouasfane. le goal arrête sur sa ligne. 39’ Belle action collective de Toulon sur une passe en profondeur de Ghrieb , trois joueurs se retrouvent seuls devant le gardien mais l’arbitre siffle un hors-jeux Pas évident. Mi- temps. La deuxième mi-temps commence comme de la même manière que la première. 46’ Coup franc à l’entrée de la surface de réparation de Toulon , Sahnoune dégage en corner et se blesse ( sans gravité). Le corner qui suit a failli faire mouche la balle passe juste au-dessus de la transversale. 50’ jaune sur Guilavogui. 51’ Grosse domination de Bourg-en-Bresse depuis 10 minutes, conclu par un penalty pas évident 1-1. 55’ Jaune pour Ech-Ghergui. 56’ coup franc excentré à l’entrée de la surface de réparation obtenu par Guilavogui, Fall le tire, la déviation de la tête d Ech-Ghergui passe juste au dessus. 59’ Deux supers arrêts reflex sur la ligne de notre gardien coup sur coup, après un corner bien tiré de Bourg-en-Bresse. Ouf on a eu chaud. 63´ Après une grosse domination de Bourg-en-Bresse après son but. Toulon marque sur le premier ballon de Goncalves, Qui venait tout juste de rentrer 2-1. 65’ Arrêt superbe de notre gardien le troisième de la soirée. Les 10 minutes qui suivent le match sont plus hachées 73’ Bourg-en-Bresse égalise sur une frappe lointaine. Andreani ne peut rien 2-2. Jusqu’à la fin du match Toulon court après la balle. 90´+4´ Fin du match À noter la rentrée de Diallo après plus d un an d’absence. La bonne performance Florian Adreani, notre gardien, sans lui la note aurait été plus sévère. Notre 21 eme Match sans défaite. Mais Maintenant il faut absolument gagner un point c’est tout !!! !!!!



Article ROMUALD L

mercredi 21 août 2019

WEEK END DU 23 AOUT 2019 : UNE VICTOIRE OBLIGATOIRE


 3 EME JOURNEE


ADVERSAIRE : BOURG PERRONAS 01

FB SCT

CLASSEMENT : 15 EME AVEC 1 POINT.

BIOGRAPHIE : Le Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01 (FBBP 01), plus communément appelé Bourg-Péronnas, est un club français de football fondé en 1942. Il est issu de la fusion du FC Bourg et de l'US Péronnas-Bourg, basés respectivement à Bourg-en-Bresse et Péronnas.

LES DERNIERS RESULTATS /
                                      
                                         N/D/D

JOUEUR A SUIVRE : Livio Nabab  ( ATTAQUANT )




Article DAVID D.




lundi 19 août 2019

GARBAA INES

Photo NOËLLE M.


Présente-toi ?

GAARBA INES 25 ans joueuse au SCT depuis 7 ans


Parles-moi de ton parcours ?

Vécu beaucoup d'émotions au SCT , la montée en D2 , les coupes.

 Concrètement, pourquoi avoir signé au SCT ?

Bonne ambiance , bonne entente


As-tu rencontré des difficultés particulières durant ta carrière ?

Quelques blessures

Y a-t-il des avantages à être footballeuse au SCT ?

Les primes

Quelles sont les qualités que requiert une bonne footballeuse ?

Bonne mentalité, bon état d'esprit, combativité, savoir s'encourager dans les bons et les durs moments

Aurais-tu un conseil à donner à une future footballeuse du SCT ?

Toujours progresser ne rien lâcher

Quelles sont tes perspectives d'avenir ?

Améliorer mon football prendre davantage de plaisir à jouer

Quels sont tes objectifs au SCT ?

Vivre une 2 ème montée en D2

 Quel est le poste ou tu joues ?

Milieu défensif 6 mais je peux jouer n'importe ou.

Quelles sont tes attentes vis-à-vis du club SCT de la structure (projet, classement, pratique loisir…) ?

1 ère au classement , être une équipe redoutable , une équipe qui joue super bien.

Quels sont tes objectifs personnels vis-à-vis de ce sport collectif ?

 Prendre du plaisir , être solidaire entre nous , se soutenir.

Comment envisages-tu ton futur sportif (avenir, carrière sportive) ?

Occupons nous du présent  , les choses viendront avec les résultats

Qu’attends-tu de tes coéquipières (avant, au cours et après un match par exemple)?

Etre ensemble , respect et humilité

Quelle est ta place dans le groupe (leader mentale, leader technique, à l’écart, bosseur…) ?

Bosseuse , on m'entend sur le terrain j'encourage.

Quels sont tes rapports avec tes coéquipières ?

Ce sont mes bébés, j'aime rire mais je suis sérieuse quand il le faut.


 Comment te sens-tu dans le groupe ?

 Au top

Comment définirais-tu le terme de « performance » selon toi ?

Forte , qualité de grande classe

Pour toi, qu’elle est l’importance de la victoire à la suite d’un match ?

 bien être , fierté, un encouragement pour faire mieux et plus

La défaite est-elle importante pour toi ?

Je ne veux pas connaître de défaite !

 L’acceptes tu facilement et pourquoi ?

 Non j'ai du mal , je dors très mal la nuit d'après car je suis frustrée ( à travailler...)

Quelles sont tes réactions vis-à-vis de la victoire et de la défaite (humeur, sentiments, réactions) ?

Victoire : Heureuse
Défaite : J'ai du mal à l'accepter mais je prends sur moi

 Quel est le profil de ton « entraîneur type » (entraîneur autoritaire, entraîneur pédagogue, intransigeant, compréhensif…), c’est-à-dire les traits de caractères qui selon toi définirait l’entraîneur idéal ?

 Entraîneur autoritaire , investi, son investissement va nous mener loin

 L’apprentissage (technique, tactique, stratégique) à l’entraînement est il source de motivation pour toi ?

Complètement

Quelles valeurs donnes-tu à l’entraînement ?

A l'écoute , respectueuse.

 Attends tu de ressortir des entraînements avec un bagage technique, physique plus important ou avec des connaissances tactiques, stratégiques, physiques ?

Je veux tout travailler , tout avoir

Quel est ton rapport vis-à-vis de la douleur (physiologique) lors des efforts réalisés à l’entraînement ou en match ?

On serre les dents

Acceptes-tu facilement la douleur, est-elle pour toi le signe d’un bon travail par exemple ?

 Tout dépend ... Coubatures = bon signe , les coups =énervant

 La place de la préparation physique dans le football amateur est-elle pertinente et importante selon toi (argumentes brièvement) ?

Primordiale , préparer son corps à être prêt à fournir les efforts qu'il faut pour être performant

 Lors des matchs, en général, quel est ta relation avec l’arbitre ?

Correct , éviter les confrontations

Acceptes-tu facilement les décisions arbitrales ?

 J'essaie de faire abstraction quand il n'est pas juste

 Acceptes-tu la concurrence ?

 Oh oui , ce n'est pas évident quelque fois mais on est obligé d'être plus appliquée et montrer le meilleur de nous même

Es-tu satisfaite des décisions prises par le corps arbitral lors des matchs ?

Pas tout le temps

 Quelle image as-tu des arbitres (sérieux, incompétents, moyens) ?

Honnêtement ça dépend , dans l'ensemble ça va

L’arbitrage a-t’il une influence sur ton engagement lors des contacts en match (expliques brièvement pourquoi) ?

S'il n'est pas juste , il peut casser le match , créer des tensions entre les 2 équipes et avoir du jeu très physique

Es-tu globalement épanouie dans le football sur une saison ?

Amoureuse de ce sport

 Penses-tu que le football est la somme de11 qualités individuelles qui forment le collectif ou plutôt d’un collectif formé de 11 joueuses ? Réponds franchement.

 11 individuelles : savoir s'en servir en équipe  car individuelle veut dire égoïste dans le jeu
11 joueuses : un groupe une force


Quelle est ta devise ?

 Ensemble on ira loin

 Un mot pour les supporter ?

Croyez en nous

Une petite dernière pour la route : Si tu avais 3 mots, 3 adjectifs pour définir le club de SCT ?

S solidaire
C conquérant
T toujours de l'avant


Merci INES Bonne saison !


samedi 17 août 2019

ARBITRAGE A LA CORSE

Photo NOËLLE M.


Une première mi-temps très engagée de part et d’autre où les Toulonnais ont su prendre l’avantage sur une chevauchée fantastique de notre capitaine parti de sa surface de réparation. Les Corses auraient pu marquer grâce à 2 coups francs plein axe et de beaux contres mais ce fut les Toulonnais qui ont les meilleures occasions, que ce soit en contre ou en attaque posée 3´ faute de Fall qui donne un coup franc plein axe, détourné par Andreani en corner 6’ main non sifflée dans la surface sur un contre parfait de Toulon 10’ relance parfaite de Ouasfane sur Guilavogui qui fait un centre tir arrêté par le gardien 20’ cafouillage dans la surface de Toulon dégagé par Ouasfane en catastrophe récupéré par un joueur du gaz son tir est largement à côté 27´ But de Toulon qui concrétise une chevauchée de Sahnoune parti de sa surface de réparation jusqu’au milieu de terrain en dribblant deux à trois joueurs. Donne à Delgado Parti dans le dos des corses, Dribble le gardien, tire, un joueur Corse revenu précipitamment dégage dans ..... ses cages (1-0 ) 43’ faute de Barbier à l’entrée de la surface de réparation de Toulon ...une bagarre s’en suit : un Jaune de chaque côté. Le Coup franc plein axe est détourné par le mur. Le corner qui suit ne donne Rien .. 


Mi-temps Les Corses en deuxième mi-temps ont dominé surtout dans le Premier quart d’heure où ils ont pris l’ascendant sur les toulonnais ils font tourner la balle et procèdent en contre. C’est surtout le milieu toulonnais qui est débordé... Les toulonnais procèdent en contre qui, si mieux exploités, pourraient faire mouche ... Surtout à la 88’ ... 46´ parade d’Andreani Sur une tête au ras du poteau droit ...Le corner ne donne rien À la 62ème minute les Corses concrétisent leur domination 1-1 À la 63e minute lors de la remise en jeu, Guilavogui est à deux doigts de redonner l’avantage aux Toulonnais ; la balle passe juste au-dessus de la barre 72e deux corner consécutifs qui ne donnent rien pour Toulon 76’ Tir de Mama, notre international qui venait de rentrer en jeu. 85’ un deux contre un pour Toulon mal négocié par les attaquants 88´ LE FAIT DU MATCH : Guilavogui par en contre côté gauche dribble un défenseur qui tombe continue sa course dans la surface de réparation le dernier défenseur n’a que comme solution de créer un penalty ... l’arbitre siffle ... le publique est en liesse .... une faute imaginaire de Guilavogui sur le premier défenseur .... 

90+4 fin du match 

On en retiendra de ce match qu’il faut absolument concrétiser les occasions franches si on veut gagner Mais surtout que la barre des 20 matches sans défaite en match officiel a été franchie ... Vivement la semaine prochaine ENCORE à Toulon contre Bourg en Bresse pour enfin voir on l’espère notre première victoire.

