samedi 2 octobre 2010

Après C.DALGER, Pierre NEUBERT remercié aussi!

Le SK Renaix (D3 belge) choisit de remercier Pierre Neubert
Malgré un début de saison n’ayant rien de dramatique (1 victoire, 2 partages et 2 défaites), le SK a décidé de se séparer de Pierre Neubert. L’entraîneur nordiste s’est dit surpris par la nouvelle, d’autant qu’il a des circonstances atténuantes à faire valoir. “A l’entre-saison, l’équipe avait été sensiblement rajeunie et l’objectif était dès lors de vivre une année de transition” dit l’ancien coach de Péruwelz. “Plus gênant, elle ne recelait aucun véritable attaquant dans ses rangs. Des joueurs offensifs oui, mais pas de buteur, sinon Lacam, par ailleurs blessé depuis deux semaines. Sans quoi nous aurions engrangé une ou deux victoires de plus.”
Commentaire d’un supporter du club : Alberto étonné,surpris: "Vous voulez rebâtir en détruisant.....On ne peut pas faire de miracle, avec un effectif aussi pauvre en qualité:J'espère que vous n'aurez pas à le regretter Monsieur le président vous êtes dans la continuité de la décadence de l'année précédente: Soyez réaliste !!!! Bonne chance........ "
un air de déjà vu !!!!!

Pour les plus jeunes qui ne connaîtraient pas Pierre Neubert :En 1983, Pierre Neubert signe à Toulon. Pourtant toulonnais, il n’avait jamais eu l’occasion de revêtir la tunique or et azur. La défense Rolland Courbis - Luigi Alfano est inamovible, alors Pierre remonte en milieu de terrain, où il fait la colle avec Jean-Pierre Chaussin, Marcel Dib ou Gérard Verstraete, avec qui il avait déjà joué à Valenciennes. Malgré une belle saison à titre individuel et un maintien arraché un peu par miracle, grâce au talent du renard Delio Onnis, Pierre Neubert est fatigué… Il préfère quitter Toulon en fin de saison et revient là où tout a commencé, à Hyères. Il fera une saison en National. Toujours en jambe pour jouer en D3, Pierre décide de voir un peu de pays. Il signe la saison suivante du côté d’Angoulême avant de terminer sa carrière tranquillement à Grenoble à partir de 1986. Il y jouera encore 2 ans et demi. Le club alors ne difficulté fait appel à ses services pour remplacer au pied levé Christian Dalger en décembre 1988. Il finira donc la saison sur le banc de touche