mardi 31 mai 2011

INFO FLASH: DNCG

Le Sporting interdit de compétition nationale !



Le STV était auditionné ce matin par la DNCG sur l'état de ses comptes financiers.
La commission fédérale de contrôle vient de rendre son procès-verbal: le Sporting Toulon Var est exclu de toute compétition nationale.
En conséquence le STV ne pourra pas repartir en CFA lors de la prochaine saison, ni même en CFA2.
Au mieux le club azur et or pourrait rebondir en Ligue Méditerranée dans laquelle évolue son équipe réserve (DHR).

Le STV s'était présenté ce matin à Paris avec certains éléments concrets dans son dossier: Un accord de rééchelonnement de la dette fiscale contractée auprès de l'URSSAF avait été négocié avec les organismes sociaux compétents. De même, la procédure d'alerte initiée par les commissaires aux comptes auprès du Tribunal d'Instance avait été récemment levée du fait principalement des mesures de réduction des dépenses entreprises par le club.

Après étude du dossier, la DNCG a pris une décision de sanction. Les dirigeants du Sporting ont manifesté leur intention de faire appel de cette décision dans les plus bref délais.

lundi 30 mai 2011

Trophée Socios, joueur du mois d'avril

Zach' Gbadamassi n'a rien lâché !

Une fois encore buteur décisif, Zacharie Gbadamassi est désigné joueur du mois d'avril.
(Photo: Socios du STV)


Buteur face à l'AS Monaco (1-0) puis contre le RCO Agde (1-0), Zacharie Gbadamassi s'est encore une fois montré décisif durant le mois d'avril.
Infatigable attaquant qui multiplie les appels et offre des solutions, Zach' n'a rien lâché et a toujours répondu présent. Les Socios ainsi qu'une large majorité de supporters (28%) l'ont plébiscité au cours des nombreux votes durant cette période et ont vu en lui les valeurs chères au club de la rascasse: Abnégation, combativité, humilité entre autres...

Après avoir été désigné joueur du mois de décembre, Gbadamassi l'est aujourd'hui pour le mois d'avril, témoignage d'une saison pleine.
Sur le dernier podium de la saison on trouve à la deuxième place Y. Di Tommaso (11,2%) et G.Boronad (10,7%), troisième.
Le trophée lui a été remis par une Socios, Noëlle Mouton.

Pour le site de l'association, la réaction du lauréat:
Zacharie GBADAMASSI:

dimanche 29 mai 2011

DHR: Ultime journée

Le STV2 se heurte à un mur...

Le STV2 a souffert cet après-midi face à une solide équipe Cagnoise...
(Photo: Socios du STV)


Sans Gras dans les buts et les latéraux Schall et Colin, sans Micheletti et Aléo en défense centrale, sans Gantel, Carl Rancurel ou encore Moussaoui au milieu ni Chadli, Chakrouni, Bouchoux ou Kévin Rancurel en attaque, c'est une équipe entière de potentiels titulaires qui n'était pas présente au coup d'envoi du dernier match de championnat de la saison face à l'US Cagnes/mer. Tous absents pour différentes raisons.

Autour du capitaine Schaeffer on trouvait Messaoudi dans la cage derrière une défense profondément remaniée: Bernuit (U19) et Camara (U19) faisaient leur apparition en championnat et étaient associés à Batti et Mendy.
Au milieu Piquemil, devant Beaunes (U19) et Gomis (U19) étaient encadrés par Bedjaoui et Amardgia. Sur le banc: Molli (U19), Ben Ahmed et Troncia.
Le STV2 avait une allure très juvénile face aux expérimentés troisièmes du championnat qui étaient au complet en dehors de leur meilleur buteur Larbi.

Le début du match voyait les visiteurs s'installer peu à peu dans le camps du STV: Bien en place et faisant tourner rapidement le ballon, les Cagnois privaient les Toulonnais de munitions.
Le premier tir était le fait de Mankour pour Cagnes, Messaoudi devant se coucher pour détourner la frappe. Les azur et or reculaient inexora-
blement au fur et à mesure que les Cagnois les pressaient. Ferrandis décalait Cissé tout seul à gauche: Son tir passait juste au dessus de la transversale de Messaoudi (20ème).
Les Toulonais jouaient en contre mais pêchaient dans le détail, la dernière passe, le dernier geste même si Gomis centrait pour Bernuit qui cadrait sa reprise... hélas sur Brunner le portier Cagnois qui se saisissait facilement du cuir (28ème).
Peu après un Toulonnais faisait une faute de main dans la surface et l'arbitre désignait le point de penalty. Monteiro trompait Messaoudi d'une frappe puissante (0-1, 33ème).
Les Cagnois dominaient les azur et or dans l'impact physique mais sans se créer de véritables occasions de but. Le coach JC.Grasso donnait de la voix de son banc de touche mais la physionomie de la rencontre ne changeait guère.
A l'approche de la pause, Gomis se blessait à la cheville sur un mauvais appui et laissait le STV à 10 pendant quelques minutes. Dans le temps additionnel Amardjia contrait, relayait "à l'aveugle" avec Beaunes et se présentait au terme d'une longue course seul devant Brunner, mais son tir écrasé était détourné en corner. Le STV venait de laisser passer l'occasion de revenir au meilleur moment.

Les Cagnois n'allaient pas eux, laisser passer leur chance: Peu après la reprise sur un centre de Tchokounte à gauche de la défense azur et or, Mendy était trop court et laissait passer un ballon qu'Elabed reprenait victorieusement de la tête sans que Messaoudi ne puisse esquisser le moindre geste (0-2, 50ème). Ben Ahmed (rentré à la place de Gomis) servait Schaeffer aux abords de la surface mais son tir n'inquiétait pas Brunner.
Le STV2 obtenait quelques coup franc intéressant mais Ben Ahmed ne pouvait cadrer ses frappes qui flirtaient avec les poteaux des visiteurs.
Sur un contre rapidement exécuté, Bedjaoui se jouait de la défense centrale Cagnoise et lobait Brunner pour inscrire un but... refusé par le juge de ligne pour un hors jeu guère évident (60ème).

Piquemil sortait et c'est Molli qui le remplaçait. Le Sporting accélérait: Amardjia se retrouvait seul devant Brunner mais sa balle piquée passait à l'extérieur du poteau Droit.
De leur côté les visiteurs restaient dangereux: Cappadona ouvrait pour Ferrandis qui reprenait instantanément mais Messaoudi s'interposait à propos et repoussait la tentative (71ème).
Dans le dernier quart d'heure, Troncia rentrait à la place de Bedjaoui. Brunner sortait des deux poings un coup franc de Ben Ahmed sous la barre puis c'est Batti qui sauvait sur sa ligne après une action Mankour/Monteiro.
Temps additionnel: Cappadona s'échappait sur la droite et centrait au cordeau pour Ferrandis qui reprenait de la tête trompant à la fois Bernuit et Messaoudi pour un 0-3 sévère pour les azur et or.

Les Cagnois étaient trop forts pour ce Sporting-là, la tête déjà tournée vers une certaine demi-finale...

CFA: Dernière journée

Le STV sans ressort...

Le Sporting a dû concéder une ultime défaite face à des Hyèrois plus déterminés...
(Photo: Socios du STV)


Que fallait-il attendre d'un derby sans enjeu pour clôturer une saison bien compliquée pour les deux clubs Varois engagés dans ce groupe C du championnat de CFA ?
De la part des deux formations la volonté de bien finir devant "leur public", tant ce derby de l'agglomération Toulonnaise prenait des accents de match à domicile notamment pour le Sporting qui avait drainé un bon nombre de ses supporters à Perruc.

Le match débutait sur un faux rythme, les deux équipes se neutralisant dans l'entre-jeu. Toutefois sur une action au départ anodine initiée à droite de la défense azur et or, Do Pilar Patrao esseulé dans la surface de réparation héritait d'un bon ballon qu'il n'avait qu'à pousser plutôt mollement pour tromper Pansier, pas sur ses bons appuis. 1-0 dès la quatrième minute, les Hyèrois prenaient les choses en main et imposaient une domination territoriale à des Toulonnais qui réagissaient par des contres.
Sur l'un d'eux, Boronad combinait à la perfection avec Esparza et ce dernier trompait imparablement Feraud d'une frappe tendue... mais l'arbitre de touche levait son drapeau pour un hors-jeu très loin d'être évident ce qui avait le don d'exaspérer le groupe de supporters Toulonnais situé juste au dessus de lui (18ème).
Centre de Tlemcani pour Firquet mais la frappe enroulée du no10 azur et or passait à côté du but Hyèrois... Peu à peu le Sporting mettait le pied sur le ballon et obligeait les locaux à se replier: Kévin Rancurel au premier poteau était trop court pour reprendre un centre tendu de Gbadamassi.

Au moment où le STV refaisait surface dans le jeu, Dob ouvrait pour Do Pilar Patrao qui déposait litté-
ralement en vitesse Zemzemi pour se présenter à l'entrée de la surface de réparation face à Pansier, venu à sa rencontre.
Le choc était rude pour l'attaquant Hyèrois qui restait à terre puis devait quitter le terrain. L'arbitre sortait un carton rouge à l'encontre du gardien Toulonnais (33ème).
Venail rentrait et c'est Llorente qui devait céder sa place. Sur le coup-franc qui s'en suivait Venail devait se coucher sur son 1er ballon devant une belle tête de Lourougnon.

A 10 contre 11, le STV était désorganisé et voyait son jeu se déliter mais les locaux n'en profitaient pas même si Dob, seul devant le but, ne pouvait reprendre un centre de Smaini.
Des incidents mineurs en tribune nécessitaient un temps l'arrivée des forces de police, ce qui stoppait quelques instants le match mais tout rentrait rapidement dans l'ordre.
C'est sur ce score d'un but à zéro que l'arbitre renvoyait tout le monde aux vestiaires.

Après la pause, Kipré rentrait à une inhabituelle place d'ailier droit à la place de Kévin Rancurel.
Les Hyèrois laissaient venir le Sporting: Feraud sortait acrobatiquement à la limite de la surface devant Gbadamassi et l'attaquant azur et or manquait le cadre suite à sa percée au coeur de la défense centrale Hyèroise (59ème). Di Tommaso rentrait à la place de Firquet (67ème)

Les minutes passant, les Hyèrois pressaient les Toulonnais: Plusieurs tirs frôlait les montants de Venail dont une reprise de Lourougnon de peu à côté (70ème).
Sur un ballon perdu par Di Tommaso suite à un mauvais contrôle, Dob récupérait le cuir et s'en allait tromper Venail (2-0, 78ème).
La réponse du STV prenait la forme d'un splendide tir de Gbadamassi en pleine lucarne que Feraud détournait brillamment en corner. Cependant les locaux multipliaient les occasions en fin de rencontre: Lourougnon mettait à côté son face à face avec Venail puis c'est Dob qui mettait sur le poteau un autre face à face avec le portier Toulonnais.

On approchait de la fin lorsque Gbadamassi s'infiltrait dans la surface Hyèroise et était poussé dans le dos. L'arbitre désignait le point de penalty et c'était Boumilat qui le transformait en prenant à contre-pied Feraud (2-1, 88ème).
Les arrêts de jeu étaient interminables: le Sporting avait une opportunité d'égaliser, les Hyèrois de creuser l'écart mais plus rien n'était inscrit et le HFC sortait vainqueur du derby.

samedi 28 mai 2011

En marge de la 34ème journée

Dernier Trophée Socios de la saison...

Quel joueur du STV a été désigné joueur du mois d'avril par les supporters...?


Ce samedi à l'occasion du match Hyères FC/Sp.Toulon sera remis le dernier Trophée Socios de la saison, celui qui désignera le joueur du mois d'avril.
Durant ce mois chargé, cinq matchs étaient au programme: à Tarbes, face à Monaco B, à Ajaccio, face à Agde et à Albi.
Pour cette dernière distinction de la saison*, quel joueur aura réuni une majorité de suffrages en sa faveur ?
Réponse prochainement dans ces colonnes.

*Traditionnellement l'association des Socios du STV n'attribue pas de Trophée Joueur du mois en mai, les joueurs étant en vacances en juin date où s'opèrerait la remise de la distinction. Toutefois un décompte général des suffrages exprimés durant l'ensemble de la saison sera effectué pour déterminer symboliquement le joueur le plus plébiscité par les supporters.

jeudi 26 mai 2011

Le STV2 rejoint les U15 et U17 en demi-finale de la coupe du Var !

Le STV2 est sur la bonne voie !

A Lorgues, le capitaine Fabien Aléo a montré la voie à suivre et tous les azur et or ont suivi sa route...
(Photo: Socios du STV)


Sans les deux frères Rancurel (Kévin et Carl) ni Quentin Bouchoux, non qualifiés pour ce match mais avec les jeunes Benjamin Bernuit, Marcel Beaunes et David Gomis, tous U19, le STV2 présentait un profil très rajeuni hier soir à Lorgues pour un quart de finale de Coupe du Var face à l'Etoile Sportive Lorguaise.

L'heure plutôt tardive de la rencontre (20h) ne compensait pas une température ambiante encore élevée, proche des 30 degrés lorsque les 22 acteurs entraient sur le terrain. Messaoudi dans le but, la charnière centrale devenue un classique cette saison avec Aléo/Batti, Schall à gauche et le jeune Bernuit qui faisait sa première apparition dans le groupe, composaient la défense.
Au milieu Piquemil se chargeait de la récupération, Mendy étant plus offensif. Devant on trouvait Ben Ahmed à gauche, Bedjaoui à droite et Gantel en retrait de Troncia en pointe: Le Sporting entendait bien jouer son jeu et imposer son style.

Après une minute de silence en mémoire de la disparue de Lorgues, le match débutait devant une assemblée acquise aux locaux mais où on pouvait distinguer (et surtout entendre !) une petite délégation Toulonnaise composée d'ami(e)s des joueurs azur et or.
D'entrée les Lorguais se créaient une occasion mais l'attaquant était trop court pour reprendre un centre tendu. Côté Toulonnais il fallait attendre la 10ème minute pour voir la première action mais Bedjaoui ne cadrait pas sa frappe.
Le rythme de la partie était plutôt lent la chaleur jouant un rôle anesthésiant, cependant les duels étaient assez virils et l'arbitre sortait son carton jaune dès la 23ème minute pour une faute sur Gantel, il récidivait 4 minutes plus tard au détriment de Bedjaoui pour contestation et enfin il avertissait le défenseur central Lorguais coupable d'un tâcle appuyé sur Troncia (33ème).
Côté action le gardien Lorguais F.Boisson sortait le grand jeu pour réussir quelques parades décisives devant les attaquants azur et or. C'est sur un score nul et vierge que les deux équipes rentraient aux vestiaires.

"Satisfait de mes gars..."

A
la reprise, le STV mordait davantage dans le ballon et accélérait franchement le jeu: Bedjaoui voyait son ballon de la tête passer juste au dessus de la transversale adverse (46ème). Toulon pressait et obtenait un bon coup franc dans l'axe à 25 mètres de la cage de Boisson. Ben Ahmed armait son pied gauche et d'une frappe légèrement enroulée trouvait l'espace nécessaire pour passer entre le poteau et le plongeon désespéré du goal: Ouverture du score pour le Sporting pour la plus grande joie en tribune de la petite colonie Toulonnaise (0-1, 50ème).
Pas le temps de souffler que sur la remise en jeu, Aléo récupérait le ballon et adressait une longue ouverture pour Bedjaoui en pleine course qui s'en allait battre Boisson d'un tir croisé (0-2, 52ème).

