dimanche 29 décembre 2013

AG de l'Association STV

ASSO STV:
 
La sérénité de retour


G.Deville entouré par C.Joye et J.Jayet
(photo CR)


En marge de l'AG de la SASP, s'est tenue l'assemblée générale ordinaire de l'association STV. Sous l'égide de son président Guillaume Deville, assisté de Claude Joye et Jacques Jayet, en présence de l'adjoint aux Sports de la mairie de Toulon Michel Cameli, de l'adjointe à la Jeunesse Valérie Mondone ainsi que du coach de l'équipe fanion du STV Mohamed Sadani, les rapports d'activité du Président, du Trésorier et du Commissaire aux comptes ont été soumis à l'approbation des membres de l'association.
Dans le même temps a été procédé au renouvellement d'une partie des membres, certains souhaitant se retirer et d'autres y entrer.

Avec près de 480 licenciés (joueurs et éducateurs), répartis en 26 équipes allant des U6 aux U19 et 27 membres adhérents qui gèrent l'administratif, l'association se porte mieux et voit ses comptes se redresser, en grande partie grâce à la convention l'unissant à la SASP.
La confiance est de mise tant à l'intérieur du club "Le coeur du club, c'est son entité même. Peu importe qu'il soit constitué d'une association et d'une société" nous assure G.Deville, qu'a l'extérieur de celui-ci. Le Sporting est toujours accompagné par les collectivités locales malgré les importantes difficultés qu'il a rencontré et il continue à jouer sa vocation sociale au coeur de la cité. Le président confirme: "Tout au long de l'année, nous participons aux côtés de la ville à diverses manifestations. De même, l'association STV apporte une aide humaine ou matérielle à d'autres associations et organise des stages de cohésion de groupe à destination des enfants des centres aérés de la ville de Toulon."

Mais avant tout, il s'agit bien de vocation sportive qui reste la raison d'exister du club à la rascasse. Et malheureusement, la saison 2012/13 ne restera pas un grand crû: "Sportivement, cette saison n'aura pas été couronné de succès. Avec seulement une accession (U19) pour trois descentes (U17 et les deux équipes de U15) et des éliminations précoces en coupe du Var, nous n'avons pas réalisé les objectifs que nous nous étions fixés" concède G.Deville.
"Paradoxalement, nous avons eu de meilleurs résultats les années précédentes, alors que la situation financière était très tendue... En 2014 plus que jamais, beaucoup sera lié à l'argent. Aujourd'hui, nous n'avons quasi plus de difficultés et cela permet un climat plus serein à tous les niveaux, annonciateur de meilleurs lendemains."

Le président Deville fait cependant un amer constat: "Ce qui est dommage aujourd'hui et qui n'existait pas il y a 20 ans, c'est le fait de devoir recruter des jeunes qui ne sont pas de la région pour pouvoir évoluer dans l'élite. Le niveau est tellement élevé, que ce soit pour jouer en National ou en Ligue, que cela devient difficile qu'avec des jeunes du crû. Cela a pour conséquence de faire rentrer les clubs en concurrence pour attirer ou simplement garder les jeunes joueurs, d'autant plus qu'on constate qu'il y a de moins en moins d'attache des jeunes vis à vis de leur club formateur.
En football d'animation jusqu'en U13, le Sporting dispose des meilleures équipes du département alors qu'on se retrouve ensuite avec des joueurs qui quittent très facilement le club pour un autre mieux classé et éventuellement revenir ensuite. Cela rend de plus en plus complexe la formation. Le niveau et les résultats de chaque équipe première sont des éléments important pour fédérer, fidéliser et attirer nos jeunes. Notre travail se situe là."