lundi 11 avril 2011

DHR: 19ème journée

Le STV et Vinon, dos à dos...

Le STV2 n'a pas réussi à faire sauter le verrou Vinonnais...
(Photo: Socios du STV)


Face au Sporting Club Vinon-Durance qui restait en déplacement sur un succès à Roquebrune et qui venait à Toulon chercher les points de son maintien en Ligue Méditerranée, le STV2 savait qu'il aurait fort à faire contre une formation Vinonnaise qui l'avait défait au match aller (1-0) à la surprise générale.

En dehors de Ben Hamed suspendu, la composition du 11 Toulonnais était conforme à ses précédentes sorties: Messaoudi- Colin, Aléo, Schall, Moussaoui- Bouchoux, Piquemil, Gantel, Bedjaoui (cap)- Chakrouni, K.Rancurel. Sur le banc: Batti, C.Rancurel, Chadli.

Etait-ce la douce chaleur printanière qui anesthésiait quelque peu les acteurs en ce début de rencontre ? Le fameux round d'observation s'invitait dès le coup d'envoi, les deux équipes se neutralisant dans l'entre-jeu. C'est Moussaoui qui rameutait sa troupe et tentait sa chance d'un tir puissant mais largement au dessus de la cage des visiteurs (20ème). Le Sporting poussait sans trop d'élan collectif et Vinon essayait de contrer mais tombait dans le piège du hors-jeu. Pourtant c'était bien l'attaquant Vinonnais qui obligeait Messaoudi à se coucher impeccablement suite à une frappe à l'entrée de la surface.
De son banc le coach Toulonnais exhortait ses joueurs à se réveiller et sur un coup franc de Schall, la reprise de la tête de Bedjaoui passait juste au dessus de la transversale adverse. Cette action était immédiatement suivie par plusieurs autres: Rancurel d'un tir en pivot au 9 mètres trouvait la parade du portier Vinonais (35ème), puis c'est Bedjaoui qui enroulait une reprise en cloche sous la barre forçant le goal à se détendre pour la mettre en corner. Les dernières minutes avant la pause se passaient exclusivement dans le camps visiteur mais le STV ne trouvait pas la faille, l'arbitre de la rencontre renvoyant tout le monde aux vestiaires juste après que Bedjaoui ait perdu son duel avec le goal adverse.

En seconde période, Toulon reprenait sa domination: Par deux fois Bouchoux s'infiltrait à droite dans la surface mais sans pouvoir réussir à centrer et un bon coup franc de Chakrouni rasait le montant de la gage Vinonnaise (53ème). Vinon multipliait les fautes sur le terrain et le jeu se durcissait un peu, l'arbitre sortant un carton jaune à l'encontre des visiteurs.
A la 62ème minute, Kévin Rancurel se blessait et était remplacé par Chadli, tandis que Gantel laissait sa place à Carl Rancurel. Un coup franc excentré et lointain des visiteurs tutoyait de très près la lucarne de Messaoudi (69ème). En réponse, Chadli servait en retrait Chakrouni dont la puissante reprise passait juste au dessus du but de Vinon puis c'est Carl Rancurel qui donnait une balle au premier poteau à Bedjaoui qui ne cadrait pas à bout portant...
Chakrouni allait à son tour sortir sur blessure, remplacé par Batti (82ème). Vinon se voyait proposer le hold-up suite à un centre de la droite parfaitement contrôlé par un attaquant adverse qui éliminait Aléo et lobait Messaoudi venu à sa rencontre mais la balle passait juste au dessus du but azur et or. La dernière occasion était Toulonnaise mais sans réussite et Colin était averti par l'arbitre suite à un tâcle trop appuyé (89ème).

Au coup de sifflet final les Vinonnais pouvaient lever les bras au ciel, ce nul était synonyme de victoire dans l'esprit et le coeur qu'ils avaient mis pour défendre. Quant aux Toulonnais, il leur aura manqué la justesse et la clairvoyance offensive dont ils avaient fait preuve dernièrement face à des adversaires plus huppés...