dimanche 24 avril 2011

STV2, Coupe du Var (8ème/finale)

Le STV2 a fait le travail

Mickael "zizou" Gantel a concrétisé la victoire du STV2 devant l'Avenir Sportif de Toulon
(Photo: Noëlle M.)


Une coupe, quelle qu'elle soit, est une compétition qui a toujours tendance à niveler les valeurs et en football c'est d'autant plus vrai que les surprises sont fréquentes: Durant 90 minutes tout devient possible à 11 contre 11, l'envie et le mental comptant autant voir plus que le niveau qu'occupent les adversaires dans la hiérarchie footballistique.

Lors de ce 8ème/finale opposant le STV2 à l'Avenir Sportif de Toulon, les cartes étaient redistribuées avant la rencontre. Certes le Sporting était le favori issu du championnat de DHR et l'AS Toulon était l'outsider qui évoluait trois échelons plus bas. Mais dans les faits, le coach des azur et or JC.Grasso avait pris le soin de bien préparer son groupe à cet affrontement, déséquilibré en apparence.
"Ne pas prendre cette équipe à la légère et se préparer à livrer un combat sur le plan physique" était le leitmotiv du coach durant la semaine.
Face à une formation en pleine réussite dans son championnat (Voir article d'hier) et qui avait déjà passé 3 tours de coupe dont 2 à l'extérieur, le challenge proposé aux azur et or avait des airs de match piège où l'adversaire n'a strictement rien à perdre mais au contraire tout à gagner face à la vitrine du foot Toulonnais.

La rencontre débutait sur de bonnes bases et l'avertis-
sement prodigué par l'entraîneur n'avait rien d'usurpé: l'Avenir Sportif jouait juste et vite avec un effectif jeune et motivé. Son engagement voire son trop-plein d'engagement (mais dans un bon esprit) obligeait le STV à serrer ses lignes et à rester très concentré.
A la 25ème minute, suite à un corner, c'est Anthony Colin qui ouvrait la marque en faveur du Sporting. Les azur et or se montraient réalistes et répondaient au défi physique.
Mickael Gantel après une belle combinaison avec Adrien Troncia doublait le score peu après la reprise (2-0, 52ème). "On a marqué aux meilleurs moments et on a su ne pas subir leur jeu, contrairement au tour précédent, face aux Routes" a précisé JC.Grasso.
Le break fait, les choses devenaient plus faciles pour le STV d'autant plus que l'Avenir Sportif baissait peu à peu de rythme même si les duels étaient toujours virils.

Le score n'évoluait plus et l'arbitre sifflait la fin du match sur ce score de 2-0 qui ouvrait la route vers les quarts de finale aux Toulonnais du Sporting, sérieux et appliqués.

(Photo: Noëlle M.)