lundi 26 décembre 2011

Rétrospective 2011 - Partie 1 -

Un coup d'oeil dans le rétroviseur:
2011, une année de transition...

Fin 2010, les supporters pressentaient ce que serait l'année 2011...
(Photo: C.Rainaud)

Comme chaque fin décembre, le site de l'association des Socios du STV vous propose une rapide rétrospective de 2011, épluchée mois par mois pour redécouvrir les faits marquants de l'année couverts par les reportages Socios.

Janvier: Le début de la fin...
Après un mois de décembre plutôt bon sur le plan sportif, marqué par deux beaux succès qui repropulsent le Sporting en tête du championnat, le club azur et or entame l'année sur l'annonce officielle d'un important déficit de ses comptes, tant en terme de passif que de résultat d'exploitation avec une augmentation de capital qui tourne court entre le président et l'actionnaire majoritaire... Des joueurs sont priés de partir (Rémy, Nadji, Atoko...) pour alléger la considérable masse salariale. Paradoxalement, Yohan Di Tommaso arrive du National à la surprise générale pour renforcer l'équipe alors leader du championnat avec le GFCO Ajaccio.
L'OL de Lacazette vient arracher le nul à BR (1-1) puis le STV, qui mène dans le Cantal 0-2 à 20 minutes de la fin, se fait rejoindre au score (2-2)  par 10 Aurillacois, réduits à 9 en toute fin de rencontre...
Le site Socios passe le cap des 100 000 visites et fête les deux ans de son Trophée. C'est Etienne Cousyn qui remporte le vingtième Trophée Socios joueur du mois.

FévrierLe Sporting en plein doute.
Si le STV2 entre en coupe du Var (32ème/finale) par une probante victoire sur Puget (4-0) et les U17DH de M.Hachfi prennent les rênes de leur championnat en s'imposant 3 à 1 face à La Ciotat, l'équipe fanion piétine à domicile (2-2) face à Marignane qui menait 0-2 à la pause avant que Firquet n'inscrive un doublé. Les azur et or sombrent ensuite à Pau (2-0) : "On est pas assez agressifs sur les coups de pied arrêtés, c'est inadmissible" affirme le coach, F.Zingaro, puis ils réalisent un résultat nul (0-0) dans tous les sens du terme à Bon Rencontre : "On manque de grinta, de maturité" analysera Boronad à la fin du match.
Avec 4 victoires au cours des 16 dernières rencontres, le Sporting dégringole et laisse partir Ajaccio et Martigues qui eux enchaînent les succès. "On est dans le doute complet" concède F.Zingaro qui écope d'une interdiction de terrain de quatre mois suite aux échauffourées de fin de match contre l'OL...
La mauvaise série prend fin à Béziers où le STV remporte bien tard sa première victoire de l'année (1-3) avec encore un doublé de Firquet qui remporte le Trophée joueur du mois.

Mars: Une équipe à deux visages...
Le mois débute par une retentissante défaite à domicile face à Colomiers (1-3). "Les victoires passeront toujours par le jeu" estime F.Pons, le coach Columérin. Le jeu, c'est bien ce qui fait défaut aux azur et or qui sortent de BR sous les sifflets. Ils semblent écrasés par la pression à Toulon.
Mauvais sur sa terre, le Sporting plus à l'aise à l'exterieur gagne au Pontet (0-1) qui restait sur 5 victoires consécutives et retrouve le podium au classement en même temps que B.Pansier dans les buts (retour de blessure suite à une pubalgie de 6 mois). "Le public de Bon Rencontre doit galvaniser les joueurs du Sporting, pas les inhiber. Nos supporters sont fabuleux mais je le répète, il y a eu trop de déclarations intempestives qui ont déstabilisé le groupe" affirme le coach Toulonnais en évoquant une pression excessive dans le contexte délicat du club. Face à la réserve de l'ASSE, le STV remporte enfin sa première victoire à domicile (3-0) en 2011 en étant solide puis réalise le nul (1-1) à Anglet. Pansier est désigné joueur du mois et prophétise: "Dans l'interêt de tous, il faut finir le mieux possible...".
Le STV2 continu sa route en coupe du Var (0-4 devant les Routes) et se rassure en championnat contre l'US 1er Canton (3-0): "Je voulais une réaction !" déclare JC.Grasso.
Les U17DH livrent un intense mano a mano avec Fréjus/St Raphael: Ils passent devant au classement en enchainant 6 victoires consécutives et prennent 7 points d'avance sur leurs poursuivants.