Si une rampe de projecteurs s'éteignaient d'un coup, les Lorguais accusaient le coup et le ton montait un peu sur la pelouse: Carton jaune pour le meneur de jeu de l'Etoile pour une faute sur Piquemil (54ème). Messaoudi, le portier Toulonnais restait quelques minutes au sol suite à une charge sévère d'un attaquant, l'arbitre appelait les deux capitaines pour un rappel à l'ordre mais il sortait une première fois son carton jaune pour le latéral droit Lorguais avant de le sortir une deuxième fois pour contestation de ce dernier ce qui lui valait un aller direct au vestiaire (carton rouge, 70ème).
A la domination territoriale des Locaux, le Sporting répondait par des actions franches mais Boisson s'interposait avec brio.

"Pour gagner une coupe, il faut vraiment souffrir..."

Les minutes défilaient et les Lorguais réduits à dix utilisaient un jeu plus direct pour s'approcher du but de Messaoudi mais c'est sur un coup franc magistral que P.Quait réduisait le score et redonnait de l'espoir aux locaux (1-2, 90ème). L'énervement et l'excitation gagnaient les rangs des Lorguais et l'arbitre voyait encore jaune pour un joueur de l'Etoile.
On jouait le temps additionnel quand sur un ballon en retrait, Messaoudi sous la pression, manquait son dégagement sur l'attaquant Lorguais qui ne profitait pas de l'aubaine. L'arbitre sifflait ensuite les trois coups et le STV2 pouvait lever les bras au ciel, il tenait sa qualification pour sa demi-finale.

L'aventure peut continuer.


Pour le site de l'association des Socios, la réaction du coach du STV2 après la rencontre:
Jean-Claude GRASSO:

Voici un résumé vidéo de la rencontre:

CFA: 34ème et dernière journée

Un derby pour en finir...

Le championnat avait débuté à BR par un beau derby, haut en couleurs. En sera t-il de même pour sa clôture samedi à Perruc...?
(Photo: Socios du STV)


La saison sportive prend fin pour l'équipe fanion du STV qui disputera la 34ème et dernière journée du championnat au stade Perruc face au Hyères FC.

Cette rencontre n'aura guère d'enjeu pour les deux formations: le Sporting n'ayant depuis quelques temps plus aucun espoir de titre, d'éventuelle 2ème place qualificative pour le national ou encore d'honorifique strapontin sur le podium du classement et les hyerois n'ayant plus depuis peu aucune crainte à avoir concernant leur maintien en CFA.

Toutefois il s'agira d'un derby entre deux clubs rivaux où il sera question de respect des couleurs, de fierté voire d'une certaine suprématie locale. Si le STV finira cette édition 2010/11 devant le HFC au classement quelque soit l'issu du match de samedi, ce derby a toujours une valeur significative dans la saison des deux clubs.
Jadis limitées aux seules confrontations en Coupe de France (les deux équipes n'évoluant pas dans la même sphère) comme au début des années '80 (qualification de Toulon en '80 et '82), les frères ennemis de l'agglomération se sont affrontés plus récemment cinq fois en championnat et jamais les Hyèrois ne sont parvenus à s'imposer, pas plus sur leur pelouse (0V, 1N, 1D) qu'à BR (0V, 1N, 2D).

Pour autant les azur et or Toulonnais iront-ils chercher leur sixième victoire à l'extérieur de la saison ? Rien n'est moins sûr tant les statistiques actuelles des jaunes et bleus Hyérois sur leur pelouse plaident en leur faveur.
Le HFC reste sur deux probants succès devant Béziers (3-1) et Le Pontet (4-1) et ils sont invaincus chez eux en 2011 (5V, 4N, 0D). Leur dernier échec date du 18 décembre dernier face à Colomiers qui était la première rencontre officielle d'André Blanc en tant qu'entraîneur de l'équipe fanion Hyèroise. Le coach de la cité des palmiers occupe avec son équipe une virtuelle 11ème place (avec 44 pts) depuis sa prise de fonction (à la quinzième journée) tandis que durant cette période le STV a à peine fait mieux: 10ème (avec 45 pts), c'est dire si les deux formations sont aux coudes à coudes avant le coup d'envoi.

Reste à savoir quel sera l'engouement populaire pour ce derby: La dernière fois que les Hyérois ont accueillis les Toulonnais c'était le 20 décembre 2008 au stade du Pyanet (0-0). Les deux équipes étaient en tête du championnat et se disputaient le titre honorifique de champion d'automne devant près de 3000 personnes.
L'ambiance pourrait être radicalement différente samedi à Perruc...

INFO FLASH: Quart de finale Coupe du Var

Le Sporting en demi !

Adel Ben Ahmed a su débloquer la situation d'un superbe coup-franc...
(Photo: Socios du STV)


Au terme d'un vrai match de coupe durant lequel l'Etoile Sportive Lorguaise et le Sporting Toulon Var 2 se sont affrontés et ont eu chacun leur temps fort, ce sont les azur et or qui se sont imposés sur le score de 2 buts à 1.

Grâce à ce succès les Toulonnais ont gagné le droit de disputer une demi-finale de Coupe du Var contre un adversaire qui reste encore à déterminer.

Le site de l'association des Socios du STV reviendra très prochainement en images sur cette rencontre.

mercredi 25 mai 2011

Le STV solidaire

Dimanche 22 mai dernier, le groupe Carrefour organisait dans plusieurs villes en France (Paris, Lille, Lyon, Toulouse, Reims, Caen, Rennes, Marseille, Bordeaux, Nice, Toulon et Montpellier) des courses pédestres appelée les Boucles du Coeur.
Le but de cette manifestation était de recueillir des fonds au profit de l'association SOS Villages d'Enfants qui vient en aide aux fratries séparées de leurs parents pour raison familiale grave et leur permettre de grandir ensemble selon un mode de vie familial.
Des centaines de courses, réunissant parents et enfants sportifs ou non, étaient organisées rassemblant au total plus de 100 000 participants dans un cadre convivial et solidaire. De nombreuses associations sportives dont Carrefour est partenaire étaient associées à cet évènement.

Un éducateur de talent au profit d'une matinée conviviale...
(Photo: Socios du STV)

A Toulon, la manifestation a eu lieu aux plages du Mourillon sous un éclatant soleil estival. De nombreux clubs représentant plusieurs sports étaient supports de l'organisation et le football était représenté par le Sporting Toulon Var.
A travers la mise en place de deux ateliers (jeu court et tirs au but), Marc Zanotti et Franck Zingaro ont pu initier jeunes et moins jeunes à la pratique du ballon rond en toute décontraction sous les yeux de Frédéric Brando et du président Pascal Bataillé.

Bonne humeur, bonne action pour une bonne cause ont été les maitres-mots de cette matinée placée sous le signe de la générosité.

mardi 24 mai 2011

Coupe du Var séniors: Quart de finale

Que l'aventure continue... !

