dimanche 31 octobre 2010

Résultats du week-end chez les jeunes

Malgré le mauvais temps un certain nombre de rencontres ont pu avoir lieu ce dimanche avec des réussites diverses selon les équipes:

Mauvaise opération pour les U17 DH, battus cet après-midi à Mercheyer par le RC Grasse sur le score de deux buts à un.
Les protégés de M.Hachfi laissent filer des gros points face à un prétendant au titre. Prochaine journée, déplacement à Gignac avec l'objectif d'effacer cette contre performance.

L'équipe 2, les U17 DHR de B.Boussalem ont remporté un précieux succès devant les Marseillais de Vivaux Marronniers (2-1). Le week-end prochain le STV2 se rendra à Avignon avec l'espoir d'y faire un coup.

Les U19 DHR n'ont pas pu disputer aujourd'hui la rencontre au sommet contre St Laurentin, le match ayant été reporté à cause des intempéries.

Les U19 Promo Ligue d'Alain Masure sont venus à bout de l'US Carq/Crau, 4 à 3. Au classement, ils remontent à la quatrième place.


Le tirage au sort du cinquième tour de la coupe Gambardella a eu lieu. Les U19 du STV seront opposés au FC Beausoleil qui évolue également en DHR mais dans le groupe B où il occupe la neuvième place (1V 3N 2D).
Le match aura lieu à Mercheyer, le dimanche 7 novembre (10h30).

Coupe de France: Cannes, au finish...

Les Cannois se sont qualifiés in extremis pour le septième tour aux dépens de vaillants Toulonnais qui ont retrouvés hier soir des couleurs dans la grisaille du ciel de Bon Rencontre.


C'est sous une pluie battante que les 22 acteurs pénétraient sur la pelouse. Côté Toulonnais Baldé était aligné à la place de Gbadamassi et côté Cannois Gimenez était bien présent, mais en tribune, l'ex azur et or étant remplacé par De Magalhaes.
D'entrée de jeu c'est Raddas qui d'un tir alertait Munoz qui bloquait la tentative en deux temps puis c'est Lopez-Peralta qui bénéficiait d'un contre favorable face à Toye et qui enchaînait une frappe à gauche du but Toulonnais.
Passées ces tentatives Cannoises, le Sporting essayait d'emballer la rencontre et tentait de passer par les ailes, surtout côté droit via Baldé qui trouvait Ettien dans l'axe mais le tir du milieu Toulonnais était trop enlevé (12ème). Les deux équipes ne fermaient pas le jeu et donnaient du rythme malgré une pluie de plus en plus drue associée à un vent tourbillonnant.
Au fil des minutes, le STV jouait de plus en plus bas sous la pression d'un excellent trio Cannois formé par Lopez-Peralta, Raddas et l'intenable Voavy mais la défense azur et or se montrait intraitable dans les duels et le géant Koller était surveillé comme le lait sur le feu par Toye et le capitaine Atoko.
Les duels se faisaient de plus en plus âpres au fur et à mesure que le terrain devenait lourd et engorgé d'eau, peu propice à un football technique. Pourtant Firquet parvenait à récupérer un ballon aux abords de la surface et à tirer à raz de terre mais Radic ne se faisait pas surprendre.
En réponse, Raddas débordait à gauche et centrait en retrait pour Lopez-Peralta dont le tir frôlait la base du poteau de Munoz.
A la 38ème sous une pluie redoublant d'intensité, Mercheyer qui se plaignait de sa cuisse était remplacé par Sadio. Peu après sur un beau mouvement initié par la paire Ettien-Cousyn, Sbaï lancé à toute vitesse adressait un centre tendu pour la tête de Rémy idéalement placé, mais sa tentative passait au dessus de la transversale.
Cette première période s'achevait sur un carton jaune pour Cousyn suite à une faute sur Raddas.

A la reprise, les Toulonnais revêtaient des maillots secs rouges et les Cannois des jaunes. Si la pluie s'était transformée en bruine durant la pause c'était pour mieux redoubler ensuite.
Déviation aveugle de Firquet pour Baldé qui enchaînait avec un grand pont sur Neumann, son centre était contré en corner: les azur et or se montraient de plus en plus présents.
Peu avant l'heure de jeu, c'est Koller qui buttait sur Munoz venu à sa rencontre et qui repoussait la tentative cadrée de l'attaquant ascéïste.
Cousyn laissait sa place poste pour poste à Tlemcani (68ème) sous un véritable déluge. Ce dernier ne tardait pas à se mettre en évidence sur une belle ouverture pour Baldé qui obtenait un nouveau corner.
Dans des conditions à la limite du dantesque, le match se cherchait un vainqueur et le ton sur la pelouse montait d'un cran avec l'aver-
tissement de Raddas suite à une altercation verbale avec Firquet (75ème). En tribune Mouraille, les supporters continuaient à donner puissamment de la voix malgré le torrent d'eau déversé.
Les Cannois assiégeaient le camps Toulonnais mais laissaient des espaces: Sadio en profitait pour prendre son couloir et délivrer un bon centre dans la surface à Baldé en bout de course. Sa reprise avec un rebond passait au dessus du but de Radic (85ème).
Trois minutes après, sur un centre de Voavy pour Koller à la lutte avec Atoko, Munoz ne pouvait se saisir du cuir qui était repoussé dans les pieds de Raddas. Sa reprise sèche transperçait la défense Toulonnaise pour l'ouverture du score (0-1, 88ème).
Le coup était dur pour les azur et or qui repartaient de l'avant et portaient le danger dans la surface adverse: Tir d'Atoko contré sur le fil par Di Bartoloméo.
C'était toutefois insuffisant pour renverser le cours de la rencontre et par la plus petite des marges, l'AS Cannes se donnait le droit de poursuivre son aventure en coupe.
Pour le STV, la défaite était moins amère devant la volonté et l'état d'esprit affiché durant ces 90 minutes. C'est sur cela que le Sporting devra s'appuyer pour affronter des échéances beaucoup plus importantes dans les jours à venir...

samedi 30 octobre 2010

STV - AS Cannes, aujourd'hui en Coupe de France

Le duel des papys flingueurs !

Ce début de soirée à Bon Rencontre sera la 78ème confrontation de l'histoire entre les Toulonnais et les Cannois et la 39ème à domicile pour les azur et or qui ont été souvent maître chez eux (24V 8N 6D).
Sans compter le match amical joué en juillet dernier (1-1), les dernières oppositions entre les deux équipes "datent" du National pour le Sporting qui s'était imposé lors des deux matchs à Bon Rencontre sur le même score de 1 à 0. (Notamment le 18 février 2006 avec un but de Jérome Le Moigne à la 40ème devant 5000 personnes. Pansier, Zemzemi et Gimenez étaient sur la pelouse ce soir-là)
Le dernier duel en Coupe de France s'est disputé en novembre 2001, toujours à BR: le STV alors en DH s'était incliné lors du 7ème tour devant les Cannois déjà en National (1-2).

Les temps ont changé depuis et ce sont des Asceïstes invaincus depuis mai dernier (matchs officiels et matchs amicaux) et qui jouent ouvertement la montée en L2 que les Toulonnais vont rencontrer. Auront-ils ma même motivation en Coupe ?
Les Azuréens ont fait un excellent début de championnat de National, se portant même en tête de leur classement avant de connaître une période récente plus difficile, enchaînant quatre résultats nuls consécutifs sans marquer le moindre but.
Si l'effectif Toulonnais sera amoindri par les absences de Boronad, Nadji, Zemzemi et Esparza, celui des Cannois devrait l'être aussi par l'absence de leur meneur de jeu Masson ainsi que celles du milieu Grégori et de l'attaquant Compan.

Il n'en reste pas moins que ce match va être l'opposition entre deux joueurs emblé-
matiques
pour les deux clubs et qui jouent les prolongations du fait de leur âge avec une grande efficacité devant le but:
D'un côté Jan Koller, 37 ans. L'international Tchèque, surnommé "l'homme et demi" (2m02, 100kg) reste un buteur redoutable. Il est le meilleur réalisateur du cham-
pionnat de National depuis le début de la saison (8 buts).
En face de lui se tiendra Jacques Rémy, 38 ans. Cet avant centre est un joueur décisif dans l'organisation du jeu du Sporting (4 buts en 6 matchs en tant que titulaire).
Belle opposition de style avec ses deux hommes au caractère bien trempé sur le terrain...

mardi 26 octobre 2010

Interview

Sur le site officiel de l'AS Cannes (http://www.ascannes.info/) le défenseur Sébastien Gimenez, qui a porté le maillot azur et or de 2004 à 2007, donne son sentiment sur la prochaine rencontre de Coupe de France qui va opposer son club au STV.

Sébastien, samedi soir tu feras ton retour à Toulon pour la première fois en match officiel. Comment appréhendes-tu ce match ?
- Je suis très content d'aller là-bas, il y aura une grosse ambiance. Les supporters des deux clubs s'entendent bien, ça fera vraiment un bon match à jouer. C'est effectivement la première fois que je vais affronter Toulon en match officiel depuis mon départ de ce club, ça me fera un peu bizarre, mais juste quelques secondes. Après la compétition reprendra vite le dessus.


Sur le plan sportif c'est quand même un tirage compliqué...
- Oui, c'est sûr. Quand on les a joué en amical cet été, on a vu qu'ils ont une belle équipe. Ils ont des anciens cannois qui voudront montrer ce qu'ils valent. Avec le public derrière eux ils vont se transcender et ce sera vraiment compliqué malgré la division d'écart entre nos deux clubs. On aurait pu recevoir ou se déplacer chez un adversaire moins compliqué. Mais malgré la difficulté, je suis content de ce tirage car c'est quand même plus intéressant de jouer à Toulon que de recevoir une DHR.


Il y a des chances que tu sois confronté à Alga Baldé si tu démarres sur le côté gauche de la défense. Cela devrait faire un joli duel...
- C'est vrai. Il sait que je connais son jeu, lui aussi connaît le mien. On s'apprécie dans la vie mais ça va être un combat avant tout. Il va très vite, il faudra être au top. J'espère que ça va bien se passer.


Dans quel état d'esprit est le groupe après la déception du quatrième nul vierge concédé face à Pacy/Eure vendredi dernier à Coubertin ?
- L'état d'esprit est toujours le même. Celui d'une équipe qui en veut ! Ce match de Coupe de France tombe bien. C'est une rencontre qui peut nous redonner confiance contre une équipe qui cherchera à jouer. En ce moment on a du mal à marquer, mais je pense que ce n'est qu'un passage à vide. Il ne faut pas focaliser là-dessus et jouer le plus libéré possible. Je me rappelle lors de ma première saison à Cannes, on prenait toujours un but d'entrée de jeu. A chaque fois on se disait "bon on fait attention on n'en prend pas", mais on en encaissait encore dès le premier quart d'heure. Quand on a arrêté de se prendre la tête, on a fait une série de folie. Il faut qu'on joue sans arrières pensées et ça va revenir.


Sébastien, comprends-tu l'impa-
tience des suppor-
ters ?

- Je comprends la déception de voir le club en National depuis dix ans. L'année dernière, je comprenais leur colère. Il y avait de quoi. On avait une équipe taillée pour monter en L2 et on se traînait en milieu de classement, sans parvenir à jouer. Mais là, malgré nos derniers résultats moyens, nous sommes bien classés et toujours invaincus. On n'est peut-être pas bons en ce moment, mais on se bat et notre deuxième place on ne l'a volé à personne. On mouille le maillot et personne ne peut dire le contraire. Dans ce contexte un peu difficile, on a besoin que nos supporters soient derrière nous. A la mi-temps du match contre Pacy, je comprends qu'ils étaient déçus que l'on n'ait pas marqué, mais les sifflets nous ont fait plus de mal que de bien. Qu'ils ne nous lâchent pas, car nous on ne lâchera pas ! On a besoin d'un douzième homme qui nous aide à nous transcender. Là, les sifflets à la mi-temps ça met plus le doute qu'autre chose. Je me rappelle des matchs à Toulon, on faisait des entames catastrophiques, mais le public poussait encore plus et on finissait la plupart du temps par renverser la vapeur. C'est d'ailleurs ce qui s'est passé contre Bastia et on a vu le résultat ! On a besoin de ça. J'espère que mes paroles ne seront pas mal perçues, car ça vient du coeur. Il n'y a qu'ensemble qu'on arrivera à faire quelque chose. C'est un peu banal de dire ça, mais je suis persuadé que c'est comme ça qu'on va y arriver. Qu'ils ne perdent pas confiance en nous !


Alfortville, tu y penses déjà ?
- Pour le moment je me focalise sur Toulon. A partir de lundi on sera tourné vers Alfortville avec toute la détermination qu'il faut pour bien aborder ce match.


Voici une autre interview qu'avait donné Sébastien Gimenez au micro de l'association des Socios le 31 juillet dernier lors du match amical disputé à Bon Rencontre entre le STV et l'AS Cannes (1-1).
Sébastien GIMENEZ:

Retour sur FC Istres2 - STV2

Un Sporting de plus en plus consistant

A l'image de Fabien Aléo, le STV2 monte en puissance

Sept semaines après son ouverture, on ne jouait dimanche dernier que la quatrième journée du championnat de DHR.

Après une entame timide face à un favori, l'US Cagnes suivi par une rencontre maladroite contre le SOCC, le STV2 de Jean-Claude Grasso se déplaçait à deux reprises: Un premier succès à Roquebrune où il n'est jamais facile de s'imposer avait donné le ton d'un groupe Toulonnais sensiblement renforcé par des "retombées" de CFA.

Il s'en suivait le week end dernier un délicat dé-
placement à Istres, face à une réserve d'une équipe de L2 réputée pour la qualité de son effectif. Il n'y avait pas moins de trois joueurs alignés dans le onze Istréen au début du match qui étaient du récent déplacement au Mans de l'équipe Fanion (Barillon, Kessany et De Préville).
Les locaux rentraient bien dans la partie, même si les azur et or (en rouge, une fois de plus) organisés en 4-4-2 étaient en place et voyaient venir.
Les minutes passant, le collectif huilé des Provençaux et leur rapidité pesait de plus en plus sur la défense Toulonnaise et à la demi-heure de jeu, Colin se faisait déborder, le centre en retrait qui s'en suivait trouvait la tête imparable de De Préville pour l'ouverture du score.
Le STV réagissait en contre par une ouverture de Gantel pour Carl Rancurel qui lobait le goal mais croisait trop sa frappe.

JC Grasso: "Même si on sentait qu'il y avait un coup à faire dans cette partie, si on ne changeait pas quelque chose à la mi-temps je ne voyais pas comment on aurait marqué"

A la pause, Colin laissait sa place à droite à Moussaoui qui descendait d'un cran et le Sporting se présentait en 4-1-3-2 avec Piquemil seul à la récupération derrière Gantel en no 10 pour alimenter un duo offensif composé de K.Rancurel et Bedjaoui.
Schall remplaçait Mendy à gauche de la défense, Chadli (à droite) et Chakrouni (à gauche) occupant les couloirs.
Le but de la manoeuvre était de renforcer la présence entre les lignes et couper la liaison entre leur défense centrale et son milieu de terrain. Petit à petit la belle machine Istréenne s'enrayait et les locaux sortaient de moins en moins, souvent ramenés dans leur camps par le pressing Toulonnais.
A force de subir, le FC Istres commettait des fautes et sur l'une d'entre elles en fin de rencontre, l'arbitre désignait le point de penalty que trans-
formait Gantel pour une égalisation méritée dans l'engagement et l'intelligence de jeu.

Ce bon résultat à l'extérieur indique que le STV2 peut se montrer solide et réactif loin de ses bases et qu'il sait pouvoir compter sur une jeune génération de joueurs issus des ex- U19 du Sporting (Batti, Piquemil, Schall, Menou...) qui en l'absence de certains joueurs cadres démontrent qu'ils peuvent eux aussi apporter au groupe DHR.
(Crédit photo: fciop.com)

Gambardella: le STV continue sa route

Le STV faisait son entrée dans cette prestigieuse compétition le week-end dernier:
Les espoirs Toulonnais se sont imposés 1-0 sur la pelouse de Carq/Crau et se sont qualifiés pour le cinquième tour.
Le tirage au sort du prochain tour se fera lorsque tous les matchs du quatrième tour se seront disputés en fin de semaine.