Article et photo ROMUALD L et NOËLLE M.


vendredi 16 août 2019

AIT MESSAOUD ANYSSA

PHOTO NOËLLE M.



Présente-toi ?

 Je m’appelle Anyssa Ait Messaoud. J’ai 15 ans je suis originaire de Lyon. J’ai deux grand frères, les deux pratiquent aussi le foot . Je suis lycéenne en 2 eme années de bac pro commerce . Je suis investie, organisée et déterminée dans mon travail que ça soit au foot ou à l’école…

Parles-moi de ton parcours ?

Cela fait maintenant 9 ans que je pratique du foot . 2018-2019 : Fc Lyon 2017-2018 : As Saint Priest 2016-2017 : Genas Azieu 2015-2016 : Fc Lyon 2011-2015 : Olympique Lyonnais 2010-2011 : Cascol (catégorie garçons)

 Concrètement, pourquoi avoir signé au SCT ?

 Pour une évolution sportive.

As-tu rencontré des difficultés particulières durant ta carrière ?

 Non, je n’ais pas eu de difficultés particulières durant ma carrière.

Y a-t-il des avantages à être footballeuse au SCT ?

Oui beaucoup.

Quelles sont les qualités que requiert une bonne footballeuse ?

 Investie, déterminée, motivée…

Aurais-tu un conseil à donner à une future footballeuse du SCT ?

Toujours être à fond dans ce que tu fait, ne lâche jamais  le travail ça payera un jour ou l’autre

Quelles sont tes perspectives d'avenir ?

Pourquoi pas aller dans un grand club pro

Quels sont tes objectifs au SCT ?

 Monter en Ligue 1

 Quel est le poste ou tu joues ?

Millieu de terrain

Quelles sont tes attentes vis-à-vis du club SCT de la structure (projet, classement, pratique loisir…) ?

Mes attentes sont positives .

Quels sont tes objectifs personnels vis-à-vis de ce sport collectif ?

 J’aimerai évoluer

Comment envisages-tu ton futur sportif (avenir, carrière sportive) ?

J’envisage de continuer dans le foot.

Qu’attends-tu de tes coéquipières (avant, au cours et après un match par exemple)?

Toujours déterminées

Quelle est ta place dans le groupe (leader mentale, leader technique, à l’écart, bosseur…) ?
Bosseuse

Quels sont tes rapports avec tes coéquipières ?

 Je ne les connais pas

 Comment te sens-tu dans le groupe ?

 Bien

Comment définirais-tu le terme de « performance » selon toi ?

 Me surpasser

Pour toi, qu’elle est l’importance de la victoire à la suite d’un match ?

 Très important

La défaite est-elle importante pour toi ?

Oui beaucoup

 L’acceptes tu facilement et pourquoi ?

 Non je n’aime pas perdre

Quelles sont tes réactions vis-à-vis de la victoire et de la défaite (humeur, sentiments, réactions) ?

 Victoire : Heureuse des efforts donnés et d’avoir gagné Défaite : Déçu pourrais faire mieux mais encore plus déterminée pour les prochains matchs

 Quel est le profil de ton « entraîneur type » (entraîneur autoritaire, entraîneur pédagogue, intransigeant, compréhensif…), c’est-à-dire les traits de caractères qui selon toi définirait l’entraîneur idéal ?

 Entraîneur autoritaire dur avec moi pour toujours mieux travailler.

 L’apprentissage (technique, tactique, stratégique) à l’entraînement est il source de motivation pour toi ?

Oui

Quelles valeurs donnes-tu à l’entraînement ?

 Très important et beaucoup de valeurs

 Attends tu de ressortir des entraînements avec un bagage technique, physique plus important ou avec des connaissances tactiques, stratégiques, physiques ?

Physique, tactique

Quel est ton rapport vis-à-vis de la douleur (physiologique) lors des efforts réalisés à l’entraînement ou en match ?

Très douloureux

Acceptes-tu facilement la douleur, est-elle pour toi le signe d’un bon travail par exemple ?

 Oui

 La place de la préparation physique dans le football amateur est-elle pertinente et importante selon toi (argumentes brièvement) ?

Oui

 Lors des matchs, en général, quel est ta relation avec l’arbitre ?

Je n’ai jamais eu de cartons

Acceptes-tu facilement les décisions arbitrales ?

 Oui

 Acceptes-tu la concurrence ?

 Non

Es-tu satisfaite des décisions prises par le corps arbitral lors des matchs ?

Non

 Quelle image as-tu des arbitres (sérieux, incompétents, moyens) ?

Moyens (ça dépend desquels)

L’arbitrage a-t’il une influence sur ton engagement lors des contacts en match (expliques brièvement pourquoi) ?

Je deviens plus attentive

Es-tu globalement épanouie dans le football sur une saison ?

 Oui

 Penses-tu que le football est la somme de11 qualités individuelles qui forment le collectif ou plutôt d’un collectif formé de 11 joueuses ? Réponds franchement.

 Les deux

Quelle est ta devise ?

 Travaille dur en silence et laisse ton succès faire du bruit

 Un mot pour les supporter ?

Je vous aime

Une petite dernière pour la route : Si tu avais 3 mots, 3 adjectifs pour définir le club de SCT ?

 Je ne le connais pas encore.


Merci ANYSSA Bonne saiosn !



jeudi 15 août 2019

KAMILLA KHELFOUN




Présente-toi ?

JE M’APPELLE  KAMILLA DIT MILLA J’AI 15 ANS ET J’HABITAIS à LYON

Parle-moi de votre parcours ?

 Avant je jouais au football dans le terrain de mon quartier puis je suis rentrée à l’Eveil de Lyon dans l’année de mes 10ans avec les garçons puis à St priest avec les garçons, par la suite j’ai intégré un club élite toujours avec les garçons qui est l’AS Minguettes et l’année dernière je suis rentrée en u18 ligue au FCL avec des filles

Concrètement, pourquoi avoir signée au SCT ?

 Car le projet est intéressant de jouer en R1 avec l’objectif de monter en D2 pour une fille de 15ans qui joue avec une équipe sénior c’est une grande opportunité pour moi

 As-tu rencontré des difficultés particulières durant ta carrière ?

Oui car une fille avec des garçons doit se donner 2 fois plus et montrer sa rage et avec les filles j’ai largement perdu du niveau et de la vitesse

Y a-t-il des avantages à être footballeuse au SCT ?

 Oui car on représente la ville et aussi un grand club qui veut prendre de l’ascension

 Quelles sont les qualités que requiert une bonne footballeuse ?

Avoir l’envie, du mental, la rage, l’esprit d’équipe et ne rien lâcher

As-tu un conseil à donner à une future footballeuse du SCT ?

 Ne jamais rien lâcher et laisser les gens parler sans jamais arrêter

Quelles sont tes perspectives d'avenir ?

 Déjà monter en D2 et pourquoi pas monter en D1

 Quels sont tes objectifs au SCT ?

 Monter en D2 et aller le plus loin possible dans la coupe de France

Quel est le poste ou tu joue ?

 Je suis milieu offensif

 Quelles sont tes attentes vis-à-vis du club SCT de la structure (projet, classement, pratique loisir…) ?

 Que le club parle autant des filles que des garçons que les structures soit mises à disposition pour chaque joueuse et que le club soit beaucoup plus reconnu

 Quels sont tes objectifs personnels vis-à-vis de ce sport collectif ?

Que l’équipe se soutienne dans les bons comme les mauvais moments

Comment envisages-tu ton futur sportif (avenir, carrière sportive) ?

 J’espère pouvoir évoluer le plus loin possible

 Qu’attends-tu de tes coéquipières (avant, au cours et après un match par exemple)?

 De la communication, rien lâcher et surtout de l’entraide

 Quels sont tes rapports avec tes coéquipières ?

 Bien

Comment définirais-tu le terme de « performance » selon toi ?
Se perfectionner

Pour toi, qu’elle est l’importance de la victoire à la suite d’un match ?

 Obligatoire mais toujours rester humble et rester focus sur le prochain match

 La défaite est-elle importante pour toi ?

Oui car on tombe pour mieux se relever

L’acceptes tu facilement et pourquoi ?

Non car je déteste perdre

Quelles sont tes réactions vis-à-vis de la victoire et de la défaite (humeur, sentiments, réactions) ?

Je suis contente quand je gagne et l’inverse quand je perd

Quel est le profil de ton « entraîneur type » (entraîneur autoritaire, entraîneur pédagogue, intransigeant, compréhensif…), c’est-à-dire les traits de caractères qui selon toi définirait l’entraîneur idéal ?

 Un entraineur juste organisé et compréhensif

 L’apprentissage (technique, tactique, stratégique) à l’entraînement est il source de motivation pour toi ?

Oui beaucoup

Quelles valeurs donnes-tu à l’entraînement ?

 Une grande valeur car sans entrainement on y arrive pas

 Attends tu de ressortir des entraînements avec un bagage technique, physique plus important ou avec des connaissances tactiques, stratégiques, physiques ?

 physique L’interview de la joueuse

 Quel est ton rapport vis-à-vis de la douleur (physiologique) lors des efforts réalisés à l’entrainement ou en match ?

 Aucune

Acceptes-tu facilement la douleur, est-elle pour toi le signe d’un bon travail par exemple ?

Oui

La place de la préparation physique dans le football amateur est-elle pertinente et importante selon toi (argumentes brièvement) ?

 Oui car on peut faire la différence avec les autres équipes

 Lors des matchs, en général, quelle est ta relation avec l’arbitre ?

 Bonne

 Acceptes-tu facilement les décisions arbitrales ?

Ça dépend lesquelles

Acceptes-tu la concurrence ?

 Oui

 Es-tu satisfaite des décisions prises par le corps arbitral lors des matchs ?

 Non pas souvent

 Quelle image as-tu des arbitres (sérieux, incompétents, moyens) ?

 Incompétents

 L’arbitrage a-t’il une influence sur ton engagement lors des contacts en match (expliques brièvement pourquoi) ?

 Non car il faut jouer physique contre n’importe quelle équipe

 Es-tu globalement épanouie dans le football sur une saison ?

 ça dépend mais oui

 Penses-tu que le football est la somme de11 qualités individuelles qui forment le collectif ou plutôt d’un collectif formé de 11 joueuses ? Réponds franchement.

Un collectif formé par 11 joueuses

 Quelle est ta devise ?

Ce qui ne te tue pas te rends plus fort

Un mot pour les supporters ?

12ème homme

Une petite dernière pour la route : Si tu avais 3 mots, 3 adjectifs pour définir le club de SCT ?

 Fort Uni Histoire

MERCI KAMILLA Bonne saison !


mercredi 14 août 2019

WEEK END DU 16 AOUT 2019

3 POINTS POUR CONFIRMER !



3 EME JOURNEE



ADVERSAIRE : GAZELEC AJACCIO

                                                                    FB SCT


CLASSEMENT : 18 EME AVEC 1 POINT



BIOGRAPHIE : Le Gazélec Football Club Ajaccio, couramment appelé Gazélec d'Ajaccio est abrégé, le plus souvent, en Gazélec FC Ajaccio, GFC Ajaccio ou GFCA, est un club de football français professionnel basé à Ajaccio, issu de la fusion en 1960 de deux clubs ajacciens : le FC Ajaccio (fondé en 1910) et la section football du club omnisports du Gazélec Corse Club (fondé en 1956).En juin 2019, le club descend en National après avoir perdu le barrage face au Mans FC qui prend sa place en Ligue 2.