Les Toulonnais ont bien entamé leur parcours en Coupe du Var, mais le plus dur reste à venir...
(Photo: Archives Socios du STV)


Demain soir 20 heures sur la pelouse du stade Cauvin de Lorgues, le STV2 sera opposé à l'Etoile Sportive Lorguaise en quart de finale de la Coupe du Var.
Le maintien en DHR définitivement assuré depuis quelques temps pour le promu Toulonnais qui pointe dans le cinq majeur au classement en ayant réalisé une bonne saison, les joueurs de JC.Grasso n'ont plus qu'une seule pensée, un seul objectif: essayer de remporter la Coupe du Var et apporter au Sporting un nouveau trophée.
Les azur et or ont su aborder cette compétition avec beaucoup de sérieux et d'humilité en venant à bout en 32ème du FC Puget/argens (à domicile, 4-0), de Toulon-Les Routes (à l'extérieur, 0-4) puis de l'Avenir Sportif Toulon en 8ème (à domicile, 2-0).
Pour ce quart ils rencontreront une formation Lorguaise confortablement installée dans le haut du tableau de PHB (5ème) et qui réalise un beau parcours en coupe. Sur la pelouse du stade Cauvin, la tâche ne s'annonce pas évidente pour le STV2 même si l'effectif azur et or sera presque au complet.

L'Etoile Sportive Lorguaise s'est qualifiée en dominant largement l'US Le Pradet à domicile (4-0, 32ème), en allant s'imposer à l'extérieur face au FC Vidauban (0-1, 16ème) et enfin en éliminant l'Entente Pivotte-Serinette Toulon au terme d'un match à rebondissements (5-3) qui en dit long sur leur mental et leur envie: Ce 24 avril dernier c'était les Toulonnais qui ouvraient le score à la demi-heure de jeu et qui parvenaient à la pause nantis de cet avantage (0-1).
En seconde période Lorgues égalisait et prenait peu après les rênes (2-1) avant que l'entente n'égalise à son tour (2-2). Les visiteurs pensaient avoir fait le plus dur en reprenant les commandes dans le dernier quart d'heure (2-3) mais à trois minutes du coup de sifflet final, l'ES Lorguaise égalisait une nouvelle fois (3-3), poussant les deux équipes en prolongations.
Celles-çi allaient être fatales aux visiteurs qui concédaient un but dans chaque mi-temps pour un score final de 5-3 au terme d'un match où le jeu avait primé sur l'enjeu.

Le Sporting est prévenu: Ce ne sera pas en favori que les Toulonnais entreront sur le terrain demain soir mais en équipe solidaire, sûre de son jeu et consciente des efforts à faire pour parvenir à l'objectif.

lundi 23 mai 2011

Classement J33

D.Veilex: "J'ai toujours cru en ce groupe, à cette équipe..."

Le GFCOA est en national ! Les joueurs, les dirigeants et les supporters peuvent exulter de joie...
(Photo: Alta Frequenza)


Les Ajacciens avaient les bonnes cartes en main avant cette 33ème journée pour réussir leur pari de gagner le championnat et d'obtenir l'accession en national. En battant l'US Albi (2-1) devant 3000 supporters à Mezzavia où les Corses sont invaincus depuis le 23 aout 2008, ils ne peuvent plus être rejoins par le FC Martigues qui s'est incliné à Menton face à l'ASM B (2-1). La bande à F.Priou a dû baisser pavillon à l'extérieur pour la première fois depuis la première journée du championnat et une courte défaite à Ajaccio ! Le dernier rendez-vous à Turcan, samedi face au GFCOA n'aura certainement pas la même saveur pour les Martégaux...

Au terme d'une belle saison ce sont donc les diables rouges qui l'emportent: «J’ai vu mon équipe se transformer peu à peu. Elle a mûri, prit du métier et engrangée de l’expérience. Une force collective s’est peu à peu dégagée. À partir du mois de février, après notre série (douze matches sans revers avec huit succès), je savais que cela allait être très dur pour nos adversaires de venir nous chercher. Peut-être que nous n’étions pas les meilleurs, mais au niveau des valeurs, de l’ambiance dans le vestiaire, nous étions assurément les mieux armés» a expliqué l'entraîneur Corse D.Veilex. «Même si on a connu une période difficile puisqu'au soir du match du Pontet on s'est retrouvé 6ème à huit points de Martigues le leader, à six points de Toulon, malgré tout j'ai toujours cru en ce groupe, à cette équipe.
Je savais qu'il fallait faire quelque chose: cela fait dix sept ans que j'entraîne et onze ans que je fais ce championnat de CFA. Je sais que même si à un moment donné on a des points de retard, c'est un championnat qui est très long, aussi il est important de bien passer les mois de novembre/Décembre/janvier et à la sortie de février, le premier est souvent champion. Les faits m'ont donné raison même si le football n'est pas une science exacte.»


"Le CFA est un championnat très difficile..."

Interrogé sur les qualités nécessaires pour faire la différence en haut du tableau, le coach Corse a répondu: «Il faut avoir un bon groupe de joueurs mais surtout trouver les joueurs adéquats au niveau. Par exemple, j'ai entraîné Fréjus pendant trois ans où on avait une constellation de bons joueurs mais ce n'était pas ça...
Il faut des joueurs adaptés au niveau et ensuite qu'ils aient le mental parce que le CFA est un championnat très difficile: C'est le seul championnat où il n'y en a qu'un qui monte. Il faut donc avoir un très bon vestiaire sur le plan psychologique et mental car il y a des matchs difficiles à l'extérieur où il faut être costaud et savoir voyager. le mental est important au delà des individualités.»


En bas du classement, la messe était déjà dite pour Anglet et Aurillac qui rejoindront le CFA2 dans une semaine.
Par contre tout reste possible pour le troisième et dernier ascenseur pour l'échafaud: Tarbes et Béziers qui s'inclinent à domicile respectivement face à Lyon B (2-3) et Uzès (1-3) font une mauvaise affaire et sont en ballottage très défavorable avant l'ultime journée. C'est Agde qui respire après son succès devant Anglet mais surtout Marignane qui gagne sur la pelouse du Pontet (1-2).

Le suspens reste entier pour ces clubs et le verdict sportif tombera samedi au terme d'une saison bien remplie.
Pour l'autre verdict, administratif celui-là, il faudra patienter encore quelques jours...

Coupe du Var: U15 et U17

Le Sporting en demi-finale !

Les U17 finissent la saison en boulet de canon...
(Photo: Archives Socios)


Hasard du tirage au sort mais les U15 et U17 du Sporting avaient hérité du même adversaire lors des quart/finale de la Coupe du Var: l'US Carq/Crau.

Samedi dernier c'étaient donc les U15 qui ouvraient le bal sur la pelouse du stade Palazy de La Crau et les jeunes azur et or ne laissaient aucune opportunité à leur adversaires du jour (0-3).
En demi-finale dimanche 5 juin prochain, le STV sera opposé une fois encore à l'extérieur contre l'US Sanaryenne.

Venait ensuite le tour des U17 de M.Hachfi. Les Toulonnais, champion de DH prenaient rapidement les choses en main pour mener 0-2 à la pause face aux pensionnaires de promo-Ligue qui réalisent une belle saison avec en point de mire l'accession en DHR.
Mendy, Sourisse, Ottmani et Boussif portaient rapidement la marque à 1-4 et c'est sur ce score que les azur et or se qualifiaient pour la demi-finale où ils seront opposés au FC La Seyne (DHR) sur la pelouse du stade Scaglia.

dimanche 22 mai 2011

DHR: Le Lavandou-STV2

Le Lavandou, logiquement...

Le STV2 a couru après le score, cet après-midi face au Lavandou (3-1)
(Photo: Archive Socios)


Face à une formation Lavandouraine en plein duel avec le FC Istres pour le titre de champion du groupe A, le STV2 savait qu'il aurait fort à faire pour contrer les assauts des locaux au grand complet, emmenés par la doublette offensive Sif/Seddiki la plus prolixe du championnat.

