dimanche 14 janvier 2018

SCT OGCN : le port des désillusions (1-2)

Photo NM



Le Sporting commence l’année comme il l’avait finie à domicile, avec une nouvelle désillusion. A chaque fois que le Sporting a la possibilité de recoller à la tête du championnat, il laisse filer l’occasion. Même scénario que contre Mont de Marsan, les Toulonnais encaissent cruellement un but dans les toutes dernières minutes.
Un Sporting trop tendre face à une réserve qui joue bien, des occasions loupées qui se paient cash, le SCT est le propre auteur de sa défaite et gaspille des points précieux qui risquent de faire défaut en fin de saison.


Composition SCT : Viviani – Sahnoune – Ouasfane – Atlan – Médoukali – Moulet (Fall 81’) – Kamin – Palhares – Belhadj (Preira 74’) – Djaballah (Gomis 68’) – Diallo.

CJ SCT : Belhadj (49’)

Buts SCT : Diallo (25’)
Buts OGCN : Ganago (41’) – Perraud (92’)



Le round d’observation entre les deux formations permet de constater que personne ne semble vouloir prendre les initiatives et que chacun attend l’autre au tournant.
Il faut attendre la 20ème pour voir Palhares nous gratifier d’un très beau tir passant juste à côté des cages niçoises.

Cinq minutes plus tard, les Varois poussent et Kamin hérite d’un excellent ballon et tente de fusiller le portier niçois. Celui-ci repousse tant bien que mal la frappe puissante.



Mais ce renard de Diallo a bien suivi et peut reprendre victorieux en plaçant son ballon dans un espace peu évident. (1-0).

Les Toulonnais gèrent tranquillement leur avance. Le jeu des Niçois est assez haut, ce qui permet à l’attaque toulonnaise de surprendre plus facilement la défense adverse. Le jeu est très ouvert et agréable à suivre. Mais alors que les Toulonnais auraient dû enfoncer le clou, Diallo lancé seul, rate son duel contre le portier niçois alors que tout BR s’était déjà levé pour célébrer le second but.
Mais c’est Ganago qui, au terme d’un bon travail dans la surface, viendra tromper Viviani juste avant la pause.

Comme l’on sait que le SCT n’a jamais marqué, cette saison, en seconde période, le public aborde la suite de la partie avec inquiétude et curiosité.
L’OGCN a durci un peu son jeu et les Toulonnais semblent moins sereins. A la 55ème minute, Belhadj décroche une belle frappe, qui est parfaitement stoppée.


Djaballah que l’on a beaucoup vu depuis le début du match, laisse sa place à Gomis. Puis c’est Preira qui fait son entrée.
A la 79ème minute Diallo sert parfaitement Preira qui, hélas croise trop son tir. Encore une belle occasion. Fall fait sa grande rentrée à BR pour apporter du danger devant.
A la 85’ un bon coup franc d’Atlan pour une tête rageuse de Médoukali. Le portier niçois la sort de justesse sous la transversale. Il était dit que le SCT ne marquerait encore pas en seconde période.
Mais ce qui n’était pas dit, c’est qu’un exploit personnel de Perraud allait glacer l’ambiance de BR dans les arrêts de jeu. Un magnifique but qui donne les points de la victoire à l’OGCN
qui n’a jamais démérité face à des Toulonnais incapables de prendre l’ascendant lors d’un match pourtant à leur portée.
Côté satisfaction : Diallo a vraiment pesé lourd devant en empoisonnant systématiquement la défense adverse. On a retrouvé ce soir un Djaballah en pleine confiance et omniprésent.
Dommage que l’on ait tardé à renforcer l’attaque, car Diallo a souvent manqué de ballons.

Encore une désillusion à domicile et une grosse pression pour le prochain match à l’extérieur à Martigues. Condamné à gagner là bas pour pallier la perte de points à la maison, le Sporting se serait bien passé de ce genre de défi..

CR et PHOTOS  : FA et NM

N'oubliez pas de voter pour l'homme du match !