lundi 13 juin 2011

Coupe du Var seniors: Déception

"On n'a pas été à la hauteur !"

Le capitaine A.Piquemil s'est battu mais c'est le STV2 qui a rendu les armes face à Draguignan...
(Photo: C.Rainaud)

C'est une immense déception qui entourait le groupe azur et or, vendredi soir dernier sur le coup de 23 heures sur la pelouse du stade Brulat à Draguignan: Le STV2 venait d'être éliminé de la coupe du Var en demi-finale par le SC Dracénie au terme de 120 minutes haletantes de jeu durant lesquelles aucune des deux formations n'avait su prendre réellement le pas sur l'autre.

Avant le coup d'envoi, le groupe Toulonnais était prévenu: Sur son terrain l'adversaire serait un rude adversaire à manoeuvrer, au tour précédent les Hyérois, pension-
naires de DHR en avaient déjà fait les frais (2-0).
La première période était Dracénoise dans le rythme et la possession de balle même si les actions les plus franches étaient à mettre au crédit des azur et or par Troncia et Rancurel. Le coach Toulonnais changeait son schéma tactique en renforçant le milieu de terrain mais rien n'y faisait: La pause était atteinte sur la marque de 0-0.

Peu après la reprise les Dracénois ouvraient le score suite à un débordement à droite de la défense Toulonnaise et un centre en retrait repris victorieusement par un milieu offensif, laissé tout seul au point de penalty. Dès lors, le Sporting haussait le rythme pour essayer de déborder son adversaire et comme celui-çi ne lâchait rien, la rencontre devenait nerveuse et indécise.
A la 65ème minute sur un coup-franc légèrement excentré à gauche, Ben Ahmed plaçait une frappe enroulée qui trompait le gardien des noirs et blancs pour une égalisation qui soulageait le groupe azur et or (1-1).

Les actions s'enchaînaient mais plus rien n'était inscrit durant le temps réglementaire. Les prolongations étaient éprouvantes, tant pour les joueurs qui se donnaient corps et biens que pour les supporters emmenés côté Toulonnais par une bruyante et fervente cohorte de fedelissimi.
Le STV2 faisait preuve d'esprit d'équipe et le SC Dracénie pratiquait un bien beau football. Après 120 minutes du combat acharné, c'était la redoutable épreuve des penalties qui allait départager les deux adversaires.
Ben Ahmed, Gomis et Gantel réussissaient les leur tandis que les locaux manquaient le cadre par une fois. Hélas c'est Troncia qui tirait au dessus de la transversale à deux tirs de la fin: Tout était à refaire.
Batti et Bedjaoui marquaient comme les Dracénois et le match basculait lorsque Moussaoui s'élançait: Son tir heurtait le poteau puis le goal mais ne rentrait pas et les locaux pouvaient partir dans une folle sarabande, c'était bien eux qui joueront la finale contre l'EFC Fréjus/St Raphael...

Le coach JC.Grasso, sorti le matin même de la clinique où il était hospitalisé depuis trois jours, était très déçu mais lucide sur la performance de son équipe: "Il n'y a pas de hasard: Si Draguignan s'est hissé à ce niveau de la compétition c'est qu'il y a de bons joueurs qui ont tous bien joué le coup. Nous, on n'a pas été à la hauteur collectivement. Certains éléments n'ont pas montré tout leur potentiel et sur ce match c'est le mental qui nous a fait défaut."

Pour le site des Socios, voici quelques images vidéo de la rencontre: