dimanche 17 janvier 2016

TOULON – FABREGUES : La soupe de brègues





                                                                   Photo NM


On n’avait pas eu de cadeau de Noël (défaite à Nîmes), on en espérait un en guise de vœux du Nouvel An, eh bien on repassera…
Alors oui 4 points, il n’y a guère que ça à retenir au terme d’une rencontre d’une indigence rare, face à une équipe qui mériterait sûrement d’être en tête du championnat…de bowling !...

Composition STV : Viviani – Fall – Ouasfane – Sahnoune – Bellay – Buisson – Bayo –Bouzine (Zaïani 61’) – Marin (Reset 72’) – Gomis (Djaballah 68’)– Bencharif.

But Toulon : Bencharif (SP 8’)

Cartons Jaunes STV : Bayo (22’), Fall (82’)

Cartons Jaunes Fabrègues : 2 (6’ et 34’)


Du côté de Fabrègues on savait avant le coup d’envoi qu’il y avait à boire et à manger…Cette surprenante équipe promue affole toutes les statistiques et on sait aussi que notre Sporting a la fâcheuse tendance d’adapter son jeu à celui de ses adversaires.
Temps glacial et tribunes peu garnies, chrono en panne (merci à Stéphanie et Christophe d’avoir pallié ce souci), voilà planté le décor du match de reprise…

Ce sont les visiteurs qui fournissent le 1er tir cadré dès la 5ème minute.
Dans la minute suivante Marin est fauché en pleine surface, l’arbitre central refuse la sanction suprême mais sur l’insistance de son juge de touche revient sur sa décision et accorde le pénalty tant réclamé par les Varois. Bencharif se charge d’exécuter la sentence et ouvre ainsi la marque à la 8ème minute. (1-0)
Au quart d’heure Bencharif tente un retourné dans la surface, le geste est beau et le ballon passe de peu à côté.
Le Sporting court dans le vide, aucun danger ne pèse sur la défense héraultaise et les visiteurs commencent leur jeu de quilles, les tacles sont rugueux, on fauche copieusement, le jeu est haché, à l’image de ce vilain tacle surOuasfane à la 34’.
39’ : un coup franc très dangereux pour Viviani qui assure l’essentiel. 
41’ : Fabrègues tente une bicyclette, bien à côté.

La seconde période est encore pire. Pour la 1ère fois la page de mon carnet reste vierge : rien, rien à noter, rien à se mettre sous la dent : un jeu insipide, frisant parfois le lamentable, des Toulonnais méconnaissables.
On se fait même peur, voire très peur à la 89ème et à la 92ème. Les visiteurs ont tenté d’égaliser et ont semé la pagaille et le doute dans le camp toulonnais. Fort heureusement très maladroits, ou buttant sur un Viviani très en forme, ils n’ont pu concrétiser leurs efforts…

Bref un match de reprise sans grand intérêt. Il fallait gagner, le contrat est rempli. Pour la manière il faudra attendre la venue du Cannet Rocheville, un sacré client….
Il y a des soirs où l’on se demande ce que l’on est venu faire….hier c’était bien le cas !
CR et Photo FA et NM