Le week end prochain fera place au championnat pour les équipes Toulonnaises engagées en Ligue Méditerranée:
- Les U19 DHR affronteront à l'extérieur le leader St Laurentin dans ce qui constituera une véritable affiche entre les deux seules formations encore invaincues du championnat.
- Les U17 DH recevront le RC Grasse, actuellement quatrième.
- Les U17 DHR accueilleront la lanterne rouge, Vivaux-Marronniers.

lundi 25 octobre 2010

INFO FLASH: 6ème tour de la Coupe de France

Le tirage au sort du 6ème tour de la Coupe de France vient tout juste d'avoir lieu à la Ligue Méditerranée: Le Sporting Toulon Var hérite de l'AS CANNES (National) comme adversaire.


Le match aura lieu Samedi 30 octobre à 19 heures sur la pelouse du stade Bon Rencontre à Toulon, et non pas dimanche à 15 heures, comme annoncé initialement par la Ligue.
Belle affiche en perspective !

dimanche 24 octobre 2010

DHR: Le STV2 solide à Istres

La réserve du Sporting se déplaçait cet après-midi à Istres pour le compte de la quatrième journée du championnat de DHR.
La rencontre s'annonçait difficile eu égard à l'adversaire qui restait sur deux succès de rang mais aussi à cause d'un effectif réduit par les blessures et les absences de quelques joueurs importants (Ben Ahmed, Schaeffer...) dans le dispositif de JC Grasso.

Les jeunes Toulonnais emmenés par leur capitaine Erwan Gras ont su faire front face à un FC Istres sérieusement renforcé par plusieurs éléments du groupe de L2.
Kévin Batti était aligné en défense centrale tandis qu'au milieu Arthur Piquemil faisait ses grands débuts en championnat: Le Sporting sans "retombées" de l'équipe fanion s'appuyait sur des jeunes U19 de la saison dernière.
Les Istréens sur leur pelouse avaient la possession de balle et le contrôle du jeu. Cependant les Azur et or rendaient coup pour coup et s'offraient quelques belles occasions d'égaliser après l'ouverture du score des locaux. La seconde période voyait le coach modifier son schéma tactique pour mieux contrer l'adversaire et c'est tout naturellement que l'égalisation intervenait sous la forme d'un penalty que transformait en but Mickael Gantel.
C'étaient les Toulonnais qui finissaient le plus fort en ayant même les opportunités de l'emporter mais le score n'évoluait plus (1-1)

Ce résultat nul satisfaisait pleinement le coach Jean Claude Grasso, fier du comportement de son groupe et de l'engagement mis pour contrer le FC Istres sur son terrain: "Ce bon résultat est d'abord à mettre au crédit de la classe-biberon du Sporting, je suis vraiment content de la prestation de ces jeunes qui ont été récompensé de leurs efforts" a t-il déclaré par téléphone.

Prochain rendez-vous du STV2 dans quinze jours avec la réception à Mercheyer de St Laurentin.

STV-Tarbes: Pas d'action, juste une réaction...

Bien peu de monde dans les travées de Bon Rencontre, hier en fin d'après-midi pour la réception du Tarbes Pyrénées Football lors de la dixième journée de championnat.

Une petite surprise à l'annonce de la composition du onze de départ azur et or: la titularisation dans le but de Munoz tout juste arrivé au club, préférée à celle de Gras.
Le Sporting se devait de réagir après deux dernières prestations bien peu encourageantes sur le contenu et les premières minutes de la rencontre voyaient les Toulonnais essayer de presser haut leurs adversaires.
Le jeu était essentiellement dans le camps visiteur et tantôt Sadio à gauche, tantôt GBadamassi à droite essayaient de déborder par les ailes, mais sans succès.
Le premier tir était à mettre à l'actif d'Esparza suite à un corner tiré par Firquet cependant la frappe n'était pas cadrée.
Passé un premier quart d'heure à sens unique mais sans occasions de but pour le STV, ce sont les Tarbais qui allaient progressivement mettre le pied sur le ballon et venir s'approcher du but de Munoz: Sow se retrouvait seul devant le goal Toulonnais sans pouvoir cadrer sa reprise (20ème) puis c'est Covin qui tentait une frappe lointaine mais largement à côté (22ème), enfin c'est encore Sow qui se baladait au milieu du terrain, éliminait Esparza, s'approchait du but sans être inquiété et tirait de vingt mètres à gauche de la cage de Munoz.
Le Sporting ne semblait pas avoir beaucoup d'inspiration Boronad étant surveillé de près dans l'entre-jeu, seules quelques ouvertures dans l'axe parvenaient à Firquet et Rémy mais ces derniers étaient pris au piège du hors-jeu.
Les Tarbais à défaut d'être menaçant se montraient les plus entreprenant: tentative (hors cadre) de Fachan à la demi-heure.
Les minutes passaient... et rien ne se passait. La blessure de Sow provoquait un énervement général sur la pelouse et c'est Esparza qui se faisait sanctionner d'un carton jaune (38ème).
A quelques instant de la pause, Boronad devait sortir sur blessure (entorse du genou ?), remplacé par Cousyn.

La seconde période débutait sur un rush de Gbadamassi mais son face à face avec Traoré le goal Tarbais était signalé hors-jeu.
Le public de Bon rencontre s'attendait sur la pelouse à une révolte des siens face à une équipe visiteuse peu à l'aise et se contentant du strict minimum mais ce ne fut pas le cas: Traoré n'avait absolument rien à faire et passait une tranquille soirée.
La sortie (sous les sifflets) de Sadio à la 56ème minute remplacé par Mercheyer était l'illustration de l'impuissance des azur et or à provoquer son adversaire et à le mettre en danger.
Hurgues écopait à son tour d'un avertissement pour une faute sur Firquet mais c'était les Tarbais qui inquiétaient la défense Toulonnaise par Mouro qui armait son tir à l'entrée de la surface de réparation, contré mais repris par Ferah au dessus de la transversale (60ème).
Une minute plus tard sur un coup franc excentré et lointain de Covin, Munoz qui n'avait sans doute pas anticipé une frappe directe se faisait surprendre et ne pouvait pas stopper le cuir: Ouverture du score pour les Tarbais dans un silence réprobateur.
Le Sporting piqué au vif se bougeait enfin: déviation dans l'axe de la tête de Rémy pour Firquet qui partait à gauche et centrait pour Rémy dont la reprise frôlait le montant de Traoré.
Les coachs Toulonnais optaient pour une attaque renforcée en faisant sortir Sbai pour faire entrer Ettien dans l'axe et apporter le surnombre: la défense azur et or passait à trois (65ème), mais leur projet prenait mauvaise tournure avec une faute d'Esparza en retard lors d'un duel et sanctionnée d'un carton jaune synonyme d'expulsion (67ème). Le STV mené au score était réduit à dix !
Paradoxalement c'est alors que les Toulonnais allaient réagir, bien aidé par l'apport de Mercheyer et Ettien. A un quart d'heure de la fin, Gbadamassi centrait pour Mercheyer dont la tête tutoyait la lucarne de Traoré.
Le coach Tarbais faisait sortir le milieu Covin pour le remplacer par un attaquant, M'Laab.
A la 81ème minute, Ettien dans le rond central trans-
mettait à Firquet qui centrait au cordeau pour Rémy dont le plat du pied, calme et précis, ne laissait aucune chance à Traoré.
C'était l'égalisation au terme d'une action simplissime mais bien menée.
Dès lors le STV jetait ses dernières forces pour arracher une issue favorable à une rencontre bien mal engagée mais rien de bien concret en dehors d'une dernière tentative de Firquet, perdant son duel dans la surface à l'ultime minute du match.

1-1 score final, le Sporting ne pouvait pas obtenir mieux en ce moment.

La réaction de l'entraîneur du TPF au coup de sifflet final:
Francis DE PERCIN:

vendredi 22 octobre 2010

Trophée Socios: Thomas Mercheyer, joueur du mois

Mercheyer, l'éclair et la foudre !


C'est l'ailier gauche du Sporting, Thomas Mercheyer qui a été désigné joueur du mois de septembre et qui se voit décerner le Trophée Socios.
Il arrive en tête des nombreux suffrages exprimés avec 19.7% devant un quatuor composé de M.Micheletti (17.7%), B.Venail (13.6%), A.Baldé (13%) et E.Couzyn (12.5%).

Constant dans ses per
formances tout au long de ce mois, le rapide ailier azur et or puncheur et percutant s'est aussi mué en passeur et buteur efficace notamment lors de la victoire Toulonnaise à Colomiers. Avec déjà trois réalisations à son actif, il partage en championnat avec J.Rémy la première place au classement des scoreurs Toulonnais.
Thomas Mercheyer incarne parfaitement cette jeune génération de joueurs qui apportent leur fraîcheur et leur enthousiasme mais aussi une certaine aisance technique naturelle à l'image de Marco Micheletti (son dauphin au palmarès) ou encore Erwan Gras pour ne citer qu'eux.

Au micro de l'association des Socios du STV, le lauréat exprime son sentiment sur cette récompense et nous livre ses impressions sur le Sporting à la veille de recevoir le prochain adversaire Tarbes, à Bon Rencontre.
Thomas MERCHEYER:

jeudi 21 octobre 2010

Tarbes PF: le rouge est mis !


La dixième journée du championnat de CFA voit le Tarbes Pyrénées Football venir défier le STV à Bon Rencontre.

Le TPF est promu cette saison en CFA après avoir été repêché pour l'accession en tant que meilleur second de son groupe de CFA2 en juin dernier.
L'effectif du club Pyrénéen a été considérablement chamboulé à l'intersaison mais le début du championnat a plutôt été bon (6ème à la 4ème journée). Toutefois la situation des Tarbais est devenue nettement plus délicate depuis car les Gascons restent sur une mauvaise série de cinq défaites consécutives (dont trois à domicile) et ils n'ont plus marqué en championnat depuis près de 370 minutes !
Pire, le TPF s'est fait sortir de la coupe de France le week-end dernier par la modeste équipe de Fonsorbes (DH) sur le score de 2-0.
Le coach Tarbais, Francis De Percin est assez dépité et a déclaré à la suite de cette élimination: « Ce soir, je suis vraiment en colère car nous avons été indignes de notre niveau. Il faut savoir respecter les fondamentaux, ce que nous n'avons pas fait. Pourtant, il y a eu quelques opportunités, mais le réalisme n'est pas notre point fort en ce moment. A 2/0, j'estime qu'on s'en sort bien vu le match de Fonsorbes. Je comptais retrouver une bonne dynamique grâce à la Coupe, aujourd'hui, nous avons la tête dans le sac avant d'affronter Toulon ».

