samedi 31 août 2013

Cayolle 4 - STV 4

                                          

                                       Le grand huit


Dans le dernier galop d’essai des matches amicaux et dans la famille des durs à cuire je voudrais La Cayolle

La Cayolle, une division en-dessous mais un talent au-dessus.
Si les premières minutes montraient un Sporting bien affûté et conquérant, au fil de la 1ère période, les Marseillais prenaient le jeu à leur compte, le Sporting fut alors bousculé, malmené, déclassé par une équipe pour laquelle on se demande ce qu’elle fait encore en DHR. Le jeu est vif, alerte, à une touche de balle et tourne souvent à la démonstration.
On ne peut pas dire que les Toulonnais baissent pour autant les bras, mais leur jeu quoiqu’engagé qu’il soit, est trop imprécis, mal ajusté, les duels sont trop facilement perdus. Le ballon reste à terre, fini les longs ballons en l’air qui faisait hier notre désolation, cette année on a enfin appris à poser davantage le jeu, mais cela ne suffit pas face à cette rugueuse équipe locale, qui risque d’avoir le visage de bon nombre d’équipes que l’on va devoir affronter cette saison.

C’est logiquement sur corner que le 1er but marseillais sera marqué. A la demi-heure de jeu, Atcham Atcham, parti à la limite du hors jeu, viendra égaliser dans un duel réussi face au portier local. Ce but ouvre enfin son compteur personnel et va avoir pour effet de le libérer complètement.
Mdahoma viendra ensuite donner aux Toulonnais une courte avance numérique.
Ce sera ensuite au tour des locaux de marquer deux buts rondement menés, d’une limpidité exemplaire.

En fin de match les Toulonnais marqueront deux fois, encore par l’inévitable Atcham Atcham puis par Amiri.
Le coach à la sortie se montrait assez déçu par la prestation toulonnaise. Jamais l’équipe ne fut en mesure de prendre le dessus, surtout lorsqu’on sait qu’en 2ème période La Cayolle aligna une bonne partie de la PHB.

Le côté positif reste les buts d’Atcham Atcham, le jeu à terre, l’engagement. Négativement on peut regretter la perte de 3 caviars devant les buts, les duels trop fréquemment perdus et l’équipe qui court souvent dans le vide.

De loin la meilleure équipe rencontrée en amical, La Cayolle nous a vraiment montré comment il fallait jouer au foot sans se prendre la tête, en déroulant un jeu vif et efficace, se jouant avec insolence de la supériorité administrative et le tout dans un excellent esprit de fair play.

                                                                         Photo NM

La leçon doit être apprise et surtout retenue….

FA.