lundi 23 mai 2011

Classement J33

D.Veilex: "J'ai toujours cru en ce groupe, à cette équipe..."

Le GFCOA est en national ! Les joueurs, les dirigeants et les supporters peuvent exulter de joie...
(Photo: Alta Frequenza)


Les Ajacciens avaient les bonnes cartes en main avant cette 33ème journée pour réussir leur pari de gagner le championnat et d'obtenir l'accession en national. En battant l'US Albi (2-1) devant 3000 supporters à Mezzavia où les Corses sont invaincus depuis le 23 aout 2008, ils ne peuvent plus être rejoins par le FC Martigues qui s'est incliné à Menton face à l'ASM B (2-1). La bande à F.Priou a dû baisser pavillon à l'extérieur pour la première fois depuis la première journée du championnat et une courte défaite à Ajaccio ! Le dernier rendez-vous à Turcan, samedi face au GFCOA n'aura certainement pas la même saveur pour les Martégaux...

Au terme d'une belle saison ce sont donc les diables rouges qui l'emportent: «J’ai vu mon équipe se transformer peu à peu. Elle a mûri, prit du métier et engrangée de l’expérience. Une force collective s’est peu à peu dégagée. À partir du mois de février, après notre série (douze matches sans revers avec huit succès), je savais que cela allait être très dur pour nos adversaires de venir nous chercher. Peut-être que nous n’étions pas les meilleurs, mais au niveau des valeurs, de l’ambiance dans le vestiaire, nous étions assurément les mieux armés» a expliqué l'entraîneur Corse D.Veilex. «Même si on a connu une période difficile puisqu'au soir du match du Pontet on s'est retrouvé 6ème à huit points de Martigues le leader, à six points de Toulon, malgré tout j'ai toujours cru en ce groupe, à cette équipe.
Je savais qu'il fallait faire quelque chose: cela fait dix sept ans que j'entraîne et onze ans que je fais ce championnat de CFA. Je sais que même si à un moment donné on a des points de retard, c'est un championnat qui est très long, aussi il est important de bien passer les mois de novembre/Décembre/janvier et à la sortie de février, le premier est souvent champion. Les faits m'ont donné raison même si le football n'est pas une science exacte.»


"Le CFA est un championnat très difficile..."

Interrogé sur les qualités nécessaires pour faire la différence en haut du tableau, le coach Corse a répondu: «Il faut avoir un bon groupe de joueurs mais surtout trouver les joueurs adéquats au niveau. Par exemple, j'ai entraîné Fréjus pendant trois ans où on avait une constellation de bons joueurs mais ce n'était pas ça...
Il faut des joueurs adaptés au niveau et ensuite qu'ils aient le mental parce que le CFA est un championnat très difficile: C'est le seul championnat où il n'y en a qu'un qui monte. Il faut donc avoir un très bon vestiaire sur le plan psychologique et mental car il y a des matchs difficiles à l'extérieur où il faut être costaud et savoir voyager. le mental est important au delà des individualités.»


En bas du classement, la messe était déjà dite pour Anglet et Aurillac qui rejoindront le CFA2 dans une semaine.
Par contre tout reste possible pour le troisième et dernier ascenseur pour l'échafaud: Tarbes et Béziers qui s'inclinent à domicile respectivement face à Lyon B (2-3) et Uzès (1-3) font une mauvaise affaire et sont en ballottage très défavorable avant l'ultime journée. C'est Agde qui respire après son succès devant Anglet mais surtout Marignane qui gagne sur la pelouse du Pontet (1-2).

Le suspens reste entier pour ces clubs et le verdict sportif tombera samedi au terme d'une saison bien remplie.
Pour l'autre verdict, administratif celui-là, il faudra patienter encore quelques jours...