lundi 5 janvier 2015

Toulon tout schuss, arbitres hors piste et avalanche de vices à Chambéry.




Composition pour Toulon : Boukhit, Leleu, Madahoma, Shanoune, Manas, Buisson, Bayo, Djaballah,  Reset, Gomis, Dob. (Blanc, Bouzine, Amiri, Ouasfane, Torre).

Pour le STV : 4 cartons jaunes et 2 cartons rouges. 


       Si ce score peut laisser des regrets, on peut aussi s’estimer heureux du partage des points…
A défaut d’avoir été extraordinaires, les Savoyards ont montré beaucoup de métier, en se mettant le corps arbitral dans leur poche, en jouant les pleureuses, en se roulant par terre au moindre choc. Et nous autres, bouillants Toulonnais, sommes tombés à pieds joints dans le piège, récoltant un maximum de cartons de la part d’un trio arbitral passablement dépassé.
Tout commence à la 4ème minute quand Reset, enfin aligné d’entrée, vient buter sur le gardien alpin au terme d’une superbe chevauchée. Le ton est donné, et c’est un Sporting fringant, qui a une bonne maîtrise de balle, qui évolue sur la pelouse de BR.
Contre toute attente, c’est Chambéry qui trouve le chemin des filets sur un coup franc suivi d’une tête qui paraissait pourtant anodine. (0-1)
Le Sporting pousse et Reset remet les pendules à l’heure à la 21ème(1-1)
Le jeu toulonnais est très alerte, plaisant, on sent un groupe soudé et impliqué. A la demi-heure Les Toulonnais enfoncent le clou, mais l’arbitre prétexte un hors jeu et ne valide pas le but. Les cartons jaunes commencent à tomber : Leleu (27ème) et Gomis (32ème).
A la 38ème Chambéry rate l’immanquable et plaçant la balle à côté des buts.
A la reprise le Sporting semble accuser le coup et s’installe dans un faux rythme. Les voyants douter, les Savoyards multiplient les provocations avec la complicité des arbitres. Le moindre choc donne lieu à des exagérations et des simulations intempestives. Et du côté Toulonnais les esprits commencent sérieusement à s’échauffer.
A la 60ème le gardien de Chambéry anticipe bien une action et sort loin de ses bases récupérer une balle qui aurait pu être très dangereuse.
Deux minutes plus tard c’est au tour de Boukhit de réaliser un superbe arrêt.





A la 64ème Amiri remplace Gomis.
A la 69ème , c’est le tournant du match. Un joueur alpin est déséquilibré par Shanoune qui avait déjà été une fois averti par un jaune. L’arbitre désigne le point de pénalty et décide d’expulser notre défenseur.

Djaballah va faire un peu d’esbroufe devant le tireur de pénalty, l’arbitre lui donne un carton jaune. Le joueur s’élance et tire et…Boukhit s’interpose sur sa ligne ! Djaballah récupère la balle et va narguer l’infortuné tireur de pénalty. Et  là l’arbitre voit rouge !
Non content d’avoir expulsé deux joueurs en deux minutes, l’arbitre donne un coup franc indirect dans la surface à quelque mètres du but varois…
Le Sporting va devoir jouer à 9 pendant 10 minutes !!!

Coach Sadani fait rentrer Blanc à la place de Reset. (74ème)
Nos Toulonnais vont être héroïques, non seulement ils vont tenir le résultat, mais il s’en est fallut de peu pour que Toulon marque.
82ème Dob, qui a joué vraiment libéré ce soir, seul face au but vide ne peut récupérer un ballon trop croisé, qui va mourir le long du petit filet.

85ème Buisson reçoit un coup sur le nez, ce qui nécessite l’intervention du soigneur, dans l’indifférence générale des arbitres.   

88èmejoli tir d’Amiri, le gardien doit s’y reprendre à deux fois.
89ème Bouzine remplace Mdahoma.
Dans les arrêts de jeu, Bayo frôle la lucarne.
Ce match en retard a été très engagé, même si les dés semblaient pipés. On a retrouvé, ce soir, un groupe de guerriers avec un moral d’acier. Il leur a manqué un peu de métier pour venir à bout d’une équipe qui a joué très intelligemment le coup. Sadani peut être fier de ses joueurs, reste maintenant à leur apprendre comment mieux gérer ce genre de match, car on  a manqué de malice et de réalisme… 







Photos et CR NM et FA