dimanche 31 août 2014

Aix les Bains 1 – STV 0 : Nage en eaux troubles



Le corps arbitral coule le STV




                                                                                             Photos NM

Pour son premier plongeon en Terra Incognita le Sporting a tout tenté pour maintenir la tête hors de l’eau…en vain !
Si vous voulez savoir comment un trio arbitral peut tuer un match, nous tenons là un cas d’école.
On a voulu noyer la Rascasse, lui faire boire la tasse, jeter l’eau du bain avec le bébé. Au final, et malgré une superbe résistance,  le Sporting perd des points et des joueurs…
Retour sur une traversée mouvementée, où il a fallu naviguer à vue, dans un bain plus que trouble, plein d’écueils et de récifs, tombant au fur et à mesure de Charybde en Scylla.
Le match joué à Aix les Bains n’avait rien d’une sinécure et les deux promus se sont livrés à une belle opposition mais le dernier mot reviendra aux hommes en noir qui, en quelques décisions malheureuses, feront basculer une rencontre jusque là très correcte.
                                              Photos NM
Composition pour Toulon : Abello – Mdahoma – Rezkallah – Leleu – Blanc – Zaiani – Djabellah – Mezague – Dob – Buisson – Ciaravino – (Gomis – Ilyss – Bouzine – Gueye – Boukhit).
Carton Rouge = 2 pour le STV (Blanc, Buisson) 1 pour l’AFC (Ughetto).
Carton Jaune =  4 pour le STV (Buisson, Rezkallah, Djaballah) 

La rencontre débute devant une tribune bien garnie et une bruyante colonie toulonnaise venue en car et voitures particulières. Dès la 1ère minute Buisson essaye d’inquiéter Revil le gardien aixois. Quatre minutes plus tard une belle action locale aurait pu mériter mieux.
Dans les 20 premières minutes de part et d’autre, les protagonistes tentent d’ouvrir le score mais les deux gardiens se montrent impériaux.
A la 25ème minute un beau travail de Ciaravino prend toute la défense à revers et ce dernier adresse un joli centre au 1er poteau mais aucun joueur varois n’est là pour pousser le cuir dans le but vide. Rageant !
Laron réplique en adressant à Abello un tir puissant. Buisson écope d’un carton jaune pour une faute involontaire.
A la 37ème minute Dob centre pour Ciaravino qui reprend de la tête…à côté.
A l’ultime minute de la période, Blanc laisse trainer un pied dans sa surface, le joueur Aixois plonge parfaitement. L’arbitre n’hésite pas et désigne le point de pénalty et en plus donne un carton rouge direct à Blanc. Le pénalty lui-même semble discutable mais la double sanction est vraiment inappropriée.
Sur cette période le Sporting a été trop tendre et trop timide et aurait dû imposer son jeu, la finition devant les buts est trop approximative pour porter un réel danger. On reste sur notre faim même si l’on sait maintenant qu’à 10 contre 11, un autre match va commencer…
A la 47ème Buisson adresse un beau tir mais au-dessus des cages de Revil. Carton jaune pour Rezkallah (56ème). A la 57ème énorme occasion pour Aix. Les attaquants aixois sont aussi maladroits que les nôtres.
A la 59ème c’est le second tournant du match, Buisson reçoit son deuxième carton jaune pour un tacle trop appuyé, c’est l’expulsion. A 9 contre 11, on ne donne  pas cher de la peau du Sporting. Et pourtant, il faut se méfier de l’animal blessé…C’est Toulon qui va désormais faire le jeu, avec une solidarité à toute épreuve, Toulon va puiser des ressources mentales pour monopoliser le ballon. Bouzine remplace alors Ciaravino et Seghini remplace Darhi. Puis Gomis remplace Dob. Il y a la panique dans la surface de réparation aixoise, la vivacité de Gomis et les dribles de Bouzine font mal. Toulon multiplie les coups francs, le STV joue vaillamment, il n’a rien à perdre. Le jeu des Aixois devient plus approximatif et les locaux multiplient les fautes, ils sont souvent dépassés par la grinta toulonnaise.
A la 72ème minute le ballon toulonnais frôle la ligne de but, on sent l’égalisation possible. 
Ughetto se voit donner du rouge suite à un second carton jaune. Les débats s’équilibrent sur le papier.
A la 77ème on adresse une longue passe à Gomis qui échoue de peu sur le gardien. A la 82ème Gueye remplace Mezague et Djaballah reçoit un carton à la 84ème.
Dans les cinq dernières minutes une passe de Rezkallah décale Bouzine, puis Gueye tente sa chance et enfin de nouveau Bouzine…rien n’y fait, l’impeccable Revil arrête tout. Tout comme Abello qui détourne les derniers brulots aixois.
Un score qui reflète mal la bonne seconde période des Azur et Or qui auraient mérité le nul. Mais il est des soirs comme ça, où rien ne va…
Deux journalistes présents, spécialistes du CFA,  me confient au moment du départ avoir rarement vu une aussi belle équipe que la nôtre. Oui mais voilà, on a beau en avoir une belle, si on ne marque pas on n’avance pas…
Marquer et avancer …. Voilà un beau programme pour le derby toulonnais samedi prochain. Le Las reste sur une probante victoire contre Nîmes à domicile. Le Sporting a les ressources mentales, il l’a prouvé à Aix, reste maintenant à faire parler la poudre pour sortir de la nasse…