dimanche 25 janvier 2015

TOULON – AIX LES BAINS : LA CURE D’ ESPOIR



Composition : Bokhit – Bouzine – Leleu – Blanc – Ouasfane – Buisson – Bayo – Amiri – Gomis – Dob – Djaballah (Manas – Azziz – Reset).

Victoire 2 à 0 - Buts : Djaballah (80’) et Reset (85’).
Cartons Jaunes : Dob (73’)   - 2 cartons jaunes pour Aix les Bains.
 Nous lancions la veille crânement : ne rien lâcher ! Chiche ?
Et nous augurions même le début d’un nouveau championnat…. 

Au vue des résultats des équipes de tête, on peut se dire que le Sporting a plutôt passé une bonne soirée et qu’elle est porteuse d’espoir…
 Revenons sur cette rencontre qui s’inscrit d’emblée dans le registre des tentatives échouées.
Le Sporting va multiplier les occasions en or sans jamais réussir à trouver la faille : par maladresse, mauvais choix, malchance ou gardien aixois en état de grâce. Quoiqu’il en soit, rentrer à la pause avec un 0-0 est indécent. 

5’ : super centre d’Amiri pour Dob qui décroche une somptueuse tête dans le cadre, détournée par le gardien au-dessus de sa transversale. C’est le début d’une très longue série !...
13’ : Bayo est le plus rapide, il se déjoue du gardien et remet intelligemment à Dob qui tire sous la transversale. En tant ordinaire la balle retombe toujours dans le but, mais hier à BR le mistral était tellement fort, que la balle ressort devant la ligne !
26’ : tête de Blanc, le gardien la capte mais recule, ses pieds franchissent la ligne de but mais il parvient à maintenir ses bras à l’extérieur du but !
30’ : Djaballah est bousculé dans la surface, l’arbitre donne un pénalty. Les consignes d’avant le match était que Djaballah devait tirer les pénaltys s’il y en avait, sauf dans le cas où c’est lui qui en était à l’origine…Il laisse sa place à Amiri qui s’élance….le gardien s’envole et stoppe la balle ! (Cette année aucun pénalty n’a été transformé !).
34’ : frappe de Djaballah, bien au-dessus.
35 ‘ : Dob tire et sa balle frôle la lucarne…ce n’est décidemment pas son soir…
38’ : Dob a un occasion en or, seul face au gardien, mais il tire dans les pieds du gardien…
40’ : Buisson s’essaye de plus loin, son missile passe au dessus.
44’ : c’est au tour d’Amiri de buter sur le gardien !
Et Aix dans tout ça ? A part quelques contres rien de bien transcendant, Boukhit a su arrêter les quelques ballons qu’il a eu et les attaquants savoyards ne sont pas, eux non plus, en réussite maximale…

A la pause on se demande comment vaincre cette spirale de poisse qui gangrène notre équipe depuis quelques matches. Comment vaincre le signe indien ?
La réponse va être donnée en seconde période.

53’ : Djaballah bute sur le gardien, dans les secondes qui suivent une superbe main dans la surface de réparation aixoise est superbement ignorée par l’arbitre (spéciale dédicace à Mickaël Blanc !).
60’ : Très beau coup franc de Djaballah détourné par le gardien aixois.
66’ : grosse frayeur dans le camp toulonnais, les aixois sont à deux doigts de marquer mais les deux attaquants se télescopent en voulant crucifier Boukhit à bout portant…
67’ : Dob s’infiltre et passe à Gomis qui tire….sur le gardien.
68’ : double changement : Manas remplace Amiri et Reset à la place de Gomis.
70’ : belle occasion aixoise qui rase le poteau…on se dit qu’avec la poisse que l’on connaît le hold-up est possible…
71’ : Djaballah expédie un boulet, le gardien est battu, mais un défenseur sauve sur la ligne comme il peut…
76’ : Azziz remplace Buisson.
80’ : Azziz déborde mais ne trouve personne pour reprendre au centre…
80’ : La délivrance ! Djaballah tente de loin malgré le vent et….BUT !
La poignée de supporters présents exulte !
85’ : Azziz centre et dépose parfaitement le cuir sur la tête de Reset qui marque à son tour : 2 à 0. Quel soulagement !
90’ : Aix ne baisse pas les bras et se crée une dernière occasion avec une balle en cloche très vicieuse mais Boukhit saute très haut et la sort.

Une victoire aux forceps mais amplement méritée et on peut affirmer  que ce n’est pas cher payé !
Cette victoire est venue confirmer le bon travail collectif et l’envie dont fait preuve le Sporting depuis la reprise. En évitant le match nul, le Sporting a peut être vaincu la poisse qui le poursuivait depuis début janvier…
Allez, dimanche prochain un drôle de derby nous attend. Et si nous faisions sensation ?
Chiche ?