jeudi 2 mai 2013

Parole à SAMUEL ATOKO




NM : Donnes nous de tes nouvelles .
SA : "Moi, tout va bien je prend encore du plaisir sur le terrain du voisin Toulon le las, après mon arrêt forcé au Sporting . Côté famille tout va bien après la naissance de mes jumelles Eleane et Julia. "




                                                                   Photo NM


NM : Tu suis toujours les résultats du STV , que penses tu de cette saison ?
SA : " Côté Sporting, je suis toujours les résultats du Sporting car c'est un club pour lequel je souhaite le plus grand bien vu les moyens déployés toutes les saisons pour monter et vu l'amour autour du club depuis toujours, ce club mérite autre chose et paradoxalement il attire beaucoup de monde du coup, on veut brûler les étapes, il y a des promesses faites à la va vite et on oublie la base du football,c'est à dire, le plaisir sur le terrain . Les joueurs ils sont énormes, la plupart, au dessus du niveau, mais je suis sûr, qu'ils ne prennent pas plaisir et du coup les résultats ne suivent pas et ça depuis très longtemp, je remonterai même à la descente de national."

NM: "En cours de saison , on nous as parlé de pression à BR, que peux-tu nous dire de cette "pression" à la maison ? Toi qui l'as connu.
SA : " Je pense et suis certain que l'ennemi du Sporting c'est le Sporting et BR . Je m'explique à une époque venir jouer à BR, les gens, ils tremblaient en face parce qu'il y a avait des bonhommes joueurs qui ont contribué à faire de BR une forteresse imprenable et ces bonhommes, ils ne cherchaient pas à être en ligue 2 ou ligue 1, ils cherchaient juste à se défoncer les uns pour les autres et surtout pour un maillot et aller faire la fête ensemble pour raconter le match et s'amuser . Et je sais de quoi je parle la plupart c'était avec grand respect que je les saluais et que je les entendais parler du Sporting. Alors, ça m'a donné envie de découvrir BR avec le maillot sur le dos et contre toute attente, ce fut autre chose pas parce que des supporters qui aiment leurs club  mettent la pression, non, c'est pas vrai, c'est juste que l'ambition des dirigeants prenait le pas sur le plaisir de jouer au football, de gagner des duels de rigoler avant tout,  alors,  on brûle les étapes et on s'enfonce dans le néant . Il faut redonner du plaisir aux joueurs et ils sauront refaire de BR,  une forteresse,  il faut arrêter avec cette envie incessante de bourrer le crâne à tout le monde que le club sera en ligue 2 dans 5ans et faire les choses pas à pas et le Sporting reportera son nom."

NM : Un souvenir à BR, 1 joueur qui t'a marqué, 1 coach ?
SA : "En trois saisons je ne peux raconter, aujourd'hui un souvenir particulier, mais ma plus grande fierté a été d'avoir porté le brassard sur ce maillot jaune et bleu car je peux vous dire qu'à chaque entrée quand le tunnel est tiré et que je lève la tête pour voir les supporters en face mon sang boue,à chaque fois, je n 'ai qu'une envie, la fin du match, pour aller chanter avec eux !!! Et concernant des joueurs qui m'ont marqué,  je dirai deux : ZEMZEMI et SOULAS, deux axiaux qui m'ont tant appris de près et de loin, avant même de signer au Sporting."

NM : Quelles sont les qualités pour devenir footballeur...à Toulon .
 SA : "Les qualités pour réussir au Sporting, il faut voir si on parle de ce qu'est devenu le Sporting ou ce que c'était le Sporting aujourd'hui pour réussir c'est aux dirigeants de donner du plaisir aux joueurs à un niveau amateur et la plus grande qualité pour réussir en amateur c'est la camaraderie et là il faut plusieurs joueurs dans ce sens . "

NM : Un mot de la fin
SA : "C'est de venir un jour boire mon rhum dans les tribunes de BR plein à craquer en disant aux gens : " J'Y ÉTAIS !!!" . Merci nono pour ce petit moment de frisson biz. "

                                                                   Photo NM
Merci SAM !