jeudi 31 mars 2011

CFA: La lutte fait rage...

Martigues fait l'extérieur !

Bochu et Di Maria en tête, le FC Martigues est impressionnant à l'extérieur...
(Photo: fcmartigues.fr)


Si le FC Martigues réalise un nombre certain de contre-performance à Francis Turcan enchaînant régulièrement les matchs nuls (5), les sang et or vont arracher implacablement à l'extérieur les points abandonnés sur leur pelouse. Loin de leur base ils sont invaincus depuis... la première journée ! 7 victoires, 5 nuls pour seulement 1 défaite, les Martégaux connaissent un parcours exceptionnel en déplacement, la dernière victime en date étant le FC Pau (0-1), samedi dernier.
Le FCM profite de la défaite sur le fil d'Ajaccio (1-0 à la 93ème à Colomiers) pour se rapprocher à deux points du leader. A neuf journées de la fin, la lutte pour le fauteuil en National est complètement ouverte !

Le groupe des poursuivants est toujours emmené par le Sporting qui poursuit sa belle série à l'extérieur en réalisant le nul à Anglet (1-1), mais c'est Colomiers qui réalise la bonne affaire après son succès aux dépens du leader Corse ainsi que Le Pontet qui bat l'ASM B (2 à 1).
Plus loin on trouve le gros du peloton avec des situations diverses: Si Béziers renoue avec la victoire devant Agde (2-0) après une effroyable série de 6 défaites en 7 matchs, Albi s'enfonce en concédant sa troisième défaite consécutive (3-1 à Uzès) et après un nul à domicile face à Tarbes (0-0), St etienne n'a plus gagné depuis 5 rencontres. Il en va de même pour le Hyères FC à la recherche d'une victoire depuis 6 matchs.

Enfin les relégables s'accrochent: Anglet, au bord du gouffre à domicile mais aussi Tarbes et Aurillac à l'extérieur, réalisent le partage des points. Marignane récupère la lanterne rouge suite au report de son match à la demande des Lyonnais (les jeunes gones étant retenus en sélection nationale).

La 26ème journée sera dominée par l'affrontement entre le leader Ajaccio et sa meilleure défense (20 buts) et l'outsider Le Pontet et sa meilleure attaque (47 buts). Le second Martigues aura une réception à priori plus facile à négocier avec la venue d'Uzès, même si les Martégaux ont des difficultés à domicile. Pour l'occasion, les dirigeants du FCM proposent l'entrée gratuite au stade pour l'ensemble de leur public et espèrent bénéficier d'un important soutien populaire. A noter en bas du classement la rencontre Aurillac-Marignane, sans doute primordiale entre deux prétendants directs au maintien.

mercredi 30 mars 2011

Trophée Socios, joueur du mois de février

Grégory Firquet
en pleine lumière

Auteur de 4 des 5 buts qu'a inscrit le Sporting en février, Greg Firquet est le joueur du mois
(Photo: Socios du STV)

Le 5 février dernier dans un Bon Rencontre plongé dans le doute alors que l'US Marignane menait 2-0 à la mi-temps, le meneur de jeu azur et or revêtait alors les habits de lumière du sauveur pour inscrire un doublé qui évitait au Sporting de boire la tasse. Gregory Firquet rééditera la performance quelques semaines plus tard à Béziers, signant de nouveau un doublé décisif synonyme de première victoire en 2011. Nul doute que le mois de février aura été marqué par la griffe du technicien Toulonnais, aux allures de messie.

Discret, voire réservé en dehors des terrains, Greg Firquet est un meneur de jeu atypique dès qu'il enfile son maillot floqué du numéro 10: Doté d'un fin touché de balle et d'une bonne vision du jeu, ce milieu de terrain se montre particulièrement offensif et adroit devant le but, capable à tout moment de débloquer un match. Avec 10 réalisations à son actif, il est le meilleur buteur Toulonnais cette saison.

Les nombreux participants aux différents votes organisés sur le site des Socios du STV l'ont majoritairement désigné avec 23,7% des voix, joueur du mois de février et lui décernent le Trophée Socios. Il devance Guillaume Boronad (14,5%) et Anthony Esparza (10.8%) qui composent le podium du mois. A l'issu de la remise de son trophée, G.Firquet a remercié l'ensemble des supporters pour cette récompense honorifique mais n'a pas désiré s'exprimer, souhaitant en toute humilité rester en retrait.

mardi 29 mars 2011

DHR: Le STV2 se rassure

JC.Grasso: "Je voulais une réaction..."


Le STV2 s'est imposé (3-0) de belle manière tant sur le fond que sur la forme le week end dernier face à l'US 1er Canton, un concurrent direct au classement. Jean-Claude Grasso le coach de la réserve revient sur le contexte et les enjeux avant la rencontre et nous livre son sentiment sur le résultat obtenu:

"Ces derniers temps des problèmes personnels ont fait que je n'ai pu m'investir à 100%, j'étais là sans l'être vraiment. Les joueurs se sont en partie autogérés et je crois qu'il s'était instauré quelque chose, je ne sais pas quoi. On était installé dans un petit confort, on subissait aussi..."

"Resserrer les boulons..."

"Je voulais briser cette lassitude en durcissant les entraînements, il fallait resserrer les boulons. On était pas trop menacé mais on pouvait toujours basculer d'un côté comme de l'autre et si je laissais s'installer cette sorte de passivité mentale, en basculant vers le bas on aurait peut être pas eu les arguments pour s'en sortir, l'effectif de cette saison ne comportant plus les mêmes leaders que la précédente."

"On a vu une équipe, une organisation"

"Je voulais une réaction, qu'on retrouve un état d'esprit et de la solidité, surtout après le match face à St Laurentin où on a clairement perdu des points. On a fait une entame de match parfaite. En face, ce n'était pas la meilleure défense qu'on ait joué mais on a vu une équipe, une organisation. On était bien en place, on s'est bien battu: On avait faim.
Je suis content de la réaction du groupe et cet état d'esprit on l'a retrouvé ainsi que la cohésion: On était tous concernés pour la récup', tous concernés pour attaquer. On a senti qu'on jouait les uns pour les autres, on était pas chacun dans son coin."


lundi 28 mars 2011

U19/U17: Les résultats.

U19/U17: fin de saison à enjeux


A l'image des U19 victorieux hier face à Air Bel, les jeunes du STV s'autorisent une prometteuse fin de saison...
(Photo: Archives Socios)

Les U19DHR du STV accueillaient hier à Mercheyer leurs homologues du SC d'Air Bel. Ils se sont nettement imposés 4 buts à 0 et continuent leur belle série d'invincibilité qui dure depuis le 5 décembre dernier (5V 1N). En attente de l'homologation du résultat face à l'US Marseille 14ème (victoire 2 à 1), les joueurs de S.Labouesse et V.Falcucci occupent la 4ème place au classement et restent en embuscade avant de recevoir la semaine prochaine St Laurentin (2ème) pour un match au sommet. Il reste cinq matchs à disputer pour les azur et or avec également la réception de Cros de Cagnes lors de l'avant-dernière journée. Sur la forme du moment affichée par le groupe, tous les espoirs sont permis pour décrocher une seconde place synonyme d'accession en DH.

Les U17DH se devaient de confirmer leur statut de leader de la poule chez le FC Martigues. Le STV s'est imposé dans la venise provençale 2 à 0 et signe sa sixième victoire consécutive en creusant davantage l'écart avec son poursuivant Fréjusso-Raphaellois: 7 points désormais séparent les deux formations. Le STV recevra le FC Hyères (9ème) dimanche prochain. A quatre journées du terme de la saison, les joueurs de M.Hachfi sont proches du sacre et de l'accession dans l'élite du football Français.

Les U17DHR se rendaient à L'Argentière pour un match à 8 points entre mal classé. Après la courte mais difficile défaite à domicile face à Avignon (2-3), il y a 8 jours, les joueurs de B.Boussalem étaient dans l'obligation d'aller chercher un résultat pour garder l'espoir du maintien. Le STV2 a rempli le contrat en l'emportant 3 à 0 au cours d'une seconde mi-temps parfaitement maîtrisée qui démontre l'implication du groupe dans l'objectif final: 9ème au classement, les azur et or ne lâchent rien. La prochaine journée verra les U17DHR recevoir l'ASPTT Marseille, lanterne rouge et déjà condamnée à la relégation.

dimanche 27 mars 2011

DHR: Victoire !

Le Sporting avait faim !


Mehdi Bedjaoui et l'attaque azur et or ont été réaliste face à l'US 1er Canton
(Photo: Socios du STV)


Au coup d'envoi de la rencontre opposant cet après midi à Mercheyer le STV2 à l'US 1er Canton, s'invitait une pluie froide et battante. Avec Messaoudi dans le but, la charnière centrale était composée d'Aléo et Schall, encadrée par Colin à droite et Moussaoui à gauche. Piquemil, intronisé capitaine était seul à la récupération derrière "Zizou" Gantel en meneur de jeu. Sur les ailes Troncia et Chadli tandis qu'on trouvait Chakrouni et Rancurel (Kévin) aux avant-postes: Le Sporting affichait dans sa composition des velléités offensives. Menou, Ben Hamed et Bedjaoui prenaient place sur le banc.

Les premières minutes donnaient le ton: le STV occupait le camps des visiteurs en essayant de passer tantôt par les ailes, tantôt dans l'axe. Les duels se multipliaient mais les Marseillais faisaient front. Si Schall dégageait un ballon chaud dans la surface de Messaoudi, la minute suivante voyait Rancurel hériter d'un bon ballon suite à un mauvais dégagement d'un défenseur latéral et il ne se faisait pas prier pour envoyer le cuir au fond des filets de Belamri, le portier du 1er Canton (1-0, 12ème).

Le Sporting dominait les débats mais ne s'exposait pas aux contres rapides que les visiteurs mettaient en place, Colin se montrait intraitable sur son côté. Après la demi-heure, la pluie baissait d'intensité et les visiteurs en profitaient pour jouer plus haut et exercer un pressing sur le porteur du ballon. S'en suivait quelques ballons chauds mal renvoyés dans l'axe de la défense azur et or mais sans conséquence pour Messaoudi même si Ghelamallah aux prises avec Aléo et Schall, s'effondrait dans la surface: L'arbitre, Mr Chilotti sifflait... faute de l'attaquant. La pause était atteinte sur un avantage mérité en faveur des Toulonnais et la pluie redoublait d'ardeur.

La seconde période voyait les visiteurs se montrer plus agressifs et entreprenants. Le STV faisait front et les duels se durcissaient, Mr Chilotti sortait son carton jaune pour une faute du défenseur central Madihali sur Rancurel (56ème) puis avertissait le capitaine et meneur de jeu Ebondo pour contestation (58ème). Sur le coup franc qui s'en suivait, Troncia avait une opportunité de marquer de la tête au premier poteau mais il ne pouvait se saisir de la balle.

A la 64ème minute, le coach Grasso faisait sortir Rancurel pour faire rentrer Bedjaoui. La défense Marseillaise tardant à se dégager, sur une passe en retrait Bedjaoui sentait le coup et anticipait le contrôle du défenseur. Sur son premier ballon, il trompait dans un angle fermé Belamri, bien lent à venir à sa rencontre (2-0, 65ème). Le break était fait et les visiteurs accusaient sérieusement le coup.

Ben Hamed faisait son apparition en remplaçant Troncia (75ème). Il lançait dans la profondeur Bedjaoui qui perdait son face-à-face avec le portier Marseillais. Quelques instants après, Chakrouni bénéficiait d'une hasardeuse passe dans l'axe et frappait au but de plus de 20 mètres. Son tir puissant et tendu passait entre le gant de Belamri et la base de son poteau gauche pour le troisième but du STV (3-0, 81ème).

L'US 1er Canton réagissait en trouvant la transversale de Messaoudi sur un coup franc de Ruiz mais la messe était dite depuis longtemps. Canonne et Bedjaoui étaient avertis suite à un contact rugueux qui provoquait une petite altercation (84ème). Chakrouni effectuait une reprise de volée qui flirtait avec le poteau droit de Belamri, sans réaction (86ème).
La fin de la rencontre était émaillée de fautes: Ebondo était de nouveau sanctionné pour contestation d'un jaune qui virait au rouge, puis suite à une faute sur Ben Hamed frappé d'un coup volontaire en pleine mâchoire par Madihali, ce dernier recevait le même traitement: Jaune qui passait au rouge (deuxième avertissement), Ben Hamed étant averti également. C'est à 11 contre 9 que Mr Chilotti sifflait la fin de la rencontre peu après.
Le STV2 renouait avec la victoire de belle manière et se rassurait dans l'optique du maintien.

CFA: Anglet/STV: 1-1

Un Sporting percutant... puis percuté !


Hatim Sbaï a fait les frais de son trop plein d'engagement à Anglet...
(Photo: Socios du STV)

Le STV effectuait dans le pays Basque son plus long déplacement de la saison pour aller défier les Genêts d'Anglet, mal en point au classement comme sur leur pelouse. L'ambition des azur et or était de prolonger l'embellie constatée à l'extérieur en essayant d'accrocher un succès pour réaliser la passe de trois. Les locaux étant eux dans l'obligation de prendre des points dans l'optique du maintien, la confrontation s'annonçait rude.

Le Sporting s'alignait dans une composition classique et dès l'entame les azur et or mettaient la pression sur la défense Angloyse. C'est logiquement que Grégory Firquet trouvait la faille en ouvrant le score dans le premier quart d'heure après que Guillaume Cherreau se soit montré plusieurs fois décisif. Les Genêts rataient leur entame de match mais trouvaient les moyens d'égaliser peu avant la demi heure de jeu par l'intermédiaire de Gary Bourhis, ils revenaient dans la partie et retrouvaient des couleurs et de l'envie bien que le STV disposait encore de quelques opportunités de reprendre l'avantage.

Après la pause Nicolas Reyterou le coach Basque ordonnait de «Serrer, serrer, serrer, les lignes défensives», résultat: De nombreux ballons récupérés au milieu de terrain et un dynamisme rarement vu à Saint-Jean. Les Angloys mouillaient le maillot et les Toulonnais si dominateurs en début de match étaient sur le reculoir, essayant de procéder en contre mais sans l'efficacité nécessaire pour tromper la défense adverse.

La fin de match était tout à l'avantage des locaux et les azur et or avaient de plus en plus de peine à contenir les Genêts, Hatim Sbaï se faisant expulser à la dernière minute pour un tâcle avec les deux pieds décollés du sol sur Ludovic Louit. Mr Philippe Chat, l'arbitre de la rencontre sifflait les trois coups et s'ensuivait une inutile bagarre sur le terrain.

Au final le STV s'en sortait plutôt bien en réalisant le partage des points face à des Angloys qui pouvaient nourrir quelques regrets de n'avoir pu concrétiser certaines occasions franches.

samedi 26 mars 2011

DHR: 17ème journée

Renouer avec la victoire...

L'US 1er Canton, version 2010/2011


C'est un match équilibré sur le papier qui attend le STV2 (8ème, 34pts) opposé à l'US 1er Canton (7ème, 35pts), demain à Mercheyer (15h).
Équilibré sur le papier seulement, car dans les faits la situation actuelle est bien tranchée: Le Sporting est à la recherche d'une victoire, surtout à domicile où les azur et or restent sur deux résultats nuls et une défaite. Si le Groupe de JC.Grasso revient progressivement en forme, il n'arrive pas à traduire cela par des succès et sa situation au classement n'est plus celle du match aller gagné chez les Marseillais (0-1, Bedjaoui).

L'US 1er Canton est avant tout une équipe physique, voire rugueuse. Les Marseillais sont des habitués des joutes de DHR et cette saison ils présentent un profil atypique: Hésitants et stériles sur leur pelouse, les rouges et blancs sont assez intransigeants à l'extérieur en témoigne leurs victoires au Lavandou (0-5 !), à Roquebrune ou dernièrement aux Milles (1-4), là où le STV2 avait été défait 3-0.
Les joueurs du coach Louis Di Marco peuvent se montrer solides (ils restent sur un nul à Cagnes) ou très réalistes comme lors de leur écrasante victoire à Cassis-Carnoux (1-7, score invalidé ultérieurement suite au forfait général du SOCC).
Les visiteurs du jour s'appuieront principalement sur leur buteur Islam Ameziane (10 buts cette saison) pour venir contrarier les ambitions Toulonnaises.

A 9 journées de la fin, les azur et or doivent assurer le plus vite possible les points nécessaire au maintien. La venue d'un concurrent direct au classement est une opportunité intéressante à saisir pour le promu Toulonnais.

mercredi 23 mars 2011

CFA: Les Genêts d'Anglet, prochain adversaire

Anglet veut y croire...