17ème à l'extérieur (0V 1N 3D), 15ème attaque (7 buts pour), 12ème défense (11 buts contre) avant sa venue à Toulon, Tarbes en plein doute est dans le dur voire dans le rouge !

Le joueur à surveiller: David Trémolières.
Cet attaquant de 24 ans est arrivé en début de saison à Tarbes en provenance du Pau FC (où évolue son frère Francis).
Joueur réputé pour son fort caractère assez explosif sur le terrain, il a inscrit deux buts en championnat et est le meilleur buteur de son équipe.

Ces champions là ont du coeur !


Hier après-midi s'est tenu la deuxième édition de la journée caritative, le Coup de Coeur des Champions dans le bel écrin du Palais des Sports de Toulon.

Un évènement qui a mobilisé un grand nombre de champions d'hier et d'aujourd'hui venus de diverses disciplines mais aussi de nombreux clubs sportifs de l'aire Toulonnaise (dont le Sporting Toulon Var) ainsi que différents intervenants issus du monde associatif, économique et institutionnel, le tout pour venir en aide et promouvoir trois associations caritatives ou humanitaires: Le Sourire de Lucie contre le syndrome de Sjögren-Larsson (maladie génétique orpheline rare), Transparence International France dont l'objectif est d'agir contre toute forme de corruption affectant l'aide au développement et Enfants du Mali Espoir qui vient en aide aux enfants Maliens à travers la construction de puits d'eau ou de collecte de matériel scolaire ou médical.

Sur le parquet du Palais des Sports, au cours de petits matchs de foot, hand, basket ou de rugby-contact Philip Fitzgérald, Richard Virenque, Stéphane Mifsud, Aubin Hueber, Tom Whitford, Marc Zanotti, Franc Comba, Pierre Mignoni, Laurent Emmanuelli, Marcel Dib, Gregori Labadze, Patrick Revelles, Frédéric Meyrieu, Amar Boumilat, Joël Abati, Sébastien Bruno, Frédéric Brando mais aussi de nombreuses volleyeuses Françaises ou internationales ont enchanté le public présent, dont de nombreux enfants invités par leur club sportif. Les champions ont réalisé quelques beaux gestes techniques (comme un somptueux retourné acrobatique de M.Zanotti au cours d'un match de foot) et ont fait preuve de beaucoup de conviction avec une bonne dose d'humour.
Bonne humeur avec un animateur nommé Nelson Monfort, convivialité et échange avec la proximité du public et organisation sans faille de cette manifestation en ont fait un succès qui ne demande qu'à se renouveler et s'amplifier.

Le sport Toulonnais dans son ensemble en sort grandi et montre sa solidarité et son implication dans la vie de la cité et de ceux qui l'a compose.

Le site de l'association des Socios a rencontré le co-entraîneur du RCT Aubin Hueber, parrain de l'association Le Sourire de Lucie qui nous parle de cette journée.
Aubin HUEBER:

mercredi 20 octobre 2010

Gambardella: La coupe des espoirs

Chez les jeunes, le week-end précédent a été perturbé par des grèves au service des sports de la ville de Marseille. Les U19 DHR et les U17 DH du STV devaient affronter leurs homologues du Sporting Club Air Bel: les deux rencontres ont été reportées à une date ultérieure.
Les U19 Promo-Ligue d'Alain Masure ont remporté leur match aux dépens du RC La Baie (3-0) tandis que les U17 DHR de Beghdad Bousalem ont été défaits de peu à Aubagne (3-2).

Ce week-end débute pour les U19 du Sporting la coupe Gambardella.

Cette compétition se dispute en deux temps: une première partie régionale puis une seconde partie fédérale qui réunie les meilleurs équipes de chaque Ligue et se termine en préambule de la finale de la Coupe de France, au Stade de France.
En ce qui concerne la Ligue Méditerranée, 164 clubs étaient présents au premier tour régional. Pour sa part le groupe Toulonnais de Sébastien Labouesse et Vincent Falcucci entre en lice ce week-end lors du quatrième tour. Le STV se rendra samedi 23 octobre au stade Palazy pour y affronter l'US Carqueiranne-La Crau (18h30).
Les locaux évoluent cette saison en Promo-Ligue, soit un niveau en dessous de celui des Toulonnais (DHR). Il ne reste qu'a souhaiter que les espoirs du Sporting se qualifient et pourquoi pas (rêvons un peu), rejoignent au palmarès leurs illustres aînés azur et or qui en 1966 avaient atteint la finale, battus in extrémis par le Nimes Olympique (3-2)...

"On a décidé cette année d'avoir un esprit club"

Rencontré la semaine dernière, Franck Zingaro a livré ses impressions sur le match de DHR, AS Roquebrune-Cap Martin / STV2 (victoire du Sporting 4 à 1) au cours duquel il a pris part en tant que joueur comme gardien de but au lendemain d'un match à Bon Rencontre pas évident du tout face à Anglet en tant qu'entraîneur de la CFA.
Le coach nous explique le pourquoi de sa présence sur le terrain et nous parle du nouvel état d'esprit que le club entend désormais avoir pour promouvoir l'ensemble de ses équipes.

