dimanche 1 mai 2011

DHR: 21ème journée

Le Sporting joue le jeu

Le STV2 a dû s'employer pour s'imposer (3-1) face au FC Sisteron...
(Photo: Socios du STV)


Face à une formation Sisteronaise directement concernée par le maintien en DHR, en lutte de toutes ses forces pour ne pas être reléguée comme en témoigne le partage des points réalisé à Cagnes lors de son précédent match à l'extérieur, la rencontre s'annonçait délicate pour un groupe Toulonnais qui restait en championnat sur deux résultats nuls et vierge de but.

Fabien Aléo, Mehdi Moussaoui et Kévin Rancurel retenus en CFA, Mehdi Bedjaoui blessé et Ismahin Chadli qui a pris du recul avec le groupe de Jean-Claude Grasso, il manquait du monde au coup d'envoi. Le jeune Christophe Gomis (U19), frère de David qui a fait quelques apparitions en CFA cette saison, était titularisé d'entrée à la pointe de l'attaque azur et or à côté d'Adrien Troncia.
Les Toulonnais attaquaient tambour battant la rencontre et dès la 3ème minute, suite à un corner tiré par Adel Ben Ahmed c'est A.Troncia qui devançait de la tête la sortie du gardien adverse pour marquer malgré trois défenseurs positionnés sur la ligne de but.
Les visiteurs ne se décourageaient pas et à la fin du premier quart d'heure se procuraient une belle opportunité de revenir au score: L'ailier droit frappait au but de l'entrée de la surface, Zied Messaoudi bloquait la balle en se couchant impeccablement.
Le STV2 tombait un peu dans la facilité en vendangeant plusieurs occasions comme celle de C.Gomis qui éliminait deux adversaires et s'ouvrait le chemin du but mais son tir n'était pas cadré.
Le rythme de la partie baissait d'un cran, ce qui faisait bien les affaires des visiteurs qui pouvaient poser un peu leur jeu.
C.Rancurel, lancé en profondeur, partait seul au but après avoir déposé le dernier défenseur, éliminait le goal venu à sa rencontre mais ne pouvait cadrer son crochet, le ballon finissant sa course en sortie de but. Quelques instants plus tard, C.Gomis fixait la défense alpine et d'une superbe louche, décalait A.Troncia qui reprenait de volée. Son tir puissant passait juste au dessus de la transversale adverse.
A une minute de la pause, sur un beau contre l'avant-centre Sisteronais était servi dans l'axe et trompait de près Z.Messaoudi pour l'égalisation au plus mauvais moment (1-1, 44ème).

JC.Grasso: "On joue trop tranquille..."

De retour des vestiaires, les azur et or se montraient beaucoup plus agressifs et déterminés devant le but: Le portier Sisteronais devait se détendre pour aller chercher en lucarne une belle tête d'A.Troncia (46ème). Peu après C.Rancurel passait en revue le premier rideau défensif adverse et servait A.Troncia en pleine course qui s'en allait battre le goal d'un tir croisé à bout portant (2-1, 54ème).
L'heure de jeu à peine franchie, Mickael Gantel remontait le ballon, donnait pour C.Gomis qui éliminait son vis à vis, s'infiltrait vers la surface, fixait la défense et ouvrait au millimètre pour... A.Troncia qui d'un contre-pied plein de sang froid réalisait le triplé (3-1, 62ème).
Le score acquis, le coach Toulonnais pouvait faire tourner son effectif: Arthur Piquemil cédait sa place à Julien Schaeffer qui faisait son retour en championnat après une longue absence puis A.Ben Ahmed sortait, remplacé par Carlos Chakrouni.

Bien que marqués physiquement, les visiteurs jouaient à fond leurs rares occasions devant le but azur et or et Z.Messaoudi devait se coucher et dégager des poings une frappe de l'avant-centre visiteur (73ème).
A.Troncia était remplacé par Marvin Giana et le STV contrôlait la fin de la rencontre même si Z.Messaoudi, très concentré, devait encore sortir dans les pieds d'un joueur Sisteronais.
C'est sur une ultime tentative pas cadrée des visiteurs que l'arbitre de la rencontre sifflait les trois coups.
Le STV2 fidèle à lui-même n'avait pas galvaudé le match, ni faussé le championnat en jouant son football, au grand dam des dirigeants Sisteronais qui espéraient sans doute autre chose.
"A la pause j'ai averti mes joueurs: on joue trop tranquille et on tombe dans la facilité et le jeu adverse. Je leur ai demandé de jouer en première intention et de lâcher la balle en cherchant la profondeur. Le travail effectué à l'entraînement a payé" précisait JC. Grasso. "En ce qui nous concerne le maintien est acquis: Priorité désormais à la Coupe du Var" a t-il rajouté.