LES DERNIERS RESULTATS


DEUX DEFAITES D' AFFILEES UNE PAR FORFAIT  CONTRE LE RED STAR ET 1 A 0 A DOMICILE CONTRE AVRANCHES



JOUEUR A SUIVRE : STEEVE BEUSNARD ( ATTAQUANT )




Source site internet Gazélec


Article DAVID D.


mardi 13 août 2019

CLOPON AICHA

Photo NOËLLE M.



Présente-toi ?

Bonjour, je m’appelle Clopon Aicha, j’ai 21 ans et je suis originaire de la Réunion. Je suis aujourd’hui Célibataire. Née a la Réunion, cela fait 11 mois que je suis venu m’installer en métropole. Mes principaux loisirs sont : sortir avec des amies, voyager, découvrir le monde ainsi que différente culture. Je suis quelqu’un qui a pleins de rêve en tête, et j’essaie toujours de me donner les moyen nécessaire pour pouvoir vivre mes rêves. Je suis passionnée par la musique mais aussi par la mécanique et pour finir j’ai beaucoup d’admiration pour tout les sports du ballon rond.

 Parles-moi de ton parcours ?

J’ai débuté ma carrière sportive à 12 ans, ou j’ai commencé à faire du HANDBALL dans l’une des meilleures équipe de la réunion. J’ai pratiqué ce sport pendant 5 ans, puis j’ai arrêté pour me consacrer à ce sport qui me passionne depuis petite le FOOTBALL. Là aussi j’ai débuté dans l’une des meilleures équipes de la D1 à la Réunion AFFE de St-Benoit ou je suis restée 2 ans. Puis j’ai rejoint le club de la JS.GAULOIE à Bras-Panon, ou j’évolué en D2,  ils ont fait appel à moi pour relever un challenge , apporter ce que je sais faire de mieux sur le terrain pour ramener cette équipe au plus haut niveau c'est- à-dire la D1. Une saison se passe, défi relevé, et j’ai décidé de retrouver mon coach formateur chez les seniors filles de OCSA LEOPARDS ou j’ai pu évoluer une mi-saison puisque après je suis venue m’installer en métropole. Arriver en métropole, je suis allée chez les filles du FC.Lyon. Et aujourd’hui je me retrouve, avec le plus grand plaisir bien sûr, chez les seniors filles du Sporting Club de Toulon ( SCT).

Concrètement, pourquoi avoir signé au SCT ?

Signer au SCT est pour moi une belle opportunité car cela me permettra déjà dans un premier temps de jouer dans une division supérieure et cela me permettra aussi d’acquérir de l’expérience sur le terrain, et de continuer à progresser.

As-tu rencontré des difficultés particulières durant ta carrière ?

 Oui, je pense qu’on en a tous eu différentes difficultés durant notre carrière et moi aussi j’en ai eu. La plus dure difficulté c’est de pouvoir jouer au foot. Mes parents ne pouvais accepter que je joue au football, pour eux ce sport est un sport de garçons, c'est pourquoi j’ai commencé a jouer au football très tardivement. Aujourd’hui je  suis fière de vivre cette passion et de pouvoir jouer au ballon, mais là encore je n’ai jusqu'à aujourd’hui aucun soutien d’un membre de ma famille. Je le vivais mal, aujourd’hui moins qu’avant mais c’est vrai que c’est toujours encourageant de voir les personnes qu’on aime nous soutenir et pour ma part ce n’est pas le cas encore aujourd’hui. J’ai eu de la chance d’avoir pu évoluer avec des bons entraîneurs qui ont toujours cru en moi et qui me soutiennent depuis le début même si c’est pas souvent facile. J’ai fait de mes faiblesses une force et aujourd’hui j’en suis fière malgré tout.

 Y a-t-il des avantages à être footballeuse au SCT ?

 Oui, comme je l’ai dit précédemment, jouer au SCT est une opportunité pour moi d’évoluer dans une division supérieure et de progresser pour atteindre le plus haut niveau, et aussi d’acquérir plein d’expériences sur le terrain.

Quelles sont les qualités que requiert une bonne footballeuse ?

 Pour ma part, les qualités que requiert une bonne footballeuse sont : Une bonne hygiène de vie, une bonne alimentation, une bonne mentalité, et une bonne préparation physique. Tout le reste se fait au fur et a mesure de la saison. Mais aussi l’esprit d’équipe, le sens du sacrifice, le sens de l’écoute des autres.

As tu un conseil à donner à une future footballeuse du SCT ?

De ne rien lâcher peu importe la difficulté de la vie, et de toujours croire en ses rêves.

Quelles sont tes perspectives d'avenir ?

 Atteindre le plus haut niveau et jouer dans un club professionnel.

Quels sont tes objectifs au SCT ?

 Mes objectifs au sein de ce club, et d’apporter au mieux ce que je sais faire sur le coté collectif, sur le terrain, de prendre aussi ce que mes coéquipières peuvent m’apporter, de toujours prendre les conseils du club et de mes coéquipières  pour contruire un plus bel avenir collectif et personnel, mais avant tout de défendre les couleurs du SCT du mieux que je peux.

 Quel est le poste ou tu joues ?