Franck ZINGARO:

Le coach Toulonnais évoque les joueurs de l'équipe de Jean-Claude Grasso "très intéressants". Les frères Rancurel, Kévin l'attaquant et Carl le milieu, qui ont été aligné en Coupe de France lors du cinquième tour (Kévin Rancurel inscrivant d'ailleurs un but) en sont l'illustration. Ces deux joueurs sont cette semaine à l'entraînement avec le groupe CFA.
A quelques jours d'un week-end chargé pour les seniors Toulonnais (Le STV
reçoit Tarbes à Bon Rencontre et le STV2 se déplace chez le FC Istres2), il est difficile de définir l'effectif des deux équipes tant les allées et venues sont nombreuses entre les deux groupes à la fois dans le sens ascendant comme descendant.
De plus la question se pose de savoir qui sera le gardien de but en CFA et qui sera celui de la DHR ? Erwan Gras du fait de son état de forme au top semble tenir la corde pour le groupe fanion tandis qu'Hilaire Munoz, tout juste arrivé au STV pourrait retrouver des sensations de jeu au sein de la défense du STV2...

"Abondance de biens ne nuit pas" dit le proverbe, aux différents coachs de faire les bons choix pour faire de ce riche effectif les meilleures équipes possibles pour cette prochaine échéance.

mardi 19 octobre 2010

Avant STV-Tarbes, la 9ème journée en bref

Retour sur la neuvième journée:

Le FC Martigues est le grand gagnant de cette journée en écartant à domicile l'outsider Palois (3-2). Les Martégaux rejoignent à la première place les Stéphanois, vainqueurs à Tarbes (0-1): Même nombre de points, de victoires, de buts marqués et concédés, l'égalité parfaite !
Le GFCOA et le STV calent à domicile respectivement devant Colomiers (0-0) et Anglet (1-1), c'est Albi qui en profite pour s'inviter aux premières loges après sa victoire face à Uzès (4-3).
Si le derby héraultais se solde par un nul (0-0) entre Agde et Béziers, les Biterrois signent leur 7ème match consécutifs sans défaite. Les Martégaux font mieux, invaincus depuis 8 rencontres.
Malheureux Hyèrois qui s'inclinent dans le temps additionnel dans le Cantal face à Aurillac, les Pontétiens emmenés par leur nouveau coach C.Chaintreuil n'ont pas pu éviter la défaite à Monaco (3-2).
Enfin, la rencontre OL-US Marignane a été reportée à une date ultérieure compte tenu des nombreux absents du côté de la réserve lyonnaise, notamment des jeunes internationaux.

Martigues et les Verts restent en tête des attaques (17 buts) tandis qu'Anglet reste la lanterne rouge des défenses (20 buts). 6 victoires pour les leaders mais aussi 6 défaites pour les Tarbais.
Au classement des buteurs c'est toujours le Palois Koné qui est en tête (8 buts) devant Descamps du FCM (7 buts), l'albigeois Rouag clôture le podium (6 buts). Coté azur et or J.Rémy rejoint T.Mercheyer avec 3 buts chacun.


lundi 18 octobre 2010

OFFICIEL: Hilaire Munoz signe au Sporting

L'information a été officialisée aujourd'hui: Le gardien de but Hilaire Munoz a été recruté par le STV.
Ce joueur vient pour pallier à l'absence de Benoit Pansier qui souffre d'une pubalgie qui devrait l'écarter des terrains un certain temps encore et celle de Bertrand Venail qui ne sera opérationnel que dans le courant du mois de novembre.

Hilaire Munoz (27 ans, 1m87, 70kg) a été formé à l'OGC Nice qu'il rejoint à l'âge de 17 ans. Il signe son premier contrat pro à 19 ans aux côtés des Cobos, Laslandes ou Simone même s'il évolue exclusivement avec Nice B (CFA). Après cinq saisons au club azuréen il part à Balma (CFA) puis il fait une demi-saison en D1 Chypriote.
L'expérience n'étant guère concluante il revient en France et signe au Stade Olympique Cassis-Carnoux sous les ordres du coach Léon Galli et contribue efficacement à l'accession du SOCC en National (2007-08).
Repéré par l'OM, il part pour le club phocéen en juin 2008 pour être le troisième goal derrière Mandanda et Riou. S'il ne joue pas en L1, il est titulaire dans l'équipe réserve (CFA2).
Son contrat professionnel avec l'OM courrait jusqu'en 2011 mais en janvier dernier il le résilie et rejoint le SOCC en février (NAT.). Il joue immédiatement lors de la 23ème journée (SOCC-EFC Fréjus-St Raphael 1-1).
A l'issu de la saison le club provençal est rétrogradé sportivement et administrativement en DHR et Hilaire Munoz est libre d'engagement. Il rejoint au STV ses ex-partenaires Jérémy Le Goff et Foued Nadji.

dimanche 17 octobre 2010

Coupe de France: Le Sporting passe a minima...

Le STV disputait le cinquième tour de la Coupe de France cet après-midi sur le terrain du Sporting Club Saint Martinois.
Les Toulonnais avaient hérité d'un tirage favorable qui leur avait désigné une modeste équipe de première division de district, véritable petit poucet de cette compétition. Les azur se sont imposés face à leur adversaire sur le score de 3-0 et ils se sont qualifiés pour le tour suivant.
Mission accomplie pour le Sporting mais cette rencontre ne s'est pas déroulée aussi facilement que l'aurait laissé supposer de prime abord l'écart de niveau considérable sur le papier entre les deux clubs.
Au terme d'une première période sans relief conclue sur un score vierge, ce n'est que dans la seconde partie du match que les Toulonnais vont trouver l'ouverture sur un penalty. La victoire Toulonnaise ne prendra vraiment forme que lorsque les locaux seront réduits à 10 suite à un carton rouge.

