lundi 6 septembre 2010

DHR: Le Sporting un peu trop tendre à Cagnes

Imposante tribune couverte, belle pelouse synthétique, vestiaires spacieux et club house convivial, le complexe sportif Pierre Sauvaigo est un bel outil pour l'US Cagnes et il montre que le STV2 évolue cette saison dans une compétition plus relevée.

Le Sporting s'aligne dans une configuration proche du 4-2-3-1. Venant du groupe CFA, M.Zemzemi (qui fait son retour en compétition), J.Le Goff et Q.Bouchoux complètent l'effectif azur et or.
Au coup d'envoi une grosse centaine de personnes garnissent les gradins tandis que les joueurs démarrent la rencontre et le championnat.
Tempo plutôt lent, les deux formations s'observent pendant de longues minutes. C'est le Cagnois Ferrandis qui rompt la glace et adresse le premier tir, dans les bras d'E.Gras.
Au jeu court et dans les pieds de l'US Cagnes, le Sporting préfère le contre et le jeu long: M.Bedjaoui à gauche alerte d'une belle ouverture Kévin Rancurel dans l'axe mais Brunner le portier Cagnois le devance d'un cheveu (10ème).
Progres-
sivement le Sporting investit le camp adverse et se montre le plus entre-
prenant. Un coup-franc à l'entrée de la surface Cagnoise donne une opportunité au STV: Bedjaoui tente de surprendre tout le monde par une frappe astucieuse à l'extérieur du mur mais sans précision.
Peu après le premier quart d'heure, Le Goff lance Bedjaoui qui fixe deux défenseurs et sert dans l'axe Rancurel. Ce dernier contrôle et adresse une frappe écrasée qui frôle le montant gauche de Brunner.
Bedjaoui dans le rond central ouvre pour M.Gantel qui déborde Buthiaux, il se présente excentré à l'entrée de la surface. Sa frappe passe largement au dessus (25ème).
A la demi-heure de jeu ce sont les locaux qui reprennent les rênes de la rencontre. La défense azur et or est contrainte de faire des fautes et de se dégager tant bien que mal, cela occasionne nombre de coups-franc et corners comme sur le raid de Cappadona qui prend le dessus sur Zemzemi et file au but. Gras se jette dans les pieds du milieu offensif et détourne en corner (32ème).
K.Batti fait une belle transversale pour Bouchoux qui dribble un premier défenseur et tente d'en passer un second. Il perd le ballon en oubliant Rancurel tout seul au premier poteau (36ème).
Quelques instants avant la pause c'est El Abed qui frappe fort de plus de 20 mètres au raz du poteau mais Gras est à la parade.

Juste après la reprise lancé en profondeur entre deux défenseurs, Rancurel en extension arme une frappe croisée foudroyante qui laisse Brunner sans réaction et finie sa course au fond des filets (47ème). Le Sporting prend "à froid" son adversaire.
JC.Grasso procède au premier changement: A.Chakrouni remplace Bedjaoui (54ème).
Les locaux réagissent vite: El Abed lance Cappadona dans le dos de la défense Toulon-
naise, le milieu Cagnois contrôle la balle à l'entrée de la surface et la glisse entre les jambes de Gras sorti à sa rencontre (1-1, 56ème).
Bouchoux blessé laisse sa place à Karl Rancurel, le frère jumeau de Kévin.
Le Goff passe à Chakrouni à la lutte avec Bertole, son tir légèrement contré s'écrase à la base du poteau de Brunner (65ème).
Les minutes passent et Toulon peine de plus en plus à garder le ballon. L'US Cagnes pèse de plus en plus sur la défense azur et or. T.Fey est remplacé par S.Menou.
Un Cagnois s'avance côté gauche, il n'est pas inquiété et tente un premier tir contré. Le cuir arrive dans les pieds de Larbi à l'extérieur des 16 mètres qui reprend magistralement d'une frappe tendue à mi-hauteur et laisse Gras impuissant (2-1, 71ème). En un quart d'heure, l'adversaire à complètement inversé le sort de la rencontre.
De son banc de touche le coach donne de la voix. J.Schaeffer écope d'un carton jaune à la 76ème minute.
Les dernières minutes sont plutôt Toulonnaises: Sous la pression de Kévin Rancurel, Desseme fait une passe en retrait à Brunner qui rate son dégagement au pied. Le ballon rebondi sur Rancurel qui avait suivi et atterri miraculeusement dans les bras du goal.
Le temps réglementaire est atteint. F.Aléo est averti pour une faute bénigne.
92ème minute, Le Goff à 30 mètres ouvre en profondeur pour Chakrouni. Un rebond dans la surface et il frappe, légèrement décentré. Brunner en extension capte le ballon qui filait sous la barre.
L'arbitre laisse jouer un long temps additionnel, il donne un jaune à Zemzemi pour contestation avant de siffler la fin de la rencontre.

Le Sporting revient bredouille de son premier déplacement pour ne pas avoir pu exploiter les quelques occasions qu'il a su se créer. "On a été naïf" regrettait le coach Toulonnais.

Réaction après-match:
Jean-Claude GRASSO: