lundi 8 août 2011

Le président du Sporting communique:

 "Nous ne pouvons pas baisser les bras..."

Jacques Jayet, le président du STV ici en compagnie du professeur Cameli, s'adresse aux Socios et à l'ensemble des supporters du club azur et or...
(Photo: Socios du STV)

A quelques jours de l'ultime recours juridique du Sporting contre la décision de la FFF de l'exclure de compétitions nationales, le président du STV, Jacques Jayet a souhaité s'exprimer par le biais des Socios à l'ensemble des supporters du club azur et or.
Il exprime sa volonté ainsi que celle de Claude Joye de se battre pour que Toulon et son club de football aient "un rôle à tenir dans le renouveau du football français". 

 

Quand une ville se mobilise

En arrivant il y a deux mois à Toulon, sous la directive de Claude JOYE, de Jacques JAYET et d’Hervé PARISOT pour reprendre le Sporting Toulon Var, nous ne pensions pas trouver une situation financière aussi catastrophique que celle à laquelle nous avons du faire face, après les conclusions de l’audit en interne que j’ai personnellement mené. Cela a eu pour conséquence directe la mise en place d’outils de contrôles permanents et la présentation de comptes certifiés au 30 juin 2011, pour la SASP et pour l’Association.
Dans un délai très court, nous nous étions donc mis en adéquation avec les directives de la Direction Nationale du Contrôle de Gestion, dont la tâche principale est de donner à la filière des clubs sportifs les moyens de faire de la transparence financière, l’une des vertus du football français.


Mais si nous nous battons autant pour le club c’est avant tout parce que nous avons tous rencontré des femmes et des hommes qui ont une passion pour le football et qui déception après déception, jour après jour nous ont apporté leurs énergies, leurs espoirs, leurs envies.
Cela a pu s’exprimer dans la rue avec le club des supporters mais aussi à travers des rencontres avec des éducateurs de quartiers qui font un travail formidable pour promouvoir un football populaire en direction d’une jeunesse avide de culture sportive.


Mais cette sensation d’être fier et heureux d’appartenir à une collectivité sociale, nous l’avons aussi trouvé et c’est chose assez rare pour le faire remarquer, dans les différentes strates de l’administration toulonnaise. Bien sur à l’Hôtel de Ville, tout d’abord avec le soutien du premier magistrat de la ville, Monsieur Hubert Falco qui nous a toujours accordé son temps et qui n’a jamais hésité à demander à ses directeurs de service dont Monsieur Christian Delepée de nous accompagner sur l’élaboration du projet que nous défendons aujourd’hui avec pour conséquence la prise de position ferme de la part des élus quand à leurs propres engagements financiers.


Il en a été de même pour les responsables des différentes administrations quelles soient sociales ou fiscales qui nous ont donné leur confiance après l’étude de notre dossier et qui nous ont apporté des solutions concrètes. Cette attitude courageuse des uns et des autres a permis aujourd’hui au club de présenter des fonds propres en adéquation avec notre perte d’exploitation antérieure à notre arrivée dans les instances dirigeantes du club.


Aussi, fort du soutien de toute une ville et du Comité National Olympique Français, et parce que nous avons répondu à toutes les attentes de la DNCG, nous ne pouvons décemment pas baisser les bras. D’ailleurs, le rôle d’un dirigeant sportif n’est-il pas le garant d’une culture et d’une histoire qui donnent aux joueurs un peu plus l'envie de se battre que leurs adversaires ? Alors, n’est ce pas à nous de montrer l’exemple ?


C’est pourquoi avons-nous décidé de saisir le Tribunal Administratif, comme nous y sommes autorisés et grâce à l’investissement personnel de Maître Laurent Coutelier, Bâtonnier, avocat à Toulon, notre référé a été déposé dans un délai très court et malgré la période estivale les juges du tribunal compétent ont étudié très rapidement nos investigations. Nous sommes invités à nous présenter le 11 août prochain à 14 heure, avant le début du calendrier officiel, ce qui nous donne bon espoir de nous rapprocher de la fin du match.


La ville de Toulon et son club de football ont un rôle à tenir dans le renouveau du football français et nous demandons qu’à être présent dans une démarche sportive, intellectuelle et même sociétale à laquelle nous sommes attachés. Car notre club à travers le travail de ses éducateurs mais aussi de la politique municipale à l’encontre des jeunes est avant tout un centre de formation de la vie en société pour les uns et les autres.


Jacques Jayet
Président du Sporting Toulon Var
Claude JOYE actionnaire principal
Hervé PARISOT responsable sportif


L'association des Socios, représentant 250 actionnaires, soutient les démarches entreprises par MM Joye, Jayet et Parisot. Elle tient à saluer également la rapidité d'action et de mobilisation du maire de Toulon, H.Falco qui s'est impliqué personnellement à la vue de ce projet crédible.