jeudi 2 mai 2013

LA DTN ENTENDUE


« La qualité sportive des compétitions actuelles n’est pas suffisante, souligne le DTN François BLAQUART. Il faut aussi revivifier les épreuves régionales qui récupèreront des équipes n’ayant pas tout à fait le niveau national. »

 

Pour le technicien, la réforme permettra également de réaffirmer la « vocation des clubs
amateurs ». « Elle s’exprime dans différents domaines : une dimension locale, une excellence sportive, une exemplarité socio-éducative (ne pas consacrer tous les moyens à l’équipe fanion), une économie maitrisée, une identification et un respect des pratiquants. Bien souvent, les footballeurs locaux sont écartés. Par ailleurs, la composition des championnats actuels oblige à démarrer la compétition début août et donc la préparation en juillet. « C’est aberrant pour ces joueurs amateurs » selon le DTN, il était temps de revenir à la maîtrise de l’intérêt sportif et donc de réduire le nombre d’équipes.