mercredi 1 janvier 2014

Rétrospective, partie II

Un nouveau coach pour le STV: Mohamed Sadani
(photo CR)

Juillet: Je pars, je reste...

Alors que les calendriers sportifs commencent à être petit à petit dévoilés, dans la torpeur moite de juillet, une annonce claque: Les dirigeants décident de ne pas reconduire K.Ferhaoui dans ses fonctions d'entraîneur !
A deux semaines de la reprise, le Sporting se retrouve sans chef d'orchestre mais avec sa traditionnelle valse au niveau des joueurs: Plusieurs cadres s'en vont (Boronad, Rifflard, Coulibaly...) ainsi que des jeunes du club et d'autres arrivent (Abello, Leleu, Rezkallah...).
Le 18 juillet, le club pense avoir trouvé la perle rare en la personne de Patrice Eyraud pour présider à la destinée sportive de l'équipe fanion. Un accord est trouvé, mais surprise, le lendemain le technicien Toulonnais se rétracte totalement. A quelques jours des premiers entraînements, qui pour les diriger ? "Il y a t-il un commandant à bord ?" titre ironiquement sur le blog Socios, une chronique aux allures d'appels de détresse...
Pour autant, le 23 juillet en fin d'après-midi à l'heure H de la reprise, c'est Mohamed Sadani assisté par Karim Masmoudi qui officient auprès du groupe azur et or: Le Sporting peut commencer à travailler.
Les tribunes de Bon Rencontre sont en bernes: Elles n'apercevront plus la sympathique silhouette de Mathieu Pouhin, Socios et fervent supporter de la Rascasse qui nous quitte après un long combat contre la maladie...


Août: "Main dans la main"

La reprise est placée sous le signe du travail: Entraînements, stage, suivi médical et matchs de préparation: Consolat, La Penne, Le Pontet, Gignac, Côte Bleue, La Cayolle... Les rencontres se succèdent. Peu importe les résultats, le coach supervise les forces et les faiblesses de son groupe.
Le 27 Août, lors de la traditionnelle soirée de présentation des joueurs aux Socios, N.Mouton exhorte l'ensemble des forces vives du club "à travailler toutes dans le même sens, main dans la main."
La série noire continue: Roger Magrin rejoint Gina dans sa dernière demeure: Paix à leurs âmes.


Septembre: La coupe est pleine !

"Momo" Sadani donne une interview exclusive au blog Socios: "Détermination et ambition" seront ses mots d'ordre pour la saison. C'est par la Coupe de France que démarre officiellement les premières échéances pour le groupe Toulonnais: Vence, Peymeinade puis Antibes sont éliminés sur leur pelouse par un Sporting sérieux et appliqué qui ne tombe pas dans la facilité malgré la modestie des adversaires.
C'est toujours à l'extérieur, face à l'Olympique Rovenain que débute le championnat, seul objectif pour les azur et or: Dob et Atcham Atcham inscrivent les deux buts synonymes de victoire: Le STV commence bien cette fois et Yamine Amiri reçoit le premier Trophée Socios de la saison.
Si les féminines d'Amadou Diatta commencent elles aussi leur championnat de Ligue par une belle victoire sur l'OGC Nice (2-0), c'est un plus plus dur pour la réserve de Luigi Alfano qui concède le nul à Mercheyer contre l'ASC Jonquet de JC.Grasso au terme d'un beau derby (2-2).


Octobre: Des fumis... fumant

Ca y est, le Sporting est dans l'action et il remporte une courte mais précieuse victoire sur son terrain face à la réserve Marignanaise pour le premier match officiel à Bon Rencontre. Les supporters ultras en profitent pour fêter en grandes pompes leur 20 ans d'existence par de somptueux tifos... et de nombreux fumis. Les engins pyrotechniques ne sont pas du goût du délégué de la rencontre.
La coupe offre un cinquième tour alléchant au public Toulonnais: La réception de la brillante formation d'Athos Bandini, Ste Maxime. Le match est emballant et le STV revient de loin après que les visiteurs aient ouvert le score. Atcham Atcham égalise et Amiri d'une frappe sous la barre envoie les azur au tour suivant.
Sur leur lancée, les partenaires de Dob se rendent à Marseille et ne font pas mieux que le nul (2-2) face à Ardziv après avoir mené 2-0 à quelques minutes de la fin... Hallucinant.
Gros choc pour le sixième tour de la coupe: Le STV accueille Fréjus/St Raphael (NAT). Il faut un Sporting de gala pour venir à bout d'un adversaire qui évolue trois échelons plus haut (3-2). Hinsa Gaye offre la qualif' sur penalty à quelques instants de la fin des prolongations ! La Rascasse est le dernier représentant Varois encore en lice.
Cyril Manas est désigné joueur du mois.


Novembre: Automne, les points s'envolent...

Après l'exploit, place au championnat: C'est le Cannet Rocheville qui se présente à BR. Les deux formations se quittent sur un nul 0-0, le premier match sans but depuis le début d'un championnat placé sous le signe de l'offensive. Quelques jours après, re-belote pour des Toulonnais incapables de venir à bout de pâles Fosséens sur la pelouse de Parmesain (0-0). Les points s'envolent.
Le 15 novembre, la commission de discipline de la Ligue rend sa décision dans l'affaire des fumis: Quatre matchs à huis clos !
L'association des Socios organise un bus de supporters pour Marboz, futur adversaire du Sporting en coupe: Atcham Atcham marque d'entrée et les Toulonnais joueront un 8ème tour contre une vieille connaissance: Rodez.
Premier match à huis clos dans un BR où résonne les chants des supporters... à l'extérieur du stade !
L'arrière central, nouvel azur et or, Anthony Ouasfane inscrit le premier but de la victoire Toulonnaise: "On a fait le boulot !" déclare t-il au micro des Socios. Derrière une défense de fer, Alexandre Abello reçoit le Trophée Socios/Joueur du mois.
Chez les jeunes, les U19 de Marc Zanotti remportent leur premier succès face au RC Grasse: Il était temps...


Décembre: Huis clos

C'est à Gardanne que les nombreux supporters Toulonnais qui ont fait le déplacement pour voir leur équipe assistent à la nette domination du Sporting qui finalement, à force de ne pas concrétiser ses occasions, arrache le point du nul (0-0). "Clairement, on a perdu 2 points à Gardanne" affirmera M.Sadani après la rencontre.
Le 8ème tour de la coupe de France se disputera à huis clos en a décidé la FFF. Face à Rodez (CFA), les azur et or ne peuvent compter sur le soutien du public et s'inclinent de justesse (0-1) sur penalty, après avoir été réduits à 10... Fin de l'aventure.
Le championnat reprend ses droits avec la réception toujours à huis clos de Grasse en pleine bourre. A chacun sa mi-temps mais le Sporting enregistre encore un résultat nul et vierge, une nouvelle fois sur sa pelouse. Invaincu, certes mais toujours pas vainqueur...
Dernier déplacement de l'année pour les azur et or, chez le leader Pernois: Délicat.
En père Noël avant l'heure, Robin Rezkallah délivre un centre tir sous la transversale et le Sporting réalise une excellente opération en s'imposant et en revenant aux premières loges au classement.
De son côté la réserve fait du sur-place et s'incline à domicile face à l'équipe 3 de Fréjus.
A la veille du jour de l'an, c'est le temps des premiers bilans: "On est sur la bonne voie" affirme Claude Joye lors de l'AG de la SASP.