dimanche 29 mai 2011

CFA: Dernière journée

Le STV sans ressort...

Le Sporting a dû concéder une ultime défaite face à des Hyèrois plus déterminés...
(Photo: Socios du STV)


Que fallait-il attendre d'un derby sans enjeu pour clôturer une saison bien compliquée pour les deux clubs Varois engagés dans ce groupe C du championnat de CFA ?
De la part des deux formations la volonté de bien finir devant "leur public", tant ce derby de l'agglomération Toulonnaise prenait des accents de match à domicile notamment pour le Sporting qui avait drainé un bon nombre de ses supporters à Perruc.

Le match débutait sur un faux rythme, les deux équipes se neutralisant dans l'entre-jeu. Toutefois sur une action au départ anodine initiée à droite de la défense azur et or, Do Pilar Patrao esseulé dans la surface de réparation héritait d'un bon ballon qu'il n'avait qu'à pousser plutôt mollement pour tromper Pansier, pas sur ses bons appuis. 1-0 dès la quatrième minute, les Hyèrois prenaient les choses en main et imposaient une domination territoriale à des Toulonnais qui réagissaient par des contres.
Sur l'un d'eux, Boronad combinait à la perfection avec Esparza et ce dernier trompait imparablement Feraud d'une frappe tendue... mais l'arbitre de touche levait son drapeau pour un hors-jeu très loin d'être évident ce qui avait le don d'exaspérer le groupe de supporters Toulonnais situé juste au dessus de lui (18ème).
Centre de Tlemcani pour Firquet mais la frappe enroulée du no10 azur et or passait à côté du but Hyèrois... Peu à peu le Sporting mettait le pied sur le ballon et obligeait les locaux à se replier: Kévin Rancurel au premier poteau était trop court pour reprendre un centre tendu de Gbadamassi.

Au moment où le STV refaisait surface dans le jeu, Dob ouvrait pour Do Pilar Patrao qui déposait litté-
ralement en vitesse Zemzemi pour se présenter à l'entrée de la surface de réparation face à Pansier, venu à sa rencontre.
Le choc était rude pour l'attaquant Hyèrois qui restait à terre puis devait quitter le terrain. L'arbitre sortait un carton rouge à l'encontre du gardien Toulonnais (33ème).
Venail rentrait et c'est Llorente qui devait céder sa place. Sur le coup-franc qui s'en suivait Venail devait se coucher sur son 1er ballon devant une belle tête de Lourougnon.

A 10 contre 11, le STV était désorganisé et voyait son jeu se déliter mais les locaux n'en profitaient pas même si Dob, seul devant le but, ne pouvait reprendre un centre de Smaini.
Des incidents mineurs en tribune nécessitaient un temps l'arrivée des forces de police, ce qui stoppait quelques instants le match mais tout rentrait rapidement dans l'ordre.
C'est sur ce score d'un but à zéro que l'arbitre renvoyait tout le monde aux vestiaires.

Après la pause, Kipré rentrait à une inhabituelle place d'ailier droit à la place de Kévin Rancurel.
Les Hyèrois laissaient venir le Sporting: Feraud sortait acrobatiquement à la limite de la surface devant Gbadamassi et l'attaquant azur et or manquait le cadre suite à sa percée au coeur de la défense centrale Hyèroise (59ème). Di Tommaso rentrait à la place de Firquet (67ème)

Les minutes passant, les Hyèrois pressaient les Toulonnais: Plusieurs tirs frôlait les montants de Venail dont une reprise de Lourougnon de peu à côté (70ème).
Sur un ballon perdu par Di Tommaso suite à un mauvais contrôle, Dob récupérait le cuir et s'en allait tromper Venail (2-0, 78ème).
La réponse du STV prenait la forme d'un splendide tir de Gbadamassi en pleine lucarne que Feraud détournait brillamment en corner. Cependant les locaux multipliaient les occasions en fin de rencontre: Lourougnon mettait à côté son face à face avec Venail puis c'est Dob qui mettait sur le poteau un autre face à face avec le portier Toulonnais.

On approchait de la fin lorsque Gbadamassi s'infiltrait dans la surface Hyèroise et était poussé dans le dos. L'arbitre désignait le point de penalty et c'était Boumilat qui le transformait en prenant à contre-pied Feraud (2-1, 88ème).
Les arrêts de jeu étaient interminables: le Sporting avait une opportunité d'égaliser, les Hyèrois de creuser l'écart mais plus rien n'était inscrit et le HFC sortait vainqueur du derby.