jeudi 12 janvier 2012

Le STV leader après Pernes...

Le Sporting prend la tête...

D'une tête rageuse, A.Charre redonne l'avantage au Sporting qui prend la tête du championnat...
(Photo: C.Rainaud)

Dans le froid vif de la nuit Brignolaise (-1°C.), le STV jouait gros en ce début d'année 2012: Poursuivre une dynamique de victoires, amorcée depuis le mois de novembre et prendre les commandes du championnat a l'issu de ce match en retard face à l'Espérance Pernoise.

En signant un septième succès consécutif (5-1), les Toulonnais de L.Alfano surfent littéralement sur une vague positive, vague que le Sporting n'avait plus connu depuis la saison 2004/05 durant laquelle les azur et or avaient enchaîné sept victoires et un nul lors des 8 derniers matchs ce qui les avaient propulsé en National.
Cette dynamique permet au STV d'être en tête du classement avant d'attaquer la douzième journée, dimanche prochain: Les Toulonnais entament de la meilleure façon la nouvelle année.

Pour en arriver là, il fallait battre l'Espérance Pernoise et d'entrée de jeu les azur et or donnaient du rythme pour presser les Vauclusiens devant leur but. S'en suivait une série de coups francs et de corners et sur l'un d'entre eux, c'était Aléo qui sautait le plus haut et trouvait la lucarne de Caillaud pour l'ouverture du score (1-0, 21ème). Ce but récompensait la volonté des azur et or de bousculer des Pernois recroquevillés en défense.
Pourtant c'est sur un contre, mal négocié par la défense que Rubio sur la première occasion des visiteurs parvenait à égaliser assez rapidement devant un Pansier impuissant (1-1, 28ème). Le milieu de terrain Vauclusien mettait un terme à près de 570 minutes d'invincibilité Toulonnaise...
Ce but, loin d'abattre les coéquipiers du capitaine Boronad, les forçait a presser davantage et sur une belle ouverture, Le Goff déposait le ballon au second poteau sur la tête de Charre qui trompait Caillaud et redonnait de l'air au STV peu avant la mi-temps (2-1, 41ème).

La seconde période démarrait sur un rush des Pernois qui se découvraient enfin pour tenter de revenir au score. C'est sur un contre que le Sporting inscrivait le but du break, toujours par Charre et toujours de la tête (3-1, 63ème). Les Toulonnais étaient sur tous les ballons et sur l'un d'eux Boronad heurtait de plein fouet un joueur adverse et s'écroulait.
Son corps pris de spasmes laissait un temps craindre le pire, l'arbitre stoppait la partie et le SMUR ainsi que les pompiers venaient sur la pelouse pour emmener l'infortuné capitaine accompagné par le président Jayet à l'hôpital de Brignoles où il passait la nuit en observation avant de sortir ce matin, le diagnostic étant rassurant.

Après plus de 20 minutes d'arrêt la partie reprenait et Pansier devait se montrer décisif en détournant du pied une tentative cadrée adverse.
Sur un magnifique mouvement initié par Le Goff et relayé impeccablement par Dob qui centrait au cordeau, c'est Boucenna qui reprenait du pied et devançait d'un souffle Caillaud pour crucifier les Pernois (4-1, 78ème) dans un stade Delpon en fusion, porté par une grosse centaine de supporters qui n'ont eu de cesse d'encourager les azur et or.
La fin du match était entièrement à l'avantage du Sporting: Barale inscrivait un cinquième but d'une belle frappe de 20 mètres que Caillaud ne pouvait qu'effleurer (5-1, 85ème) et Rifflard avait en deux temps la balle du 6-1 mais le poteau sauvait les Pernois d'une défaite encore plus cuisante.

C'est sous les applaudissements que les Toulonnais saluaient les supporters mais la fête était un peu ternie par l'inquiétude concernant la santé du capitaine azur et or.

A.Charre: "La tête, c'est mon meilleur pied !"

Voici la réaction du double buteur Amaury Charre à la fin de la rencontre.
Amaury CHARRE:

Quelques images par TV Socios du match avec le second but du STV (Charre):



 (Photo: Greg)