dimanche 20 octobre 2013

Ardziv 2 - STV 2

                                                               

                                                             Hallucinant !


                                                    Photo NM


On se demande encore comment le Sporting a pu en arriver là et repartir avec le partage des
points. Tout a basculé en 3 minutes dans les arrêts de jeu: un penalty pour l’UGA suivi d’un
lob de la tête. Le public explose, les Arméniens se roulent de joie sur le terrain, le hold-up est
parfait…

Ardziv: C’est un terrain synthétique en mauvais état, aux limites des dimensions
réglementaires et un public plutôt bruyant et qui pousse jusqu’au bout.
Ce match: Ce sont deux belles équipes avec des individualités intéressantes, un trio arbitral
peu inspiré et très généreux en cartons (3 rouges et une multitude de jaunes).
C’est dans ce contexte que pouvaient commencer les hostilités. Les deux équipes faisaient un
long round d’observation et il faudra attendre la 10ème minute pour voir une belle reprise de
Rancurel, hélas trop excentré.
Six minutes plus tard on assiste à un beau mouvement toulonnais, Bouzine prend le 1er
carton d’une longue série pour avoir répondu au public tout proche.
Un peu avant la demi-heure, Manas est séché à l’entrée de la surface, les esprits s’échauffent
sur le terrain et l’arbitre octroie un carton rouge à Kaabi et un jaune à un défenseur local. Des
amis du joueur toulonnais tentent de faire taire les noms d’oiseaux qui s’envolent de la tribune
.....
A la 35ème une superbe action locale voit Abello battu mais l’attaquant arménien pousse trop
sa balle. Vont s’en suivre des très vives réactions locales, mais notre gardien se montre
impérial. Les Marseillais poussent et le STV semble désorganisé depuis la sortie de Kaabi.

Peu avant la mi-temps les Toulonnais reprennent des couleurs et dans les arrêts de jeu la
dernière occasion sera la bonne, suite à une confusion devant le but et dans une forêt de
jambes, le ballon va et vient et c’est enfin Atcham qui aura le dernier mot. 1-0, les
Toulonnais entrent au vestiaire avec ce précieux avantage.
Cette 1ère période a été très physique, engagé des 2 côtés, le Sporting a eu du mal à imposer
son jeu, à jouer balle à terre, sans doute gêné par le manque d’espace. En revanche l’équipe a
bien contenu et muselé le buteur maison Heidelberger.

La seconde période sera d’un autre tonneau, à l’avantage des Varois. Le Sporting joue plus
haut, pose davantage son jeu et l’UGA a souvent du mal à s’approcher des buts d’Abello.
A la 65ème Manas s’échappe ainsi qu’Atcham qui semble hors-jeu, ce dernier temporise pour
sortir de cette situation mais suit quand même l’action. Manas aurait pu marquer seul mais
centre pour Atcham qui double la mise (2-0). Le public crie au hors-jeu mais l’arbitre accorde
le but.
3 minutes plus tard ce sera au tour d’Abello de s’illustrer sur un arrêt réflexe. Peu après,
Atcham file seul au but et élimine toute la défense, le ballon est sorti de justess sur la ligne par le
gardien. Le synthétique très noirci à cet endroit ne permet pas de dire si le ballon a
franchi ou pas la ligne de but, l’arbitre décide de ne pas accorder le but.
Un superbe coup-franc local sollicite encore Abello, ce dernier ayant tout au long de la partie
sorti quelques ballons bien chauds.

On s’achemine vers la fin du match et on se dit que le STV tient le bon bout. Hélas l’arbitre
accorde un penalty pour une faute de main non intentionnelle. Heidelberger exécute la
sentence (2-1), mais une action confuse s’ensuit dans les filets d’Abello. L’UGA veut
récupérer rapidement la balle, et bouscule notre gardien, qui est défendu par les siens… Des
coups pleuvent et l’arbitre inflige un carton rouge au buteur maison qui quitte furieux le
terrain.
Deux minutes plus tard alors que l’on joue des arrêts de jeu interminables une erreur
d’Abello, trop avancé et une défense aux abonnés absents se payera cash: un lob de la tête et
égalisation de l’UGA dans le délire que vous imaginez… Quelques secondes plus tard
l’arbitre renvoie tout le monde au vestiaire…

Il est vraiment inadmissible de n’avoir pas su être vigilant jusqu’au bout. Avoir eu l’emprise
sur un match ô combien difficile durant la majeure partie de la seconde période et se faire
remonter à 9 contre 10, cela est hallucinant.
Le nombre de cartons jaunes pour remarques à l’arbitre ou au public se font trop chroniques et
on est en droit de se demander combien de points cela va nous coûter en fin de championnat,
si l’on continue sur ce rythme.
En revanche nous avons retrouvé une équipe de guerriers, qui dans un contexte difficile, voire
hostile, a su tirer avec bravoure son épingle du jeu. Toute l’équipe a été, sur ce plan là,
remarquable mais certains méritent une mention spéciale: Mdahoma a été très bon en
numéro 3, Manas a vraiment donné beaucoup de lui-même et a été très en vue, Leuleu a été
impeccable derrière, Rancurel a été très appliqué et à distribué de bons ballons et Atcham a
été à l’affut de chaque occasion.
Une équipe est en marche, des réglages doivent encore se faire et sans tarder…

FA