Le Sporting jouant ce mercredi un important quart de finale de Coupe du Var, le coach Jean-Claude Grasso avait décidé de mettre au repos son meneur de jeu Mickael zizou Gantel, de ne faire jouer l'attaquant Carlos Chakrouni qui revenait de blessure qu'en fin de match et de donner du temps de jeu à des joueurs peu utilisés comme le milieu offensif Eddy Amargia.

Sur un coup-franc bien tiré par l'inévitable Sif, les locaux ouvraient la marque à la 20ème minute. Le Sporting essayait de revenir au score mais c'est la barre qui renvoyait le tir d'Adel Ben Ahmed peu avant la mi-temps.

A la reprise, les Lavandourains continuaient leur pressing et c'est Chaaouane qui inscrivait le but du break (2-0). L'attaquant azur et or Marvin Giana d'une belle reprise permettait au STV de revenir au score mais c'est sur un nouveau coup de pied arrêté par Seddiki que le SOL concluait la marque et le match (3 à 1).

Défaite logique du STV2 qui avait déjà la tête à la Coupe du Var: "Il faut qu'on passe ce tour face à Lorgues, ce serait une grosse déception que de ne pas aller au bout de cette compétition: Je suis décidé à tout mettre en oeuvre pour y arriver" a déclaré JC.Grasso a l'issu de la rencontre.

Une mise au vert est prévue demain et un entraînement mardi sur la pelouse naturelle de Meggiolaro devra préparer les azur et or aux conditions du stade Cauvin de Lorgues.
Q.Bouchoux et les frères Rancurel devraient y participer: le coach du STV2 compte sur toutes ses forces vives pour réussir cet objectif.

CFA: Dernier match à BR...

Baissé de rideau victorieux à Bon Rencontre...

Le Sporting a produit le jeu nécessaire pour l'emporter une dernière fois à BR...
(Photo: Socios du STV)


Pas d'enjeu pour ce dernier rendez-vous de la saison à Bon Rencontre entre le Sporting et Aurillac. Pas d'enjeu dans les têtes, pas d'enjeu au classement mais la nécessité de faire du jeu pour en terminer sur une bonne note devant le maigre public des derniers passionnés du STV.

La température estivale et l'ambiance feutré du stade n'incitent guère les deux formations à prendre à bras le corps l'entame de la rencontre. Cependant c'est le Sporting qui se procure la première occasion avec une combinaison à gauche Tlemcani/Esparza. Ce dernier prend sa chance à l'entrée de la surface mais au-dessus du but de Lardon, le goal Auvergnat (6ème).
Gbadamassi déborde à droite, élimine Ba le défenseur sur sa route et sert au premier poteau Boronad qui ne peut redresser la course du ballon qui passe de peu à côté.
Peu après, Di Tommaso se blesse à la cuisse en frappant au but (élongation ?). Il doit laisser sa place à Kévin Rancurel, poste pour poste (12ème). Kévin rejoint sur la pelouse son frère jumeau Carl qui joue arrière droit.

Les visiteurs bien timides jusque là s'enhardissent et le défenseur central Dumas reprend de la tête un long centre: La balle passe de peu à côté de la lucarne de Venail.
27ème minute, Esparza prend le couloir gauche et centre pour Kévin Rancurel oublié par la défense Aurillacoise. Sa reprise trompe Lardon pour l'ouverture du score (1-0).
Le STV accélère son jeu: Firquet ouvre pour Boronad qui s'engouffre à gauche pour mieux servir en retrait Gbadamassi tout seul au second poteau mais la reprise de la tête de l'attaquant Toulonnais est sortie en corner par Lardon (32ème). C'est Carl Rancurel qui avec beaucoup d'aplomb stoppe une attaque des visiteurs et lance son frère Kévin. Il provoque dans la surface et donne pour Firquet qui ne cadre pas sa tête (36ème).
La mi-temps est atteinte après que Costa ait pris sa chance de 25 mètres dans l'axe mais sa tentative passe à côté du poteau de Venail qui fermait l'angle.

La seconde période est tout à l'avantage des azur et or même si Andrieu adresse une belle tête décroisée sur un centre de Sagna mais à côté.
Gbadamassi (57ème, 67ème)), K.Rancurel (59ème, 68ème) et Firquet (61ème) ont tour à tour des opportunités devant le but visiteur sans trouver de faille. les coach Zanotti et Le Bellec font tourner leur effectif (entrée d'Ettien pour Esparza puis Bouchoux pour Gbadamassi côté Toulon, remplacement du défenseur Dumas et du milieu Costa par les attaquants Verlhac et Leymonie pour Aurillac).

A la 74ème minute un coup franc parfaite-
ment enroulé d'Ettien à l'entrée de la surface permet au STV de prendre le large (2-0). 6 minutes plus tard, Bouchoux part à droite centre pour Rancurel qui est fauché par Ba mais la balle parvient à Firquet qui fusille de volée Lardon (3-0, 80ème).
Les visiteurs parviennent à sauver l'honneur par Gourgaud qui trompe Venail d'une frappe tendue à raz de terre de l'extérieur de la surface de réparation (3 à 1, 83ème).

Le match se termine par la double expulsion de Carl Rancurel et Biaye pour une échauffourée sans conséquence.
3 à 1 score final, les azur et or pouvaient sortir sous les applaudissements des derniers fidèles de Bon Rencontre.

samedi 21 mai 2011

DHR: Avant-dernière journée

SO Lavandou/STV2: Un gros morceau pour le Sporting...

Au match aller les partenaires d'Arthur Piquemil avaient tenu tête au leader lavandourain (0-0). La tâche n'en sera plus que difficile demain pour le match retour...
(Photo: Socios du STV)


La lutte fait rage aux premières loges de ce championnat de DHR: le FC Istres (1er, 71pts), le SO Lavandou (2ème, 68pts) et l'US Cagnes (3ème, 65pts) se disputent les premières places et l'accession en division supérieure.
L'adversaire du Sporting sera demain le Sport Olympique Lavandourain qui "pioche" un peu en cette fin de championnat.
Les ouest-Varois, leaders il y a peu encore, ont enregistré quelques résultats en demi-teinte ces derniers temps après avoir longtemps caracolé en tête: Battus aux Milles (2-1) puis surpris à domicile par Cagnes (0-1), les ciel-et-blanc ont laissé échapper la première place au profit du FCIOP.
Face au Sporting et sur leur terre, les Lavandourains voudront se rassurer avant d'aller défier les Istréens chez eux pour ce qui pourrait être la "finale" du championnat.
Pour cela, le SOL s'appuiera sur son attaque performante composée de Sif (15 buts, meilleur buteur du groupe A) et de Seddiki (9 buts). La défense azur et or risquera d'être mise à rude épreuve.
Le STV2 (5ème au classement) aura à coeur de jouer pleinement son rôle d'arbitre en cette fin de saison puisque les Toulonnais en termineront la semaine prochaine par la réception de l'US Cagnes qui reste toujours dans le coup pour l'accession.
Toutefois, le coach JC.Grasso gardera en mémoire le fait qu'il jouera en semaine un important quart de finale de Coupe du Var qui reste l'objectif prioritaire du STV2 en cette fin de saison.
___________________________________________________________

Le STV2 disputera son quart de finale de la Coupe du Var face à l'Etoile Sportive Lorguaise, mercredi 25 mai à 20 heures à Lorgues.
Le club du centre-Var, actuellement 5ème en PHB, effectue une belle saison dans son championnat.
___________________________________________________________

jeudi 19 mai 2011

STV-Aurillac

Dernier rendez-vous de la saison à Bon Rencontre pour le Sporting...

BR sonne creux: Ici à la mi-temps du dernier STV-Agde...
(Photo: Socios du STV)

Samedi 21 mai à 18 heures le STV version 2010/11 en terminera du championnat dans son stade Bon Rencontre.
Les azur et or seront opposés à l'Aurillac Football Cantal Auvergne dans une rencontre sans grand enjeu de part et d'autre.
Les visiteurs n'ont plus grand chose à espérer, ils sont quasiment condamnés à la descente en CFA2 sauf concours de circonstances exceptionnelles. Dernière équipe à l'extérieur avec une seule victoire pour 10 défaites, les Auvergnats n'ont inscrits que 9 buts loin de leur base.

En ce qui concerne le STV, ce dernier rendez-vous sur sa pelouse sera l'occasion de redorer un bilan à domicile bien décevant, très loin d'un prétendant à l'accession qu'il était en début de saison et sans comparaison avec celui du leader Corse, Ajaccio qui à remporté 14 victoires sur ses terres, le double des succès Toulonnais à BR...
Dixième au classement des équipes à domicile (7V, 6N, 3D), les hommes de F.Zingaro, A.Boumilat et M.Zanotti n'ont guère fait exulter les supporters de la Rascasse et la fréquentation du vieux stade de l'avenue Aristide Briand a été diminué de match en match.

Pour cette ultime rencontre, il est a souhaiter que le spectacle sera sur la pelouse, à défaut d'être dans les gradins qui sonneront creux au coup d'envoi...

mercredi 18 mai 2011

32ème Journée: Classement

Ajaccio à 90 minutes du sacre...

Les diables rouges sont dans la bonne direction: Celle du National...
(Photo: gfcoaphotos.centerblog.net)


«Nous devons gagner, mais pour atteindre notre rêve il faudrait qu’Ajaccio nous fasse un très beau cadeau en perdant à Agde. Je ne crois plus au Père-Noël mais bon il n’y a pas d’âge pour commencer à y croire.» disait le coach Martégal Franck Priou avant la 32ème journée.
Gagner, le FC Martigues l'a fait difficilement face à Tarbes (1-0), mais le très beau cadeau, Le GFCO Ajaccio ne l'a pas fait aux Provençaux en allant chercher les précieux points du résultat nul à Agde (2-2): «On se devait de ne pas perdre pour se donner toutes les chances de fêter le titre à domicile face à Albi. En espérant qu’on va gagner car cela ne sera pas un match facile» se projetait immédiatement le rugueux milieu défensif Corse, Thomas Deruda.

Avec 4 pts d'avance à deux matchs de la fin les Ajacciens peuvent rejoindre le National dès la prochaine journée en battant chez eux l'US Albi ou en ne perdant pas de points par rapport aux Martégaux qui se déplacent sur le rocher Monégasque. Les partenaires de Loulou Poggi ont toutes les cartes en main...

Pau grâce à sa victoire sur Béziers (3-0) s'est définitivement assuré de l'honorifique place de troisième sur le podium.
L'AS Monaco B, en battant Albi à l'extérieur (0-2) et l'O.Lyonnais en venant à bout du Sporting (1-0, voir vidéo) se disputent toujours un possible titre de champion de France des réserves.

Tout en bas du classement c'est fini pour les Basques d'Anglet qui évolueront en CFA2 la prochaine saison, battus largement à Uzès (3-0). Seul un miracle pourrait maintenir Aurillac en CFA après leur défaite à domicile contre l'ASSE B (1-2).
Marignane entretien l'espoir suite à sa victoire devant Colomiers (1-0): La lutte s'annonce farouche entre eux, Agde, Béziers et Tarbes pour le maintien...

Le site de l'association des Socios du STV a extrait pour ses lecteurs quelques images en provenance d'OLTV montrant le but de la victoire Lyonnaise aux dépens du Sporting (1-0):

lundi 16 mai 2011

Le point chez les jeunes

Les U19 DHR peuvent nourrir des regrets...

Face aux seconds du championnat, les U19 DHR ont pris leur revanche...
(Photo: Socios du STV)


Le STV disputait dimanche sa dernière rencontre de la saison à domicile. 3ème au classement, il recevait le 2ème, l'ES.Cros de Cagne qui avait remporté le match aller (3-0).
Les coachs azur et or devaient piocher dans l'effectif des U19 Promo-Ligue pour pouvoir aligner 11 joueurs sur la feuille de match qui débutait sans remplaçant de part et d'autre...

Les Toulonnais prenaient rapidement le match à leur compte et trouvaient la faille à deux reprises. La domination azur et or était totale même si ses attaquants manquaient un peu de réussite au vu des nombreuses actions qu'ils se créaient, ratant même un penalty.
La seconde période était différente: les visiteurs réduisaient le score et le jeu était nettement plus haché, l'arbitre devant sortir de nombreux cartons jaunes.
Au terme d'interminables arrêts de jeu, le Sporting s'imposait donc 2 buts à 1 face au dauphin de l'inoxydable leader Laurentin (invaincu depuis le début du championnat). Sur cette rencontre les Toulonnais avaient montré leur supériorité sur des Cagnois plutôt empruntés mais au final les deux premiers joueront en DH la saison prochaine et le STV troisième restera à quai avec sans doute un goût d'inachevé au vu du faible écart qui le sépare de l'accession.

Les U17 DH en ont terminé avec le championnat en remportant leur dixième victoire consécutive (la 17ème cette saison) aux dépens du FC Istres (4-1). Vainqueurs du championnat, ils laissent leur dauphin Fréjus/St Raphael à 9 pts derrière et l'AS Gignacaise à 13 pts. Superbe saison réalisée par les jeunes U17, ils leur restent cependant à aller chercher le doublé en gagnant la Coupe du Var. Ils disputeront leur quart de finale samedi prochain face à Carqueiranne/la Crau.

Difficile fin de saison pour les jeunes U17 DHR: Battus 2 à 1 chez le leader Arlésien, les Toulonnais ont tout tenté pour essayer d'y réaliser un résultat en ouvrant le score. La mission était difficile et le maintien déjà compromis la semaine précédente suite aux résultats favorables enregistrés par leurs adversaires directs au classement.
A un match de la fin le STV2 évoluera en promo-Ligue la saison prochaine.

DHR: STV2-ES Milloise (3-1)

Le STV2 ne lâche rien

W.Mendy à la lutte pour le contrôle du ballon: Le Sporting entend finir sa saison du mieux possible...
(Photo: Socios du STV)


Face à un adversaire qui présentait un profil similaire à celui du STV2 (équipe réputée joueuse mais solide, promue cette saison avec un parcours intéressant en championnat comme en coupe) l'enjeu n'était plus le classement, les deux formations n'ayant plus rien à craindre ou espérer, mais le jeu et le respect des couleurs.
Les azur et or ayant en mémoire la leçon reçue lors du match aller (3-0), ils étaient motivés et désireux de rendre aux Aixois la monnaie de leur pièce.

Le groupe Toulonnais était décimé au coup d'envoi: Blessures (Gras, Micheletti, Schaeffer, Chakrouni...), CFA (K. et C.Rancurel), suspension (Colin). Un fort mistral soufflait en bourrasques et il était favorable aux locaux en cette première période.
Messaoudi dans le but, Moussaoui, Aléo, Schall, Mendy en défense. Piquemil à la récupération derrière un duo axial composé de Batti et Gantel. Ben Ahmed à gauche, Bedjaoui à droite et Troncia (capitaine) au centre. Telle était la composition de départ et le plan de bataille des joueurs de JC.Grasso: Gagner le combat au milieu pour mieux se projeter devant.

