vendredi 9 août 2013

TORRE LAURENT



Photo NM




NM: Présentes toi, quel est ton parcours ?
TL: "J'ai commencé le foot à l'âge de 4 ans et demi à l'école de foot de l'étoile sportive de la Ciotat. Débutant, je commence au poste d'attaquant, c'était bien mais je cassais plus de tibias que de cages. Et un jour, on avait pas de gardien et l'entraîneur me dis tu devrais essayer gardien comme tu es un peu "fou" et depuis je suis resté à ce poste si particulier.
A 13 ans je suis en contact avec l'OM, mais une grave blessure au genou me met au repos pendant 1 an. 
A 15 ans, j'intègre le groupe senior de la Ciotat qui est en DH. Tout se passe très bien et je suis recruté par Vivaux Marronnier en 17 ligue pour 2 saisons avec une accession en National.
Puis je passe senior et, là, difficulté de trouver un club, quand ton club n'a pas d'équipe senior et que tu es un jeune gardien, je signe à Montredon Bonneveine avec Samy Guemdane en PHA, je fais une très belle saison puis je pars à Gap et la c'est reparti: Rupture du tendon d Achille. Jean susini me fait quand même signer à St. Cyr et là je rencontre Riad.
On s'est reconnu de suite: On avait été adversaire 1 an avant et le match avait été arrêté, mdrr... Je reste 6 ans à St Cyr, nos trois premières saisons sont bonnes et j'ai quelques opportunités mais je reste et ce sont 3 saisons de lutte pour le maintien des matchs galères et une nouvelle blessure arrive: Fracture de l'épaule. Puis je signe au Las en DH, la première saison on fini 3ème et l'année d'après on monte en CFA 2. Je quitte alors le club, une personne qui ne comprend rien au foot me reprochait des choses stupides notamment de m'entraîner avec le bonnet l'hiver !
Puis je signe à Gemenos en PHA, on finit champion invaincu et on monte en DHR, la saison suivante c'est une saison galère petite blessure et conflit avec le coach, je ne joue pas trop et en décembre, Luigi m appelle et me dit qu'il cherche un gardien. Je m'entraîne donc à Toulon à partir d'avril mais je ne suis pas en forme. Manque de compétition. Luigi et Parisot me font confiance et me font signer quand même pour la saison à venir où je rejoint un grand nombre d'anciens partenaires dans mes clubs précédents. Je ne pars pas pour être titulaire mais je me bats et je gagne ma place, la suite vous la connaissez."
NM:Tes meilleurs souvenirs
TL: "Les souvenirs qui te viennent immédiatement sont les titres et les coupes, j'ai eu la chance de gagner 2 Coupes de Provence, une Coupe du Var et de faire quelques montées, mais j'ai d'autres souvenirs notamment à 13 ans, juste avant ma blessure en présélection de France où je suis le seul joueur sur 40 à ne pas être en centre de formation et je suis sélectionné mais ma blessure me renvoie à la réalité. 
Mon plus beau souvenir c'est ce match de Coupe de France contre Monaco à Bon Rencontre. Après des chants timides des supporters, la chaleur est montée dans le stade, c'était fabuleux de vivre cette expérience avec un tel public. Il m'arrive de repenser à l'explosion du stade quand Riad a égalisé ! C'est un souvenir inoubliable. Et puis tu as les mauvais souvenirs, les blessures les défaites cruelles, les arbitres qui te la fond à l'envers, tu leurs en veux mais tu ne peux rien changer. C'est ce qui fait toute la beauté de ce sport."
NM: Quelles sont les qualités pour un joueur de DH ?
TL: "Je pense qu'avant de parler de qualités il faut avoir un groupe de joueurs soudés et solidaires où chacun se battra pour son coéquipier. Après tous les joueurs ont des qualités différentes mais pour la DH, je pense que c'est la grinta !!! La soif de victoire est primordiale surtout quand tu joues au Sporting où tu es attendu à tous les matchs, tous les matchs sont des combats. Faut avoir la culture de la gagne et pas jouer pour sa pomme."
NM: Comment vois tu le championnat ?
TL: "C'est difficile de parler du championnat, il me parait plus homogène que l'année dernière. Des soi-disantes "petites équipes" sont montées mais on ne les connaît pas. On ne connaît pas non plus le recrutement des autres équipes. Ce que je sais, c'est qu'il va falloir beaucoup bosser et faire des matchs de Coupe tous les dimanches. On va tout faire pour monter car vraiment le club n'a rien à faire dans cette division. Mais c'est un championnat difficile."
NM: Ta devise
TL: "Marche ou crève !!!"
NM: Comment prépares-tu un match ?
TL: "Rien d'exceptionnel, j'aime bien arriver avant, boire un café avec mes coéquipiers au club, lire le journal tranquille. Après je vais faire un tour sur la pelouse pour voir son état et je rentre au vestiaire. Après, je m'enferme 10 min au WC et je fais des sudoku. Mdrrrr. Puis, je me change et j'essaie de me mettre un peu de pression ça me fait du bien. Ensuite je vais m échauffer. Puis une fois le match commencé, je ne pense qu'à mon match. Voilà, pas de manière particulière de préparer mes matchs."

NM: Tes objectifs
TL: "Mes objectifs, ben déjà, le premier est un objectif collectif: C'est la montée ! Après mes objectifs sont de faire gagner un maximum de points à l'équipe, de continuer à bosser dur et d'aller le plus loin possible avec Toulon."

NM: Un mot de la fin
TL: "Merci Nono pour cette interview. J'espère que le public fabuleux de Toulon sera présent et je n'en doute pas pour jouer son rôle de 12ème homme qu'il sait si bien faire. On a besoin de vous. Et je voudrai remercier Luigi de m'avoir fait connaître Toulon ! Forza Toulon."



                                                                         Photo NM



Merci LOLO !