Les Angloys devront impérativement s'imposer à domicile s'ils veulent espérer se maintenir...
(Photo: SudOuest)

Avec quatre défaites et un résultat nul au cours des cinq derniers matchs, les Genêts d'Anglet flirtent dangereusement avec la zone rouge, un seul point devant Uzès, premier relégable.
13ème avec 49 pts, les Basques sont directement concernés par le maintien comme le confie amer, l'expérimenté gardien de but Guillaume Cherreau: "Avec la suite de notre calendrier, si on ne se bouge pas plus, ce sera très compliqué de s'en sortir, il faut que tout le monde s'en rende compte et réagisse, la zone rouge approche."

Le point faible d'Anglet réside essentiellement dans la faiblesse de son assise défensive. Avec 43 buts concédés, elle pointe au dernier rang du groupe C et cela pénalise durement les Angloys qui réalisent un parcours catastrophique sur leur terre: Moins bonne formation du championnat à domicile avec 2V 5N 5D, les Genêts d'Anglet ont dû attendre le 29 janvier 2011 pour remporter leur premier succès face à Agde (2-0).

Nul doute que la venue du Sporting à St Jean samedi prochain aura une importance capitale pour les jaunes et verts: Vaincre pour rester au dessus de la ligne de flottaison, pour ne pas sombrer au fond du classement.
Les Genêts espèrent compter sur le soutien de leurs supporters pour renverser la vapeur. En terre rugbystique, le public Basque se mobilisera t-il à la même heure que le match Biarritz Olympique/Aviron Bayonnais ?

Le joueur à surveiller: Yohan Lamothe.
Ce milieu de terrain de 25 ans est passé par Bayonne où il a connu le national et ensuite il est parti s'exiler trois ans en Espagne avec la réserve du club Madrilène, le Rayo Vallecano. La saison dernière il est arrivé à Anglet où il s'est rapidement imposé en tant que meneur de jeu.
Passeur décisif, Lamothe peut aussi s'avérer buteur puisqu'il est le meilleur marqueur des Genêts avec 5 réalisations.

mardi 22 mars 2011

CFA: Classement à 10 journées de la fin

Martigues cale à domicile...

F.Priou, le coach du FCM n'est pas content: son équipe perd du terrain face au leader...

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas et le GFCO Ajaccio et le FC Martigues, les deux formations qui se disputent la première place, connaissent des destins différents chaque journée: Il y a huit jours les Martégaux prenaient un petit point aux Corses défaits contre Uzès, ce week-end ils en abandonnent deux à cause de leur résultat nul à domicile devant Marignane (1-1) tandis que les diables rouges gagnaient face à Béziers (1-0).
L'écart se creuse un peu, portant à cinq unités le différentiel de point entre le leader Ajaccien et son dauphin alors que le nombre de journées encore à disputer se réduit: plus que dix avant la clôture du championnat.

F.Priou: "C'est une grosse déception. Je ne retrouve pas l'équipe qui faisait lever la tribune. Aujourd'hui il faut remédier à cela, et retrouver le talent que l'on avait en début de saison !"

La lutte fait toujours rage au sommet du classement du groupe C mais les Corses font preuve de plus de régularité. Lors des dix derniers matchs, ce sont eux qui ont engrangé le plus de points (33pts) alors que les Martégaux n'ont inscrits que 25pts, derrière le Sporting (26pts). Qu'en sera t-il lors de ce dernier tiers de championnat ?

Derrière, le peloton des outsiders s'est réduit même si la lutte est toujours serrée pour la place d'honneur. Le STV mène le bal après sa première victoire à domicile de l'année contre l'ASSE B (3-0), Pau vainqueur à Albi (1-2) suit juste derrière. Ces deux équipes sont les gagnants de ce grupettoLe Pontet étrillé à Tarbes (3-0) et Colomiers défait à Monaco (1-0) sont les perdants et reculent au classement.

Plus loin encore on trouve le ventre mou composé d'Agde, Albi et St Etienne puis c'est la lutte intense pour le maintien: De Hyères (12ème, 50pts) à Aurillac (18ème, 45pts), sept équipes bataillent pour éviter les trois strapontins pour le CFA2...

La 25ème journée sera dominée par la lutte à distance que vont se livrer les deux premiers du classement qui se déplaceront chez des outsiders: Colomiers/Ajaccio (match aller 0-0) et Pau/Martigues (3-2 pour les Provençaux à l'aller), deux affiches qui promettent !

lundi 21 mars 2011

Le point chez les jeunes

U17: En route pour le National !

Vainqueur de Gignac 3 buts à 2, le STV a fait un grand pas vers le National
(Photo: Archives Socios du STV)


Même s'il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, les U17DH du STV ont fait un grand pas ce dimanche vers le championnat National, l'élite de leur catégorie.

Le STV leader recevait l'AS Gignacaise, troisième au classement, l'occasion était belle de creuser l'écart avec un outsider potentiel pour l'accession. Les joueurs de Mohamed Hachfi l'ont saisi et ce sont imposés au terme d'un match engagé (3-2) en signant leur cinquième succès consécutif.
Dans le même temps, le dauphin Fréjusso/Raphaëlois accueillait le Hyères FC pour un derby animé. Ce sont les visiteurs qui l'ont emporté (0-1) et désormais l'EFCFSR pointe à 4 longueurs derrière les azur et or et Gignac à 9 (mais avec un match en moins).
Le prochain match verra les Toulonnais se rendre à Martigues (11ème) tandis que Fréjus/St Raphaël se déplacera à Marseille, face à l'OM2 (4ème).

A cinq journées de la fin du championnat, le STV possède bel et bien son destin entre ses pieds.

En ce qui concerne les U17DHR, la déception est grande après la défaite à domicile face à Avignon, 2 buts à 3.
Ce match était très important face à un rival direct pour le maintien et l'échec d'hier pourrait peser lourd à l'heure du décompte final.
Le week-end prochain les joueurs de B.Boussalem (10ème) se rendront dans les Hautes Alpes chez un mal classé, L'Argentière (12ème). Il faudra en ramener les points perdus hier...

Si les U19DHR faisaient relâche, les U19 Promo-Ligue avaient un délicat déplacement à négocier à Carqueiranne/La Crau.
Les joueurs d'A.Masure ont fait une bonne opération en s'imposant 4 buts à 3 et ils se donnent de l'air dans un championnat très serré pour le maintien notamment.

dimanche 20 mars 2011

INFO FLASH: DHR

Le STV2 floué...


La réserve du Sporting se déplaçait cet après midi avec beaucoup d'ambition à St Laurent du Var face à un concurrent direct pour le maintien.
Marco Micheletti repositionné en milieu récupérateur renforçait le groupe de Jean-Claude Grasso.
Rapidement les azur et or allaient ouvrir la marque par Fabien Aléo en prenant le jeu à leur compte. Si les locaux parvenaient à égaliser, les Toulonnais viraient en tête à la mi-temps grâce à un but de Carlos Chakrouni (2 à 1) et ils avaient même la balle du break sans réussir à la convertir.

C'est alors que Mr Chahbi, l'arbitre de la rencontre allait lourdement influencer la suite des débats: Micheletti était victime d'un "attentat" et devait quitter le terrain, blessé à la cheville sans que l'homme en noir ne siffle quoi que ce soit. Quelques minutes plus tard il validait l'égalisation Laurentine alors que la défense Toulonnaise signalait un hors-jeu pour le buteur, le même qui avait blessé Micheletti.
Les coups pleuvaient sur le terrain mais le Sporting ne tombait pas dans la provocation des locaux alors qu'Anthony Colin était averti pour une faute bénigne.
L'envie était azur et or et Chakrouni inscrivait un troisième but, son second de l'après midi. Le STV prenait l'avantage et répondait présent dans le jeu.

A quelques secondes du coup de sifflet final, St Laurentin égalisait malgré deux joueurs manifestement hors-jeu mais Mr Chahbi restait imperturbable. C'est sur la marque de 3-3 que les deux formations se quittaient.
Le coach Toulonnais ne décolérait pas: "Cela fait longtemps que je n'ai pas vu un arbitre comme cela. Il y avait la place pour ramener la victoire mais avec un arbitrage-maison, on a le sentiment de s'être fait voler".

Dans l'adversité plus ou moins loyale, le STV2 revient avec le partage des points et se forge le caractère nécessaire pour assurer son maintien le plus vite possible: Il sait que la lutte sera dure pour le promu qu'il est...

STV-ASSE B: 3-0

Face à St Etienne, Bon Rencontre reverdit !

Yohan Di Tommaso, auteur d'un doublé hier soir, s'est révélé buteur efficace et réaliste
(Photo: Socios du STV)


Le STV avait-il la capacité sur son terrain d'imposer un jeu simple mais ambitieux ? Telle était la question que nous nous posions avant le début de la rencontre entre le Sporting et la réserve Stéphanoise.
La réponse qu'ont apporté les azur et or durant 90 minutes a été nette: Collectifs, concentrés, solides, les Toulonnais ont produit un football pragmatique et opportuniste face à des jeunes Verts joueurs mais finalement bien tendres.

Les Toulonnais ne se sont pas jetés intempestivement dans un match lancé sur un rythme plutôt lent. Sans se livrer, ils ont laissé venir l'adversaire pour mieux le contrer le moment venu.
Si Boronad avait alerté Gbadamassi qui servait parfaitement au point de penalty Di Tommaso, le tir de l'avant-centre azur et or trouvait la transversale de Sanou le portier Stéphanois battu sur l'action (10ème). Toulon attendait la bonne occasion et celle-ci allait se présenter suite à une touche jouée à hauteur des 16 mètres de la surface de Pansier: Boronad récupérait le ballon et s'avançait rapidement sur une trentaine de mètres. Il ouvrait pour Di Tommaso qui d'un contrôle parfait armait une frappe croisée à l'entrée de la surface et finissait dans les filets de Sanou pour l'ouverture du score (1-0, 22ème).

Calmement, froidement le Sporting se mettait sur les bons rails et continuait à laisser venir les Stéphanois aux abords du but de Pansier pour mieux les contrer. Boronad trouvait Firquet à gauche qui délivrait un centre enroulé au second poteau pour Di Tommaso dont la reprise à bout portant était sortie en corner par Sanou sur la trajectoire (37ème). La mi-temps était atteinte au terme de 45 minutes parfaitement maîtrisées par le STV, collectif dans tous ses déplacements offensifs comme défensifs.

La seconde mi-temps débutait comme la première: les Toulonnais laissaient le jeu aux visiteurs qui s'enhardissaient un peu: Diomande de plus de 20 mètres tutoyait de peu la lucarne de Pansier (52ème). Le Sporting acceptait de subir pour mieux réagir et sur sa première occasion de la seconde période, c'est Boronad qui faisait une ouverture millimétrée pour Gbadamassi dans la surface Stéphanoise. Zac' aux prises avec Sagna et Balp faisait une géniale talonnade pour Di Tommaso qui n'avait plus qu'a pousser le ballon dans le but vide: le réalisme était 100% Toulonnais (2-0, 58ème).

Les Verts tentaient de réagir et avaient la possession de balle mais la défense du Sporting restait vigilante à l'image de Pansier n'ayant de cesse que d'encourager ses partenaires. Cousyn était remplacé par Ettien (64ème) et Di Tommaso sortait sous les applaudissements (75ème), Bouchoux entrant à gauche et Gbadamassi prenant l'axe.
Le capitaine Boronad était dans tous les bons coups: il lançait à droite Firquet dont le centre trouvait le tibia de Gbadamassi qui lobait Sanou et Pellet, revenu en catastrophe (3-0, 90ème).

La victoire ne souffrait d'aucune contestation et le Sporting renouait avec la victoire à Bon Rencontre avec la manière de surcroît.
Il était temps que les azur et or retrouvent des couleurs devant leur public et offrent une prestation digne des ambitions affichées en début de saison.

Pour le site de l'association des Socios, voici quelques mots de M.Zemzemi au coup de sifflet final.
M.ZEMZEMI:

vendredi 18 mars 2011

DHR: St Laurentin-STV2

Le coup est jouable...

Victorieux en Coupe du Var, les azur et or retrouveront-ils la joie de la victoire en championnat ?
(Photo: Socios du STV)


La 16ème journée du championnat de DHR va conduire le STV2 au stade L.Berenger à Saint Laurent du Var.
Après trois matchs consécutifs à domicile où les azur et or ont livré de durs combats face à de redoutables adversaires (Le Lavandou, Istres 2...) mais sans pouvoir empocher le fruit de leurs efforts, les Toulonnais auront l'occasion de se relancer en se rendant chez des Laurentins en difficulté au classement.

L'adversaire du jour (11ème au classement avec 24 pts, un match en moins) peine à enchaîner de bons résultats depuis l'entame du championnat et connaît un début d'année 2011 difficile avec une seule victoire pour trois défaites et deux résultats nuls. A domicile les azuréens ne se sont imposés qu'une seule fois, en février dernier face à Manosque (4 à 1) et restent sur une défaite devant Cagnes (0-1). "La situation est très compliquée. Le budget du club a été revu à la baisse de 80%. De nombreux joueurs sont partis à l'intersaison, les absences se succèdent, difficile d'obtenir des résultats dans ces conditions. C'est véritablement la première fois que l'on vit une saison aussi dure au club. On va essayer d'accrocher le maintien, ce sera déjà bien" déclare le coach Laurentin, Nicolas Gennarielli.

"Aujourd'hui c'est la victoire du mental" avait déclaré JC.Grasso à l'issu du match aller.

Côté Toulonnais, l'année 2011 est également délicate et les azur et or ne se sont imposés qu'une seule fois pour deux défaites et trois nuls. Le dernier déplacement aux Milles s'étant soldé par une lourde défaite (3-0), les joueurs de Jean-Claude Grasso aborderont cette rencontre avec beaucoup d'humilité et de prudence, même s'ils auront en mémoire le scénario du match aller à Mercheyer où le STV2 avait rapidement fait plier l'adversaire (3-0 à la mi-temps) avant de gérer la seconde partie et remporter une probante victoire, 3 buts à 1.
Le Sporting occupe actuellement la 9ème place au général (32 pts, un match en moins) et à l'extérieur il présente un bilan équilibré (2V 2N 3D).
Chez les azuréens, les Toulonnais auront sans doute des occasions devant le but et s'ils se montrent réalistes comme le week-end dernier en Coupe du Var, ils auront l'opportunité de renouer avec le succès en championnat et s'assurer une fin de saison ouverte.

Si le coach Toulonnais ne déplore aucun suspendu, plusieurs joueurs seront encore absents ou incertains, en premier lieu Mehdi Moussaoui, durement touché aux cervicales lors du dernier match.

CFA: Toulon-St Etienne

SPORTING: Quel visage face à St Etienne... ?

G.Firquet marque contre Albi et la dernière victoire du Sporting à BR c'était... en 2010.
(Photo:Socios du STV)


Telle la divinité romaine Janus qui possédait deux visages, l'un tourné vers le passé et l'autre tourné vers le futur, le STV montre deux facettes: Performant et réaliste à l'extérieur, il devient emprunté et décevant à domicile.
Quel sera le portrait de la rencontre de demain, devant l'AS St Etienne ?

Côté pile, victorieux la semaine dernière au stade de Fargues du Pontet l'épouvantail du moment qui restait sur cinq succès consécutifs, le Sporting présente loin de sa base le profil d'un prétendant à l'accession. Marignane, Colomiers, Martigues, Béziers avaient déjà fait les frais d'une certaine efficacité et du réalisme Toulonnais. Avec 29 points déjà glanés en 11 rencontres, les azur et or se retrouvent 3ème au classement des équipes à l'extérieur, bien devant le leader Ajaccien (8ème avec 24pts).

Côté face, le STV réalise de piètres performances sur son terrain et propose un spectacle de plus en plus affligeant. Passé les premiers matchs estivals ponctués par quelques succès prometteurs (Hyères, Pau, Le Pontet), le Sporting va commencer par piocher à Bon Rencontre (Anglet, Tarbes) avant de chuter lourdement (Ajaccio).
Depuis la dernière victoire azur et or face à Albi le 4 décembre dernier, les hommes de F.Zingaro et A.Boumilat ne parviennent plus à s'imposer sur leur pelouse et perdent régulièrement des points. En 2011 ils restent sur trois matchs nuls et une défaite, il y a 15 jours contre Colomiers. Au classement des équipes à domicile, le STV pointe à une désolante 11ème place (30pts), loin derrière le GFCOA (44pts).

Pourquoi un tel décalage ? "Le public de Bon Rencontre doit galvaniser les joueurs du Sporting, pas les inhiber. Nos supporters sont fabuleux mais je le répète, il y a eu trop de déclarations intempestives qui ont déstabilisé le groupe" affirme le coach Toulonnais en évoquant une pression excessive dans le contexte délicat du club.

Demain face à des Stéphanois assez inoffensifs chez l'adversaire (17ème au classement extérieur), les azur et or arriveront-ils à s'affranchir de leur inhibition pour reproduire devant leurs supporters les performances qu'ils réalisent ailleurs ? Auront-ils la capacité d'imposer un jeu simple mais ambitieux ?
Maintenant que l'objectif initial du club, à savoir l'accession en National semble de plus en plus utopique à atteindre, la pression liée au résultat devrait baisser de quelques crans. Puissent les joueurs se libérer suffisamment pour produire un football agréable devant un public qui en est sevré depuis trop longtemps.

Sans Baldé suspendu pour un match et Tlemcani en attente de sa sanction définitive, sans Llorente, Kipré et Mercheyer qui ne sont pas à 100% opérationnels, le Sporting devra puiser dans ses réserves afin d'arracher sa première victoire à domicile en 2011 et espérer se relancer pour une fin de saison qui s'annonce de toute façon délicate...

mercredi 16 mars 2011

CFA: 24ème Journée

L'ASSE B entre deux feux...

Face à Anglet, les verts ont mis fin à une mauvaise serie de matchs à l'extérieur...

Promue cette saison en CFA, la réserve de l'AS Saint Etienne a deux objectifs: assurer le plus rapidement son maintien et former ses jeunes pour alimenter le groupe pro.

En ce qui concerne le premier objectif l'ASSE B, après avoir connu la première place du classement au soir de la 8ème journée suite au succès face au Sporting jusque là invaincu, est en perte de vitesse actuellement: 10ème du groupe C, les verts sont rentrés dans le rang. "On a connu une série difficile avant la trêve. L'équipe a été rajeunie, avec des joueurs n'ayant pas encore le niveau CFA. Et cela s'est ressenti au niveau des résultats", souligne Jean-Philippe Primard, le coach Stéphanois.
Cependant la réserve devrait pouvoir se maintenir sans trop de difficulté grâce à leur solidité à domicile (2ème meilleure équipe), même si ce n'est guère brillant à l'extérieur: Les Stéphanois sont allés chercher les deux points du nul à Anglet le week-end dernier mais ils étaient sur une impressionnante mauvaise série loin de leur base avec six défaites consécutives (4 buts pour/15 buts contre). Avant de se rendre à Bon Rencontre samedi, ils occupent l'avant dernière place au classement des équipes à l'extérieur.

Pour le second objectif, le club du Forez dispose notamment d'équipes U17 et U19 en Nationaux et la réserve Stéphanoise puise largement dans ces viviers pour alimenter son groupe. En témoigne entre autre le jeune U19 Kurt Zouma qui malgré son poste de défenseur a été le buteur des verts à Anglet: "Je pense qu'on est bien rentrés dans le match malgré la mauvaise qualité du terrain, mais dans le jeu on a été plutôt moyens, on perdait trop de ballons, il y avait trop de déchets techniques. Cela nous a mis en difficulté sur des contre-attaques. On a également été mis en danger sur des coups de pied arrêtés [...] Au final, c'est plutôt un bon résultat pour nous car notre objectif était de ne pas perdre, de faire un résultat positif pour arrêter la spirale négative de défaites à l'extérieur. J'ai marqué à la 85ème minute environ sur un excellent coup franc de Jessim Mahaya: je coupe la trajectoire de l'extérieur du pied droit et le ballon finit sa course en lucarne." a déclaré ce jeune espoir international tricolore.

Aujourd'hui, les U19 disputaient un 8ème de finale de la Coupe Gambardella face au Grenoble Foot38 et ils se sont imposés 1-0 avec un but de l'espoir Idriss Saadi (Déjà 8 buts pour 11 matchs en CFA cette saison). Les jeunes Stéphanois continuent leur route en quart de finale et cela multiplie les matchs en posant de délicats choix à l'heure de composer l'effectif de l'équipe CFA: "On a pour habitude d'aligner la meilleure équipe possible en Gambardella. Forcément, le groupe CFA se trouve amoindri. Mais cela ne nous a pas empêchés de remporter nos matchs contre le FCA Aurillac et le FC Pau, qui se jouaient au même moment", s'est félicité JP.Primard.
Qu'en sera t-il samedi à Toulon ? L'ASSE B pourra t-elle compter sur ses jeunes espoirs ? Sera t-elle renforcée par des pros qui ne seraient pas alignés pour le match FC Lorient/AS Saint-Etienne qui se jouera le même jour ?

Plus que jamais, les réserves professionnelles sont tiraillées entre deux feux...

mardi 15 mars 2011

CFA: Le point après la 23ème journée

Resserrement en tête


Fin de série pour le gazélec d'Ajaccio: Le chiffre 13, comme 13ème match sans défaite n'aura pas porté chance aux Corses qui s'inclinent à Uzès (1-0). Dans le même temps les Martégaux en profitent pour grappiller un point au leader en réalisant le partage des points à Hyères (0-0).
Il n'y a plus que trois points d'écart entre les deux prétendants à la montée en National mais Ajaccio possède pour l'instant l'avantage supplémentaire d'un goal-average particulier favorable avec le FCM grâce à sa victoire du match aller (1-0).

Derrière les outsiders restent toujours à neuf longueurs du leader. C'est toujours très serré entre le troisième Toulon et le onzième Agde: Seulement six points séparent neuf équipes.
Fin de série aussi pour le Pontet qui s'incline à domicile face au Sporting (0-1, but de Boronad).

Un mini grupetto s'installe dans le ventre mou du championnat: Hyères, Anglet et Béziers concèdent le nul à domicile et se font décrocher du peloton principal. Par contre Uzès réalise une bonne opération comptable.

Les relégables n'abdiquent pas: Marignane entretien l'espoir après sa victoire devant Albi (1-0), Aurillac et Tarbes réalisent le nul (1-1) face à Lyon B et à Colomiers.

Pas de chocs au sommet pour la 24ème journée: Ajaccio et Martigues recevront des mal-classés (Béziers et Marignane).
A noter plusieurs duels parmi les outsiders: Monaco B-Colomiers, Toulon-ASSE B, Albi-Pau.
Dans le bas du classement, match à huit points entre Aurillac et Anglet.

Jeunes du STV: Fin des vacances...

Beaucoup d'enjeu pour les équipes de jeunes du STV en cette fin de saison...
(Photo: Archive Socios du STV)


Après un intermède de plusieurs semaines, les différents championnats ont repris le week end dernier en catégories U19 et U17.

Les U19DHR se déplaçaient à Marseille, face à l'US 14ème. Les Toulonnais se sont imposés sur le score de 2 buts à 1 mais le résultat n'a pas été encore entériné, les Marseillais ayant émis une réserve.
Avec un match en moins, le STV (43 pts) reste toujours 3ème au classement derrière Cros de Cagne (55 pts) qui s'est imposé (0-1) à Manosque et l'intouchable leader invaincu, St Laurent du Var (58 pts) vainqueur à l'extérieur d'Aubagne (0-1).
Prochain match dans 15 jours à Mercheyer face aux Marseillais d'Air Bel (6ème, 38 pts -Match aller Air Bel/STV: 1 - 0).

Rien ne va plus pour les U19Promo-Ligue en ce début 2011. Le STV2 s'est lourdement incliné à domicile face à Puget/argens (0-5). 9ème au classement, les azur et or se déplaceront samedi chez l'US Carq/Crau (match aller 4-3 pour le STV2).

Les U17DH avaient un difficile déplacement à négocier à Grasse. Le Sporting leader du championnat, s'est imposé 4 buts à 2 et enchaîne sa quatrième victoire consécutive. Le mano a mano avec Fréjus/St Raphael continue car le dauphin du STV reste à une encablure derrière après son succès chez les Martégaux (1-2).
Prochain match importantissime, dimanche contre Gignac (3ème au classement) à Mercheyer.

Match nul finalement intéressant pour les U17DHR chez les Marseillais de Vivaux Marronniers (2-2). Menés au score 1-0, les joueurs de B.Boussalem ont réussi à prendre l'avantage avant de se faire égaliser en fin de rencontre.
10ème au classement, le STV2 recevra dimanche Avignon (match aller 1-0 pour les Vauclusiens). Encore un combat à mener pour le maintien du STV2 en Ligue Méditerranée.

lundi 14 mars 2011

Le hand au profit de la solidarité

Dimanche 13 mars se déroulait au gymnase Vert Coteau de Toulon un tournoi de handball organisé par l'association Toul'Hand, supporters du Toulon St Cyr Var Handball au profit de l'association Enfants du Mali Espoir, parrainée par Siraba Dembélé (Joueuse internationale du TSCVHB).