 Moi j’ai évolué différemment à chaque club, je peux jouer attaquante, latérale droite et gauche et milieu de terrain. Maintenant c’est le coach qui déterminera le poste ou j’évoluerai cette saison, et je respecterai son choix.

 Quelles sont tes attentes vis-à-vis du club SCT de la structure (projet, classement, pratique loisir…) ?

 Mes attentes vis-à-vis du club, est dans un premier temps, d’être à l’écoute de chaque joueuse. Apres niveau projet j’en sais pas trop quoi dire je ne sais point  les moyens du club donc je ne sais pas trop. Niveau classement j’ai envie de dire que c’est à nous (joueuse) de se donner au maximum aux entrainements et au match pour gagner et atteindre le haut du classement mais attention je pense que certaines décisions non réfléchis peuvent faire chuter une saison, c’est pour cela que mes attentes vis-à- vis du club et de nous donner les moyens nécessaires pour pouvoir atteindre nos objectifs collectifs et personnels (ex : avoir les matériel nécessaire pour pouvoir préparer des bons matchs par exemple).

 Quels sont tes objectifs personnels vis-à-vis de ce sport collectif ?

 Mes objectifs personels vis-à-vis de ce sport collectif est de pouvoir atteindre le niveau national voir mondiale.

Comment envisages-tu ton futur sportif (avenir, carrière sportive) ?

 J’envisage de rejoindre un club professionnel.

Qu’attends-tu de tes coéquipières (avant, au cours et après un match par exemple)?

Moi ce que j’attends de mes coéquipières avant un match c’est d’avoir déjà une détermination peut importe l’adversaire mais ne pas aussi sous estimer l’adversaire, donc je veux des coéquipières positives psychologiquement. Au cours du match, je veux voir une équipe soudée peut importe la difficulté du match, une équipe qui se soutient qui s’entraide les unes et les autres même dans les moments les plus durs. Et enfin après un match , je veux peut importe la victoire ou la défaite, voir une équipe réunit, et une bonne ambiance.

Quelle est ta place dans le groupe (leader mentale, leader technique, à l’écart, bosseur…) ?

 Moi je suis quelqu’un de plus ou moins réservée, et timide.

 Quels sont tes rapports avec tes coéquipières ?

 Super bien malgré ma timidité.

Comment te sens-tu dans le groupe ?

A l’instant je ne peux pas vous le dire puisque je n’ai pas encore rencontré le groupe.

Comment définirais-tu le terme de « performance » selon toi ?

Pour moi le terme de performance est un résultat obtenu dans une compétition .

Pour toi, qu’elle est l’importance de la victoire à la suite d’un match ?

L’importance de la victoire après un match est pour moi le fruit du travail fournit par les joueuses mais aussi par le staff pendant les entraînements. Ce sont des efforts qui paient et pour moi cela veut dire qu’on a bien travaillé.

La défaite est-elle importante pour toi ?

 Mais bien sur la défaite fait parti du jeu, on en sort pas toujours gagnant. Pour ma part j’ai toujours pris mes défaites à la régulière, et j’apprends de mes erreurs. Perdre un match est pour moi et une opportunité de prendre du recul sur les erreurs commises et de travailler ce qui n'a pas marché.

 L’acceptes tu facilement et pourquoi ?

Oui, absolument, même si souvent cela parait souvent difficile, il faut accepter ses défaites et les prendre pour une force. Apprendre de ses erreurs pour revenir plus fort.

 Quelles sont tes réactions vis-à-vis de la victoire et de la défaite (humeur, sentiments, réactions) ?

Quand je gagne je suis heureuse, contente d’avoir fait des efforts pour avoir un résultat, et quand je perd ça  ne me fait pas plaisir mais comme je l’ai dit je prends mes défaites a la régulière et je me dit qu'avec du travail, on va réussir à faire mieux la prochaine fois.

Quel est le profil de ton « entraineur type » (entraineur autoritaire, entraîneur pédagogue, intransigeant, compréhensible…), c’est-à-dire les traits de caractères qui selon toi définirait l’entraîneur idéal ?

 Pour moi l’entraineur idéal est un entraîineur qui est autoritaire mais à la fois compréhensif selon la situation, un entraîneur qui peut se montrer exigeant quand il le faut et dans le respect.

 L’apprentissage (technique, tactique, stratégique) à l’entraînement est il source de motivation pour toi ?

Absolument, apprendre tout en faissant ce que j’aime pour moi est toujours une source de motivation.

Quelles valeurs donnes-tu à l’entraînement ?

Je donne beaucoup d’importance aux entrainements car le travail effectué à l’entrainement déterminera ta saison à venir.

Attends-tu de ressortir des entraînements avec un bagage technique, physique plus important ou avec des connaissances tactiques, stratégiques, physiques ?

 Moi je m’attends à ressortir des entraînements avec un bagage physique, technique, et strategique.

Quel est ton rapport vis-à-vis de la douleur (physiologique) lors des efforts réalisés à l’entrainement ou en match ?

 Honnêtement, si j’arrive à le supporter je continue à m’entraîner mais si je vois que sa commence a trop tirer je préfère prévenir et m’arrêter pour ne pas causer plus de dommage.

Acceptes-tu facilement la douleur, est-elle pour toi le signe d’un bon travail par exemple ?

Effectivement, la douleur est pour ma part, le signe d’un bon travail.

 Lors des matchs, en général, quelle est ta relation avec l’arbitre ?

En général je ne parle pas avec l’arbitre.

 Acceptes-tu facilement les décisions arbitrales ?

 Généralement oui.

 Acceptes-tu la concurrence ?

Tout à fait. A chacun de faire les efforts nécessaires pour faire partie des meilleures et avoir sa place dans l’effectif.

