vendredi 15 juillet 2011

AG Extraordinaire

Le Sporting sauvé... ?

C.Joye veut mettre en place une nouvelle donne pour sauver le STV...
(Photo: Socios du STV)


Et si au long d'une journée cruciale pour le Sporting Toulon Var durant laquelle le nouvel actionnaire majoritaire Claude Joye s'est évertué à rencontrer l'ensemble des intervenants du club, tout ne s'est-il pas joué en quelques instants, juste avant l'ouverture d'une Assemblée Générale Extraordinaire qui s'annonçait lourde de conséquence pour l'avenir immédiat du club azur et or ?

L'AG programmée pour 18 heures devait être le point culminant d'une journée marathon pour C.Joye et son équipe. Visite des infrastructures dans la matinée et rencontre des personnes salariées ou bénévoles du club (joueurs, éducateurs...) ainsi que des représentants des supporters et des Socios dans l'après-midi: l'emploi du temps du nouvel homme fort du club était très serré.
Discours simple, franc et direct d'un homme arrivant de l'extérieur, confronté à de multiples problèmes liés à une gestion économique, sportive et sociale antérieure mais porteur de solutions et d'une évidente volonté de réussir malgré de nombreuses incertitudes.
Parmi celles-ci, résidait le chiffre précis du déficit cumulé des comptes de la SASP et de l'association STV. C.Joye avait mandaté Jacques Jayet pour réaliser un audit comptable du club et ce chiffre allait tomber implacablement au cours de la réunion avec les éducateurs vers 16h30: -648000 euros de capitaux propres.
Avec un tel déficit, l'augmentation de capital initialement prévue à hauteur de 300000 euros s'avérait bien insuffisante pour espérer un recours favorable devant le CNOSF et surtout aux yeux de la DNCG. La marge de manoeuvre du nouveau investisseur privé du STV se réduisait sensiblement en même temps que se profilait le spectre d'un possible dépôt de bilan.

Le maire de Toulon et président de TPM, principal bailleur de fonds du Sporting étant invité à se joindre à l'AG du club, quelques instants avant son ouverture Claude Joye et Hubert Falco se sont réunis pour organiser concrètement et sans délais un véritable plan de sauvetage du STV.
Les principales mesures financières de ce plan ont été dévoilées durant l'AG qui a suivi:
- Augmentation de capital de la SASP à hauteur de 400000 euros
- Subvention exceptionnelle de la ville de Toulon au profit de l'association STV à hauteur de 200000 euros

L'urgence et la gravité de la situation sur la survie d'un club emblématique de la ville, le discours volontaire et l'engagement fort pris par l'actionnaire majoritaire ont certainement convaincu le maire de Toulon de faire un effort supplémentaire et sans doute décisif pour l'avenir immédiat du Sporting. Toutefois cet apport cumulé reste conditionné à plusieurs paramètres impératifs:
- Que le club soit maintenu par les instances sportives en CFA
- Que les comptes du STV soient certifiés
- Que le conseil d'administration de la SASP soit entièrement renouvelé avec la présence obligatoire d'un administrateur représentant les intérêts de la ville et disposant d'une voie consultative.
Concernant ce dernier point, si certains administrateurs ont spontanément proposés leur démission durant l'AG comme P.Bataillé ou L.Gaya, d'autres n'ont pas souhaité le faire immédiatement comme B.Diop ou A.Di Scala.
L'assemblée des actionnaires a voté à l'unanimité moins une abstention, l'ensemble des délibérations, clôturant une journée particulière dans la vie du club azur et or.

Place maintenant à la préparation du dossier devant le Comité National Olympique et Sportif Français dont la réponse devrait intervenir aux alentours du 20 juillet prochain pour savoir si ce plan de sauvetage sera suffisant.
Il porte en lui tous les espoirs des supporters du Sporting pour relancer un club qui n'aspire qu'a retrouver les lauriers de son illustre passé.