Les Fedelissimi et les Socios, ensembles pour la bonne cause...
(Photo: LC)


La belle organisation regroupant dix équipes d'horizons divers et la bonne ambiance avec la participation active d'une équipe des Fedelissimi Toulon et une des Socios du STV ont fait de cette manifestation une journée placée sous le signe du sport, de la convivialité, du partage et de la solidarité.

A l'issu du tournoi, les participants étaient invités au match de quart de finale de coupe d’Europe entre Toulon et Budapest au Palais des Sports.

Voici la présentation de cette journée par son organisateur, le président de l'association Toul'Hand, Nicolas Plazanet:
N.PLAZANET:

dimanche 13 mars 2011

DHR: Coupe du Var

Le Sporting, après la pause...

Les azur et or ont fait parler la poudre en seconde période...
(Photo:Socios du STV)


Ciel gris, pluie fine, bourrasques de vent et terrain synthétique gorgé d'eau voila les conditions qui attendaient l'AS des Routes Toulon (1ère div. District) et le STV2 pour les 16ème de finale de la Coupe du Var.

Le Sporting privé sur blessure de son capitaine et gardien de but, Erwan Gras (indisponible pour plusieurs semaines) alignait au coup d'envoi la composition suivante: Z.Messaoudi, K.Schall, F.Aléo, K.Batti, S.Menou, M.Moussaoui, A.Piquemil, C.Chakrouni, M.Gantel, A.Troncia et I.Chadli.

Le match débutait sur un tempo lent, les deux formations essayant d'apprivoiser la course cahotique du ballon sur un terrain à la limite du praticable. Assez rapidement c'était les locaux qui se mettaient en action en gagnant les duels et en se projetant vers le but azur et or.
A la 10ème minute suite à une frappe tendue d'un milieu des Routes de 18 mètres, Zied Messaoudi devait se détendre au raz de son poteau pour aller détourner le cuir en corner. Pas vraiment le temps de souffler que 2 minutes plus tard sur un coup franc, la balle frôlait la lucarne de Messaoudi, bien aidée par un vent violent en rafale. Les locaux mordaient bien dans la rencontre en essayant de construire un football appliqué et en mouvement face à des azur et or assez apathiques et peu inspirés. L'ouverture du score pour les Routes n'était pas loin après un raid de l'ailier droit dont le centre longeait la ligne de but sans pouvoir être repris par personne.
Un premier quart d'heure de jeu assez difficile pour le Sporting, à tel point qu'on pouvait se poser la question de savoir qui jouait en première série et qui jouait en DHR...

Peu à peu, le jeu s'équilibrait et le capitaine Moussaoui motivait ses troupes pour faire les efforts collectifs nécessaires. Le STV2 se créait sa première action suite à un coup franc de prés de 40 mètres dans l'axe: Gantel récupérait le ballon et se débarrassait des défenseurs pour frapper puissament au but. Le portier adverse était à la parade et sortait acrobatiquement le tir en corner (34ème).
Dans la minute suivante sur une balle en profondeur Moussaoui, lancé à toute vitesse, heurtait le gardien de but. Le capitaine azur et or restait de longues minutes immobile au sol avant de sortir soutenu par vito Grasso. Se plaignant des cervicales il sera emmené peu après à l'hôpital pour un scanner de contrôle qui ne révélera pas de traumatisme particulier.
C'est A.Ben Ahmed qui le remplaçait pour les dernières minutes avant la pause qui intervenait juste après un rapide débordement sur l'aile de Chadli pour Troncia qui perdait son duel devant le but.

Durant la mi-temps dans le vestiaire, le coach Jean-Claude Grasso soufflait un rappel à l'ordre collectif plus fort que les bourrasques qui balayaient le terrain et de retour sur la pelouse les Toulonnais du Sporting bénéficiaient de l'aide du vent en leur faveur. M.Bedjaoui et A.Colin rentraient à la place de Chakrouni et Chadli.
Dès la reprise ce sont les locaux qui trouvaient la barre transversale de Messaoudi suite à une frappe ralentie par le vent mais dans la minute suivante, Bedjaoui récupérait une belle ouverture en profondeur, éliminait ses vis à vis et prenait à contre-pied le portier des Routes pour l'ouverture du score (0-1, 47ème).

Les azur et or prenaient l'adversaire à bras le corps et investissaient le camps adverse. Suite à un coup franc de Ben Ahmed c'est Troncia qui prenait tout le monde de vitesse et mettait le ballon hors de portée pour le but du K.O à la 55ème (0-2).
Dès lors tout s'enchaînait et devenait plus facile pour le STV: Colin lancé à toute vitesse perdait son duel avec le goal des Routes mais parvenait à conserver la balle pour centrer en retrait au deuxième poteau pour Bedjaoui dont le tir à raz de terre finissait au fond des filets (0-3, 58ème).
Les adversaires étaient assommés et subissaient complètement l'emprise des azur et or sur le jeu.
Coup franc en faveur du Sporting à l'entrée de la surface: Ben Ahmed enroulait une splendide frappe qui contournait le mur et filait au raz du poteau malgré le plongeon désespéré du portier des Routes (0-4, 62ème).

Un quart d'heure avait suffi au azur et or pour plier la rencontre et à l'heure de jeu la messe était dite. Si Troncia avait l'occasion d'aggraver la marque, c'est les Routes qui avait la dernière action mais Messaoudi se couchait bien.

Direction les 8ème/finale pour le Sporting qui fera tout pour aller loin dans cette compétition.

jeudi 10 mars 2011

CFA: Le Sporting se déplace au Pontet

Le Pontet-Toulon: Destins croisés...

Lors du match aller, les Toulonnais victorieux devenaient leader du championnat...
(Photo: Socios du STV)


Simple coïncidence ou hasard du calendrier mais il y aura un an presque jour pour jour, le STV se rendait au Pontet pour le compte de la 23ème journée du championnat 2009/2010. Les Pontétiens alors leaders au classement allaient subir une défaite (0-2, Rémy, Koubemba) face aux azur et or et n'allaient pas vraiment s'en remettre pour finir la saison à la 14ème place alors que les Toulonnais accrochaient le podium.

Mais un an plus tard cela ressemble bien à de l'histoire ancienne tant le destin croisé des deux formations a bien changé. Pour s'en rendre compte il s'agit simplement de se remémorer la situation lors du match aller, en septembre dernier: Le STV accueillait l'US Le Pontet alors entraîné par C.Dalger. Au terme d'une rencontre engagée et assez indécise, le Sporting s'était imposé (2 à 1, Rémy, Nadji) et prenait la tête du groupe C avec un point d'avance sur le FC Martigues et trois sur l'ASSE et Ajaccio. Les Vauclusiens quant à eux pointaient à la 15ème place à 12 longueurs du leader du jour toujours à la recherche de leur premier succès. Ils se séparaient de leur coach quelques jours plus tard pour le remplacer par C.Chantreuil.

Depuis cette 7ème journée les Pontétiens ont disputé 15 rencontres et en ont remporté 9 pour 4 nuls et 2 défaites (soit 46 pts) alors que dans le même temps les Toulonnais en ont remporté 3 pour 7 nuls et 5 défaites (soit 31 pts).
L'US Le Pontet est en grande forme actuellement: En s'imposant samedi dernier chez les verts de St Etienne, il y a peu encore une place imprenable (1-3), les joueurs de Chantreuil surfent sur une série en cours de 5 victoires consécutives (dont 3 à l'extérieur) en explosant tout sur leur passage (16 buts inscrits lors des 5 derniers matchs).
Un joueur noir et or incarne cette réussite: Samir Benméziane (absent lors du match aller à Bon Rencontre), meilleur buteur du championnat du groupe C qui a marqué à 7 reprises lors de ces 5 dernières rencontres.
En face c'est la soupe à la grimace côté azur et or, le Sporting enchaînant les mauvaises prestations à domicile depuis le début de l'année 2011. Tout espoir de réaliser l'objectif du début de saison semble s'être envolé comme la cohésion affichée au mois d'août.
Cependant le STV est plus à l'aise à l'extérieur (4V 4N 3D) où l'obligation de faire le jeu et la pression du public est bien moindre...

