jeudi 26 mai 2011

Le STV2 rejoint les U15 et U17 en demi-finale de la coupe du Var !

Le STV2 est sur la bonne voie !

A Lorgues, le capitaine Fabien Aléo a montré la voie à suivre et tous les azur et or ont suivi sa route...
(Photo: Socios du STV)


Sans les deux frères Rancurel (Kévin et Carl) ni Quentin Bouchoux, non qualifiés pour ce match mais avec les jeunes Benjamin Bernuit, Marcel Beaunes et David Gomis, tous U19, le STV2 présentait un profil très rajeuni hier soir à Lorgues pour un quart de finale de Coupe du Var face à l'Etoile Sportive Lorguaise.

L'heure plutôt tardive de la rencontre (20h) ne compensait pas une température ambiante encore élevée, proche des 30 degrés lorsque les 22 acteurs entraient sur le terrain. Messaoudi dans le but, la charnière centrale devenue un classique cette saison avec Aléo/Batti, Schall à gauche et le jeune Bernuit qui faisait sa première apparition dans le groupe, composaient la défense.
Au milieu Piquemil se chargeait de la récupération, Mendy étant plus offensif. Devant on trouvait Ben Ahmed à gauche, Bedjaoui à droite et Gantel en retrait de Troncia en pointe: Le Sporting entendait bien jouer son jeu et imposer son style.

Après une minute de silence en mémoire de la disparue de Lorgues, le match débutait devant une assemblée acquise aux locaux mais où on pouvait distinguer (et surtout entendre !) une petite délégation Toulonnaise composée d'ami(e)s des joueurs azur et or.
D'entrée les Lorguais se créaient une occasion mais l'attaquant était trop court pour reprendre un centre tendu. Côté Toulonnais il fallait attendre la 10ème minute pour voir la première action mais Bedjaoui ne cadrait pas sa frappe.
Le rythme de la partie était plutôt lent la chaleur jouant un rôle anesthésiant, cependant les duels étaient assez virils et l'arbitre sortait son carton jaune dès la 23ème minute pour une faute sur Gantel, il récidivait 4 minutes plus tard au détriment de Bedjaoui pour contestation et enfin il avertissait le défenseur central Lorguais coupable d'un tâcle appuyé sur Troncia (33ème).
Côté action le gardien Lorguais F.Boisson sortait le grand jeu pour réussir quelques parades décisives devant les attaquants azur et or. C'est sur un score nul et vierge que les deux équipes rentraient aux vestiaires.

"Satisfait de mes gars..."

A
la reprise, le STV mordait davantage dans le ballon et accélérait franchement le jeu: Bedjaoui voyait son ballon de la tête passer juste au dessus de la transversale adverse (46ème). Toulon pressait et obtenait un bon coup franc dans l'axe à 25 mètres de la cage de Boisson. Ben Ahmed armait son pied gauche et d'une frappe légèrement enroulée trouvait l'espace nécessaire pour passer entre le poteau et le plongeon désespéré du goal: Ouverture du score pour le Sporting pour la plus grande joie en tribune de la petite colonie Toulonnaise (0-1, 50ème).
Pas le temps de souffler que sur la remise en jeu, Aléo récupérait le ballon et adressait une longue ouverture pour Bedjaoui en pleine course qui s'en allait battre Boisson d'un tir croisé (0-2, 52ème).

Si une rampe de projecteurs s'éteignaient d'un coup, les Lorguais accusaient le coup et le ton montait un peu sur la pelouse: Carton jaune pour le meneur de jeu de l'Etoile pour une faute sur Piquemil (54ème). Messaoudi, le portier Toulonnais restait quelques minutes au sol suite à une charge sévère d'un attaquant, l'arbitre appelait les deux capitaines pour un rappel à l'ordre mais il sortait une première fois son carton jaune pour le latéral droit Lorguais avant de le sortir une deuxième fois pour contestation de ce dernier ce qui lui valait un aller direct au vestiaire (carton rouge, 70ème).
A la domination territoriale des Locaux, le Sporting répondait par des actions franches mais Boisson s'interposait avec brio.

"Pour gagner une coupe, il faut vraiment souffrir..."

Les minutes défilaient et les Lorguais réduits à dix utilisaient un jeu plus direct pour s'approcher du but de Messaoudi mais c'est sur un coup franc magistral que P.Quait réduisait le score et redonnait de l'espoir aux locaux (1-2, 90ème). L'énervement et l'excitation gagnaient les rangs des Lorguais et l'arbitre voyait encore jaune pour un joueur de l'Etoile.
On jouait le temps additionnel quand sur un ballon en retrait, Messaoudi sous la pression, manquait son dégagement sur l'attaquant Lorguais qui ne profitait pas de l'aubaine. L'arbitre sifflait ensuite les trois coups et le STV2 pouvait lever les bras au ciel, il tenait sa qualification pour sa demi-finale.

L'aventure peut continuer.


Pour le site de l'association des Socios, la réaction du coach du STV2 après la rencontre:
Jean-Claude GRASSO:

Voici un résumé vidéo de la rencontre: