dimanche 28 août 2011

C.Joye se présente aux Irréductibles

C.Joye souhaite l'union sacrée avec les supporters

Le nouvel investisseur du club est venu rencontrer les Irréductibles Toulon dans leur local...
(Photo: C.Rainaud)

Après avoir expliqué les grandes lignes de son projet sportif aux personnes internes au club, Claude Joye a souhaité rencontrer les groupes de supporters et les Irréductibles Toulon en particulier.
Cela a été chose faite vendredi dernier, au local du groupe ultra des IRD93.
Dans la vaste cour intérieure, l'actionnaire majoritaire s'est présenté devant les supporters. il a précisé les raisons de sa venue au sein du club azur et or, les difficultés qu'il a rencontré durant cette délicate intersaison et le projet qu'il entend mettre en oeuvre pour redonner au STV la place qu'est en droit d'attendre la neuvième agglomération de France.
C.Joye s'est déclaré assez admiratif quand à l'organisation du groupe ultra à travers les structures qu'il a su mettre en place, il souhaite l'adhésion des supporters à son projet et compte sur leur soutien pour aider le Sporting a réaliser ses objectifs sportifs.

Le site de l'association des Socios a rencontré Romain et Thierry, deux membres du directif des IRD93 qui ont donné leur sentiment à l'issu de cette rencontre:

- Que retenir du discours de C.Joye ?
- Romain: "Un discours de franchise puisqu'il nous a expliqué tout le processus depuis son arrivée au Sporting. On ne le connaît pas et même si on a suivi tous les épisodes pendant l'été, on ne sait pas ce que cela va donner. On reconnaît sa volonté de s'investir dans le Sporting même si C.Joye espérait qu'il soit à un niveau plus élevé. Finalement quand il a su que cela pourrait être la DHR, il a toujours dit qu'il resterait et sans modifier son investissement financier: Avoir mis de l'argent et se retrouver en DH sans savoir s'il va le récupérer cela montre déjà un attachement sans doute désintéressé."

- Qu'attendez-vous d'une nouvelle présidence aujourd'hui ?
- Thierry: "Aujourd'hui, la première chose qu'on attend c'est qu'elle structure le club vraiment. Qu'il y ait une vraie vision à long terme et non pas au coup par coup, un vrai projet sportif. L'absence d'un véritable projet sportif, c'est ce qui nous a empêché de progresser jusqu'à présent."

- Que signifie cette rétrogradation en DH pour un groupe ultra comme celui des IRD93 ?
- Romain: "On a appris il n'y a pas longtemps qu'on était en DH, on a commencé à en discuter. De toute façon on sera toujours présent au stade: Quelque soit le niveau, on se doit d'être là pour le club. Maintenant, c'est sûr que c'est un choc pour tout le monde. Il y en a qui sont là depuis des années, il y a des jeunes qui sont arrivés après et suivre un club en DH ce n'est pas exactement la même chose que le suivre en CFA et espérer être en National.
Après, c'est là où on verra les gens vraiment attachés au club et nous on en fait partie. Tous les gens qui se réclament des IRD viendront. Peut être qu'il y en a qui viendront moins, les matchs vont peut être se disputer le dimanche après-midi et c'est problématique."
- Thierry: "La grande mission cette année c'est de garder tout le monde au stade et puis continuer de faire parler du club dans les journaux: On va être derrière des clubs comme le pont du Las, Fréjus et d'autres dans le Var. On se doit de montrer quand même qu'on reste Toulon. Ce n'est pas n'importe quelle ville du Var et c'est le Sporting, le club qui a le plus d'histoire, le club historique du département."

- Un dernier mot sur la direction sportive du club et le retour de Luigi Alfano...
- Thierry: "Pour nous c'est l'entraîneur rêvé. On rêve de gens comme lui qui sont emblématiques, qui nous ont fait vibrer, enfin surtout les anciens. Luigi est attaché au club. Au départ il avait dit que de toute manière où que l'on soit, il serait là. On espère qu'il va réussir."
- Romain: "Il nous fallait un entraîneur avec cette mentalité pour jouer en DH parce qu'en déplacement c'est mieux d'avoir Luigi sur le banc. On s'est fortement mobilisé lors de son jubilé donc de le retrouver à la tête du club, on est content et heureux..."

L'hommage des IRD93 rendu à L.Alfano lors de son jubilé, en juin dernier...
(Photo: C.Rainaud)

Le club reprend vie...

Raviver l'esprit club

L'ensemble des dirigeants, personnels et bénévoles du club étaient réunis jeudi soir dernier sur la pelouse de BR pour partager une paella conviviale...
(Photo: C.Rainaud)

Dans le projet sportif récemment dévoilé par les nouveaux dirigeants du STV et baptisé "l'Union Sacrée", un élément domine plus que tout autre: Cultiver le sentiment d'appartenance au Sporting en renforçant l'esprit club qui fait l'identité azur et or.
Dans cette optique, C.Joye et J.Jayet avaient invité jeudi dernier l'ensemble des personnes qui composent en interne le Sporting (éducateurs, salariés, bénévoles...) pour leur expliquer les grandes lignes de la nouvelle organisation qu'ils mettront en place désormais.

Au delà des importants moyens financiers que l'actionnaire majoritaire et la municipalité apportent et qui ont permis au STV de ne pas connaître les affres d'une nouvelle liquidation judiciaire et l'éclatement de toutes ses équipes de jeunes, la nouvelle direction du club souhaite, parallèlement aux objectifs sportifs, redonner de la vie à l'intérieur du Sporting, du lien entre les personnes qui oeuvrent au quotidien pour le STV mais aussi entre tous ceux qui l'aiment et le supporte.
Pour ce faire, il lance des travaux de rénovation et d'équipement pour doter le club d'un foyer qui pourra accueillir les parents, les joueurs et les supporters. Il souhaite également réhabiliter six chambres de l'ancien centre de formation du SCT afin de créer un lieu de vie à même à recevoir et à loger des recrues juniors ou seniors.
C.Joye veut ouvrir le club à une nouvelle section féminine et ainsi réunir le plus grand nombre de Toulonnaises et Toulonnais amoureux du football autour de ce projet global.

Pour illustrer ce nouvel état d'esprit, après les explications des dirigeants un repas était organisé sur la pelouse de Bon Rencontre afin que chacun puisse se rencontrer et partager de manière très conviviale. Une première sans doute depuis fort longtemps au club et surtout un rayon de soleil au milieu de tous les nuages qui s'étaient accumulés au fil du temps au dessus du club à la rascasse...

samedi 27 août 2011

STV2-UAV2: Match interrompu...

Déluge à Meggiolaro

La rencon-
tre amicale opposant le STV2 à son homologue Valettoise (PHA) sur la pelouse du stade Daniel Meggiolaro n'a pu aller à son terme, interrompue hier soir en début de seconde période par un bref mais intense orage accompagné par de multiples éclairs. La situation géographique du stade, en altitude et la proximité d'un relais électrique ont incité l'arbitre a mettre fin au match avant son terme.

Auparavant le score était de 0 à 0 durant une partie animée, ponctuée par de nombreuses occasions de but.
Ce match tronqué n'est que partie remise puisque lundi 29 août, le STV2 (qui a enregistré à l'entraînement le retour [de blessure] d'E.Gras et celui [de vacances] de M.Moussaoui) sera de nouveau opposé à La Valette mais face à l'équipe fanion (DH), cette fois sur la pelouse de Mercheyer.

5ème match de préparation: Six-Fours/STV

La superiorité physique...

Jeremy Fabre s'est mis en évidence, hier soir face à Six-Fours...
(Photo: C.Rainaud)

En attendant l'entrée en championnat de DH qui ne devrait intervenir que vers la fin du mois de septembre pour le Sporting, L.Alfano avait organisé une cinquième rencontre de préparation pour son groupe face au FC Six-Fours/Le Brusc (PHA) de l'ex azur et or, N.Boulila.

Sur la pelouse du stade A.Baptiste, on trouvait côté STV au coup d'envoi: Dans le but Torregrossa. En défense Avico, Coulibaly, Zemzemi et Houatmi. Au milieu (en losange) Llorente, Barale, Rifflard et Boronad (cap). Devant Fabre et Rémy.
La partie commençait sur un faux rythme, les Toulonnais occupant le camps adverse. Face à des locaux appliqués à bien rester en place, le Sporting peinait à trouver ses attaquants. Il fallait attendre la fin du premier quart d'heure pour voir la première action azur et or mais le tir de Fabre n'était pas cadré.
Le jeu du STV se voulait direct pour lancer Fabre ou Rémy dans la profondeur mais les attaquants Toulonnais se faisaient régulièrement prendre au piège du hors-jeu.
En défense, les azur et or restaient vigilant, surveillant de près l'ancien joueur du STV2, le rapide ailier gauche H.Amardja. Si Torregrossa n'avait pas beaucoup à s'employer, ses prises de balles étaient autoritaires.
Boronad et Llorente voyaient passer leur tir largement à côté des buts des locaux et Rémy perdait un face à face avec le portier Six-Fournais mais a quelques minutes de la pause, c'est Jérémy Fabre qui, dans la surface de réparation, reprenait sèchement de demi-volée un ballon au au second poteau qui finissait au fond des filets pour l'ouverture du score.

Dès la reprise, le Sporting doublait la mise, toujours par Fabre et déroulait son football face à une formation adverse qui perdait rapidement pied devant le rythme imposé par les Toulonnais. K.Rancurel, M.Bedjaoui, P.Monny-bille et F.Aléo faisaient leur entrée sur la pelouse et les actions s'enchaînaient par vagues. Boronad y allait d'un doublé, imité par Rancurel qui s'illustrait d'une splendide frappe décroisée. Le score prenait de l'ampleur et le STV asseyait sa domination sur son adversaire grâce à un potentiel physique largement supérieur, ce qui rendait son travail offensif bien plus efficace.

C'est sur le score de 6 à 0 que les deux formations se quittaient au coup de sifflet final. Le coach Alfano était satisfait du contenu et de la prestation des siens même si tout n'avait pas été parfait, en première période notamment.
Il prévoit d'organiser encore deux matchs de préparation avant le début de la compétition pour parfaire les liaisons et fluidifier le collectif.

jeudi 25 août 2011

Projet Sportif

"L'UNION SACRÉE" autour du club

Au cours d'une soirée organisée par les dirigeants du STV sur la pelouse de Bon Rencontre réunissant les membres du staff sportif, des joueurs, les éducateurs, le personnel administratif, les bénévoles et des partenaires du club ainsi que mr Cameli de la mairie de Toulon, Claude Joye a présenté les grandes lignes du projet qui se veut à la fois sportif mais plus encore sociétal qu'il entend mettre en place pour le Sporting:
Redonner à Toulon un grand club de football, cultiver le sentiment d'appartenance au club, assurer la formation des jeunes talents Toulonnais et réunir tous les amoureux du club autour de ce projet en sont les principaux objectifs.

Les moyens mis en oeuvre passent d'abord par des hommes et des femmes formant un nouvel organigramme qui s'articule autour de l'actionnaire majoritaire, Claude Joye, du président de la SASP, Jacques Jayet, du manager général, Hervé Parizot et du président de l'Association, Guillaume Deville qui formeront un comité de direction.
Celui-ci se réunira chaque début de mois afin de décider de l'engagement des dépenses et de l'acceptation des règlements.
Ensuite un comité de pilotage définira et appliquera les règles de gestion du club. Il sera composé d'une vingtaine de personnes issus de toutes les composantes du club.
Une commission sponsors et une autre médicale seront mises en place. Le cercle 83 sera élargi et représenté par un ou plusieurs présidents et les associations de supporters seront en ligne directe avec le manager général.

Le stade de Bon Rencontre, siège du club sera réaménagé:
- Travaux dans les bureaux administratifs,
- Rénovation de 6 chambres du centre de formation,
- Rénovation de la façade et d'une nouvelle signalétique sur le fronton du club,
- Création d'un foyer,
- Rénovation du "carré VIP"

Des objectifs sportifs ont été défini dans le temps pour chaque catégorie (Seniors, jeunes, école de football) et une section sportive au collège et au lycée est envisagée ainsi que la création d'une section féminine.

Le budget du club devra atteindre différents niveaux pour réaliser les objectifs de ce plan: De 1 200 000 euro pour la saison 2011/12, il devra passer à 2 000 000 d'euro à l'orée de la saison 2017/18.

mardi 23 août 2011

Le STV en DH, son équipe réserve est épargnée

Les bouchées doubles à quelques jours de la reprise...

JC.Grasso entouré des U19 et du STV2, ensembles à l'entraînement d'hier soir...
(Photo: C.Rainaud)

Ça y est, le Sporting est désormais officiellement fixé sur le sort réservé à ses équipes seniors: L'équipe fanion en DH et sa réserve en DHR.
"Un grand soulagement" pour le coach L.Alfano mais aussi pour l'ensemble du club qui va pouvoir finaliser sa préparation avant le début des compétitions dans moins de dix jours.

C'est dans cette optique que Jean-Claude Grasso a organisé hier soir un nouvel entraînement en commun avec les U19 de Beghdad Boussalem et Emile Tassistro.
Au programme, du foncier pour forger les troupes tant physiquement que moralement. De ces entraînements musclés communs doit ressortir un esprit de groupe basé sur la solidarité et l'émulation à tous les niveaux, à tous les postes. Le programme défini par Hervé Parizot, qui souhaite favoriser les passerelles entre les jeunes du STV et les seniors, est parfaitement appliqué et les U19 ne se sont pas privés de montrer aux plus âgées qu'ils avaient du jus à revendre. A l'heure des derniers ajustements et des premiers choix à faire en vue de l'ouverture des championnats, rien n'a échappé aux yeux des coachs, satisfaits par ces séances.

Interrogé au sujet de l'actualité du jour, à savoir la décision de la Ligue d'intégrer le STV en DH, JC.Grasso s'est déclaré "content, content mais aussi un peu triste car la sanction est finalement bien lourde pour le club".
Cette décision permet au STV2 de pouvoir continuer son parcours qui aurait été brisé net si les instances régionales avaient décidé de rétrograder plus bas le club azur et or, c'est donc un soulagement en ce sens mais JC.Grasso estime que la situation sportive du club est bien délicate avec cette sanction de la DNCG: "Cette saison risque d'être compliquée tant pour l'équipe fanion que pour la réserve" dont les destins seront intimement croisés.
Les deux équipes risquent de devoir jouer le même jour ce qui ne va pas faciliter les compositions d'équipes et les éventuelles "montées" et "retombées" entre les deux groupes, de même que risque de se poser des problèmes de logistique, notamment en matière de transport lors des déplacements.

Le plus dur commence peut être mais désormais c'est sur le terrain que cela va se jouer et l'envie et la détermination sont dans le coeur des azur et or: Ce sont leurs meilleurs atouts pour surmonter les difficultés.

lundi 22 août 2011

La Ligue confirme le STV en DH...

L.Alfano: "Un grand soulagement !"


La Ligue Méditerranée, par l'intermédiaire de son président Alain Porcu, a confirmé cet après midi à Claude Joye par téléphone l'intégration du STV en Division d'Honneur.
Le club azur et or, durement sanctionné par la DNCG d'une double rétrogradation, a évité les affres d'un placement en division régionale qui l'aurait plongé plus bas encore et aurait sans doute signifié la fin de son équipe réserve.

Le site de l'association des Socios a rencontré a l'issu de l'entraînement du jour le coach Luigi Alfano qui ne cachait pas sa satisfaction suite à cette décision, surtout après les difficiles semaines que le club vient de passer. Il souhaite désormais se projetter résolument dans cette nouvelle saison qui va débuter en championnat au début du mois de septembre.

Luigi ALFANO:

dimanche 21 août 2011

Réaction du président de l'association des Socios

N.Rouvre: "On peut remercier très fortement C.Joye"

Nicolas Rouvre le président de l'association des Socios du STV, présent lors de la récente assemblée organisée à Bon Rencontre durant laquelle l'investisseur principal Claude Joye et le maire de Toulon Hubert Falco ont réaffirmé leur volonté de faire perdurer le club et sa structure juridique malgré les importantes difficultés financières auxquelles il doit faire face, s'exprime au nom des actionnaires/supporters du club azur et or.
Il salue l'investissement tant personnel que financier apporté au Sporting qui pérennise son activité et il se félicite du projet sportif mis en place qui met en avant la formation des jeunes footballeurs Toulonnais et qui redonne un cadre dans lequel pourront s'exprimer les ambitions de l'emblématique club de Football de la préfecture Varoise.

"Pourquoi continuer encore à pénaliser Toulon et les Toulonnais...?"

N.Rouvre encourage les dirigeants du club a saisir la plus haute instance administrative du pays, le Conseil d'Etat, pour statuer sur la pertinence de l'importante sanction édictée par la FFF à l'encontre du STV: Exclusion administrative d'une catégorie de championnat, entraînant une rétrogradation de plusieurs divisions.
A partir du moment où les exigences formulées par la DNCG ont été exécutées, pourquoi sanctionner tout un club, ses centaines d'adhérents et l'ensemble de ses fidèles supporters au-delà de ce que subissent tous les autres clubs qui sont dans le même cas de figure ?

Enfin, le président évoque l'actualité de l'association avec la prochaine convocation de son nouveau conseil d'administration qui, suite à la dernière A.G. du 27 juillet, devrait élire le (ou la) représentant(e) des Socios ainsi que désigner un nouveau bureau directeur.

Au micro de l'association des Socios:
Nicolas ROUVRE:

vendredi 19 août 2011

Billet d'humeur

Les bons comptes de Noël Le Graët

Avant le pourvoi du STV devant le Conseil d'Etat pour disproportionnalité, le nouveau président de la FFF veut se montrer intransigeant dans l'interêt du football Français...


Le nouveau président de la Fédération Française de Football, N.Le Graët a récemment déclaré lors d'un point-presse visible sur le site de la FFF (http://www.fff.fr/mediatheque/fff/538640_point-presse-de-noel-le-graet): "Nous avons discuté de l'ensemble des propositions de conciliation [du CNOSF] concernant un certain nombre de clubs. Le Comité Exécutif a maintenu toutes les décisions de nos commissions, sans exception."
Le président a cité un exemple afin de bien souligner la fermeté de la Fédération face aux contentieux de plus en plus nombreux induits par les recours juridiques des clubs sanctionnés par la DNCG: "Concernant Cannes qui avait perdu en appel malgré la demande de conciliation du CNOSF, le Comité Exécutif a décidé de faire confiance complètement à la DNCG. Donc Cannes ne jouera pas en National."

On pourrait remplacer Cannes par Toulon, l'exemple serait le même (quoique la sanction ne l'est pas, le STV étant le seul club exclu d'une catégorie de compétition, entraînant une rétrogradation de plusieurs divisions): pas de conciliation en matière financière pour les clubs dans le rouge, surtout à l'orée d'une réforme en profondeur du football amateur qui va toucher au cours des trois prochaines saisons directement les clubs de National, CFA, CFA2 et plus indirectement ceux de DH. L'objectif est de rationaliser la gestion des clubs à tous les niveaux (Financiers, sportifs, infrastructures) à travers une refonte des championnats et la création de la fameuse Licence club et son cahier des charges draconien qui risque de laisser sur le carreau quelques clubs amateurs. "Régime minceur pour tous !" titrait en février dernier le magazine mensuel de la Fédération FOOTmag.
La FFF veut pouvoir réduire à 194 parts (au lieu de 220) "l'énorme gâteau" qu'elle reverse à l'élite du football amateur constituant une majeure partie de la vitalité du football Français, à savoir... 7.641.755 euro. Colossale somme qu'il faut mettre en perspective avec quelques autres chiffres: Cette saison le budget cumulé des 20 clubs de L1 dépasse le milliard d'euro, le budget annuel de la FFF représente 200.000.000 euro auquel il faut rajouter les 320.000.000 d'euro que Nike va lui verser sur les 7 prochaines années. Que penser alors des 80.000.000 d'euro alloués par an à l'équipe de France...?

... Justement, de l'équipe de France il en était question indirectement au cours de ce point-presse puisque N.Le Graët a abordé ensuite le cas Raymond Domenech: "Le dossier Domenech est terminé: L'exécutif a adopté le contrat proposé. Je vous rappelle qu'il y a à peu près un mois, une conciliation avait déjà été proposée et que la Fédération n'était pas forcément très à l'aise sur les premières conclusions.
La proposition que j'ai faite, après bien entendu avis de nos conseillers juridiques qui suivent ce dossier depuis le début est celle-ci: Le droit du travail lui accordait une somme de 575.000 euro, c'est à dire la période DTN. C'est exactement la somme qu'il aurait perçu s'il avait été licencié très normalement et nous nous sommes mis d'accord sur une indemnité transactionnelle supplémentaire de 400.000 euro qui coiffe l'ensemble des litiges sur ce dossier."

Intransigeante envers les clubs amateurs, en particulier envers ceux qui parviennent à équilibrer leurs comptes, même à posteriori, la FFF est beaucoup plus conciliante envers certains de ses serviteurs (y compris ceux dont le bilan n'est pas fameux) qui se voient à posteriori gratifier d'indemnité transactionnelle supplémentaire par rapport aux droits acquis.

Régime minceur pour tous...?

jeudi 18 août 2011

Réaction de G.Boronad après la décision du T.A.

"J'ai envie de rester ici pour aider le club à remonter"

Guillaume Boronad veut aider le club azur et or a atteindre ses objectifs
(Photo: Archives Socios)

Arrivé en début de saison dernière au STV en provenance du National avec Fréjus/St Raphael, l'expérimenté Guillaume Boronad (32 ans) ne s'imaginait pas évoluer un an plus tard en Ligue Méditerranée avec le Sporting, lui qui a connu la L2 et la D1 Portuguaise.

Ce meneur de jeu qui associe technicité et engagement, premier buteur Toulonnais lors de l'ouverture du championnat 2010/11 et vainqueur du premier Trophée Socios de la saison, avait pour ambition d'aider le club a retrouver le National, niveau qu'il avait côtoyé durant les quatre années précédentes.
Même si les échéances sportives après la trêve hivernale ont progressivement sonné le glas des espoirs d'accession du Sporting en même temps que les rumeurs sur la mauvaise gestion financière du club se sont amplifiées, G.Boronad ne pouvait se douter de la délicate intersaison qui allait s'en suivre et qu'il allait vivre.

D'espoir de maintien en CFA en incertitude absolue sur le devenir du club, le talentueux no7 du Sporting a subi les affres d'une descente en enfer en restant fidèle à la rascasse, aux côtés de plusieurs de ses partenaires de la saison écoulée.
Encadré par un nouveau staff sportif, il a participé à la préparation physique de l'équipe et apporté sa rassurante expérience à de jeunes recrues sans doute un peu déstabilisées par la dramatique situation.
Aujourd'hui le verdict est quasiment tombé: le STV évoluera en Ligue Méditerranée. Si la Ligue décide d'intégrer le Sporting en DH, il sera de l'aventure pour aider le club  à remonter: "Je ne suis pas en DH pour montrer quoi que ce soit mais plutôt pour atteindre les objectifs du club" a t-il déclaré au micro de l'association des Socios à l'issu de l'assemblée organisée à Bon Rencontre mardi dernier.

Voici sa réaction:
Guillaume BORONAD:

STV2: Amical à La Garde

Le STV2 se met en marche

Julien Schaeffer, l'expérimenté capitaine du STV2...
(Photo: C.Rainaud)

L'équipe réserve du STV poursuit sa préparation à bonne allure: Après avoir repris le chemin de l'entraînement fin juillet, fait un premier match amical au Lavandou (0-1) puis à Six-fours (1-1), c'est à La garde (PHA) que le STV2 se rendait mardi, pour une troisième opposition de préparation.

Depuis que le club s'est vu opposer une fin de non recevoir par le tribunal administratif et que l'équipe fanion a été rétrogradée en Ligue Méditerranée, c'est bel et bien le groupe de Jean-Claude Grasso qui est le plus dans l'incertitude, menacé d'être rayé de la carte footballistique si l'équipe fanion devait être placée en DHR, au niveau de l'équipe 2.
Cela serait une cruelle injustice pour une formation qui n'a eu de cesse de faire briller les couleurs azur et or sur tous les terrains du département et de la région, tant par ses brillants résultats (deux montées en quatre saisons) que par son comportement irréprochable.

On pourrait craindre en ce début de saison une légitime appréhension voire une certaine démobilisation de la part de jeunes et talentueux joueurs qui n'ont pas bénéficié du total soutien du club la saison dernière, englué dans d'inextricables problèmes financiers...

Force est de constater qu'il n'en est rien et que le STV2 répond présent durant cette préparation en faisant abstraction le plus possible de la situation actuelle.
Avec un groupe qui s'est largement ouvert à une nouvelle génération de joueurs issus des U19 de l'année dernière, Jean-Claude et Vito Grasso présents sur le pont du navire azur et or sans arrêt durant cette intersaison (saison qui s'est terminée mi juin en demi-finale de coupe du Var) dirigent la mise au point de l'équipe au rythme de 3 à 4 entraînements par semaine et les matchs amicaux s'enchaînent.

Le dernier en date avait lieu hier soir au stade Guy Mocquet, face au Gardia club (PHA). Le STV2 s'est imposé 1-0 (But d'Amaury Charre en première mi-temps) après s'être crée un grand nombre d'occasions franches par Hasni ou Gomis notamment.
Largement dominés physiquement, les Gardéens volontaires et appliqués, l'ont été aussi dans l'organisation du jeu et la circulation de balle. Cependant les azur et or sont tombés quelque peu dans la facilité après l'ouverture du score et n'ont pas su simplifier leur jeu pour prendre un plus net avantage: "On a pas su profiter de leurs lacunes" a déclaré le coach Grasso après la rencontre "Physiquement on est mieux et l'état d'esprit du groupe est bon. Reste a se montrer plus décisif devant le but adverse"
Les joueurs auront l'occasion de mesurer leur progrès le 26 août prochain, lors du quatrième match de préparation contre l'UA Valettoise (DH).

L'association des Socios du STV tient a exprimer tous ses voeux de prompt rétablissement à Carlos Chakrouni qui va se faire opérer la semaine prochaine des ligaments croisés (genou), opération qui devrait le tenir éloigné des terrains plusieurs mois.
Bonne chance Carlos et reviens plus fort pour la seconde moitié de la saison !

mercredi 17 août 2011

Assemblée à Bon Rencontre

H.Falco: "Le Sporting est bien vivant !"

Le sporting tourne une page et tente de repartir de l'avant...
(Photo: C.Rainaud) 

A l'initiative des dirigeants du STV et du maire de Toulon, une assemblée exceptionnelle a été organisée hier en fin d'après-midi dans la tribune Depallens à Bon Rencontre. Joueurs, éducateurs, supporters... tous étaient conviés pour être informé des derniers développements de l'actualité "judiciaire" du Sporting et leurs conséquences mais aussi découvrir le nouveau projet sportif de la nouvelle équipe emmenée par Claude Joye, l'investisseur principal.

"Ensemble, on va retrouver le rang qui doit être le nôtre: La L2"

C'est le maire de Toulon, Hubert Falco qui ouvrait la séance en remerciant de leur présence tous les joueurs, les entraîneurs et les fidèles supporters du club. Il a précisé que précédemment "Le club a été dans les mains d'aventuriers" et qu'en ce qui le concerne si l'épluchage de la comptabilité relevait d'éventuels problèmes, il prendrait alors "les dispositions qui s'imposent".
Toutefois il a déclaré que "le STV est bien vivant" et que personnellement il se battrait à côté de C.Joye pour que le club évolue en Division d'Honneur cette saison ce qui est très important, surtout pour l'avenir de l'équipe réserve du STV qui a brillamment atteint sur le terrain le niveau DHR.
Il s'est félicité que grâce aux efforts conjugués du nouvel investisseur et de la municipalité, la SASP ait évité un dépôt de bilan ce qui a permis de préserver le niveau actuel de l'ensemble des équipes de jeunes et d'équilibrer les comptes: "Le déficit, il n'y en a plus".
Place maintenant au sport et à l'unité derrière la vitrine Sporting: "Ensemble on va retrouver le rang qui doit être le nôtre" a t-il affirmé sous les applaudissements de l'auditoire.

"Un projet sportif appelé l'union sacrée"

Claude Joye en ensuite pris la parole en présentant son projet sportif qui restera le même quelque sera la division dans laquelle évoluera le club.
Ce projet s'articule sur une période qui va aller de 2011 à 2018 avec un retour au plus tard en Ligue 2.
Les objectifs de ce projet sont définis ainsi:
- Retour à terme en L2 pour l'équipe fanion
- Niveau CFA2 pour l'équipe réserve
- Création d'une équipe 3 qui devra atteindre le niveau Ligue
- Mise en place d'une section féminine sur cinq ans
- Accès au niveau national pour les U19
- maintien des U17 au niveau national
- Accès en DH pour les U15
- Mise en place d'une technique de jeu propre au STV dès l'école de foot
- Remise en route des chambres du centre de formation pour accueillir des joueurs tant seniors que juniors
Les moyens humains pour parvenir aux objectifs:
- Maintien de l'effectif de joueurs actuels (sauf pour un cas au sein de l'équipe fanion) et de l'encadrement
- Mise en place rapidement d'un organigramme du club
Les moyens financiers:
- Comptes régularisés et certifiés
- Paiement des retards de salaire et des charges
- Économies sur les frais de fonctionnement et la masse salariale.

C.Joye a affirmé que son ambition était d'avoir une équipe fanion constituée à 100% de joueurs Varois jusqu'au niveau National: "On va essayer d'éviter tous les mercenaires et se baser sur nos jeunes en évitant de les perdre aussi tôt..."
Il  a souhaité réunir tous le monde autour du Sporting pour l'aider: "Personne n'est exclu". Il s'est engagé: "Tant que je dirigerai ce club, on ne redescendra jamais pour des raisons financières"
Enfin, il a précisé les modalités du pourvoi devant le Conseil d'Etat que va intenter le club: Il va arguer de la disproportionnalité de la décision de la FFF par rapport à la faute commise surtout compte tenu de la jurisprudence en la matière. Cependant C.Joye reste très nuancé sur les délais de jugement devant l'autorité administrative suprême.

C'est Luigi Alfano a qui est revenu le mot de la fin: "On va essayer de retrouver quelques valeurs un peu disparues par le passé comme l'amour du maillot. Les joueurs ont montré en restant qu'ils n'étaient pas des mercenaires: Bravo à eux".

lundi 15 août 2011

Rectificatif...

Changement d'horaire

L'assemblée prévue mardi 16 août à Bon Rencontre par les dirigeants du STV et ouverte à tous, se tiendra à 17 heures en tribune Depallens et non pas 18 heures comme annoncé précédemment.


dimanche 14 août 2011

Après la décision du T.A.

Sporting: Et maintenant...?

C.Joye et H.Parizot se sont adressés aux joueurs du STV2 après la rencontre face à Six-Fours...
(Photo: Socios du STV)

L'onde de choc passée suite à la décision du tribunal administratif de ne pas suspendre la sanction de la DNCG d'exclure le STV de compétitions nationales, le club se doit d'assurer la continuité de son action pour tenter de mieux rebondir ultérieurement.
En ce sens, C.Joye et H.Parizot sont venus tenir au courant de l'actualité immédiate du club et ses prochaines répercussions les joueurs seniors du STV ainsi que leurs coachs. Après avoir informés les joueurs de l'équipe fanion dans la journée, ils étaient hier soir à Six-Fours pour en faire de même avec ceux de l'équipe réserve, particulièrement soucieux de leur avenir au sein du club azur et or.

Bien que le club devrait se pourvoir devant le Conseil d'Etat pour juger de la disproportionnalité de la sanction de la DNCG eu égard à la faute commise et du traitement réservé au Sporting (exclusion d'une catégorie de championnat, rétrogradation administrative de plusieurs divisions) par rapport aux autres clubs dans des situations similaires voire plus dramatiques, les dirigeants se projettent résolument vers un championnat de Ligue Méditerranée.
La priorité est de faire intégrer le STV dans le championnat de DH et non dans celui de DHR. Le Sporting évoluait au niveau supérieur dans le Championnat de France Amateur avant l'exclusion, il entend être affecté au niveau supérieur dans un championnat régional. Cette distinction a toute son importance tant au niveau sportif pour l'équipe fanion mais aussi  pour l'équipe réserve qui, promue la saison dernière en DHR, a clôturé brillamment sa saison dans la première partie du classement.
Dans ce sens, il devrait prochainement rencontrer Alain Porcu, le président de la Ligue Méditerranée, pour aborder ce point crucial.

C.Joye a réaffirmé son intention de relever le club de l'ornière dans laquelle ses prédécesseurs l'ont plongé et de refaire du Sporting un club professionnel à terme. Il veut élaborer un véritable projet sportif sur plusieurs années en se basant sur la formation produite par l'école de football du STV qui continue à former régulièrement de bons joueurs de football mais que le club ne peut pas tous conserver à cause de défaillances chroniques.
Malgré toutes ses avanies, le Sporting Toulon reste le club varois le plus reconnu et le plus populaire, celui qui vocation à rejoindre l'élite du football hexagonal de part son histoire, ses infrastructures, du soutien indéfectible des collectivités locales, de l'engouement populaire qu'il suscite.
Mais cela n'arrivera pas sans des concessions, sans beaucoup de travail et d'indispensables remise en cause et surtout avec l'aide de tous et principalement des jeunes de l'agglomération.
Le principal investisseur du club dévoilera publiquement les grandes lignes de son projet au cours de l'assemblée générale qu'il organise, ce mardi à Bon Rencontre.

