dimanche 13 novembre 2011

STV/ES.Pennoise: 0-3

Le Sporting sombre à Bon Rencontre...

A l'image de N.Boucenna pris entre 3 adversaires, le Sporting est resté en rade à Toulon...
(Photo: C.Rainaud)

Après une élimination à domicile peu glorieuse en Coupe de France, le STV se devait de se racheter devant son public en championnat. La venue de l'Etoile Sportive Pennoise était une opportunité pour les azur et or de se relancer et de s'affirmer, la victoire étant la meilleure réponse aux doutes naissant.
Le Sporting se présentait dans une configuration inédite en défense: Zemzemi et Charre composaient la charnière centrale et Coulibaly prenait le couloir gauche. Pour le reste c'était plus classique avec toutefois la titularisation du jeune Alexandre Mendy à la pointe de l'attaque Toulonnaise.

Coup de théâtre dès la première minute: Barale victime d'un coup de genou dans les lombaires occasionnant un hématome devait quitter le terrain, remplacé par Rifflard.
Les deux équipes se neutralisaient jusqu'à la 10ème minute et un coup franc le long de la ligne de touche à 25 mètres du but de Torregrossa. Legall le frappait et la courbe elliptique de la balle finissait dans les filets du gardien Toulonnais trop avancé (0-1).
Le Sporting essayait d'emballer la rencontre mais ne parvenait pas à construire son jeu. Les duels se multipliaient et la partie devenait plus hachée.
A la 24ème, sur un débordement de Bedjaoui, Boucenna au premier poteau reprenait d'une tête plongeante sur le poteau de Dahmani, battu. Cinq minutes plus tard c'est Le Goff qui déboulait à droite et centrait pour Boucenna dont la reprise de la tête passait de peu au dessus de la transversale Pennoise. Le jeu s'animait: Hamedi résistait au tacle de Zemzemi et frappait au but, repoussé du pied par Torregrossa.
Désordonnés et sans percussion, le STV ne parvenait pas à déstabiliser son adversaire même si Boucenna parvenait à servir Mendy qui ne cadrait pas son tir (36ème).
Juste avant la pause, suite à un choc Boucenna devait quitter le terrain en sang, nez fracturé.

La seconde période débutait avec l'entrée du jeune Hasni Zenasni. Mendy était déséquilibré aux abords de la surface de La Penne, mais l'arbitre ne bronchait pas. Sur le contre, Rifflard perdait un ballon dans l'axe, récupéré par Hamedi. L'attaquant n'était pas inquiété et adressait une frappe croisée qui rebondissait devant Torregrossa immobile sur ses appuis avant d'entrer dans le but (0-2, 49ème).
Si Mendy à la limite du hors jeu perdait son duel devant Dahmani (56ème), Zemzemi écopait d'un carton rouge la minute suivante pour un tacle trop appuyé sur Bouzine. Mené de deux buts et à 10 contre 11, la tache des azur et or devenait impossible.
Des espaces se créaient dans la défense Toulonnaise et Oberto marquait au terme d'un beau mouvement des visiteurs mais le but était refusé pour hors jeu.
Les joueurs de L.Alfano se décidaient à se montrer plus agressifs et les cartons jaunes pleuvaient de tous les côtés (2 pour le STV, 6 pour La Penne). Des tribunes, le coach de l'Etoile M.Sadani recadrait ses troupes qui géraient la fin de la rencontre. Avico remplaçait Llorente (83ème). Peu après, Hamedi ouvrait dans la course pour Sahmoone qui prenait toute la défense de vitesse et trompait à contre pied Torregrossa pour le but de l'humiliation: 0-3; 85ème.
Le Sporting essayait de sauver l'honneur mais ni la tentative de Mendy, ni celle de Charre n'était cadrée et c'était sous les sifflets du maigre public de Bon Rencontre que l'arbitre renvoyait les acteurs aux vestiaires.

A.Mendy n'aura eu que très peu de ballons à exploiter...
(Photo: C.Rainaud)