mardi 17 janvier 2012

DHR: 10ème journée STV2-US Cagnes (2-1)

Le STV2 à la relance

K.Rancurel a mis le STV2 dans le bon sens: Celui de la victoire.
(Photo: C.Rainaud)

La réserve du Sporting jouait gros, ce dimanche à Mercheyer en recevant un prétendant à l'accession en DH: L'US Cagnes.
Après un départ raté, marqué par des points perdus en toute fin de rencontre (Endoume, Antibes...) ou par l'épisode douloureux du forfait face à La Cayolle, le STV2 se devait de reprendre le championnat par un résultat favorable de façon à rester à flots, au contact des premières équipes non relégables.

"On ne pouvait pas plus mal commencer..."

Toujours privé pour diverses raisons de ses joueurs cadres (Piquemil, Schaeffer, Schall...) mais épaulé par Llorente, Zemzemi, Houatmi et Bodian en provenance de la DH et Funel, Bernuit, Souab, Beaunes et Junca Parent en provenance des U19, l'équipe azur et or attaquait le match avec envie même si les visiteurs exerçaient une grosse pression dans l'entre-jeu.
Sur un ballon mal apprécié par Funel, sortant à contre-temps, la défense Toulonnaise était trop passive et c'est l'attaquant Cagnois Marbi qui en profitait pour glisser le ballon au fond des filets (0-1, 6ème). Galvanisés par ce but, les visiteurs en profitaient alors pour faire valoir leur potentiel athlétique et technique. ils accéléraient mettant la défense sur le grill et Funel à contribution.

Heureu-
sement pour le STV, cela ne durait pas car les Toulonnais se ressai-
sissaient rapidement: A droite, Souab remontait proprement un ballon, donnant à Ben Ahmed qui distillait une ouverture millimétrée pour Rancurel dans l'axe. L'attaquant se débarrassait d'un défenseur et prenait juste le temps nécessaire pour ajuster Brunner, le gardien Cagnois (1-1, 15ème). Le jeu s'équilibrait, les joueurs de JC.Grasso livrant une partition cohérente et assez intense. Lors d'un choc, Gantel devait prématurément céder sa place à Gomis.
Peu après la demi-heure de jeu, sur un coup franc excentré de plus de 20 mètres, Ben Ahmed enroulait une splendide frappe qui finissait dans la lucarne de Brunner (2-1, 31ème). Les Cagnois accusaient le coup et les Toulonnais à l'image de l'aisance de Houatmi, de la vaillance de Souab, du travail de sape de Bodian ou du culot de Beaunes s'enhardissaient et terminaient la première période bien mieux qui ne l'avaient commencé.

Mettre une croix sur une affreuse année 2011

La seconde période était virile, les visiteurs tentant de revenir au score et les locaux essayant de tuer la rencontre. A ce petit jeu, chacune des deux formations avaient des opportunités mais elles ne parvenaient pas à concrétiser, Le STV2 gardant suffisamment de lucidité et de force pour contenir les assauts des adversaires. Au terme de 90 minutes de combat, c'était le Sporting qui sortait vainqueur de l'affrontement faisant dire au coach: "C'est un très, très grand soulagement !".
Après sa qualification en coupe du Var, l'année 2012 commence positivement pour le STV2. Cela est un bon signe pour conjurer le sort qui n'a pas toujours été favorable en 2011...

Pour le site de l'association des Socios, JC.Grasso nous livre son analyse du match:
Jean-Claude GRASSO: