lundi 12 mars 2012

DHR: STV2-JSSJB (0-2)

Passage à vide...

Bodian à la lutte avec Ballerini: Le Sporting a beaucoup courru, mais souvent en pure perte...
(Photo: C.Rainaud)

L'adversaire du jour s'annonçait difficile à manier pour une réserve Toulonnaise à la recherche de points, de confiance et de maîtrise dans un championnat qui ne lui sourit guère depuis le début de la saison. La JS St Jean Beaulieu se présentait au coup d'envoi avec son effectif de gala, emmené par les ex-pros Everson et Barul.

Les premières minutes étaient jouées sur un rythme rapide et nerveux, les deux formations essayant de prendre le jeu à leur compte. La lutte au milieu de terrain était âpre et c'est Camara qui restait plusieurs minutes au sol avant de pouvoir reprendre la partie.
Passé le premier quart d'heure, c'est le Sporting qui pressait davantage et obtenait quelques corners. A l'entrée de la surface adverse, Charre reprenait sans contrôle un centre en retrait de Bedjaoui mais la solide défense adverse repoussait sa tentative (23ème). Si les gardiens n'avaient pas eu encore à intervenir, sur un long dégagement des Berlugans, c'est l'avant-centre Malatini qui profitait de la mésentente entre Schaal et Camara pour venir tromper Gras dans un angle fermé (0-1, 27ème). Les visiteurs exploitaient avec un froid réalisme leur première occasion.

Ce but faisait redescendre d'un cran le bloc-équipe azur et or et la JSSJB allait alors montrer toute sa technique à une touche de balle. Le Sporting était privé du ballon et subissait le tempo de son adversaire, Everson plaçant une tête plongeante non loin du montant droit de Gras (34ème). Le coach Grasso exhortait les siens à jouer plus haut et les Toulonnais durcissaient le jeu, Bedjaoui étant averti à la 36ème puis Sahour (41ème), côté adverse.
Un coup franc de Ben Ahmed trouvait la tête de Rancurel mais elle passait au raz du poteau de Messina, le goal Berlugan. La fin de la première période voyait les visiteurs gérer leur avance en usant de longs ballons vers l'avant sans trouver preneur.

Si la seconde mi-temps débutait sur un faux rythme laissant libre place au jeu court et alerte des adversaires, rapidement les azur et or se montraient présents dans les duels et pratiquaient un football plus simple et offensif. Rancurel sortait et Gomis le remplaçait en apportant un surcroit de vitesse au Sporting, cependant le jeu restait assez fermé, les deux équipes se neutralisant dans l'entre-jeu. Lancé dans la profondeur, Gomis se présentait seul face à Messina. Sa frappe à bout portant était détournée dans un réflexe par le goal et le STV2 ratait une belle occasion d'égaliser. Le match était un peu plus haché et Charre était averti (66ème).
C'était au tour de Mendy de sortir, laissant sa place à Gantel, Bedjaoui glissant dans l'axe. Peu après, "Zizou" Gantel alertait Bedjaoui qui se présentait à son tour seul devant Messina et ce dernier avait encore le dernier mot (72ème): Le manque de réalisme des azur et or allait de pair avec la baraka des visiteurs...

Les aiguilles défilaient et le STV tentait de refaire l'handicap de ce but de retard mais il ne parvenait plus à inquiéter le goal visiteur. Schaeffer remplaçait Ben Ahmed à l'approche des dix dernières minutes. Sur un contre rondement mené Gignoli, rentré peu auparavant, fusillait Gras venu à sa sortie et signait définitivement le succès Berlugan (0-2) marqué du sceau de l'efficacité.
Tout ce qui a manqué au Sporting cet après midi...

DHR Gr B - J13 (match en retard)
STV2/JSSJB: 0-2
Buts: Malatini (27ème), Gignoli (87ème)
Le groupe Toulonnais: GRAS - HOUATMI(cap.), CAMARA, SCHAAL, RAMDANI - CHARRE, BODIAN, SCHAEFFER, BEN AHMED, GANTEL - BEDJAOUI, MENDY, GOMIS, RANCUREL