Avril: En roue libre.
Le STV retrouve l'efficacité à domicile: Après St Etienne, ce sont Monaco B et Agde qui sont défaits sur le même score de 1-0 avec à chaque fois un Z.Gbadamassi décisif ce qui vaut à l'attaquant Toulonnais d'être désigné joueur du Mois et de remporter son second Trophée Socios de la saison. Il affirme au micro Socios: "On est passé à côté de notre saison, on avait un effectif pour monter. Toutes les autres équipes ont connu des faux-pas, nous on a pas réussi à se relever..."
Par contre c'est le relâchement complet à l'exterieur: Impuissants à Tarbes (2-0), les azur et or sont balayés par le leader Ajaccien (4-1) et sans réaction à Albi (1-0).
Les U17DH gagnent leur ticket pour le championnat National en allant s'imposer à Marseille face à l'OM2 (0-1): A deux journées de la fin, ils ne peuvent plus être rejoints ! Les joueurs de M.Hachfi sont toujours en course en coupe du Var: "On garde en mémoire qu'on a perdu en finale la saison dernière" nous glisse le coach.
Le STV2 se qualifie pour les quart de finale aux dépens de Toulon Avenir (2-0). Les U11 du Sporting remportent brillamment en Italie le tournoi de l'Accademia Internazionale Calcio di Milano et vivent une belle aventure en compagnie de leurs éducateurs V.Grasso, J.Mendy et M.Colonna.

Mai: Plus dure est la chute...
Les U17DH terminent le championnat en boulet de canon: Ils terrassent l'OGC Nice B (4-1) et Mohamed Hachfi et son équipe se voient remettre un Trophée Socios d'honneur pour leur formidable saison: 10ème victoire consécutive pour une accession en championnat National: L'élite hexagonale de la catégorie. En coupe du Var, ils se qualifient pour les demi-finale en éliminant l'US Carq/Crau (4-1). Ils rejoignent les U15 du Sporting, eux aussi en route vers une éventuelle finale.
Le STV2 assure son maintien en championnat DHR à quatre journée de la fin: Il peut se consacrer à la coupe du Var. En battant Lorgues chez lui (1-2), la bande à Grasso atteint le stade des demi-finales.
L'équipe fanion est sans consistance à Bon Rencontre face au FC Martigues (0-3). Cette rencontre de prestige devant le second du championnat est toujours une affiche particulière pour les supporters du STV: "Ce match qui aurait pu être l'apothéose d'une saison en CFA, joué dans un BR plein, chantant et poussant les nôtres, ne fut hier qu'une pale copie de ce que l'on voit depuis des mois: Très peu d'envie des Toulonnais à part quelques éléments trop isolés pour faire quoique ce soit. Pas de tactique, plus de plaisir de jouer.... Bref, on expédie à peine les affaires courantes du coté de Toulon, tellement mal, qu'il peut paraître aux peu de gens présents que le match était réglé d'avance, en coulisse..." écrivait dans ces colonnes Eddie, un irréductible supporter.
Le STV enchaine une troisième défaite consécutive à Lyon (1-0) et sans aucun enjeu, il baisse le rideau à BR en l'emportant contre Aurillac (3-1). Il clos sa saison par une défaite (2-1) comme un symbole à Hyères où le Sporting n'avait jamais perdu de son histoire...
Ajaccio remporte le championnat devant Martigues.
Le mardi 31 mai, le STV est entendu en audition à Paris par la DNCG. Le relevé de décision qui est publié peu après dans la journée tombe comme un couperet: Le Sporting est exclu des compétions nationales...

(A lire prochainement, la seconde partie de la rétrospective 2011)