H.Parizot a indiqué les bases de l'organisation qu'il mettra en place tout au  long de la saison: Des objectifs ambitieux mais réalistes pour chaque catégorie de joueurs à commencer par les seniors.
Désormais le club ne fonctionnera plus avec une équipe une et une équipe deux séparée par un fossé plus ou moins infranchissable mais comme un groupe senior homogène dans lequel la polyvalence sera de mise.
Tout va être remis à plat et en transparence: contrat, prime de match, équipement, licence. Le directeur sportif du club veut créer une émulation positive basée sur le travail et l'envie de bien faire plus que sur la renommée de joueurs "mercenaires".
Il veut pouvoir s'appuyer sur l'esprit club pour défendre les couleurs azur et or sur les terrains. Pour cela il encouragera l'ouverture et les passerelles entre les groupes seniors et les jeunes et au sein d'entre eux. A temps plein au club il affirme sa disponibilité pour étudier et résoudre les difficultés que cela pourrait engendrer mais compte sur l'adhésion de tous avec un maître-mot: le respect.

Amical: FC Six-Fours/STV2 (1-1)

STV2: Un collectif intéressant

Malgré l'absence de plusieurs de ses "cadres", le groupe élargi du STV2 a fait bonne figure face à Six-Fours
(Photo: Socios du STV)

Pour son second match de préparation, le STV2 se déplaçait au stade Antoine Baptiste pour affronter le FC Six Fours/Le Brusc (PHA).

L'objectif de la soirée était de proposer un schéma tactique diffèrent de celui utilisé la semaine dernière face au Lavandou et tester de nouvelles associations de joueurs afin de faire un large tour d'horizon.
Face à un adversaire de qualité (quatrième de PHA, la saison dernière) qui comptait dans ses rangs deux anciens azur et or (Naguim Boulila et Hedi Amardja), le match débutait sur un bon rythme malgré la chaleur encore très présente.
Le premier quart d'heure était à mettre au crédit des Toulonnais qui dominaient la rencontre dans l'occupation du terrain et la possession de balle. Hasni d'une belle frappe non cadrée et Mendy bien placé dans la surface de réparation inquiétaient la défense locale mais ensuite c'est Funel, le portier azur et or qui devait s'employer efficacement par deux fois devant les attaquants Six-Fournais.
Bien en place, le STV2 avait de bonnes intentions mais il manquait un peu de gniaque aux abords du but adverse. Pas assez de prise de risque, quelques maladresses ou mauvais choix le privaient d'efficacité face à un adversaire qui baissait d'un ton avant la pause.

Avant la reprise de la seconde période, Jean-Claude Grasso insistait sur le fait de mettre davantage d'engagement dans le jeu et plus de percussion devant le but adverse. De nombreux changements intervenaient.
Hasni se procurait d'entrée une belle opportunité avant que sur un contre l'ailier droit Six-Fournais ne cadre pas une puissante frappe de 20 mètres.
Le Sporting montait en régime: Herrera débordait et donnait à l'aile à Hasni dont le centre trouvait la tête de Gomis mais le gardien des locaux était sur la trajectoire. Gantel se voyait peu après refuser un but pour une position de hors-jeu assez discutable.
Le jeu était plus fluide et le STV faisait reculer le bloc-équipe adverse qui semblait manquer de fraîcheur physique. Toutefois, sur un ballon perdu par Piquemil dans l'axe, l'attaquant de Six-Fours parvenait a crocheter Funel et pousser la balle au fond des filets pour l'ouverture du score (1-0, 75ème).
Les azur et or ne se laissaient pas abattre et quelques instants plus tard, suite à un mouvement initié par Anouar, c'est Dubois qui parvenait à égaliser d'une reprise à bout portant (1-1, 79ème).
Les derniers instants étaient en faveur du STV2 mais la réussite n'était pas au rendez-vous et l'arbitre sifflait la fin du match sous les yeux d'Hervé Parizot et Claude Joye.

"On a manqué un peu de maturité et d'enthousiasme" remarquait le coach Toulonnais après la rencontre mais le STV2 avait livré un match solide confirmant une préparation en progression.

Diaporama du match:


vendredi 12 août 2011

Le club convoque ses adhérents, supporters, dirigeants et joueurs !

A Bon Rencontre, mardi 16 août !

Le STV vient de publier sur son site officiel le communiqué suivant:

Le tribunal administratif a rejeté la demande du STV, à savoir le maintien en CFA. Le tribunal constate dans ses attendus qu'il n'y a à ce jour plus aucun problème économique, mais le juge fonde sa décision sur l'article cinq du règlement de la DNCG.
Le club étudie actuellement les possibilités d'appel devant le Conseil d'Etat et convoque tous ses adhérents, supporters, dirigeants et joueurs mardi 16 août (18 heures) à Bon Rencontre (peut être en présence du maire de Toulon).

S'il le faut, le Sporting repartira du niveau Ligue... comme il y a dix ans pour revenir rapidement au plus haut niveau et prouver sur le terrain que la rascasse est plus forte que jamais...
Qui s'y frotte s'y pique !

Claude Joye

INFO FLASH: Le T.A. déboute le Sporting !

Le Tribunal Administratif dit non au STV !


Les dirigeants du Sporting viennent de se voir notifier la décision du juge administratif: La demande de suspension de la sanction de la DNCG d'interdire le STV de compétitions nationales a été rejetée au motif du non respect de l'article 5 du règlement de la DNCG (délais a respecter pour fournir les documents comptables exigés).

Le club est en train d'étudier la possibilité de faire appel de cette décision.

A paraitre dans la soirée un communiqué du STV sur le site officiel du club.

jeudi 11 août 2011

Amical: STV/FC Aubagne (2-2)

Dominateur mais pas vainqueur...

Le STV s'est fait rejoindre au score sur penalty en toute fin de match...
(Photo: C.Rainaud)

Entreprenant avec la volonté de produire du jeu et de se porter vers l'avant, dominateur par moment en affichant un état d'esprit combatif, le STV n'a toutefois pas pu remporter sa première victoire de la saison, rejoint par deux fois au score par un FC Aubagne accrocheur et opportuniste (2-2).

L.Alfano et C.Charlet ont profité de cette rencontre amicale pour faire un large tour d'horizon de l'effectif et procéder à différentes associations par zones pour tester grandeur nature les potentialités de ce nouveau Sporting.
Il en résulte de belles phases de jeu tant offensives, comme sur l'ouverture du score par Rémy ou défensives avec un gros travail de récupération dans l'entre-jeu. Les joueurs se sont appliqués à mettre en oeuvre les consignes du staff: Donner du rythme en multipliant les appels, jouer simple mais vite à une touche de balle dès que possible.
Si Battret permettait aux visiteurs d'égaliser en début de seconde mi-temps d'une reprise dans la surface, le STV reprenait l'avantage suite à un corner de Schneider repris impeccablement de la tête par Aléo.

Face à une équipe Aubagnaise homogène et plutôt affûtée, les azur et or n'ont cependant pas réussi à gérer la rencontre sur ces bases. Certains éléments ont manqué de fraîcheur entraînant certaines approximations ou mauvais choix. Les dernières minutes de la rencontre ont été moins maîtrisées et les Provençaux en ont profité pour revenir une nouvelle fois sur une faute commise dans la surface provocant un penalty (le troisième en quatre matchs) qu'Abde ne pouvait stopper peu avant que l'arbitre ne siffle les trois coups.

C'est sur un score de parité que les deux équipes se sont quittées après une rencontre satisfaisante sur son contenu.
Après le pré vert de Delaune, place aujourd'hui au prétoire du T.A. de Toulon pour les arrêts de jeu d'un autre match aux allures de mort subite: Le juge -arbitre- administratif va statuer sur le sort du STV.
Victoire ou carton rouge ? Réponse vers 14 heures...

mercredi 10 août 2011

4ème match de préparation: STV-FC Aubagne

Frédéric Cravero, coach du FC Aubagne:
"Notre force ? La continuité et le beau jeu"

L'effectif 2010/11 du FC Aubagne avec l'ex azur et or, Brahim Dridi (3ème, en haut à gauche)

Deux montées en trois ans, c'est la belle performance réalisée par le FC Aubagne, même si leur accession en CFA2 cette saison les Provençaux la doivent au FC Grenoble... et au Sporting Toulon Var !
2ème de DH en 2010/11, les Aubagnais ont profité finalement des difficultés financières de Grenoble et du STV qui ont libéré deux places et leur ont permis d'être repêché au titre des meilleurs deuxièmes.

C'est un groupe ambitieux que va rencontrer le Sporting de Luigi Alfano, ce soir à Delaune (19h) pour son quatrième match de préparation.
Doté d'un budget estimé aux alentours de 350000 euros, le FC Aubagne aborde pour la première fois de son existence le Championnat de France Amateur 2 avec un groupe mêlant joueurs d'expérience et jeunes formés au club.
Autour de son meneur de jeu offensif de poche, Thierry Batret (27 ans, passé par Cassis-Carnoux et l'OM2) on trouve l'inoxydable milieu Selim Reggad derrière un attaquant connu des supporters Valettois et Toulonnais: Brahim Dridi.
Avec 9 buts inscrits la saison dernière, l'attaquant des jaunes et bleus a contribué au bon parcours du FCA. En forme durant la préparation (5 buts inscrits lors des 3 derniers matchs), la défense azur et or se devra de l'avoir à l'oeil ce soir...

mardi 9 août 2011

C'est reparti chez les jeunes !

Une saison sous le signe de l'ambition...?

Les U19 (en jaune) de B.Boussalem et le STV2 (en bleu) de JC.Grasso: les passerelles sont grandes ouvertes...
(Photo: Socios du STV)

Depuis début Août les catégories U19 et U17 du Sporting ont repris le chemin de l'entraînement pour préparer au mieux la saison 2011/12.
Bien évidemment, l'indécision sur le sort administratif de l'équipe fanion fait peser un poids sur l'ensemble des autres équipes du club, mais à l'instar de l'équipe une, tous les jeunes joueurs et leurs éducateurs font "comme si" pour ne pas perdre de temps en l'occupant du mieux possible.

Les groupes se mettent en place, les éducateurs prennent leurs marques sous la supervision d'Hervé Parizot qui entend définir une politique sportive résolument tournée vers les jeunes espoirs azur et or.
S'il est encore bien tôt pour en parler car les inconnues sont encore nombreuses, on peut sentir poindre chez tous de légitimes ambitions tant les challenges seront intéressants à relever cette saison.

A l'occasion de l'opposition prévue ce soir entre le STV2 et les U19, Jean-Claude Grasso a précisé devant les deux groupes que l'objectif cette année serait de jouer la complémentarité pour former du mieux possible des joueurs susceptibles d'évoluer à terme dans l'équipe fanion: Les portes sont ouvertes et tout est possible pour ceux qui s'en donneront la peine.

Le site de l'association des Socios a rencontré le responsable de la catégorie U19, Beghdad Boussalem et en a profité pour lui poser quelques questions:

- Beghdad, la saison dernière tu étais l'entraîneur des U17DHR. Es-tu passé en U19 pour suivre ce groupe ?
- Non. Au départ j'étais prévu avec les U17 avec "Momo" Hachfi. J'ai été sollicité par JC.Grasso et H.Parizot qui m'ont demandé si le challenge en U19 m'intéressait. J'ai accepté tout de suite pour prendre un groupe où il y a tout a reconstruire, aussi bien sur l'état d'esprit que sur le travail balle au pied.

- Tu prends en charge les U19DHR ?
- Oui et je vais être épaulé par Emile Tassistro qui va avoir en charge l'équipe 2, en excellence. On va essayer de travailler en harmonie, en osmose afin de réaliser la meilleure saison possible avec pourquoi pas, une montée en DH.

- C'est l'objectif de la catégorie ?
- C'est l'un des objectifs du club que nous avons fixé avec H.Parizot. Une montée en DH, pourquoi pas mais aussi alimenter au maximum les équipes seniors qui se trouvent au dessus de nous. D'ailleurs actuellement six U19 s'entraînent avec le STV2 et un (E.Otmani) avec l'équipe fanion. C'est un travail de longue haleine qui ne se fera pas du jour au lendemain mais il faut profiter des opportunités qui leur sont données, ils en ont les capacités. L'idéal serait aussi une montée de l'équipe 2 en Promo-Ligue, mais aujourd'hui on est confronté à un problème d'effectif.

- Un groupe U19 très ouvert donc...
- Aujourd'hui c'est encore prématuré de dire qui va jouer dans quelle équipe. On commence seulement la préparation et numériquement le groupe n'est pas encore au complet. Il faut attendre encore un peu. Il y a une ossature constituée par les anciens U17 qui permis au STV d'accéder au national et qui évolueront en U19 cette année mais on élimine personne, on compte absolument sur tous.

- Quels seront tes maîtres-mots de la saison ? Quel message aimerais-tu faire passer à ces jeunes ?
- "Malheureusement", mais cela fait partie du boulot d'un éducateur, d'entrée je leur parlerai de discipline et de respect. On vient de vivre en U19 trois saisons relativement compliquées. Je m'attelle à un chantier pas facile. J'arrive en connaissance de cause, je vais essayer d'apporter ma petite expérience que j'ai pu acquérir au contact de "Momo" Hachfi ou JC.Grasso et je sais que je peux compter sur H.Parizot qui a l'air d'être disponible.
Voila, les maîtres-mots de ce début de saison sont discipline et respect sans occulter bien sûr l'aspect préparation physique et technique. En faisant les efforts je pense qu'on pourra réaliser une belle saison pour l'ensemble du groupe U19.

lundi 8 août 2011

Le président du Sporting communique:

 "Nous ne pouvons pas baisser les bras..."

Jacques Jayet, le président du STV ici en compagnie du professeur Cameli, s'adresse aux Socios et à l'ensemble des supporters du club azur et or...
(Photo: Socios du STV)

A quelques jours de l'ultime recours juridique du Sporting contre la décision de la FFF de l'exclure de compétitions nationales, le président du STV, Jacques Jayet a souhaité s'exprimer par le biais des Socios à l'ensemble des supporters du club azur et or.
Il exprime sa volonté ainsi que celle de Claude Joye de se battre pour que Toulon et son club de football aient "un rôle à tenir dans le renouveau du football français". 

 

Quand une ville se mobilise

En arrivant il y a deux mois à Toulon, sous la directive de Claude JOYE, de Jacques JAYET et d’Hervé PARISOT pour reprendre le Sporting Toulon Var, nous ne pensions pas trouver une situation financière aussi catastrophique que celle à laquelle nous avons du faire face, après les conclusions de l’audit en interne que j’ai personnellement mené. Cela a eu pour conséquence directe la mise en place d’outils de contrôles permanents et la présentation de comptes certifiés au 30 juin 2011, pour la SASP et pour l’Association.
Dans un délai très court, nous nous étions donc mis en adéquation avec les directives de la Direction Nationale du Contrôle de Gestion, dont la tâche principale est de donner à la filière des clubs sportifs les moyens de faire de la transparence financière, l’une des vertus du football français.


Mais si nous nous battons autant pour le club c’est avant tout parce que nous avons tous rencontré des femmes et des hommes qui ont une passion pour le football et qui déception après déception, jour après jour nous ont apporté leurs énergies, leurs espoirs, leurs envies.
Cela a pu s’exprimer dans la rue avec le club des supporters mais aussi à travers des rencontres avec des éducateurs de quartiers qui font un travail formidable pour promouvoir un football populaire en direction d’une jeunesse avide de culture sportive.


Mais cette sensation d’être fier et heureux d’appartenir à une collectivité sociale, nous l’avons aussi trouvé et c’est chose assez rare pour le faire remarquer, dans les différentes strates de l’administration toulonnaise. Bien sur à l’Hôtel de Ville, tout d’abord avec le soutien du premier magistrat de la ville, Monsieur Hubert Falco qui nous a toujours accordé son temps et qui n’a jamais hésité à demander à ses directeurs de service dont Monsieur Christian Delepée de nous accompagner sur l’élaboration du projet que nous défendons aujourd’hui avec pour conséquence la prise de position ferme de la part des élus quand à leurs propres engagements financiers.


