jeudi 16 mai 2013

Parole à BERTRAND VENAIL



NM: Donnes nous de tes nouvelles, que deviens-tu ?
BV: "Après Toulon, j'ai signé à Bergerac, un club de CFA 2 à côté de Bordeaux. Nous avons raté la montée de peu l'année dernière en terminant 2ème et là, nous allons finir dans les 5 premiers donc un peu déçu car les objectifs ne sont pas remplis."



                                                                       Photo NM

NM: Tu suis toujours les résultats du STV, que penses tu de cette saison ?
BV: "Oui bien sûr je suis les résultats du Sporting, d'une part car j'ai encore 2 amis là bas, Guillaume Boronad et Aziz Tlemcani, mais aussi, j'ai une fervente supportrice sur Facebook qui me fait vivre la saison. Sinon par rapport à la saison les supporters ne peuvent être que déçus, mais je pense vraiment qu'il y a trop d'erreurs faites dans la gestion, les joueurs ne sont vraiment pas sereins car les dirigeants ne le sont pas du tout."


NM: En cours de saison, on nous as parlé de pression à BR, que peux-tu nous dire de cette "pression" à la maison ? Toi qui l'as connu.
BV : " La pression ça me fait un peu sourire car je préfère largement jouer devant 1000 supporters un peu chaud et derrière l'équipe que devant 300 spectateurs qui ne font aucun bruit.ça doit être un moteur, car qu'est ce que c'est bon de jouer à Bon Rencontre !"



NM : Un souvenir à BR, 1 joueur qui t'a marqué, 1 coach ?-
BV : " J'ai 2 souvenirs à Bon Rencontre. Le premier match de ma 1ère saison, un bon gros derby contre Martigues ! Même si le score n'a pas enchanté les supporters (0-0) je me rappelle de ce match pour la musique, les tifos... Il devait y avoir 1500 supporters. J'avais en plus fait un bon match et me rappelle de l'accueil des supporters: Un bon moment. Le 2ème c'est mon dernier match à domicile contre Aurillac, pas pour l'ambiance car les supporters étaient déçus de la saison mais plus car Frank Zingaro m'a donné l'opportunité de vivre une dernière fois ça. J'étais vraiment très ému a la fin du match !

Pour le joueur je dirais Etienne Cousyn, un mec de l'ombre mais un putain de sacré joueur qui ne lâche jamais rien. C'est des mecs comme ça qu'il faut au Sporting. Pour le coach je dirais Dragan car c'est lui qui m'a fait confiance quand je suis arrivé alors que j'étais en concurrence avec quelqu'un de très aimé à Toulon, Benoît Pansier, mais je suis obligé de parler de Frank Zingaro car c'est lui qui m'a fait signer et je l'ai beaucoup apprécier en tant qu'entraîneur des gardiens."


NM : Quelles sont les qualités pour devenir footballeur...à Toulon .
BV : " Il faut avoir du cœur, de l'envie et de la détermination et tout se passera bien. Après, c'est sur que c'est mieux de savoir jouer au foot!;-) ."

                                                                      Photo NM


NM : Un mot de la fin .
BV : "Un mot de la fin pour les supporters pour leur dire de ne pas se décourager car au delà de leur soutien, ils marquent les joueurs qui passent au club ! Et un autre pour tous les joueurs que j'ai côtoyé là bas, avec un gros bécot sur le bout du nez d'Aziz et de Boro !! J'espère que ce sera fait ;-) ."

Merci Bertrand !