dimanche 30 octobre 2011

Coupe de France: Le Sporting à la trappe...

Le petit poucet a trouvé son chemin...

Les Marseillais de F.Pyat peuvent se congratuler: Ils sont au 7ème tour...
(Photo: C.Rainaud)

"Que craindre ? Qu'elle nous batte !" Disait L.Alfano avant le match de Coupe de France face à l'équipe de l'ASCJ F.Pyat.
90 minutes après le coup de sifflet initial, les pensionnaires de PHA pouvaient tous lever un poing rageur et se jeter dans les bras les uns, les autres: Ils venaient d'éliminer le STV sur le score de 2 buts à 1.

Devant une petite assistance à Bon Rencontre, ce sixième tour débutait par un bruit sec: Celui du ballon qui s'écrasait sur le poteau de Malhouni le portier Marseillais, suite à une tête de Charre reprenant sur une ouverture de Boronad (1ère min.). Le Sporting monopolisait le ballon et pressait l'adversaire. Boucenna voyait sa tête passer peu au dessus de la transversale de Malhouni (8ème).
La domination Toulonnaise était grande mais le rythme de la rencontre finalement pas aussi intense pour prendre de vitesse des visiteurs bien regroupés en défense. Barale voyait son tir détourné suite à un splendide parade de Malhouni tandis qu'Azouni satellisait une frappe largement au dessus du but de Torregrossa.
Les minutes passaient et l'occupation du terrain par les Toulonnais était somme toute stérile. Comment le une-deux à la 25ème entre Boucenna/Otmani pouvait-il finir en corner ?
La mi-temps arrivait déjà sur un score nul et vierge malgré un face à face entre Malhouni et Boucenna, remporté par le premier.

La seconde période débutait comme la première: La tête de Boucenna heurtait la transversale (51ème). Cinq minutes plus tard, après une faute sur Bedjaoui qui occasionnait un coup-franc à l'entrée de la surface, Boronad trouvait un trou de souris pour l'ouverture du score (1-0, 56ème).
Le STV semblait avoir trouvé la voie pour marquer la différence de standing entre les deux formations mais Drissi inquiétait la défense azur et or sur une reprise qui filait au dessus du but de Torregrossa (59ème) tout comme Pena, 10 minutes plus tard.
L.Alfano faisait entrer Bouchoux à la place d'Otmani, Bedjaoui manquait d'un rien le cadre sur un centre d'Avico (70ème) puis c'est Boucenna qui reprenait sans succès au second poteau un centre de Le Goff.
La relance rapide des visiteurs voyait Nidhoimi adresser une frappe limpide de 25 mètres droit dans le petit filet de Torregrossa malgré un plongeon désespéré (1-1, 73ème).
Le jeu devenait plus nerveux, plus haché. Bouchoux à peine rentré devait sortir sur blessure suite à une faute sur lui de Drissi, remplacé par Troncia: L'arbitre sortait plusieurs cartons jaunes (Drissi, Pena, Barale)
A la 85ème, Rifflard remplaçait Bedjaoui et sur son premier ballon, il perdait son duel avec Pena qui slalomait entre les Toulonnais et trouvait Boutouba qui, après avoir éliminé son vis à vis trompait intelligemment d'un lob Torregrossa (1-2, 86ème). Coup de froid dans Bon Rencontre.
Le Sporting se ruait à l'attaque. Au terme d'un temps additionnel crispant, l'arbitre Mr Naghmouchi sifflait les trois coups qui envoyaient les Toulonnais en enfer et les Marseillais au paradis.
Sans qu'il y ait grand chose à redire, finalement...