dimanche 22 septembre 2013

1ere journée PHA. STV2/ASC Jonquet: 2-2

Un beau derby sans vainqueur
 
Rancurel et Magri à la lutte pour un derby animé
(Photo CR)


Pour l'entame du championnat de PHA, l'affiche de cette première journée à Mercheyer était particulièrement intéressante entre la réserve du Sporting et le promu de l'ASC Jonquet/les Routes.

Avec la blessure d'Abello conjuguée avec celle de Funel, coach Alfano avait confié le poste de gardien de but au jeune Lepinay. Du côté des visiteurs, quelques joueurs cadres manquaient également à l'appel.
Pour cette occasion, les supporters étaient présents en grand nombre tant ceux du Sporting que ceux du Jonquet et ces derniers mettaient une superbe ambiance autour du terrain à grand rythme de tambours, percussions et sifflets.

Lepinay a permis au STV de rester à flots
(photo CR)
D'emblée, c'étaient les visiteurs qui prenaient le match à leur compte: Avec un jeu plus fluide, plus rapide et davantage d'impact dans les duels, le Jonquet se projetait rapidement vers le but adverse et se procurait immédiatement des occasions: Suite à un corner mal renvoyé, le meneur Ferchichi piquait sa tête à bout portant et Lepinay s'envolait dans un réflexe étonnant pour sortir sur sa ligne un ballon qui ne demandait qu'a rentrer (5è). Peu après, en dernier défenseur il s'interposait brillamment face à l'ailier Kazkoul, auteur d'un contre à 200 à l'heure.

Sans pour autant se désunir, le Sporting peinait à mettre le pied sur le ballon et se lancer à la conquête du camps adverse, gêné par la vivacité, l'engagement et l'organisation des hommes de Grasso.
Cependant c'est sur un temps faible que les azur et or allaient trouver l'ouverture: Suite à une faute anodine qui valait à Kalkoul de prendre un carton jaune pour contestation, Halim Chaaouane tirait un coup franc de plus de 20 mètres, sa frappe plongeante n'était touchée par personne et finissait au fond des filets de Montoya (1-0, 18è).

Captain' Chaaouane
(photo CR)
Cette réalisation contre le cours du jeu avait le don de rééquilibrer un peu la rencontre, les Aur et or mettant plus de vigueur dans leur jeu (carton jaune à H.Chaaouane 20è) et c'était Kamel Chaaouane qui se retrouvait en bonne position face à Montoya sans parvenir à trouver le cadre (23è). Un peu plus haché, le rythme de la partie baissait d'un cran au profit du STV2 qui faisait front autour de sa charnière centrale Tognarelli/Blanc.
De son banc, le coach Grasso remobilisait verbalement son groupe et les visiteurs se remettaient à accentuer la pression sur les azur et or. Un premier débordement était sauvé de justesse par Tognarelli en corner. Sur celui-ci, c'était Belkhechine qui reprenait de volée malgré la charge de Gueguen. Lepinay repoussait d'un réflexe mais l'ancien azur et or Schall était en embuscade pour pousser le cuir derrière la ligne (1-1, 38è). Juste après, Tognarelli écopait d'un avertissement pour un tacle trop appuyé.
A la pause le score de parité était plutôt flatteur pour les partenaires du capitaine Chaaouane.

En seconde période, si le Sporting se montrait dangereux par une frappe d'Antar qui obligeait Montoya à se coucher sur sa ligne, c'était le Jonquet qui manquait de prendre l'avantage par Kazkoul: Celui-ci prenait le meilleur sur Gueguen et se présentait idéalement devant Lepinay sans toutefois pouvoir ajuster sa tentative.
A son tour, Ratinet se voyait sanctionné par un carton jaune (53è) et Lepinay se montrait une fois encore décisif devant Magri qui se présentait devant lui.

Joie... de courte durée
(photo CR)
Les deux formations se livraient tour à tour et c'était le Sporting qui reprenait l'ascendant sur un coup de pied arrêté d'Halim Chaaouane qui trompait Montoya, pourtant sur la trajectoire (2-1, 64è).
Nantis de cet avantage, les azur et or maîtrisaient les débats et faisaient valoir un jeu simple et dépouillé, bien soutenu par quelques individualités.

Les minutes défilaient et les visiteurs ne se résignaient pas à la défaite: Poussés par leurs supporters enthousiastes et toujours aussi bruyant, les joueurs de Grasso saisissaient toutes les opportunités qui se présentaient et faisaient progressivement reculer le bloc-équipe du STV.
Un quatrième avertissement était donné au Sporting (Gaye, 83è), juste avant qu'Ouadfel, le capitaine visiteur ne catapulte au fond des filets d'une tête plongeante un ballon mal renvoyé par la défense azur et or (2-2, 84è).

Dans la foulée, laissé tout seul au second poteau c'était Kazeri (rentré peu auparavant) qui croisait trop sa frappe alors que le but s'offrait à lui.
La fin de la rencontre était totalement indécise et la dernière cartouche était tirée par le Sporting mais il était écrit que le score n'évoluerait plus, laissant un résultat de parité frustrant pour des azur et or ayant menés deux fois à la marque mais tout autant pour une équipe du Jonquet dominatrice dans de nombreux secteur de jeu...



Ouadfel égalise... logiquement
(photo CR)


PHA: 1ère journée
STV2-ASC Jonquet: 2-2 (1-1, mt)
Buts: Halim Chaaouane (18è, 64è) pour le Sporting. Schall (38è) et Ouadfel (84è) pour le Jonquet
Avertissements: Halim Chaaouane (20è), Tognarelli (39è), Ratinet (53è), Gaye (83è) pour le Sporting. Kalkoul (17è) pour le Jonquet

Composition Sporting: Lepinay - Ratinet, Blanc, Tognarelli, Gueguen - Antar, Aklan, Gaye, Rancurel - K.Chaaouane (cap), H.Chaaouane. Rempl. Zaiani, Machares, Abidi. Ent. Alfano

La réaction:
Luigi Alfano: "C'est positif car il y a eu une rebellion de notre part même si le Jonquet a plus posé le jeu. Après quand on mène deux fois au score c'est toujours dommage de se faire rejoindre..."