mardi 5 avril 2016

CHACUN SAVOIE



Match nul 0-0 entre la réserve de l’ETG et le STV


Composition Toulon : Viviani – Sahnoune – Ouasfane – Leleu – Cantareil – Buisson – Ramos – Bayo (Bouzine 86’) – Marin – Reset (Djaballah 60’) – Bencharif.   

Carton Jaune STV : Ramos (34’) - Ouasfane (68’)


Savoir se contenter d’un nul ou tenter de marquer à tout prix au risque de se découvrir et connaître la mésaventure de la semaine dernière, telle est la question.
Si Sadani avouait une erreur tactique la semaine passée face à Annecy, cette fois la sagesse a primé et le STV s’est plutôt contenté d’un match nul en Savoie face à une bonne équipe rose et blanche. 


Photo NM
Et si Bayo …

C’est Viviani qui a droit à un premier ballon chaud dès la 1ère minute, il lui faut capturer la balle en deux temps pour se mettre à l’abri.
9’ : Belle reprise de Reset dans les bras du gardien consécutivement à un beau mouvement collectif.
13’ : voici l’action qui aurait du changer définitivement la physionomie du match : Bayo s’infiltre et tire légèrement excentré sur la gauche et voit son ballon venir lécher la transversale. Ce sera la plus nette action toulonnaise de la partie.
17’ : Viviani doit s’y reprendre en deux fois pour maîtriser un ballon vicieux.


Marin à l’abordage

A la 24ème minute, Marin, qui fait une partie très engagée depuis le début, tente sa chance de loin et adresse un véritable boulet, qui hélas, passe au-dessus des cages savoyardes.
31’ : Reset tire lui aussi, mais trop à côté.


                                                                      Photo NM

A la demi-heure, L’ETG commence à s’impatienter et se dire qu’un bon coup doit être tenté, car les Toulonnais ne semblent finalement pas si dangereux que ça.
35’ : Viviani doit s’imposer dans une forêt de jambes devant ses buts.
38’ : un attaquant savoyard mange la feuille de match : seul face au gardien Toulonnais, il trouve le moyen de tirer dans les arbres !

                                                                         Photo NM




Une seconde période stérile et bien insipide

A part un bon coup franc de Cantareil bien repris dans la surface et passant de peu à côté du montant droit des bois savoyards (51’), on ne peut pas dire que le Sporting se soit montré bien conquérant.  
Et en face ? Du côté de l’ETG à part quelques contres vifs qui auraient pu créer un danger sans la maladresse des attaquants locaux, rien de bien excitant à se mettre sous la dent.
Finalement chacun semble se contenter du résultat nul. Même les entrées de Djaballah et Gomis ne parviennent pas à booster l’attaque Toulonnaise, à l’image de Bencharif cramé qui tente d’obtenir un pénalty trop grossièrement.
Le six de Savoie fait tout un fromage dès qu’il est frôlé, les esprits s’échauffent même un peu en toute fin de match. Mais cela relève de l’anecdote. 
L’ETG avait aligné 2 ou 3 retombées de l’équipe une, et reste une solide équipe, rapide et bien en place. Du côté de Toulon la défense à magistralement tenu la baraque ce qui a probablement contribuer à entamer considérablement l’appétit offensif des roses et blancs.


Chacun s’est contenté des 2 points, chacun a choisi sa voie : celle de la prudence côté varois et celle du confort côté savoyard.
Les défaites de Nîmes et d’Annecy permettent au Sporting de grappiller un petit point. Certes, la victoire aurait été une superbe opération comptable mais pour cela il aurait fallu entreprendre davantage et oser un peu plus.
Les 4 points sont obligatoires samedi prochain à 15h00 face à Ile Rousse, une équipe qui nous avait plutôt bien réussi au match aller.

CR et Photos  F.A. et N.M.