lundi 28 octobre 2013

CdF (6è Tour) - STV/EFC Fréjus St Raphael: 3-2 (ap)

L'étoile azur et or brille encore !


Manas vient de donner l'avantage au Sporting...
(photo CR)
 
L'affiche entre les deux derniers clubs Varois en coupe de France avait attiré un peu plus de monde que d'ordinaire cet après-midi à Bon Rencontre.
Spectateurs sans doute intéressés de savoir qui, du challenger régional Toulonnais ou du pensionnaire de National Fréjusso-Raphaellois allait l'emporter et brandir l'étendard du département au prochain tour.
 
La partie démarrait sans temps mort et après seulement une minute Abello devait se coucher sur une tête de Kone et résister à la charge de Scarpelli, en embuscade. En réponse, Bouzine décochait une frappe tendue de 20 mètres qui flirtait avec le montant de Deneuve, le portier de l'Etoile (3è).
 
Le ballon allait d'un but à l'autre à un rythme soutenu et les visiteurs accéléraient: Balde débordait à la limite du hors jeu sans trouver la cage, son tir étant trop croisé (4è). S'en suivait deux minutes plus tard, un superbe mouvement collectif de Fréjus qui remontait rapidement le ballon. Le centre en retrait qui suivait, trouvait Scarpelli qui armait sans contrôle et trompait Abello, pourtant sur la trajectoire (0-1, 6è).
 
Bouzine égalise...
Ce but aurait pu couper les jambes des azur et or mais il n'en était rien: Accélération à droite d'Atcham Atcham qui servait Bouzine dont la tentative passait au dessus de la transversale (7è).
Suite à un corner, Manas slalomait entre deux défenseurs et ouvrait pour Bouzine qui glissait le ballon sous Deneuve pour l'égalisation (1-1, 15è).
Piqués au vif, les visiteurs se procuraient une énorme occasion: Orinel tirait un missile qu'Abello détournait du bout des gants.
 
Quelle entame de match ! Et quel Sporting qui gommait avec beaucoup d'intelligence tactique et de qualité technique, les trois échelons d'écart entre les deux adversaires.
A la fois attentif dans la récupération avec Zaiani promu capitaine, prudent dans la relance et prompt à se projeter vers l'avant, le STV faisait plus que front face aux étoilistes qui s'énervaient et durcissaient la partie (jaune à Larbi puis à Zaiani).
Fréjus se procurait bien des occasions: Abello claquait en corner une tête de Larbi (34è) et au terme d'une rapide contre attaque, Scarpelli isolé aux 6 mètres ne trouvait pas le cadre (37è). Pour autant, c'était les azur et or qui finissaient en trombe la première période: Un puissant coup franc d'Amiri obligeait Deneuve à se détendre pour aller chercher le cuir au premier poteau et dans la foulée, un ballon mal renvoyé arrivait dans les pieds de Manas qui ne se posait pas de question: Sa reprise de volée instantanée prenait à contre-pied le goal adverse, sans réaction (2-1, 44è).
 
Capitaine Zaiani à l'image de ses coéquipiers: combatif !
 
L'entame de la seconde mi-temps ressemblait à la première, le ballon circulant rapidement: Atcham Atcham débordait mais son centre ne trouvait pas preneur, puis Amiri se présentait en face à face devant Deneuve: le goal visiteur remportait son duel (51è).
Peu à peu, Fréjus se mettait à jouer plus haut en exerçant davantage d'engagement et le Sporting reculait d'un cran. Estevan commençait son turn-over pour apporter du sang neuf à ses troupes et Sylla, rentré peu auparavant trouvait Abello pour renvoyer du pied un tir cadré (71è).
Sous pression, la défense azur et or commençait à plier lorsque Keïta voyait son tir trouver la transversale Toulonnaise et cédait peu après, lorsque suite à un coup franc, à bout portant Sylla plaçait le cuir au raz du poteau d'Abello, impuissant (2-2, 74è).
 
La fin du temps réglementaire s'approchait dans l'indécision, la moindre erreur pouvant se payer cash.
Atcham Atcham à la limite du hors jeu, héritait d'un bon ballon qu'il catapultait largement au dessus. Il quittait le terrain perclus de crampes, laissant sa place à Gaye (81è).
A la 88è, l'étoiliste idrissa B'A, laissé seul avait la balle de match au bout du pied, mais sa maladresse l'empêchait de cadrer. Manas sortait à son tour, remplacé par Alioui.
L'arbitre sifflait les trois coups, signifiant 30 minutes de prolongations supplémentaires.
 
Durant celles-ci, les deux formations se livraient à un duel tactique, changeant leur organisation. A ce petit jeu, c'est Sadani qui se montrait le plus réactif en faisant jouer les remplaçants (Alioui, Gaye et Rancurel, rentré à la place de M'Dahoma) en pointe, obligeant les visiteurs à être cinq derrière en phase défensive..
Par deux fois (101è et 114è), l'intenable Sylla se mettait en position mais il ne cadrait rien et alors qu'on s'acheminait vers la séance de tir au but, à la réception d'un centre Gaye était suffisamment bousculé pour que Mr Abed, l'arbitre du match siffle un penalty en faveur du Sporting. Contestation des Fréjussiens qui se retiraient un temps du terrain et palabres qui voyaient Torre ainsi qu'un étoiliste se faire expulser.
Le jeune Gaye insistait pour tirer la sentence et sa frappe en lucarne scellait l'issu de la rencontre (3-2, 120è) et envoyait le STV au 7ème tour: L'étoile azur et or brille encore au dessus de Bon Rencontre !
Gaye ajuste Deneuve pour la qualification !
 
Découvrez prochainement la réaction de Mohamed Sadani au micro des Socios.