D'entrée le rythme du match était rapide et nerveux. Aidé par le fort vent, le STV jouait la profondeur tandis que l'Etoile Sportive Milloise essayait de ne pas reculer et pratiquait un jeu court à une touche de balle.
Dans l'axe, Gantel décalait Ben Ahmed qui réalisait en pleine course et de 20 mètres un lob parfait qui trompait imparablement le goal Aixois venu à sa rencontre (1-0, 11ème).
Les visiteurs répliquaient par une superbe action construite de la droite vers la gauche et au terme de laquelle Messaoudi devait se détendre pour bloquer la tentative (19ème). Ils poussaient pour revenir au score et Messaoudi était de nouveau sollicité en sortant à propos devant un attaquant jaune et vert (22ème).

Toulon obtenait de nombreux corners mais sans résultats. Le portier Aixois était sanctionné d'un avertissement sur une sortie virile en dehors de sa surface aux dépens de Bedjaoui (25ème).
Le vent, sensé être en faveur des Toulonnais, au contraire leur jouait des tours: Batti vendangeait un deux-contre-un en poussant trop fort sa passe pour Bedjaoui (28ème) et ce même Bedjaoui se voyait refuser un but suite à une rapide action. Un peu trop rapide pour le juge de touche qui avait levé son drapeau (36ème).
La mi-temps approchait et le Sporting dominait territorialement. Batti décochait une frappe puissante qui s'envolait au dessus de la transversale Aixoise (39ème) et à deux minutes de la pause, suite à un coup franc lointain mal repoussé à deux reprises dans la surface le ballon arrivait dans les pieds de l'attaquant visiteur qui égalisait.

Tout était à refaire en seconde période mais avec le vent de face qui soufflait encore plus fort.
49ème: Gantel était idéalement lancé en profondeur et partait au but mais le goal Aixois contrait. Troncia qui avait bien suivit reprenait la balle et la catapultait au fond des filets (2-1). L'ESM n'était pas abattu pour autant et suite à un débordement à droite et un ballon mal renvoyé, Messaoudi devait s'employer sur une tête à bout portant d'un visiteur (54ème).
Les azur et or mettaient du coeur dans la bataille et ne cédaient pas un pouce de terrain aux Aixois qui poussaient pour revenir.
A l'heure de jeu Giana remplaçait Ben Ahmed et prenait l'axe de l'attaque Toulonnaise, Troncia passant à droite.
La fin de la rencontre était tendue et les esprits s'échauffaient quelque peu à cause d'une faute sur Aléo qui restait quelques temps à terre.
Messaoudi intervenait des deux poings sur un tir lointain (38ème), Giana servait Troncia qui éliminait deux défenseurs et tirait au but. Sa frappe était détournée en corner par le plongeon du goal.
Batti cédait sa place à Vito Grasso qui revenait sur le terrain après un long arrêt suite à une blessure contractée la saison dernière.
Dans le temps additionnel, Bedjaoui contrait rapidement, embarquait la défense adverse et centrait au millimètre pour Troncia qui brûlait la politesse à la défense centrale et trompait le portier Aixois (3-1, score final).

Le STV2 remportait une belle victoire et prenait sa revanche face à un adversaire au jeu séduisant. Bel état d'esprit du groupe azur et or qui a su honorer le maillot et le public Toulonnais.

A.Troncia et M.Bedjaoui: L'attaque du STV2 a fait mouche...
(Photo: Socios du STV)

dimanche 15 mai 2011

CFA: O.Lyonnais B/STV

Toulon, c'est flou...

Battu cet après-midi sur la plaine de jeu de Gerland (1-0), le Sporting perd pied sportivement et son avenir immédiat s'annonce de plus en plus flou...
(Photo: Socios du STV)


Bruno Genesio, le coach de l'Olympique Lyonnais B précisait avant la rencontre OL B-STV: «On est bien placés pour terminer première réserve pro. On ne crie pas encore victoire car rien n’est jamais gagné d’avance. Ma première réflexion est la suivante : on était en position relégable en début de saison et on finit fort, même si, reconnaissons-le, tout n’est pas parfait. Outre la volonté de participer aux phases finales des réserves pros, mon véritable objectif est limpide : faire du jeu, un peu de spectacle et faire progresser nos jeunes.»

Il était évident que les réservistes Lyonnais ne débuteraient pas démotivés le match les opposant au STV.
Les premières minutes étaient équilibrées, les deux équipes se neutralisant dans l'entre-jeu. Peu d'occasions significatives de part et d'autre. Le premier tournant de la rencontre intervenait à la 40ème minute lorsque Hatim Sbaï faisait un tacle appuyé sur Medhi Zeffane sous les yeux de l'arbitre qui voyait rouge direct à son encontre.
Réduits à 10, les azur et or subissaient juste avant la pause, concédant deux grosses occasions de but à Rachid Ghezzal et Enzo Réale mais les visiteurs ne cadraient pas leurs tentatives.

En seconde période les Lyonnais accentuaient leur domination face à des Toulonnais recroquevillés en défense. C'est au terme d'une action un peu confuse que l'attaquant Harry Novillo trouvait la faille et ouvrait la marque (1-0, 78ème).
Si les Lyonnais avaient d'autres opportunités d'aggraver le score c'est le milieu de terrain E.Réale qui se faisait à son tour expulser à la 84ème minute suite à un second carton jaune.

C'est sur ce score d'un but à zéro que l'arbitre sifflait les trois coups. Cette troisième défaite consécutive du Sporting jette une voile supplémentaire sur une fin de saison décidément bien floue...

DHR: STV2-ES Milloise, 22ème journée

Une revanche à prendre...

Face au STV2 les Aixois l'avaient largement emporté au match aller (3-0). Qu'en sera t-il cet après-midi à Mercheyer...?


Comme le Sporting promu cette saison en DHR, les banlieusards Aixois réussissent un très bon parcours en championnat: 4ème avec 5 pts d'avance sur leur adversaire du jour, l'Etoile Sportive Milloise est sur une excellente dynamique actuellement, même si elle s'est inclinée il y a peu à Cagnes (2-0). En enchaînant de nombreux succès lors des dernières rencontres, les jaunes et verts se sont hissés dans le haut du tableau en proposant un football réaliste et un jeu séduisant.
"En ce moment, à part Istres qui nous a mis en difficulté, et qui en plus avait ramené des renforts des pros, on domine les matches, on les maîtrise. Même si lors du dernier, c'était plus équilibré, on arrive plutôt bien à garder le ballon. On a une équipe qui joue, qui ne se prend pas la tête, qui joue au foot pour le foot, et qui est très costaud collectivement. On ne marque pas beaucoup, mais ce ne sont pas les occasions qui manquent !" déclare Kehbir Halloum, le coach Aixois.

Avec une solide défense (la seconde du groupe) et un gros mental qui lui a permis de venir récemment à bout du leader Lavandourin, l'ES Milloise est une équipe difficile à manier, difficile à battre.
Les joueurs de Jean-Claude Grasso se souviennent encore du match aller où le Sporting avait pris l'eau d'entrée de jeu pour être rapidement mené 3-0 (score final). Après la gifle reçue la semaine dernière à St Rémy (4-0), les azur et or devront serrer le jeu et sortir une grosse performance pour pouvoir venir à bout des Provençaux d'autant plus que ceux-çi ont atteint la finale de la Coupe de Provence qu'ils disputeront le 4 juin prochain face à Luynes.

STV2-ESMilloise, cet après-midi 15 heures au stade Mercheyer.

jeudi 12 mai 2011

Classement CFA, 31ème journée

Statu quo en tête...


