mardi 6 décembre 2011

UAV/STV: Analyse d'après-match

L.Alfano: "On a été vaillant"

Présents dans les duels, les Toulonnais ont remporté un derby engagé...
(Photo: C.Rainaud)

L'entraîneur du STV, Luigi Alfano revient sur la victoire à La Valette et analyse les dernières performances azur et or.

- Luigi, que retenir du match face à l'UAV ?
- "Je retiens d'abord les quatre points. Après, on a été vaillant même si on n'a pas été extraordinaire dans le jeu. Il y a beaucoup de progrès à faire. Contre une équipe pas trop dangereuse, sauf en fin de match, on a eu plus de mal à conserver le ballon en seconde mi-temps. On s'est trop précipité en sautant trop le milieu..."

- Que faut-il améliorer en particulier ?
- "Depuis le début de saison, je constate qu'on a beaucoup de mal à rentrer dans le match en seconde mi-temps. Que ce soit face à Mandelieu, La Trinité, Fos, Ardziv et dans une moindre mesure face à Arles, on a pas su garder la maîtrise du ballon au retour des vestiaires. On a pu le voir encore samedi contre La Valette: on a pas souvent le ballon, il nous faut 15, 20 minutes pour retrouver du rythme et je ne me l'explique pas pourquoi."

"On a mis le bleu de chauffe"

- Le Sporting vient d'enchaîner trois victoires consécutives après la double déception à domicile (élimination en coupe et défaite en championnat). A quoi est dû ces bons résultats ?
- "Après La Penne, j'ai dit aux joueurs ce que je pensais de leur prestation et que cette équipe ne me ressemblait pas. Je suis un battant et on aurait dit qu'on avait tout lâché. Les joueurs se sont réunis, à l'entraînement puis au cours d'un repas. Ils ont dû se dire leur quatre vérités, cela a resserré quelques liens, il y a eu un truc entre eux. Je l'ai ressenti à Fos même si depuis on a pas fait des grands matchs.
On a essayé de moins jouer au ballon, d'un peu moins parler mais davantage s'habituer à ce championnat qui est plus difficile que prévu. On a mis le bleu de chauffe avec comme priorité de ne pas prendre de but, même si samedi on aurait pu en prendre un ou deux, car on est capable d'en marquer.
Ces résultats sont le fruit d'un changement de mentalité: Bien sûr j'aime bien le beau jeu, partir de derrière, passer par le milieu, les côtés, garder le ballon au sol et jouer vers l'avant mais dans cette division, c'est plus difficile car c'est d'abord un combat, des duels."

- Justement ce derby à La Valette, question engagement, arrivait au bon moment...
- "C'était un derby, on était attendu. On a pas été reçu extraordinairement bien, d'ailleurs je suis en colère: On n'a pas eu droit à de l'eau ou à un sandwich. C'est petit. Je ne suis pas trop fier de ce qu'ils ont fait, cela ne leur ressemble pas. J'ai appelé le président de La Valette pour lui dire mon mécontentement. Ses propos à mon égard concernant mon départ de l'UAV étaient déplacés. Mon souhait était de retourner dans mon club. Si ce n'était pas Toulon, j'aurai arrêté un an, peut être deux...
De ce match et des précédents, je retiens l'envie d'arriver à un objectif que l'on s'est fixé. On est plus réaliste."

- Et maintenant ?
- "Les victoires appellent les victoires. Il nous reste trois matchs à disputer avant la trêve, à commencer par le Cannet. C'est une équipe assez joueuse, bonne devant mais peut être un peu lente derrière, notamment dans l'axe. Chez nous, il faudra aller chercher la victoire."