dimanche 1 mai 2016

Les bons points du Sporting - STV 2 – ALES 1






Hommage à Vincent FALCUCCI
                                            Photos NM




Le Sporting a renoué avec la victoire qui semblait vouloir le fuir à domicile et a ainsi franchi une nouvelle étape importante dans la course à la montée en National 2.


Composition STV : Boukhit – Leleu – Ouasfane – Sahnoune – Fall – Bayo – Ramos – Bouzine – Djaballah (Marin 85’) – D. Gomis – Bencharif.

Buts STV : Bouzine (20’) - Djaballah (34’)

Buts Ales : Sahnoune CSC (92’)

Cartons Jaunes STV : Fall (43’) – Bayo (44’) – Gomis (51’)

Cartons Jaunes Ales : 57’

Carton Rouge STV : Ouasfane (61’)




Contrat rempli par les Azur et Or ce soir, et ce malgré un arbitrage farfelu et une infériorité numérique pendant presque une demi-heure. Quatre points indispensables pris sans concession face à une bonne équipe cévenole espérant mieux qui a joué le contre jusqu’au bout des interminables arrêts de jeu.

Une première période jaune et bleue

Et pourtant c’est Ales qui, dès la 1ère minute, bénéficie d’un coup franc bien placé, obligeant Sahnoune a dégager en catastrophe. Mais voilà, la balle revient dans les pieds d’un joueur cévenol qui tire au but. Boukhit, cueilli à froid, doit se détendre pour détourner le cuir en corner. 


NM

On sent les Toulonnais volontaires et résolument offensifs, comme en témoigne cette belle action de but à la 16ème minute : Djaballah, en pointe, reçoit un bon ballon, mais il est un peu court pour pouvoir gagner son duel avec le gardien alésien.


                                                                
 
NM


Quatre minutes plus tard, on remet le couvert : Djaballah déborde sur le couloir droit et adresse un centre au cordeau à Bouzine qui reprend du plat du pied et ouvre la marque dans la liesse populaire (21’) : Toulon 1 Ales 0.

                                                                NM

23’ : Djaballah centre pour Gomis, qui s’emmêle alors qu’il était bien placé pour tromper la vigilance du gardien.



34’ : belle attaque collective varoise, le gardien repousse la balle mais ce renard de Djaballah peut récupérer et marquer le second but. Toulon 2 Ales O.

                                                                NM

                                               


Une seconde période moins intéressante

A 2-0, les coaches insistaient à la pause pour prévenir les joueurs du danger et leur martelaient la nécessité de se mettre à l’abri avec un troisième but le plus tôt possible.

C’est ce que va tenter vainement Gomis à la 53ème minute avec un beau tir enroulé, mais le gardien cévenol s’envole pour préserver sa cage.
                                                              NM

Ce n’est pourtant pas au Sporting à faire le jeu, mais Ales semble ne pas vouloir prendre le jeu à son compte et préfère agir en contre. Certains de leurs attaquants remontent d’ailleurs rapidement la balle et la défense toulonnaise est parfois obligée d’expédier les affaires courantes.
Le chrono tourne en faveur des Toulonnais.

L’ultime erreur arbitrale

On ne peut pas dire que l’arbitrage ait été très cohérent durant la partie (fautes oubliées et non sifflées, erreurs d’appréciation) mais mettre un carton rouge à Ouasfane à la 61ème est très disproportionné par rapport à son geste. Et quand on sait que l’arbitre a refusé de visionner la vidéo à l’issue du match, cela en dit long sur son manque de remise en question....

En infériorité numérique le Sporting doit éviter à tout prix un but cévenol qui replacerait ses adversaires et les motiverait à aller chercher le partage des points.
69ème : c’est Bencharif qui échoue de peu face au gardien, il avait pourtant la balle du 3-0, mais le gardien parvient à repousser le tir, le ballon revient dans les pieds de Marin, à l’entrée de la surface, mais celui-ci glisse et ne peut reprendre…
                                                                            


               


                              NM





On sent qu’Ales veut au moins sauver l’honneur et marquer un but. Au cours d’une de leurs attaques, plus nombreuses en fin de partie, c’est l’infortuné Sahnoune qui, de la tête, trompe son propre gardien (92’)Toulon 2 Ales 1.



NM


Le nul de Nîmes et le carton d’Annecy rendent ces 4 points encore plus précieux. Le sprint final est lancé. It’s the final countdown !





CR et Photos FA et NM