Les Martégaux ont fait le maximum en s'imposant nettement 0-3 à Bon Rencontre devant des Toulonnais qui "avaient de l’envie mais pas les armes" dixit F.Priou, mais seulement cela n'a pas été suffisant: En allant s'imposer 0-1 à Anglet dans le match des extrêmes le GFCO Ajaccio conserve le cap et s'approche à grand pas du titre et de l'accession à trois encablures de la fin du voyage 2010/11.
Toujours 6 points séparent les deux formations au classement général et désormais chaque match peut s'avérer capital: Une meilleure performance des Corses par rapport aux Provençaux lors de la prochaine journée les enverraient directement en National. Grosse pression sur le FCM qui veut garder sa chance jusqu'à la dernière journée et la réception des diables rouges...

Derrière, la seconde place semble devenir difficile à obtenir pour Pau qui n'a pas réussi à vaincre des Uzétiens qui s'accrochent au maintien (3-3). Avec six points de retard sur le FCM, les Palois voient se refermer le mince espoir d'accession qui leur restait.
Du Sporting (4ème) à l'OL B (9ème), c'est très serré pour des équipes qui ne jouent plus rien si ce n'est la suprématie des équipes réserves. Des duels s'annoncent indécis lors de la 32ème journée: Albi (5ème, 76pts) recevra Monaco B (7ème, 75pts) tandis que les Lyonnais "accueilleront" les Toulonnais pour se remémorer la fin houleuse du match aller (1-1) qui a valu à quelques membres du staff azur et or de lourdes sanctions disciplinaires...

STV-OL B, c'était le premier match de l'année. Le commencement de la fin...
(Photo: Socios du STV)


L'ASSE B et le Hyères FC, auteur d'un bon nul à Colomiers sont quasiment sauvés. Ça va mieux pour Tarbes (vainqueur d'Albi 2 à 1), Béziers (vainqueur de Marignane 2 à 1) et cela reste indécis pour Uzès et Agde.
C'est très compliqué pour Marignane, encore plus pour Aurillac et quasi-impossible pour Anglet: Les Basques évolueront vraisemblablement en CFA2 la saison prochaine, le match à venir Uzès-Anglet sera déterminant.

mercredi 11 mai 2011

Les U17DH terminent en beauté à Mercheyer

U17 DH, Un groupe d'exception !

En prélude de la dernière rencontre du championnat à Mercheyer, l'association des Socios du STV a décerné un Trophée Socios d'honneur aux U17 DH et à leur staff.
(Photo: Socios du STV)


Face à une formation de l'OGC Nice renforcée par plusieurs éléments évoluant chez les Nationaux, le STV effectuait sa dernière prestation à domicile, le championnat se terminant dimanche à Istres pour les azur et or.

A Mercheyer devant un public particulièrement nombreux (avec notamment les joueurs du groupe CFA) venu fêter le titre et l'accession, les jeunes talents du STV se sont vus remettre un trophée de la part de l'association des Socios en l'honneur de leur formidable saison réalisée.

Dès le début de la rencontre le STV occupait le camps des visiteurs et il n'allait pas le quitter jusqu'à l'ouverture du score à la 8ème minute.
Les débats allaient s'équilibrer jusqu'à la pause puis ensuite les azur et or concrétisaient leur domination en inscrivant trois nouveaux buts pour l'emporter sur le score de 4 à 1.

Neuvième succès consécutif pour la formation de Mohamed Hachfi et Gaby Lagadec qui termine en boulet de canon sa saison et propulse le Sporting au plus haut niveau national redonnant des couleurs à un club moribond.
Superbe performance de la part de ces jeunes joueurs, talentueux et sérieux dans leur approche du football: De la graine de champion, assurément.


dimanche 8 mai 2011

CFA: STV-FC Martigues (0-3)

Un Sporting sans envie, sans plaisir...


A l'aller les Toulonnais avaient réalisé une "perf" à Turcan. Au retour ils ont été laminé à Bon Rencontre...


- "Franck Priou, le FCM déplace samedi (18h) à Toulon, actuel quatrième. Le voyage s’annonce périlleux…

- J’ai déjà dit à mes joueurs qu’ils allaient perdre 3-0 et rentrer à la maison en étant contents et que si ça continue comme ça, c’est pas premiers qu’ils finiront, ni deuxièmes mais troisièmes ou quatrièmes, la place du couillon. Au niveau du jeu, on n’est pas le Barça mais on a eu dernièrement un déficit d’engagement, d’impact physique. Je leur demande plus d’agressivité et qu’ils aient du mental. En tant que joueur ou entraîneur, on m’a toujours appris que les qualités mentales pouvaient suffire à faire la différence et compenser parfois les qualités techniques."
Voila ce que disait le coach Martégal avant la rencontre.

Ceux qui ont perdu 3 à 0, ceux qui ne finiront ni deuxièmes, troisièmes ou quatrièmes mais à la place du couillon... Ce sont les azur et or et ils n'ont pas pesé lourd hier soir à Bon Rencontre pour un match de gala en faveur des visiteurs.
Un doublé de Biakolo et un but de Himmes: Les Martégaux ont été plus agressifs et ils ont eu du mental. Cela a suffit à faire la différence face à des Toulonnais pour la plupart semblant démobilisés.
Si Pansier a fait quelques parades déterminantes, si Gbadamassi a touché la transversale, cela reste bien maigre, bien pauvre pour une formation qui avait "un match intéressant à disputer" et dont les joueurs devaient "penser à eux et aux supporters" comme l'expliquait Franck Zingaro dans la presse.

Hier soir le Sporting est passé à côté de son sujet, comme il est finalement passé à côté de sa saison, creusant davantage le fossé avec le maigre public de Bon Rencontre.

Eddie, Socios et supporter du club azur et or nous livre son sentiment après la déroute Toulonnaise: "Ce match qui aurait pu être l'apothéose d'une saison en CFA, joué dans un BR plein, chantant et poussant les nôtres, ne fut hier qu'une pale copie de ce que l'on voit depuis des mois: Très peu d'envie des Toulonnais à part quelques éléments trop isolés pour faire quoique ce soit. Pas de tactique, plus de plaisir de jouer.... Bref, on expédie à peine les affaires courantes du coté de Toulon, tellement mal, qu'il peut paraître aux peu de gens présents que le match était réglé d'avance, en coulisse.
Martigues deuxième n'a pas vraiment imposé sa touche sur cette rencontre. Loin d'être du niveau d'un Ajaccio impérial ou d'un Colomier impressionnant. D'ailleurs sans ces deux cadeaux de coup de pied arrêtés, nul doute que la tache des hommes de Priou aurait été plus compliquée, tellement il ne s'est pas passé grand chose dans cette rencontre ou l'approximation et les fautes techniques auront dominé les débats.
Bref, il reste encore un match à "tenir" à BR avant d'être définitivement(?) débarrassé de cette "purge", et d'essayer de prendre un nouveau départ avec un nouveau groupe et un nouveau staff....

Tel est le souhait que l'on peut faire au peu de personnes qui se préoccupent encore du Sporting à Toulon!"

La fin de la saison approche et l'équipe fanion à l'image du club semble anesthésiée annonçant des lendemains qui déchantent.
"Désormais, nous n'avons plus rien à jouer sinon de terminer le plus haut possible, ce que tout le monde a envie de faire ici, joueurs et dirigeants. Pour la montée, j'ai du mal à voir qui de Martigues ou Ajaccio va finir premier. On les regardera de loin en étant déçu de ne pas avoir réussi à se mêler à la lutte. Pourtant, nous avions de la qualité. Mais quand Martigues recrute au mercato d'hiver, nous nous perdons des joueurs... et au final des points à droite à gauche qui nous manquent aujourd'hui. Pour la saison prochaine, si le projet du club est ambitieux, je serais encore Toulonnais. Je me sens bien ici. A 32 ans, si je pouvais connaître une montée avec ce club qui ne mérite pas d'être en CFA, qui a un public, une histoire..." disait Guillaume Boronad après le match à Ajaccio.

"Si le projet du club est ambitieux..."