dimanche 5 octobre 2014

STV – ILE ROUSSE : un match corsé !




Composition pour le STV : Abello – Mdahoma – Ouasfane – Blanc – Shanoune – Zaiani – Amiri – Bouzine (puis D. Gomis 61’) – Dob (puis Buisson 85’) – Reset (puis J. Gomis 70’) – Djaballah.

Carton Jaune : Shanoune.

41ème minute : j’écris le premier mot sur mon carnet de notes…C’est qu’avant cette minute, nous n’avons pas eu grand-chose à nous mettre sous la dent…Et pas de photos, l'appareil est resté muet...
Le Sporting a joué pratiquement toute la 1ère période avec un frein à main, avec pléthore de longs ballons, sans construction posée. Personne ne garde la balle, on s’en débarrasse très vite et rarement à propos.
A ce jeu là, on est en droit de se demander ce qui pourrait motiver nos Toulonnais…
Le cours du jeu va apporter un coup de pouce à nos joueurs en mal d’inspiration. Amiri qui semblait filer au but est stoppé de manière irrégulière par le numéro 2 corse. L’arbitre n’hésite pas à donner un bon coup franc près de la surface de réparation et à renvoyer l’impétueux défenseur corse au vestiaire. Le mur ne parait pas être à la distance réglementaire, mais notre valeureux capitaine tire quand même le coup franc et d’une balle enroulée place le cuir dans le coin gauche du gardien, totalement pris à contre-pied. Dob permet au Sporting d’ouvrir la marque à un moment stratégique du match.
La fin de la période verra un Sporting transformé et beaucoup plus offensif.
La seconde période commence avec les mêmes intentions et les Toulonnais se ruent à l’assaut des buts corses. Que d’occasions ! Mais que de déchets ! Et quel gaspillage !
Dob seul, échoue face au gardien, puis sur un 3 contre 1, on trouve le moyen de mettre le ballon à côté !
Les joueurs de Balagne tentent de réagir et se procurent une énorme occasion à la 74ème. Abello sauve du bout du pied sur sa ligne.
Jordan Gomis rate deux occasions en or, Djaballah n’avait qu’à reprendre un tir de Gomis, idéalement placé qu’il était au second poteau mais laisse filer le ballon…Toutes les tentatives toulonnaises ne donnent rien, aucun ne parvient à marquer ce second but…Ces échecs répétés deviennent agaçants et le maigre public de Bon rencontre tempête devant tant d’inefficacité…Il y aurait 5-0 que l’on ne crierait pas au scandale…
La fin du match est un peu houleuse dans les arrêts de jeu et le Sporting peut se réjouir de cette courte mais très importante victoire…     

D’un point de vue comptable, l’affaire est bonne, mais d’un point de vue du beau jeu, on peut se demander ce soir quand le Sporting jouera-t-il enfin un match dans son intégralité. Et oui, un match dure 90 minutes et non 45 comme on l‘a vu trop souvent cette saison.    
Le Sporting est capable de construire, de porter le danger et de se créer de belles occasions. Mais tout cela est trop anéanti par le manque d’efficacité chronique, qui empêche de tuer le match plus rapidement…
L’attaque doit faire parler la poudre plus souvent…voilà un bon sujet de travail durant les 15 jours avant la prochaine rencontre…Et ce sera justement encore contre des Corses…