 Es-tu satisfaite des décisions prises par le corps arbitral lors des matchs ?

 Tout dépend de la situation, si l’arbitre est neutre il y a pas de soucis sinon  je ne serais pas satisfaite mais je ne vais pas non plus insulter l'arbitre.

Quelle image as-tu des arbitres (sérieux, incompétents, moyens) ?

J’ai envie de dire on a des arbitres sérieux, neutres, respectueux, puis on a des arbitres qui essaient d'avantager une équipe plus que l’autre. Tout dépend de l’arbitre, de sa propre personne. Je ne veux pas et je ne peux pas juger un arbitre.

 L’arbitrage a-t’il une influence sur ton engagement lors des contacts en match (expliques brièvement pourquoi) ?

Honnêtement, oui , si l’arbitre commence à avantager une équipe plus que l’autre ça va m’énerver intérieurement et je vais jouer un peu plus dur sur les contacts mais tout en respectant la joueuse adverse et dans les règles bien sûr.

Es-tu globalement épanouie dans le football sur une saison ?

Je m’éclate sur une saison je prend du plaisir à jouer.

 Penses-tu que le football est la somme de 11 qualités individuelles qui forment le collectif ou plutôt d’un collectif formé de 11 joueuses ? Réponds franchement.

 Pour moi le football est un collectif formé de 11 joueuses.

 Quelle est ta devise ? Qui s’y frotte s’y pique.

Un mot pour les supporter ?

Merci pour tout vos encouragement, je vous aime ( mi aime a zote) comme on dit chez nous à la Réunion.

 Une petite dernière pour la route : Si tu avais 3 mots, 3 adjectifs pour définir le club de SCT ?

Audacieux, ambitieux et chaleureux.


Merci AICHA Bonne saison !


lundi 12 août 2019

REPAS AU SPORTING CAFE

A TOUS LES MATCHS A L'EXTERIEUR

NOUS ORGANISONS AU SPORTING CAFE UN REPAS

FORMULE : PLAT + BOISSON = 12 euros

RESERVATION AUPRES DE NOËLLE , REGLEMENT D' AVANCE, PLACES LIMITEES.



POUR LE  30 AOUT :



LES RESERVATIONS SONT OUVERTES !

dimanche 11 août 2019

SAFRAN MEMETH

PHOTO NOËLLE M.


Peux-tu nous présenter ton parcours de footballeur et d’éducateur ?

 Mon parcours est très particulier. J’ai commencé à jouer au foot à l’AS VAL DE MURIGNY. C’est dans ce club que j’ai commencé mes missions d’éducateurs. J’en profite au passage pour saluer mon coach qui ma lancé Rapha Medina, mon ancien président Dongois Dominique qui m’ont toujours encouragés à devenir éducateur. Comprenant rapidement que mon niveau de joueur ne me permettrait pas de vivre du football, je me suis orienté vers une carrière d’éducateur que je l’ai construite en parallèle à mes études. Après 8 années passées au sein de l’As Val de Murigny, ROCHDI BEZZAZE que je connaissais, m’a proposé de rejoindre l’ACRAP en tant que responsable de l’équipe U15. Dès l’année suivante, le club de la Neuvillette me proposa de prendre la responsabilité de l’école de football et l’équipe U18 ou je termine champion et monte en ligue. En 2005 je quitte le club pour joindre l’As Gueux Pargny au même niveau. Et je passe mes diplômes dans les clubs ou je me trouve. Et en 2015 j’ai étais voir mon pote entraîner et c'est là que j’ai demandé à la coach si je pouvais interrompre l’entrainement ,elle m'a dit oui , j’ai fait les réglages sur sa séance et les filles présentes sont venues  me voir pour me dire qu'elles aimeraient que je les  entraine , j’ai réfléchi et l’année suivante je les ai coaché C'est comme ça que je me suis lancé dans le football féminin. 

Peux-tu nous présenter ton ancien club donc le FC Lyon ? 

Le FC LYON est une grosse structure. L’association comptabilise 1500 licenciés. L’école de foot est très performante dans toutes les catégories, notamment en U11 avec un groupe déjà exceptionnel. En ce qui concerne le foot à 11, les équipes de jeunes sont en championnat de ligue et les u17 en championnat national. Preuve de notre excellente santé actuelle, nos équipes B sont toutes sur le podium actuellement. Le club se veut club formateur et met en œuvre des efforts colossaux pour s’en donner les moyens. Nous sommes nombreux en tant qu’éducateurs, dirigeants ou bénévoles à encadrer tout ce petit monde. Enfin, en séniors, le club possède 2 équipes réparties comme cela: R2, R3. La transition jeunes-seniors est l’objectif majeur depuis plusieurs saisons. C’est le projet de SEBASTIEN GIRARD, il incorpore les 19 aux groupes R2 et PR3 afin de préparer l’avenir. Cette structure fonctionne grâce à un noyau dur de bénévoles qui se mobilisent depuis de longues saisons et se démènent pour que nous puissions travailler dans les meilleures conditions. 

Comment es-tu arrivé dans ce club ?

 Je sortais de 2 saisons en section féminine ou j’étais responsable à REIMS. En fin de saison j’ai reçu quelques sollicitations jeunes et séniors ou directeur sportif. Ne me sentant pas prêt à franchir le pas, je me suis concentré sur la proposition (directeur sportif). D’un point de vue sportif la proposition était très intéressante. Il y avait un véritable projet et les infrastructures pour le mener à bien. De plus, je suis venu avec mon adjoint ancien footballeur professionnelle et directeur d’une chaine télé en Algérie. 