Les coachs Toulonnais avaient mis au repos un certain nombre de joueurs pour ce dé-
placement ce qui a permis aux frères Rancurel d'être intégrés pour l'occasion et même à Kévin, l'attaquant du STV2 d'inscrire son premier but avec l'équipe fanion.

Pour le site de l'association des Socios du STV, voici un compte-rendu de la rencontre par Franz, un Socios qui a fait le déplacement en terre camarguaise cet après-midi: "L'entame était virile et les locaux jouaient sans complexe. Kevin Rancurel eut par trois fois l'occasion d'ouvrir le score et Zach aurait pu tromper le gardien sur un tir anodin.
Puis ce fut le grand silence, la traversée du désert. Qui eut dit qu'il y avait tant d'écart de division entre les deux équipes. Quand le STV accélérait, les locaux semblaient vite dépassés, mais cela ne concerna que quelques trop rares phases de jeu. Peut-être avons nous été surpris par le sable qui avait été placé sur (ou sous) la pelouse, ce qui faisait que les appuis étaient différents ?
Quoiqu'il en soit c'est bien l'arbitre qui allait en seconde période nous accorder un penalty généreux que transformait Zach. Une pluie de cartons de chaque côté et un rouge à un joueur local pour une simulation dans la surface et un geste pour se faire justice lui même, alors qu'il semblait réellement blessé à la jambe.
Boumilat remplace Couzyn et Karl Rancurel fait sa rentrée à la place d'Ettien. Kevin Rancurel marque enfin son but mérité, car il a été un des meilleurs devant. Puis vers la fin un dernier penalty pour nous, plus que généreux que transformera Jérémy Le Goff.
Pas de quoi pavoiser, les commentaires étaient souvent du style "et ça joue en CFA cette équipe ?".

L'arbitre se fera copieusement siffler lors de son retour au vestiaire. Cela se serait passé chez nous, qu'on aurait crié au scandale tant cette équipe a été volée. Maintenant c'est la coupe, et je laisse le mot de la fin à notre président : "On ne retiendra que le résultat !"
Place au tirage au sort et j'espère que samedi à BR en championnat la manière sera revenue car elle a fait, aujourd'hui, cruellement défaut."

vendredi 15 octobre 2010

A.Boumilat: "On doit progresser sur le plan psychologique"


Avant de jouer Dimanche en Coupe de France face au Sporting Club St Martinois (15h), le coach Toulonnais Amar Boumilat revient brièvement sur la dernière prestation des azur et or en championnat à Bon Rencontre contre Anglet (1-1).
Amar BOUMILAT:

Même si l'écart de niveau est très important entre le SC St Martinois qui joue en 1ère division du district de Provence et le STV qui est en championnat de France Amateur (6 divisions d'écart), les joueurs du coach Rachid Asbaa entendent bien jouer leur chance à fond sur leur pelouse et il y a fort à parier que la tribune du stade Combier (300 places) soit prise d'assaut bien avant le coup d'envoi de la rencontre.

Les Provençaux ont déjà sorti cinq adversaires (tour préliminaire et les quatre premiers tours) dont deux évoluant deux échelons au-dessus.
"On va aborder ce match pour aller le gagner" déclare A.Boumilat, confiant mais prudent dans son approche de la rencontre: les Toulonnais ne sous-estimeront pas leur adversaire du jour.
Côté effectif en dehors de Benoit Pansier, Bertrand Venail et Mickael Llorente tous les joueurs peuvent prétendre à jouer y compris Anthony Esparza qui a fait son retour dans le groupe à l'entraînement. Les coachs auront le choix.

mardi 12 octobre 2010

Les sportifs au service de la solidarité

L'association Le Coup de Coeur des Champions dont le rugbyman Philip Fitzgerald est le président organise mercredi 20 octobre au Palais des Sports de Toulon un évènement qui se veut populaire, ludique et festif: "Le coup de coeur des champions".
Le but de cette manifestation est de réunir des champions de haut niveau et de tout horizon sportif autour d'un évènement gratuit pour le grand public et dans un lieu adapté (le Palais des Sports comme écrin) afin de rassembler des fonds pour des actions caritatives.

Mercredi après-midi au PdS, les champions de toutes catégories sportives confondues (entre autres Richard Virenque, Franck Comba, Stéphane Mifsud, Marcel Dib... et pour le Sporting Franck Zingaro, Marc Zanotti, Fred Brando, Amar Boumilat) se retrouveront dans un tournoi multisports organisé de manière à ce que les sportifs s'affrontent dans une discipline différente de la leur (basket, hand, rugby, foot, volley) et en toute sécurité dans des matchs qui dureront 10 à 15 minutes.
Partage, échanges dans la convivialité, élan de solidarité et de générosité caractériseront cette manifestation animée par le journaliste Nelson Monfort dans une ambiance qui se voudra décontractée.

La journée se terminera par une soirée caritative (sur invitation) pendant laquelle se déroulera une vente aux enchères exceptionnelle: celle des maillots offerts par les champions présents.
Les fonds récoltés permettront de soutenir l'action de trois associations: Coeur Afrique, Enfants du Mali Espoir et Le Sourire de Lucie.

Cette dernière association (dont le parrain est Aubin Hueber) qui a pour but de regrouper les personnes atteintes du syndrome de Sjögren-Larsson pour protéger ces malades et faire connaître cette maladie génétique orpheline, avait été la bénéficiaire d'un loto organisé par l'association des Socios du STV en décembre 2007 et avait été invitée par Sporting lors de coups d'envoi de match à Bon Rencontre.