vendredi 6 avril 2012

DH - J15 (journée reportée) AS CANNES B/STV

Sporting:
Quel visage à Cannes ?

Que ce soit dans son jeu, dans son envie ou dans sa composition ce dimanche, quel sera le visage du Sporting à Cannes ?


Quelques fois euphoriques ou plus timorés, parfois réalistes voire chanceux, les azur et or ont connu de mi-novembre à mi-janvier une période faste en terme de résultats. Une constante toutefois durant cette série: La solidité défensive (1 seul but concédé en 8 rencontres).
Pour enchaîner 8 succès consécutifs en gardant leur but inviolé, les azur et or ont dû se montrer intransigeants et puiser dans un mental fort pour infléchir des situations parfois délicates, comme face à Orange dans le froid de Brignoles, à La Valette ou encore face à Martigues en allant chercher la victoire dans les derniers instants. Ténacité, pugnacité, solidité, voila bien des qualificatifs qui caractérisent une formation qui se veut Toulonnaise, fidèle à ses ancestrales valeurs.

Que s'est-il passé alors pour que depuis le début de l'année, à l'extérieur principalement, le STV présente un visage souvent bien différent avec des résultats qui le sont tout autant ?
Pour une victoire chez un mal classé, le Sporting a lâché les points du nul au Lavandou et à la Trinité avant d'en perdre sèchement à Pernes, La Penne et Ardziv... Disparue la solidité défensive (9 buts encaissés en 6 matchs à l'extérieur) en même temps que l'envie et la hargne dont doit faire preuve un prétendant à l'accession, à l'image des Arméniens d'Ardziv qui ont su renverser le cours d'une rencontre en quelques instants face à des Toulonnais bien apathiques et résignés...
"Tout donner pour ne rien regretter" ont dernièrement réclamé les Irréductibles supporters du STV. Les joueurs ont-ils tout donné ? Cela parait plutôt improbable alors qu'ils brûlent actuellement une à une toutes les opportunités que leur avait conférée leur précédente et impressionnante belle série.
Les azur et or doivent se faire violence loin de Bon Rencontre et montrer autre chose que ce manque apparent d'engagement individuel chez certains, cette absence de maîtrise collective dans les moments faibles de la partie.
Pour une équipe qui se veut Toulonnaise, attention à ne pas galvauder les fondamentaux du jeu azur et or, les mêmes qui sont les vertus nécessaires pour s'extraire de cette Division d'Honneur: Le combat, l'abnégation...

Face à la réserve Cannoise, quel visage présentera le STV dans sa composition ? Des incertitudes planent sur une partie de l'effectif: En défense Torregrossa, Moussaouy, Aléo sont blessés comme Dob en attaque. Rifflard n'a pas repris depuis un mois.
Comme depuis le début de la saison, le staff Toulonnais devra en outre composer avec la gestion des mutés hors délais. L'indisponibilité de Torregrossa pourrait favoriser le retour de Barale dans le onze de départ.

Pour inverser une courbe de résultats défavorables loin de ses bases (1V, 2N, 3D) depuis janvier, les azur et or n'auront pas d'autre alternative que d'aller chercher les 4 points pour rester au contact de la première place, l'objectif déclaré du club. L'adversaire Cannois reste une formation dangereuse mais assez irrégulière, notamment à domicile (5V, 1N, 3D). Parfois brillante, l'équipe azuréenne subie le lot de la plupart des équipes réserves avec des "retombées" de l'équipe fanion plus ou moins concluantes. L'équipe fanion de l'AS Cannes s'étant stabilisée après un début de championnat assez perturbé, son équipe 2 également. Toutefois, les Cannois sont pénalisés par une attaque faible (11ème, 19 buts) et une défense perméable (14ème, 36 buts).

Les récentes contre performances du leader Pennois (2 nuls) ne l'ayant pas projeté loin devant au classement après sa victoire face aux azur et or, le coup reste jouable mais de plus en plus compliqué avec le retour à tombeau ouvert de l'AC Arles (3V, 1N).
Désormais les regrets ne seront plus loin si le Sporting ne donne pas son meilleur visage...