Cite nous les clubs ou tu as été entraineur? 

A 19 ans, j’ai commencé à l’AS Val de Murigny, ACRAP, FC Neuvillette, As Gueux, Football turque de Reims, Sires, Cormontreuil, FC Lyon et d’autres qui n’existent plus .


Quel sont pour toi les qualités que doit avoir un éducateur et as-tu un modèle? 


Être un passionné, expérimenté, travailleur, juste dans ses choix, respectueux, être un modèle exemplaire (très difficile), notamment envers les enfants. Mon modèle : Pep Guardiola, que j’aime bien pour son fair-play, son professionnalisme, et son image. 

Quel est ton regard sur le foot professionnel? 

Le football professionnel est très exigeant et demande beaucoup d’investissement. On y trouve des gens de grande qualité. Il est clair que le SPORTING  CLUB  DE TOULON m’a permis de faire un énorme bond en avant. Je regrette parfois les images qui sont véhiculées par la presse car le football professionnel est souvent stigmatisé, décrié et le moindre problème se transforme souvent en scandale. Mais on oublie trop ce que le football apporte aux jeunes tous les jours. On fait trop souvent d’un cas une généralité. 

Et celui sur le monde amateur ? 

Le monde professionnel à besoin des clubs amateurs et les clubs amateurs ont besoin des clubs professionnels. On oppose trop souvent ces deux mondes et pourtant, que l’on soit amateur ou professionnel, le football se joue à 11 sur un rectangle vert. Je suis issu du monde amateur et j’en suis fier. Comme je l’ai évoqué précédemment, le foot amateur m’a permis d’arriver là où je suis. Il faut être humble et ne surtout pas oublier que nous sommes tous issus du monde amateur. Que l’on soit amateur ou professionnel, le football est et doit rester un jeu et une PASSION. 

As-tu quelques conseils à donner à nos éducateurs? Sur la pédagogie, les contenus d’entrainements, en fonction des âges ? 

Je suis adepte du jeu donc je conseillerai aux éducateurs de faire jouer les jeunes. Il faut redonner la place au jeu dans nos séances. Il paraît que c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Alors, c’est en jouant qu’on devient footballeur ! J’incite donc les éducateurs à organiser un maximum de jeux pour enseigner le football. En ce qui concerne la pédagogie, je suis convaincu qu’il faut laisser jouer et intervenir au bon moment. Il faut s’obliger à être positif avec les jeunes. Ce n’est pas facile car quand on veut faire progresser on essaye de corriger les erreurs.

 Le résultat du match est-il plus important à tes yeux ?

 Malheureusement, on lui donne trop d’importance. On pense qu’en gagnant, on est bon. Ce n’est pas si évident. Mais on oublie trop souvent l’essentiel : la qualité du jeu et le comportement des joueuses. Le résultat ne doit pas être le seul critère de satisfaction. 

Quel est pour toi la signification d’une réussite collective ? 

La réussite collective est la capacité d’une équipe ou d’un club à se connecter ensemble et au même moment pour atteindre un objectif commun. L’objectif n’est pas forcément la victoire ou la montée. Ca, c’est la cerise sur le gâteau. 

Le rôle de dirigeant/encadrant le week-end est important pour notre club, comment le vois-tu? 

Essentiel. Malheureusement, il n’est pas assez valorisé. Je pense que les éducateurs doivent impliquer au maximum les dirigeants dans la prise de décision. Ca ne coûte rien de partager et d’échanger des points de vue. Le dirigeant n’est pas simplement là pour ramasser les maillots et faire la feuille de match. 

Si tu avais un message a donné aux parents, lequel serait-il ?

 Laisser faire les éducateurs. 

Quels conseils donnerais-tu à une joueuse afin qu’elle progresse? 

Une joueuse qui veut progresser doit aimer s’entraîner et donner le meilleur d'elle-même pour son équipe. Elle doit jouer pour l’équipe et courir pour l’équipe. Aucune chance de réussite et de progrès si on n’aime pas le football !


Pense-tu que la montée en D2 est réalisable? 

Je pense que la montée est réalisable. Ce sera serré et je pense que ça se jouera jusqu’au bout du championnat. Maintenant, une montée ne se décrète pas ! Nous avons aujourd’hui un projet sur du long terme avec des temps de passage défini. Le club sait où il veut aller.

 Qu’est-ce qui vous guide pour choisir les entrainements?

 Dans le monde amateur, il n’y a pas de vidéo, on prend des renseignements à droite à gauche, et on s’appuie surtout sur le fait de travailler sur nos défauts qu’on a pu voir lors de matchs précédents, tout en essayant d’améliorer nos qualités. 

Le résultat doit-il primer sur la manière? 

Je ne connais pas un entraîneur qui a un style de jeu, et qui ne veut pas de résultats. Il faut les deux, mais avant tout le résultat prime. S’il faut faire deux passes pour mettre un but, alors on fait ça. On ne peut pas diriger les joueurs vers autre chose que la victoire. On ne peut pas construire pour construire juste parce qu’on veut jouer comme le FC Barcelone, il faut construire efficacement avec un seul but : la victoire 

Les filles ont-elles un égo plus difficile à gérer que les garçons? 

C’est compliqué.Il faut dire la vérité, c’est très compliqué le sport féminin. Mais c’est bien aussi d’avoir des gros caractères. C’est souvent ça qui te fait gagner. Mon vestiaire est adorable, ce sont des filles supers. Mais quelques fois je leur demande d'avoir un peu plus de caractère. C'est une histoire de juste milieu. 

Et pour finir ton interview le rituel du club, donne-nous un dicton. « Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer ». 

Merci Coach Mehmet bonne saison !