Pour cette rencontre, si Hatim Sbaï a purgé son match de suspension, il n'en sera pas de même pour Aziz Tlemcani toujours suspendu et en attente de sa sanction définitive.
Le Sporting sera également privé de son entraîneur principal, Franck Zingaro, suspendu jusqu'à la fin du championnat pour conduite violente lors de la rencontre STV-OL2, le club étant à l'occasion pénalisé par un point de retrait avec sursis.
La tâche des azur et or dans le Vaucluse s'annonce en conséquence bien difficile.

mercredi 9 mars 2011

Classement, 22ème journée

Martigues entretient le mano a mano avec Ajaccio


Les journées de championnat se suivent et la vérité finale se dévoile peu à peu: Le leader Corse poursuit sa chevauchée en tête sans faiblir en gagnant pour la cinquième fois consécutive: Le Gazélec a enterré les derniers espoirs Palois grâce à un but de son emblématique capitaine Louis Poggi (1-0).
Le FC Martigues s'accroche toutefois à quelques encablures d'Ajaccio en battant à domicile Aurillac (2-0). Les Martégaux, invaincus depuis leur échec face au Sporting, restent sur quatre victoires lors des six dernières rencontres.

Derrière à bonne distance des deux premiers, Le Pontet enfile les buts et les victoires en s'imposant dans l'antre des Stéphanois (1-3) et prend la tête du peloton principal. Les Vauclusiens peuvent encore rêver à mieux au regard de leur impressionnante forme du moment.
Peloton dans lequel Hyères, Anglet et Béziers ont du mal à rester: Les Varois défaits à Albi (1-0), les Basques laminés à Lyon (3-0) et les Biterrois en déroute à Tarbes (2-0, avec deux expulsés à la clé) sont légèrement décrochés et voient le grupetto des relégables se rapprocher.

Au classement des buteurs Samir Benméziane (Le Pontet) fait encore et toujours parler la poudre: 15 buts. Il profite de l'efficacité de l'attaque Vauclusienne pour devancer largement un trio d'attaquants composés de JM.Descamps (Martigues), T.Do Pilar Patrao (Hyères) et S.Koné (Pau) qui ont onze unités à leur compteur.

La prochaine journée samedi 12 mars verra la poursuite du duel Ajaccio/Martigues, les deux équipes se déplaçant respectivement à Uzès et Hyères.
C'est Le pontet qui pourrait en profiter pour se rapprocher: Les Vauclusiens recevront des Toulonnais loin de leur forme du match aller.

mardi 8 mars 2011

Football: Les arbitres en crise

"Le pognon pourrit tout !"

L'arbitre du récent STV-Colomiers, Lucas Steinberg (F5) a remplacé A.Perreau Neil (F3) appelé à arbitrer le match de L1 Caen/ASSE... (Photo: Socios du STV)


C'est un véritable bras de fer que ce sont livrés les arbitres "professionnels" par l'intermédiaire de leur syndicat (le SAFE) et la Fédération Française de Football ce week-end: Les arbitre de L1 (F1 et F2) avaient décidé vendredi dernier de reporter d'un quart d'heure toutes les rencontres de la 26ème journée pour protester contre le mépris dont ils feraient l’objet de la part de nombreux intervenants du monde du football (joueurs, dirigeants, presse...) mais aussi pour obtenir une augmentation substantielle de leurs indemnités (73 157 euros bruts par an en moyenne) depuis la signature du contrat signé par la Fédération avec Nike (42,6 millions par an jusqu'en 2018).

En réponse le jour même, la FFF a remplacé au pied levé l'ensemble de ceux-ci par des arbitres "amateurs" (F3, F4). Les arbitres de L2 ayant également décidé de faire débuter en retard les rencontres de vendredi d'une demi-heure, mettant les instances du football devant le fait accompli, la Commission de discipline Fédérale vient de décider de suspendre provisoirement l'ensemble des arbitres "pros". Elle a convoqué le 16 mars prochain tous les arbitres centraux et assistants pour permettre un retour "au calme" entre les parties.

Le grand enseignement du week-end a été que pour une fois (chose très rare) tout le monde du foot français s'est félicité de... l'arbitrage des arbitres amateurs.
Frédéric Thiriez, le président de la LFP a déclaré: «La qualité de leurs prestations, ainsi que leur sens de la psychologie et leur professionnalisme, ont été unanimement salués». Claude Puel, l'entraîneur de Lyon : «J’ai senti un trio très décontracté, paradoxalement, très bien, beaucoup moins à cran que certains, parfois» . Joël Quiniou: «Pour moi, ce remplacement une réelle satisfaction, même s'il est bien sûr difficile de tirer des conclusions d'une seule journée. Je leur tire mon chapeau».

Le site de l'association est allé interroger sur ce sujet un Socios, Patrick Fautrad, responsable de la commission arbitrage du STV mais surtout ancien arbitre "professionnel" (F2). Il nous donne son avis personnel:
«Mon point de vue personnel ? Le pognon pourrit tout !
Pour des raisons financières les arbitres ont voulu une part du gâteau généré par le nouveau partenaire de la FFF, Nike. Le conseil fédéral n'a pas apprécié et a suspendus les trios.
Je trouve aberrant la façon de faire des arbitres: A mon époque on gagnait déjà pas mal mais aujourd'hui les gens ne savent pas s'arrêter et l'argent pourrit tout, cette situation nous le prouve encore une fois. Les arbitres doivent arrêter d'en demander toujours plus à la manière des joueurs. S'ils veulent se comparer aux sommes que gagnent les joueurs pros, ils n'ont qu'à le devenir. Chacun son truc...
Le monde de l'arbitrage est à l'image du monde du football en général: Il y a le système amateur et le système professionnel et il n'y règne plus d'union sacrée depuis qu'il y a beaucoup d'argent en jeu. Ce n'est plus comme avant et chacun voit son portefeuille: Celui qui en prendra le plus sera le plus content.
C'est dommage, il n'y a plus cette convivialité au sein même du trio arbitral.
D'un autre côté, aujourd'hui c'est devenu presque trop "professionnel" dans un milieu qui ne l'est pas: On oblige les arbitres à faire certaines choses et il faut qu'ils obéissent sinon on les dégage...»

lundi 7 mars 2011

Après STV-Colomiers

Frédéric Pons: "Les victoires passeront toujours par le jeu"

L'US Colomiers a produit un football de qualité, ce week end à Bon Rencontre
(Photo:Socios du STV)


Questionné au coup de sifflet final du match STV-
Colomiers
remporté par des visiteurs alertes et enthou-
siastes (1-3), le coach Haut-Garonnais Frédéric Pons nous a livré son sentiment.
Au cours de la rencontre, les Columérins ont su bousculer les azur et or pour prendre rapidement les rênes de la partie en produisant un football simple et offensif. "Nous on vient pour gagner, en produisant du jeu" affirme t-il même s'il concède que "des fois cela nous met un peu en difficulté". Quoiqu'il en soit, le match a tourné à la leçon car les adversaires du Sporting se sont montrés "opportunistes et réalistes" comme le souhaitait l'ex joueur professionnel du SCTV.

"Un peu triste..."

En évoquant le STV du match aller à Colomiers par rapport à celui de samedi soir dernier, Frédéric Pons remarque que le Sporting est "bien plus à l'aise à l'extérieur" qu'a domicile. Il estime cet état de fait à une possible "pression liée à l'objectif" et il s'avoue peiné que le club azur et or ne puisse s'en départir: "Cela m'ennuie toujours un petit peu de voir Toulon à ce niveau là... Je suis toujours un peu triste de [le] voir ne pas franchir ce palier..."

Avec ce nouveau revers sur ses terres après celui subit contre le leader Ajaccio, le STV est neuvième au classement des équipes à domicile et il n'a plus gagné à Bon Rencontre depuis le match face à Albi, en décembre dernier.
Ce succès est d'ailleurs le seul sur sa pelouse depuis la réception au match aller du Pontet, futur adversaire des azur et or dans le Vaucluse...

En exclusivité au micro des Socios, l'entraîneur de l'US Colomiers Frédéric PONS:

DHR: STV2-ISTRES2

Le Sporting 2 est tombé les armes à la main...

Le lourd score final ne reflète pas la belle adversité des azur et or
durant ce match de haut niveau...
(Photo: Socios du STV)


"Il devrait y avoir du spectacle à Mercheyer, dimanche sur les coups de 15h..." avait-on prédit sur ce site en prélude de la rencontre STV2-FCIOP2.
Effectivement du spectacle il y en a eu au cours d'un match de haut niveau régional entre deux équipes désireuses de ne rien lâcher et de tout jouer à fond, chacune avec ses armes.

