dimanche 11 janvier 2015

ALES JACTA EST



Composition STV : Boukhit – Bouzine – Leleu – Blanc – Ouasfane – Buisson – Bayo – Manas – Amiri – Gomis – Dob. (Zaiani – Azziz – Rezkallah – Mdahoma – Torre)


Cartons Jaunes ! Buisson – Bouzine.

Ales jacta est ! A cette formule latine nous eûmes préféré une autre formule, que les germanophones auraient sans doute plus appréciée : Toulon über Ales !
Au vue du résultat d’hier soir (1 à 1) on peut dire que les dés sont joués et que ce match nul hypothèque sérieusement notre espoir  d’occuper la tête du classement fin mai.
Cyril Manas nous confiait à la sortie : « nous avons retrouvé un groupe ». Il est vrai que depuis deux matches on voit beaucoup d’envie de la part des joueurs et un plaisir à jouer et un désir de gagne évident. Et curieusement, c’est sur ces deux derniers matches justement, que les décisions arbitrales viennent anéantir ces efforts.



Dès la 3ème minutes un ballon très chaud dans la surface alésienne mais nos deux attaquants se gênent et ne peuvent exploiter un bon ballon.
Le 1er corner intervient à la 9ème minute mais sans danger. Un bon coup franc tenté direct par Manas (21ème) rase l’extérieur du petit filet
Puis les débats commencent à s’équilibrer, le pressing toulonnais n’est pas assez haut et les Varois sont trop tendres. Le jeu est, en conséquence, assez prudent de part et d’autre.
A la 35ème Ales commence à montrer quelques velléités offensives avec un très beau tir qui oblige Boukhit à se détendre pour expédier le cuir en corner. Ils remettent le couvert à la 43ème en tirant de peu à côté.
Avant la pause Buisson écope d’un carton jaune pour un tacle trop appuyé.
La reprise démarre tambour battant. A la 46ème les Toulonnais subissent une action très chaude dans leur surface de réparation, heureusement sans gravité.Gomis réplique instantanément mais sa belle frape est déviée en corner.
Le Sporting pousse et se voit récompensé de ses efforts par Dob (49ème) qui crucifie intelligemment le gardien local. (0-1).
D’un côté le Sporting essaye d’enfoncer le clou et de l’autre Ales joue en contre pour essayer d’égaliser. Le match est intéressant et le Sporting a la maitrise de la balle mais a du mal à à concrétiser devant le but.
A la 64ème Blanc sur la ligne de la surface de transformation arrête une balle de la poitrine. Ce geste anodin est interprété par une main dans la surface et l’arbitre désigne alors le point de pénalty. Une minute plus tard le pénalty est transformé prenant Boukhit à contre-pied.

On peut noter sur cette action qu’une main évidente dans la surface de réparation varoise avait été volontairement ignorée par l’arbitre en première période. Un joueur toulonnais nous dira à la sortie que l’arbitre s’en était excusé et avait assuré que si pareille action se produisait contre nous, il ne la sifflerait pas non plus….
Blanc interrogé à la sortie confirme qu’il n’a jamais arrêté la balle de la main…
68ème  carton jaune pour Bouzine qui bouscule un joueur alésien.
73ème : Azziz remplace Amiri.
Ales se crée des opportunités de but mais Boukhit est impérial, il arrête notamment un tir à bout portant à la 82ème.
85ème Zaiani remplace Ouasfane.

A la 88ème à la poisse de l’arbitrage s’ajoute la malchance. Quand on est noir !.... Coup franc bien placé pour les Toulonnais, Manas exécute la sentence, son ballon s’écrase sous la transversale mais sort en retombant ! Le gardien était archi battu.
Dans les arrêts de jeu, les Toulonnais frôlent la correctionnelle devant un hors jeu non sifflé, mais là encore Boukhit veille…
Le Sporting a pourtant réalisé un match intéressant, appliqué et avec une belle envie. Il nous a manqué ce petit coup de pouce du destin pour empocher les 4 points, qui auraient été salutaires…

CR et PHOTOS  FA et NM