Il en a été de même pour les responsables des différentes administrations quelles soient sociales ou fiscales qui nous ont donné leur confiance après l’étude de notre dossier et qui nous ont apporté des solutions concrètes. Cette attitude courageuse des uns et des autres a permis aujourd’hui au club de présenter des fonds propres en adéquation avec notre perte d’exploitation antérieure à notre arrivée dans les instances dirigeantes du club.


Aussi, fort du soutien de toute une ville et du Comité National Olympique Français, et parce que nous avons répondu à toutes les attentes de la DNCG, nous ne pouvons décemment pas baisser les bras. D’ailleurs, le rôle d’un dirigeant sportif n’est-il pas le garant d’une culture et d’une histoire qui donnent aux joueurs un peu plus l'envie de se battre que leurs adversaires ? Alors, n’est ce pas à nous de montrer l’exemple ?


C’est pourquoi avons-nous décidé de saisir le Tribunal Administratif, comme nous y sommes autorisés et grâce à l’investissement personnel de Maître Laurent Coutelier, Bâtonnier, avocat à Toulon, notre référé a été déposé dans un délai très court et malgré la période estivale les juges du tribunal compétent ont étudié très rapidement nos investigations. Nous sommes invités à nous présenter le 11 août prochain à 14 heure, avant le début du calendrier officiel, ce qui nous donne bon espoir de nous rapprocher de la fin du match.


La ville de Toulon et son club de football ont un rôle à tenir dans le renouveau du football français et nous demandons qu’à être présent dans une démarche sportive, intellectuelle et même sociétale à laquelle nous sommes attachés. Car notre club à travers le travail de ses éducateurs mais aussi de la politique municipale à l’encontre des jeunes est avant tout un centre de formation de la vie en société pour les uns et les autres.


Jacques Jayet
Président du Sporting Toulon Var
Claude JOYE actionnaire principal
Hervé PARISOT responsable sportif


L'association des Socios, représentant 250 actionnaires, soutient les démarches entreprises par MM Joye, Jayet et Parisot. Elle tient à saluer également la rapidité d'action et de mobilisation du maire de Toulon, H.Falco qui s'est impliqué personnellement à la vue de ce projet crédible.

dimanche 7 août 2011

Le STV devant le juge administratif: Explication

Tribunal administratif:
L'ultime recours du Sporting...

Saisi selon la procédure en référé, le T.A. de Toulon rendra une décision jeudi 11 août prochain...

La Fédération Française de Football par l'intermédiaire de la DNCG a pris le 31 mai dernier une décision d'exclusion des compétitions nationales envers le STV, confirmée en appel le 1er juillet.
Le Sporting en sollicitant la conciliation devant le CNOSF s'est ouvert le droit de saisir le juge administratif pour trancher le contentieux qui l'oppose à la FFF.

Par l'intermédiaire d'un avocat Me Coutelier, le STV a décidé d'aller devant le tribunal administratif de Toulon. Il y a présenté un recours en urgence dans le cadre d'un référé.
Ce recours est une demande de référé-suspension qui est une procédure accessoire au recours de plein contentieux (ou pour excès de pouvoir) qui tendra à l'annulation de la décision de la FFF. Ce référé-suspension a pour but de suspendre les effets de la décision fédérale ce qui autoriserait le Sporting a disputer le championnat de CFA en attendant la décision finale de la juridiction administrative.

Le juge des référés, dans le cadre d'une procédure contradictoire, peut diligenter (ou non) une audience durant laquelle les parties seront invitées à produire les documents écrits et leur motivation. Au terme de cette audience (ou de la procédure de référé-suspension) il rend une ordonnance de référé qui sera immédiatement exécutoire.
Cette ordonnance de référé sera rendue jeudi 11 août à 14 heures.

Ancien azur et or...

Moudy Konaté: "Pour le plaisir..."

Moudy Konaté (debout, cinquième à gauche) et Michel Gafour (accroupi, deuxième à gauche) au sein de l'effectif Lavandourain face au STV2.
(Photo: Socios du STV)

Arrivé cette intersaison au Sport Olympique Lavandourin, Mamoudou Konaté retrouve le terrain après une longue période d'arrêt: Fin de la saison 2008/09, "Moudy"(*) quittait le sporting pour tenter sa chance au moyen orient où il effectuait une pige de quelques mois.
De retour en France, il s'est consacré à la création et à l'ouverture d'un commerce. Cette reconversion l'a éloigné des terrains et des championnats de National ou de CFA qu'il a connu durant de nombreuses saisons.
Toutefois l'appel du terrain est toujours fort et à 29 ans, Konaté a encore envie de challenge et d'aventure sportive, même si désormais la notion de plaisir a supplanté celle de pression.
En contact avec les dirigeants du SOL qui accède cette saison en DH, il accepte de revenir sur le terrain au sein d'un effectif ambitieux où il retrouve un autre ancien azur et or avec qui il a joué au STV en 2005/06 en National: Michel Gafour.

La vista et l'envie toujours présente, le robuste ex-défenseur du Sporting a été aligné en tant que milieu récupérateur en première mi-temps lors de la rencontre face au STV2. S'il doit encore améliorer sa condition physique, nul doute que Moudy Konaté va apporter son expérience et son talent au football Lavandourain qui aspire à goûter à un plus haut niveau...

(*) Mamoudou Konaté est arrivé au STV pour la saison 2003/04 (CFA) et y est resté jusqu'en 2005/06 (National). La saison suivante il part à Cherbourg mais n'y reste qu'une demi-saison. Il revient au Sporting en juillet 2007.

samedi 6 août 2011

Le STV2 en pleine préparation...

JC.Grasso: "Ça s'annonce bien au niveau du terrain !"

Hier au Lavandou, un groupe rajeuni et à l'écoute de son coach.
(Photo: Socios du STV)

Deux semaines après la reprise de l'entraînement, le STV2 retrouvait hier soir le terrain pour son premier match amical.
L'adversaire était de qualité: le Sport Olympique Lavandourain. Face à une formation ambitieuse, le Sporting présentait un visage juvénile en l'absence de certains cadres.
Match rythmé et engagé, disputé dans un bon esprit et malgré la défaite (2 à 1), beaucoup de motifs de satisfaction pour le coach Toulonnais. Ce premier rendez-vous de la saison a laissé entrevoir le potentiel d'un effectif en devenir.
La préparation bat son plein pour le STV2, "la meilleure préparation qu'on ait pu faire depuis que je suis au Sporting" déclare JC.Grasso.

Au micro de l'association des Socios du STV:
Jean-Claude GRASSO:

STV2: Amical au Lavandou

Le STV2 retrouve le terrain

M.Gantel a ouvert la marque face au Lavandou...
(Photo: Socios du STV)

Pour son premier match de préparation le STV2 s'est frotté à une belle équipe du S.O Lavandou qui évoluera en DH après avoir remporté son championnat DHR la saison dernière. L'effectif du SOL, déjà d'excellente qualité, s'est renforcé cet été avec l'apport de joueurs comme Manas, Gafour ou encore Konaté.
Opposition de marque pour le groupe de Jean-Claude Grasso qui présentait pour l'occasion un nouveau visage: Plusieurs "cadres" de l'équipe étaient à disposition de l'équipe fanion ou non présents pour raisons professionnelles. Une opportunité pour le coach de faire évoluer des jeunes joueurs issus de la formation du Sporting.
Ainsi au coup d'envoi du match sur la pelouse d'entraînement du stade municipal du Lavandou, étaient alignés Funel (U19 gardien de but), Schall et Herrera (U20) dans les couloirs, Batti et Camara (U20) en défense centrale, Schaeffer (Cap) et Charre à la récupération, Dubois (U19) et Ben Ahmed sur les ailes, Gantel en retrait de l'attaquant Mendy (U19)
Sur le banc Saad, Hasni (U19), Ramdani (U19) et Arlandis.

Le match débutait sans temps mort ni round d'observation malgré la chaleur encore pesante. Les Lavandourains faisaient valoir leur potentiel athlétique et offensif face à une équipe Toulonnaise bien en place et attentive.
A la possession de balle des locaux, les azur et or répondaient par l'ouverture du score à la 12ème minute grâce à un but de Gantel qui se jouait du portier Lavandourain suite à une passe en retrait hasardeuse (SOL-STV2: 0-1).
Le schéma tactique azur et or fonctionnait bien et les locaux étaient obligés de jouer long pour contourner le milieu de terrain Toulonnais bien à l'ouvrage.

