vendredi 22 juillet 2011

Le sort du STV entre les mains du Conseil Fédéral

Le Sporting toujours dans l'attente...

Joueurs et coachs étaient tous présents à l'entraînement, hier soir...
(Photo: Socios du STV)


Alors que J.Jayet (président du STV), G.Deville (président de l'association) et C.Joye (actionnaire principal) étaient hier à Paris devant le CNOSF pour plaider une nouvelle fois la cause azur et or face à la FFF, les joueurs du Sporting s'entraînaient activement sous l'autorité du staff technique.
La situation est toujours aussi indécise: "C'est du 50-50..." concède C.Joye après l'audition au Comité Olympique à Paris. Le cas du STV est jugé "épineux" bien qu'un procès verbal de conciliation ait été établi.
Celui-ci a été transmis à la fédération qui tranchera en toute équité lors d'un Conseil Fédéral présidé par N.Le Graet, en milieu de semaine prochaine.
En attendant, si les dirigeants sont dans l'expectative, les joueurs aussi et par voie de conséquences les entraîneurs également.

La fin du mois de juillet approche et personne ne peut affirmer dans quelle division évoluera le club. Difficile dans ces conditions pour des joueurs confirmés comme G.Boronad, M.Llorente ou F.Toye (pour ne citer qu'eux) de repousser certaines offres de clubs voisins qui tentent de profiter des déboires du Sporting. Difficile de s'investir dans un travail préparatoire primordial pour la suite de la saison quand on ne sait pas de quoi le lendemain sera fait.
Pour autant, ils étaient tous là hier et chacun a gardé pour lui ses états d'âme en faisant comme si le club était en CFA, en faisant comme si la situation était normale.
Entraînement toujours axé sur le foncier à base de courses fractionnées. Un joueur s'est joint au groupe de L.Alfano et C.Charlet: Patrick Monny-Bille. Cet ancien azur et or a proposé de venir se préparer avec le Sporting au staff qui a spontanément accepté.

Sous les yeux de L.Alfano, P.Monny-bille s'entraîne, entouré d'Eliott Otmani et Julien Allard.
(Photo: Socios du STV)