Des armes les Istréens n'en manquaient pas avec une formation renforcée par de nombreux jeunes joueurs aux portes du professionnalisme. Rapides, puissants et techniques, les visiteurs mordaient dans le match en faisant progressivement reculer les Toulonnais. Les violets ouvraient logiquement le score d'une frappe puissante à l'entrée de la surface de réparation qui laissait E.Gras sans réaction, pris à contre pied.

Passé ce premier quart d'heure difficile, les azur et or faisaient valoir leurs armes à eux: un collectif soudé et un gros coeur qui peu à peu aller renvoyer l'adversaire dans son camps. Le rythme du match était nerveux, les appels de balles nombreux et les duels tout autant. Tantôt M.Bedjaoui, tantôt K.Rancurel essayaient de passer par les ailes et c'est M.Moussaoui qui envoyait un premier missile au dessus de la barre du portier Istréen comme pour montrer la voie à suivre.
Peu après sur un coup franc, Bedjaoui détournait de la tête un ballon qui, contré, lui revenait dans les pieds. Sa frappe instantanée était repoussée du pied in extremis sur la ligne par le gardien mais revenait l'instant d'après et l'attaquant Toulonnais était déséquilibré au moment de s'en saisir sans que l'arbitre ne bronche.
Par vagues incessantes, le STV pressait le FCIOP jusque dans ses 16 mètres, sans toutefois trouver la faille au coeur de la défense.

Au terme d'un contre rondement mené, un attaquant d'Istres à lutte avec W.Mendy, se débarrassait de K.Batti et trompait avec beaucoup de sang-froid Gras venu à sa rencontre: 0-2 peu avant la mi-temps, le Sporting payait très cher l'implacable réalisme des visiteurs.

A la reprise, Rancurel donnait le tournis à la défense centrale des Provençaux pour décaler Bedjaoui tout seul aux six mètres: contrôle et frappe... mais juste à côté du poteau.
Cela n'entamait pas le moral des Toulonnais qui accentuaient leur emprise sur des Istréens contraints de réduire la voilure en s'arque-boutant en défense. A.Piquemil qui livrait un gros combat au centre du terrain, slalomait dans l'axe pour servir à droite Rancurel dont le centre passait sous le goal adverse et longeait le but sans être repris par quiconque.

A l'heure de jeu, A.Ben Ahmed sortait et A.Troncia le remplaçait. Peu après il allait au contact avec Bedjaoui d'un défenseur central au point de penalty. Le renvoi était confus et le ballon parvenait dans les pieds de Moussaoui dont la frappe enroulée laissait le portier Istréen pantois.
Aux forceps le Sporting revenait dans la partie (1-2) sous les applaudissements du public de Mercheyer.

Mais l'adversaire d'hier avait de la ressource et de la qualité. Suite à un mouvement initié à droite de la défense azur et or un violet trompait la vigilance de Gras d'une tête lobée qui mourrait dans la lucarne opposée: Vite fait et bien fait de la part des protégés des coachs Johan Gallon et Bruno Savry qui se remettaient rapidement à l'abri (1-3).

Si les azur et or accusaient inévitablement le coup, ils réagissaient avec beaucoup d'orgueil pour rester dans la partie et le rythme ne faiblissait pas.
Mendy laissait sa place à K.Schall. Les Istréens accéléraient pour ne plus subir et décochaient en peu de temps deux terribles frappes qui flirtaient avec les montants du but de Gras.
Dans les dernières minutes C.Chakrouni remplaçait M.Gantel. Les visiteurs s'appliquaient encore et toujours à construire un football de qualité et sur un renvoi de la tête de F.Aléo, le ballon était repris à l'entrée de la surface par l'ailier droit du FCIOP. Contrôle pied gauche, frappe pied droit sous la transversale de Gras malgré la présence de Moussaoui et Schall.

4 à 1, le score était lourd pour les joueurs de JC.Grasso mais les Istréens avaient respecté jusqu'au bout les Toulonnais et livré une belle copie face à des azur et or vaillants et combatifs, même dans la défaite.

Pour le site de l'association, quelques photos de la rencontre:

dimanche 6 mars 2011

CFA: Défaite à domicile...

LE SPORTING A L'ENVERS...

Le ballon dans la surface Columérine: une action bien rare, hier soir à Bon Rencontre...
(Photo:Socios du STV)

Après une première victoire en 2011 arrachée aux Bitterois la semaine dernière, ponctuée par ce qu'il fallait d'engagement et de réalisme pour marquer trois buts à un adversaire aux abois en championnat, les azur et or se devaient d'aller chercher sur leur pelouse face à l'US Colomiers un succès après lequel ils courraient depuis le 4 décembre dernier (Albi, 2-0).

Pénalisé encore une fois par de nombreuses absences (Sbaï, Tlemcani, Kipré, Zemzemi, Llorente, Di Tommaso...) notamment dans le secteur défensif, le STV présentait une nouvelle composition inédite avec Anthony Esparza en arrière gauche, l'entraîneur-joueur Amar Boumilat à la récupération et Guillaume Boronad en no10, juste derrière Zacharie Gbadamassi en pointe.

Les premières minutes disputées sur un rythme rapide allaient vite donner le ton de la rencontre: Les Columérins n'étaient pas venus pour fermer le jeu en se recroquevillant à l'arrière, bien au contraire ils jouaient chaque ballon en se projetant collectivement vers l'avant.
Le magnifique enchaînement entre Maxime Desfossez et Baidy Sall permettait à ce dernier au terme d'un double une-deux de crucifier Bertrand Venail d'une belle frappe légèrement décroisée. 0-1 à la 9ème minute: le coup était rude.
Les Toulonnais essayaient de réagir mais les visiteurs étaient bien en place et défendaient collectivement aussi bien qu'ils attaquaient. Z.Gbadamassi remisait de la tête en pivot pour Gréory Firquet mais sa frappe était contrée (15ème), percée à droite de Z.Gbadamassi mais son centre pour G.Boronad était bien trop long (26ème), coup franc de G.Boronad juste au dessus de la barre de Florian Ait Ali: c'était bien peu pour un Sporting pas assez rapide, pas assez déterminé, pas assez collectif, pas assez technique pour venir inquiéter un adversaire joueur et inspiré. Joueur et inspiré, voila bien ce qui caractérisait un mouvement initié au centre du terrain par l'entre-jeu Columérin qui se déployait à droite, passait en revue toute la défense azur et or et se terminait par la frappe de Jordan Adeotti sous la barre de B.Venail qui ne pouvait qu'effleurer le cuir (0-2, 31ème).

Les visiteurs étaient les maîtres de la rencontre dans tous les compartiments du jeu. Ils déployaient un football vivant et simple toujours tourné vers la marche avant, le STV souffrait vraiment de la comparaison avec une addition d'individualités plus ou moins en réussite et dont la somme n'aboutissait pas à un collectif bien huilé...
Z.Gbadamassi se procurait à l'énergie une belle opportunité de réduire la marque mais son tir était bien trop écrasé pour inquiéter F.Ait Ali (34ème) alors que Thimothey Garraud obligeait B.Venail en deux temps à sortir le grand jeu pour éviter la correction juste avant la mi-temps.

A la reprise l'espoir du football Toulonnais, Marco Micheletti faisait les frais de la réorganisation du 11 azur et or: A.Boumilat descendait d'un cran et c'est Stephen Ettien qui rentrait dans l'axe.
Les Toulonnais tentaient vaille que vaille de s'approcher des buts adverses en essayant de passer par les côtés surtout à droite par Algassimou Baldé dont la frappe de la tête suite à un coup-franc, passait de peu à côté (50ème) mais sans grands résultats. A gauche, Franck Zingaro lançait Thomas Mercheyer et c'est G.Boronad qui quittait le terrain cependant la défense de Colomiers faisait front avec autorité.
Les Columérins sortaient de leur boite un contre éclair, Franck Carominas trompait B.Venail d'une frappe imparable à la 74ème minute. 0-3, la rencontre tournait à la démonstration de football et les visiteurs jouaient comme à la maison.
Comme un symbole, T.Mercheyer se blessait et devait quitter le terrain peu après son entrée faisant la place à Kévin Rancurel.
A deux minutes de la fin du temps réglementaire, A.Boumilat fusillait F.Ait Ali d'une frappe plein axe mais cela ne changeait rien au triomphe des Haut-Garonnais à Bon Rencontre
(1-3).

C'est sous les sifflets que les azur et or rentraient aux vestiaires au terme d'un match mené à l'inverse de la manière des Columérins.
A l'envers du bon sens, en fait...