Passé le premier quart d'heure, les lavandourains accéléraient le jeu en mettant la défense sous pression. Sur une longue ouverture pour l'ailier droit, celui-ci parvenait à se débarrasser de Schall et centrait au second poteau pour un milieu qui surgissait à l'extrême limite du hors-jeu et catapultait le cuir sous la barre de Funel pour l'égalisation (SOL-STV2: 1-1, 23ème). Quelques instant après l'attaquant du Lavandou éliminait la charnière centrale pour se présenter seul face à Funel qu'il essayait de dribbler mais le portier Toulonnais avait le dernier mot en sortant le ballon du pied.
Sans s'affoler et en répondant avec la même intensité s'est Hasni qui se procurait une action similaire en faveur du Sporting après une ouverture millimétrée de Charre mais c'est le goal lavandourain qui avait le dernier mot.
La  pause approchait et c'est le STV2 qui se procurait encore une occasion mais Mendy, idéalement placé manquait son contrôle. La mi-temps sifflée, JC Grasso modifiait son schéma de jeu en passant en 4-4-2 tandis que du côté Lavandourain c'est quasiment une autre équipe qui était alignée, preuve de la richesse numérique du groupe azuréen.


La seconde période débutait sur une domination territoriale du SOL. Funel devait s'employer pour détourner une frappe tendue adverse tandis qu'Hasni parvenait à s'infiltrer dans les 16 mètres adverses et à servir Mendy qui ne pouvait armer son tir.
Peu à peu le STV trouvait des espaces et le goal Lavandourain sortait dans un réflexe une tentative Toulonnaise à bout portant.
Toutefois le SOL continuait sa domination et prenait l'avantage à la 70ème suite à un centre venu de la droite et une puissante reprise de volée qui finissait juste sous la barre de Funel (SOL-STV2: 2-1).

A l'entame du dernier quart d'heure c'étaient les joueurs Toulonnais qui finissaient les plus forts: Mendy par deux fois et Ben Ahmed se procuraient de belles opportunités mais les derniers choix ou la finition n'étaient pas au rendez-vous.
Arlandis s'essayait à une frappe lointaine et surpuissante mais un rien trop enlevée et sur un centre de Ben Ahmed, Hasni seul au point de penalty était un peut trop juste pour reprendre victorieusement.

C'est finalement sur la marque de 2 buts à 1 que le Lavandou remportait ce bon match amical, disputé dans un excellent esprit entre deux formations qui se respectent mutuellement.

jeudi 4 août 2011

Après STV-EFC

C.Charlet: "On a la chance d'avoir des bons mecs..."

C.Charlet nous parle du match de préparation face à Fréjus.
(Photo: Socios du STV)

Alors que tout le club azur et or et ses supporters sont dans l'attente de la décision du tribunal administratif pour savoir enfin si le STV pourra évoluer en CFA au soir du 13 août prochain, date du début du championnat, les joueurs de Luigi Alfano et Cédric Charlet disputaient hier soir leur troisième match de préparation en une semaine.
L'adversaire du soir, l'EFC Fréjus/St Raphael alignait une formation jeune et athlétique au sein de laquelle on pouvait voir plusieurs éléments du groupe de National comme Bossy, Picard ou Delvigne.
Bien en place défensivement autour de Bulgare, le gardien de but, solides dans l'entre-jeu et opportunistes devant, les visiteurs ont posé des difficultés à des Toulonnais sans doute un peu émoussés par l'accumulation des matchs et l'intensité physique de l'actuelle préparation d'intersaison.
Si les azur et or ont su se créer quelques opportunités intéressantes devant le but, ils ont subi par moment l'impact physique adverse et leur jeu collectif s'en est parfois ressenti. Ils ne se sont toutefois inclinés que sur une décision arbitrale les sanctionnant d'un penalty en seconde période.

Pas de quoi toutefois inquiéter Cédric Charlet qui a apprécié la production de ses joueurs en rapport à la performance de l'adversaire. Le STV est en rodage et des matchs comme celui d'hier sont de bons entraînements pour les prochaines échéances... en CFA.
Tout le monde le souhaite.

Au micro de l'association des Socios:
Cédric CHARLET:

Amical: STV/EFC (0-1)

Le Sporting encore en rodage...

A.Torregrossa intervient devant la menace de I.Ba...
(Photo: Lionnel C.)

C'est l'Etoile FC Fréjus/St Raphael qui rentrait la première dans cette rencontre de préparation par l'intermédiaire de T.Jaziri dont la frappe plein axe arrivait dans les gants d'A.Torregrossa, le portier Toulonnais (1ère minute).
Les azur et or étaient appliqués et essayaient de remonter proprement le ballon mais leur jeu penchait systématiquement à gauche, côté de la doublette A.Coulibaly et T.Avico. T.Mercheyer à la limite du hors jeu lançait J.Rémy dans la surface mais sans succès et la minute suivante c'était Torregrossa qui devait intervenir devant le véloce I.Ba (7ème).
Il fallait attendre la fin du premier quart d'heure pour voir S.Rifflard lancer Mercheyer aux abords de la surface visiteuse. Si ce dernier avait une opportunité de tir, il préferait slalomer pour trouver Rémy mais sa passe était interceptée. Quelques instants après, de près de trente mètres M.Llorente adressait une puissante demi-volée sous la barre transversale de W.Bulgare qu'il détournait acrobatiquement d'une claquette en corner (18ème).
Les actions s'enchaînaient côté Toulonnais: C.Barale alertait Rémy devant le but de Fréjus. L'attaquant azur et or dribblait Bulgare, mais face à l'arrière A.Da Silva il croisait trop sa frappe.
A l'approche de la demi-heure, le rythme du match montait d'un cran: Mercheyer trouvait dans un trou de souris Barale dont la frappe instantanée passait peu à côté du montant de Bulgare.
Les visiteurs répliquaient par une tête juste au dessus de M.Coulibaly suite à un coup franc et peu après, Torregrossa devait mettre en corner une belle tentative de Ba.
Durant les dernières minutes de la première période L.Alfano modifiait son animation pour essayer de trouver la faille cependant il était difficile de se démarquer à l'approche des seize mètres des visiteurs. Décalé par G.Boronad, Rifflard tentait sa chance de loin mais sans cadrer et la minute d'après c'est B.Montagnon qui en faisait de même pour Fréjus. Dans les arrêts de jeu, C.Copel cadrait une frappe que Torregrossa captait en deux temps avant que l'arbitre ne renvoi tout le monde aux vestiaires.

A la reprise c'était Fréjus qui se montrait le plus dangereux: Ba contraignait le goal Toulonnais Abde (qui avait remplacé Torregrossa) à se coucher (50ème) puis suite à un coup franc de Montagnon pour la tête de F.Bossy, dans un réflexe Abde mettait en corner (54ème).
Barale tentait d'une demi-volée d'inquiéter Bulgare mais sa frappe passait à gauche et c'était les visiteurs qui donnaient le tempo de la rencontre, R.Plattier et Ba vendangeant un deux-contre-deux bien amené.
A la 64ème E.Otmani et A.Troncia remplaçaient Mercheyer et Rémy. Une minute après, Avico commettait une faute selon l'arbitre qui sifflait penalty en faveur de l'EFC. Plattier transformait la sentence en prenant à contre pied Abde (STV/EFC: 0-1, 65ème).
F.Aléo remplaçait M.Zemzemi (70ème) et le jeune D.Gomis rentrait pour l'EFC. Le jeu était plus direct, plus décousu aussi. Les minutes passant, le Sporting avait du mal à s'approcher de la cage de Bulgare. Rémy refaisait son apparition sur la pelouse à la place de Barale, modifiant le système de jeu.
Les visiteurs jouaient en contre: M.Ouchmid d'un tir lointain, obligeait Abde à se détendre. En face, Otmani réalisait un joli raid, repris in-extremis par Bossy (88ème) mais rien n'y faisait et l'arbitre sifflait les trois coups.

Fiche technique du match:
STV-EFC Fréjus/St Raphael: 0-1 (mt: 0-0)
But Fréjus: Rémy Plattier (65ème sp)

TOULON: Torregrossa (Abde 45ème), Avico, Zemzemi (Aléo 70ème), Coulibay, Ouahtmi, Llorente, Rifflard, Boronad (cap), Barale (Rémy 83ème), Mercheyer (Otmani 64ème), Rémy (Troncia 64ème)
FREJUS: Bulgare, Picard, Da Silva, Coulibaly, Bossy, Penel, Jazeri, Delvigne, Ba, Montagnon, Copel, Allala, Boucher, Greco, Ouchmid, Gomis