dimanche 18 mars 2012

DH ES Pennoise/STV: 2-1

La Penne s'impose en patron...

L'envie était davantage Pennoise cet après-midi...
(Photo: N.Mouton)

Le match au sommet de la 20ème journée opposant les deux co-leaders du championnat a tourné en faveur de La Penne, vainqueur du Sporting sur le score de 2 buts à 1.

C'est J.Rémy qui exploitait d'entrée de jeu une erreur d'appréciation de B.Pansier sur un coup franc lointain. L'attaquant Pennois passant devant le goal Toulonnais pour l'ouverture du score (1-0, 5ème). Portés par ce but rapidement inscrit, les locaux pressaient les azur et or, les empêchant de développer leur jeu.
La mi-temps était atteinte sur cette marque, sans que le STV se soit montré dangereux face à des adversaires plus vifs et déterminés.

En seconde période, le STV changeait son dispositif tactique, le jeu s'équilibrait davantage mais les Pennois doublaient la mise de nouveaux sur un coup-franc lointain (2-0, 73ème). Sur l'engagement le Sporting se ruait à l'attaque et parvenait à trouver la faille au terme d'une action confuse par F.Aléo (2-1, 75ème). Les azur et or se lançaient à corps perdu pour revenir et ils auraient pu y parvenir quand C.Barale dribblait D.Dahmani, le ballon prenant le chemin des filets. Hélas, N.Boucenna en position de hors jeu poussait le cuir pour l'accompagner et le but était invalidé par l'arbitre...
C'est donc sur une défaite pénalisante face à un concurrent direct et qui jette un froid sur les ambitions du STV, que les azur et or quittaient la pelouse du stade Camoin.

"Je suis bien sûr très déçu" a déclaré L.Alfano après la rencontre. "On prend deux buts évitables, en particulier le premier qui nous fait mal et galvanise l'adversaire. La première mi-temps a été difficile pour nous, même si La Penne ne nous a pas vraiment mis en danger. De notre côté on a vraiment été moyen.
En seconde période, j'ai chamboulé notre dispositif mais on reprend un but identique au premier... C'est vrai qu'on revient de suite et on a poussé, on a même la balle pour égaliser... mais bon, en face ils ont été plus vaillants que nous."