dimanche 22 septembre 2013

Jusqu’au bout du Rove...




                                                          Le Rove 0 - STV  2


                                                                               Photo NM



Les choses sérieuses ont débuté, comme depuis deux saisons, à l’extérieur. Dans un stade
champêtre au pied des roches calcaires, le Sporting devait se frotter, cet après-midi, à un
nouveau pensionnaire, fraîchement promu : l’Olympique Rovenain.
Les Toulonnais attaquaient tambour battant leur match, désireux de marquer les premiers.
Dès la 7ème minute un coup franc varois est repoussé miraculeusement sur la ligne. Au quart
d’heure un centre au cordeau de Dob pour la tête de Atcham Atcham voit la balle passer à
côté.
A la 25ème minute un corner est tiré par Amiri, ce dernier dépose le ballon sur la tête de
Dob qui l’expédie d’une trajectoire parfaite dans l’angle opposé du but. (0-1).
Le Sporting jouait haut et le Rove avait du mal à développer son jeu. Mais au lieu d’enfoncer
le clou, les Toulonnais lâchaient un peu de leste. A la demi-heure de jeu, un coup franc local
voyait Torre se trouer complètement, mais la maladresse ou la précipitation des attaquants
adverses ne parviendront jamais à marquer dans le but vide.
En fin de période, un très beau travail de Dob et Atcham Atcham permet à Dob de brosser
une balle avec beaucoup d’effet qui viendra flirter avec la lucarne gauche. Un très beau tir
cadré d’Amiri sera stoppé par le gardien local et un dernier corner dangereux viendra clore
cette 1ère période.


                                                                       Photos NM







                             
La période suivante commence par un superbe tir d’Amiri détourné par
le portier local. Mais le Rove semble avoir plus d’appétit et multiplie les actions dangereuses. Le pressing
toulonnais est moins intensif, les Varois sont plus passifs. Les attaquants du Rove tentent de
marquer, mais manquent souvent l’immanquable.
Puis ce sera au tour de l’infortuné Atchama Atcham de gaspiller certains caviars, dont un
magnifique centre d’Ali Saïd au second poteau.
Sadani fait entrer du sang neuf avec Alioui et Mdahoma. (sortie de Ali saïd et Dob).
Le jeu devient plus brouillon, mais la volonté revient. Celle des locaux, qui poussent pour
égaliser et celle des Toulonnais qui voudraient bien se mettre à l’abri.
 Mais ce sont les Toulonnais qui auront le dernier mot, une belle ouverture permet enfin à Atcham Atcham de
venir tromper le gardien et de marquer ainsi le second but varois. En fin de période Manas le
remplace, sans aucune nouvelle évolution du score.
A noter également 4 cartons jaunes pour le Sporting, ce qui paraît énorme dans un match très
bon esprit.
Nous avons donc vu surtout en 1ère période un Sporting conquérant, bien placé, au marquage
impeccable, empêchant son adversaire de développer son jeu, l’empêchant même souvent de
passer la ligne médiane. Les joueurs avaient de l’envie aujourd’hui. En revanche on peut
déplorer le fait de n’avoir pas su tuer le match, quand l’adversaire était à terre.
On peut s’inquiéter aussi de cette propension à se mettre en danger là où il n’y a pas la place.
Aujourd’hui face au Rove cela n’eut pas de conséquences et il fallut attendre jusqu’au bout du
match pour se mettre définitivement à l’abri. Mais attention, ce ne sera pas toujours
l’Olympique Rovenain en face et à ce jeu là, on risque bien d’obérer ses chances de victoire....

FA.